jeudi 24 février 2011

Brochettes de lotte au citron vert, pommes de terre et fenouil- Spiedini di pescatrice, patate e finocchio

Monkfish with potatoes, fennel and lime

Versione italiana più giù

Je ne sais si c'est mes quelques jours à la mer en Italie, au sud de Rome (certains endroits sont magiques), l'air iodé, le ciel d'un bleu intense, mais j'avais envie de vous proposer du poisson.
J'en mange souvent mais cuit très simplement (peut-être trop ;-), je l'aime presque à l'état pur donc difficile de vous proposer beaucoup de recettes.
Ces brochettes avaient été préparées pour le numéro Spécial Noël du magazine G2Kitchen (vous pouvez le voir en italien ICI et en anglais ICI, p.114-117). Pour ceux à qui ça a échappé le nouveau numéro d'hiver (en italien) est ICI.
J'ai utilisé de la joue de lotte sous conseil du poissonnier, elle est délicate mais reste ferme. Vous pouvez aussi la remplacer par un autre poisson blanc comme la dorade ou le bar.

Vu que nous avons beaucoup apprécié ces brochettes parfumées sur ce lit de pommes de terre rafraichi par le fenouil craquant, les voilà en français ;-). Très simples elles nous font un peu penser au soleil exotique...

Brochettes de joue de lotte au citron vert sur un lit de pommes de terres et fenouil (per 4 personnes)


- 600 g de pommes terres (type Charlotte)
- 300 g de chair de lotte (dan l'idéal la joue) ou d'un autre poisson blanc comme la dorade ou le bar
- 3 citrons verts
- 1 fenouil moyen
- 1 échalote
- persil, romarin frais, huile d'olive, sel et poivre

1. Eplucher puis ciseler l'échalote. Eplucher les pommes de terre et les couper en petits dés. Dans une poêle faire revenir l'échalote avec 2 cs de d'huile d'olive. Ajouter les pommes de terre, saler et couvrir d'eau. Cuire pendant 30-30 minutes le temps que les pommes de terre devienne moelleuses et absorbent l'eau.
2. Pendant ce temps, couper la chair de poisson en dés réguliers. Faire mariner avec le jus de 2 citron verts et un peu de sel. Former des brochettes (avec le romarin).
3. Ecraser les pommes de terre avec une fourchette, ajouter quelques feuilles de persil et saler si besoin. Enlever la partie la plus dure du fenouil puis le couper en tout petits dés. Le mélanger aux pommes de terre.
4. Dans une poêle chauffer 2-3 cs d'huile d'olive puis y cuire les brochettes 2 minutes environ par côté (le poisson doit rester moelleux à coeur), les retourner dès qu'une petite croûte s'est formée. Servir les brochettes arrosées du jus de citron vert restant, salées et poivrées sur le lit de pommes de terre.


Sperlonga10
Versione italiana

Non so' se sono le mie recenti passeggiate al mare in Italia a sud di Roma e più specialmente a Sperlonga (ne sono innamorata da molti anni ;-), il cielo di un blu intensissimo ma mi è venuta voglia di proporvi ricette di pesce.
Lo mangio spesso ma così semplicemente, mi piace quasi allo stato puro, che non si può sempre parlare di ricetta.
Questi spedini delicati, profumati (semplicissimi) li avevo preparati per il numero di Natale, il mio Noël Blanc (pp.114-117), di G2 Kitchen. Se ve lo siete persi è anche uscito il numero d'inverno, potete scaricarlo QUI.
Ho usato, sotto consiglio del pescivendolo, la guancia della rana pescatrice, ottima se la si fà in padella perché rimane soda all'esterno e morbida all'interno. Ma potete anche sostituirla con altro pesce bianco come l'orata o la spigola. E' stata marinata nel lime e poi poggiata su patate schiacciate con un po' di finocchio croccante. Un piatto invernale ma con il sole esotico


Spiedini di rana pescatrice al lime con patate e finocchio (per 4 persone)


- 600 g di patate
- 300 g di polpa di rana pescatrice (idealmente la guancia) oppure un altro pesce bianco come l'orata o la spigola
- 3 lime
- 1 finocchio medio
- 1 scalogno
- prezzemolo, rosmarino fresco, olio d'oliva e.v., sale e pepe

1. Sbucciare lo scalogno e tagliarlo a fettine. Sbucciare le patate e tagliarle a dadini. In una padella un po' profonda, far soffriggere 2 cucchiai d'olio con lo scalogno. Aggiungere le patate, salare leggermente e coprire d'acqua. Far cuocere 20-30 minuti il tempo che le patate si ammorbidiscano e l'acqua venga assorbita.
2. Nel frattempo tagliare il pesce in cubi regolari e farli marinare con il succo di 2 lime. Infilarli in rametti di rosmarino (spiedini).
Quando le patate sono cotte, schiacciarle con la forchetta, aggiungere qualche foglia di prezzemolo, correggere di sale.
Eliminare la parte più coriacea del finocchio poi tagliarlo a dadini piccoli piccoli. Aggiungerlo alle patate per ottenere una specie di purè grossolano.
3. Scaldare una padella e versare 2-3 cucchiai d'olio. Cuocere gli spiedini 2 minuti per lato circa (affinché rimangano morbidi) avendo cura di rigirarli solo quando si è formata una crosticina sul lato cotto. Servire il pesce caldo su un letto di patate, con un po' di pepe, la scorza e il succo del lime rimasto.

40 commentaires:

  1. complimenti, piatto molto delicato e gustosissimo! belle foto! baci :-D

    RépondreSupprimer
  2. Amo la rana pescatrice e ho solo di recente scoperto tutto il gusto del lime. La semplicità è il miglior ingrediente per apprezzare del buon pesce e questi spiedini ne sono la prova. Delicati e gustosi. Baci

    RépondreSupprimer
  3. Piatto unico decisamente accattivante.
    Brava Edda!

    wenny

    RépondreSupprimer
  4. Un plat très raffiné! Des saveurs dont je raffole.

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  5. delicatissimi! devono essere deliziosi

    RépondreSupprimer
  6. Perche' non ce l'ho qui davanti, per pranzo??
    La guancia e' un tocco di classe mica da ridere...

    RépondreSupprimer
  7. Bravo ! j'ai déjà réalisé plusieurs de tes recettes qui ont toutes rencontré un grand succès - je fais donc partie de ton fan club... si je sors de ma réserve c'est pour te demander où a été prise cette photo de plage ? j'ai prévu de passer quelques jours à Rome et de faire quelques escapades au bord de la mer, et cet endroit me paraît tout à fait charmant !
    et surtout merci pour tout ce que tu nous fais partager
    Martine

    RépondreSupprimer
  8. @ Le ricette dell'Amore Vero: grazie!

    @ Federica: grazie, hai capito tutto :-)

    @ Wennycara: grazie sei sempre gentilissima

    @ Rosa: merci, je suis contente qu'il te plaise

    @ lerocherhotel: grazie

    @ Virginia: se potessi te lo manderei. Grazie per la guancia ;-)

    @ Martine: tout d'abord merci beaucoup pour ton message qui me touche! Je suis ravie que le blog et les recettes te plaisent.
    La plage est située à Sperlonga (au sud de Rome vers la Campanie), c'est un ancien endroit de Villégiature du temps des romains. Je l'aime beaucoup car elle a gardé un côté sauvage et le paysage est très varié.

    RépondreSupprimer
  9. Très belle recette, tout en simplicité et en délicatesse ... j'adore !! Merci.

    RépondreSupprimer
  10. merci, je t'enverrai une carte postale :-)
    Martine

    RépondreSupprimer
  11. io adoro il pesce e fatto cis semplice ma particolare ancor di +!

    RépondreSupprimer
  12. Qu'est ce que cette recette est ensoleillée. Vraiment avec cette photo de la mer et de la plage, tu me fais rêver ce matin Edda. Merci:)

    RépondreSupprimer
  13. Ma che meraviglia! e poi la rana pescatirce è uno dei pesci che mi piace di più, grazie per la ricetta :)

    RépondreSupprimer
  14. J'adore la lotte, la cuisiner me rappelle ma Bretagne... Merci pour la recette! Bises...

    RépondreSupprimer
  15. Un rayon de soleil en ce jour neigeux :) C'est vraiment sympa les brochettes de romarin, que ce soit pour la viande ou le poisson, ça donne un parfum très agréable.
    Belle journée. Bises

    RépondreSupprimer
  16. Ciao,

    sono mesi che seguo il tuo blog: mi piace veramante molto, fai delle foto strepitose.

    Ho stampato delle tue ricette, ti faccio sapere come vengono.

    Un abbraccio, Antonia

    RépondreSupprimer
  17. Nonostante è un pesce che amo molto ho sempre un pò paura di non saperlo cucinare nel migliore dei modi... Mi piace molto questo accostamento con le patate e il lime a mio marito che predilige il pesce crudo o leggermente marinato gli piacerebbe molto,mi piacerebbe proporglielo!
    Donatella

    RépondreSupprimer
  18. leggerazza e gusto, per me un piatto perfetto! ...come sempre :-D

    RépondreSupprimer
  19. conosci anche la splendida Sperlonga?? ma sei una continua sorpresa! :)
    che buona la pescatrice, io adoro i classici tubetti col sughetto di pescatrice
    ottimi anche i tuoi spiedini, l'abbinamento con lime e finocchio mi piace

    RépondreSupprimer
  20. Oh des cactus comme chez moi sur la photo (des nopales). Je ne sais pas comment ça s'appelle chez vous. Est-ce que vous les cuisinez? Au mexique on en mange beaucoup, c'est délicieux, -évidemment, on les achète sans les épines- à la poële et sans graisse (ou au barbecue), avec un morceau de fromage dessus... miam!

    RépondreSupprimer
  21. Una foto da cartolina che fa venir voglia di estate e una ricetta facile e veloce, che profuma di fresco!
    baci

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour j'ai des joues de cabillaud tu croies que cela irait pour cette recette

    RépondreSupprimer
  23. @ Marie: merci!

    @ Martine: d'accord ;-)

    @ Cleare: come te ;-)

    @ Kim: merci à toi, tu me fais plaisir là :-)

    @ Nepitella: grazie! Sì è un pesce raffinato :-)

    @ Dominique; de rien! Bises

    @ Camille: je suis tout à fait d'accord, en plus c'est joli :-)

    RépondreSupprimer
  24. @ Antonia: grazie di cuore per il messaggio, i complimenti e per essere uscita allo scoperto :-) Sì sì fammi sapere

    @ Donatella: sì in effetti il pesce richiede poca cottura. Questa versione è molto fresca magari piacerà a tuo marito :-)

    @ Acquolina: grazie :-)

    @ Gio: sì da tanto e me ne sono innamorata questi ultimi anni, ci vado appena posso anche d'inverno. Mi hai dato voglia dei tubetti :-)

    @ Agnès: non que je sache en Italie on ne les manges pas, on ne prend que le fruit: la figue de barbarie, que j'adore. par contre j'ai déjà goûté des cactus à la poêle et j'ai beaucoup aimé. Merci pour le partage

    @ Gaia: bella la tua descrizione :-) Baci

    @ Sylvie : je pense que oui, fais juste attention au temps de cuisson pour éviter que le poisson ne s'effrite. Bonne soirée!

    RépondreSupprimer
  25. Tanti auguri a te,tanti auguri a te

    RépondreSupprimer
  26. un elogio al bianco con una spruzzata di verde e blu intenso dell'amore per il mare :*
    fantastico piatto semplice e affascinante *
    cla

    RépondreSupprimer
  27. Magnifique...je me régale déjà rien qu'avec les yeux!

    RépondreSupprimer
  28. Ca sent un peu plus le printemps de jour en jour dans ta cuisine ! J'aime beaucoup !

    RépondreSupprimer
  29. Salut Edda,

    Cette recette est magnifique et me rappelle ma ville natale Marseille où ce poisson s'appelle Baudroie.

    Bises

    Virginie

    RépondreSupprimer
  30. Une belle recette qui met un peu de soleil dans la journée...

    RépondreSupprimer
  31. Mon dieu, j'ai reconnu tout de suite la cote vers Sperlonga. Tu me rappelles tant de souvenirs heureux, Edda!

    RépondreSupprimer
  32. Che colori signora mia!
    La guacia dell'orata o della cernia l'ho già apprezzata ma, quella della pescatrice mi manca!Bellissima ricetta edda!

    RépondreSupprimer
  33. Oh ça a l'air trop bon ça!! Je vais à Rome bientôt, as-tu de bonnes adresses de restaurants?
    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  34. Je suis complètement fan de ce plat...
    Parfumé, frais et délicieux !!!

    Bises
    Dan

    RépondreSupprimer
  35. wawwwwwww !!! la derniére photo du paysage, on dirait ma kabylie!! avec ces figuier de barbarie et le petit champ!!
    bisous

    RépondreSupprimer
  36. J'ai réalisé la purée et j'ai beaucoup aimé !
    Merci beaucoup et bravo pour votre blog que je viens de découvrir, des recettes et des photos pleines de vitamines ! ;-) @ bientôt
    Magalie

    RépondreSupprimer
  37. @ Magalie: merci pour le retour, je suis ravie que vous ayez aimé. Et merci beaucoup pour les compliments :-) A bientôt!

    RépondreSupprimer
  38. J'ai testé cette recette hier soir mais sans le fenouil; c'était plutôt pas mal; le romarin est très fort en goût et je n'avais laissé que quelques feuilles en bout de tige brochette pour l'aspect visuel; j'avais monté mes brochettes au moins 2 heures avant de les cuire et le bois a donné un goût très (un peu trop ?) prononcé.

    En conclusion : je referai avec une certaine méfiance pour le romarin !

    Kizette :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Kizette,
      Merci pour le retour. Oui le romarin transmet les saveurs (ce qui fait d'ailleurs partie de son charme, il résiste bien à la cuisson). Je vous conseille dans ce cas de monter la brochette au dernier moment pour que le parfum reste subtil.
      À bientôt

      Supprimer