mardi 5 mars 2013

Comment préparer le thé ? Les 4 règles d'or (et un atelier avec Palais des thés)

comment preparer the regles d'or Palais des thés Ecole du thé
Conseils pour préparer le thé
C'est toujours enrichissant de découvrir comment préparer un mets et notamment cette boisson magnifique, millénaire et quasi universelle qu'est le thé. Sur le blog je vous avais plutôt proposé des recettes à base de thé : un sorbet au thé à la pêche, des chocolats Earl Grey (maison), des pots de crèmes au thé épicé... Mais aujourd'hui je souhaitais vous parler de la base, plus quotidienne (et moins prenante qu'une recette) : la préparation du thé et les 4 trucs à savoir pour qu'il soit parfait et l'on sente tous ses parfums. C'est tout bête et ça donne beaucoup de plaisir.
Le thé, comme le café, le vin ou même l'huile d'olive (bon là l'usage est différent ;-) demande un peu de soin pour pouvoir être apprécié à sa juste valeur. 
Je vous donne tout de suite les conseils à suivre que j'ai appris (plus bas vous avez d'autres papotages sur ma vie sans mon oeuvre ;-)


Il y a quelques jours, Le Palais des thés m'a invitée à une soirée à leur École du thé. Curieuse comme je suis, j'ai tout de suite accepté. Je savais que j'allais passer une belle soirée, un peu zen. L'endroit est superbe très apaisant et Karine, la responsable, est une personne adorable, passionnée et très cultivée. Mais au-delà de ça, j'étais aussi sûre que j'allais apprendre quelque chose... que je partage aujourd'hui avec vous. Mon amie Pascale en a parlé aussi sur son blog d'ailleurs.
J'ai eu aussi le plaisir de rencontrer le fondateur, il y a 25 ans, du Palais des thés, François-Xavier Delmas, un entrepreneur que j'admire, qui a su faire découvrir le thé, la culture qu'il y a derrière et lui donne son sens. Un vrai passionné (un peu foufou et curieux) qui voyage tout au long de l'année pour aller chercher ses thés, il les connais très bien comme il connait ses producteur. Lui-même découvre encore toute la richesse de cette liqueur. Son enthousiasme est très contagieux. Et comme il le dit bien : la thé c'est aussi la découverte des cultures du monde.
Bon me direz-vous qu'est-ce je suis bien allée faire à l'école du thé ? On nous a initié à gouter le thé avec différentes eaux, différentes températures et à les reconnaître selon la gamme des parfums. C'était ludique et c'est vrai qu'il n'y a rien de tel que de toucher et goûter pour comprendre et mémoriser tout de suite.
Voici ce que j'ai retenu et qui change vraiment tout à la dégustation.

1. Le type d'eau : utiliser une eau peu minéralisée
Règle que je n'ai jamais suivie (par ignorance, je le reconnais). Alors que j'aurais bien du l'imaginer puisque je sais bien qu'une bonne eau changera la saveur d'un sorbet, d'un café et même des pâtes... Pour le thé c'est tout aussi essentiel.
Pourquoi faut-il qu'elle soit peu minéralisée ? Et bien parce les minéraux fixent les tanins et rendront le goût désagréable, qui râpe le palais.
Bon, vu que cela dépend où on habite et qu'on n'est pas toujours là en train de faire des analyses (et qu'on a pas forcément envie de se charger de 12 bouteilles d'eau spéciale juste pour le thé, qui nous comprendrait ?), on nous a conseillé d'utiliser l'eau du robinet et un filtre.
En effet, c'est ainsi que le thé peut s'épanouir, on sent ses parfums, il ne forme pas de pellicule en surface ni ne tache les tasses. Faites l'expérience et vous me direz. Que des avantages avec un mini effort.

2. La température de l'eau : de 70°C à 95°C, en fonction du type de thé
Déjà première chose, ne pas faire bouillir l'eau (cette règle je la suis, l'honneur est sauf ;-) : elle va brûler les feuilles et le palais :-). En général on utilise au maximum de l'eau à 95°C (pour le thés noirs) et autour de 70°C pour le thés verts. mais pour vous faciliter les choses et ne plus avoir de doutes il suffit de lire ce qu'il y a écrit sur la confection de thé (comme pour les pâtes ;-).
Vous me direz mais il faut un thermomètre ? Si vous avez une bouilloire moderne (pas comme moi je suis encore ne phase casserole), vous pouvez choisir la température. Sinon je vous conseille de faire la première fois avec un thermomètre et toucher du doigt, voir l'aspect. Vous mémoriserez vite. Pour le thé noir, quand je vois les petites bulles et il commence à être bien chaud j'arrête.

3. Le temps d'infusion
Là aussi cela dépend des thés. Les thés blancs ont un temps plus long et les verts beaucoup plus court (pour éviter qu'ils ne deviennent amers et que cette amertume couvre tout le reste ;-)
Vous avez les temps indiqués sur les sachets (grands ou petits). Généralement je laisse toujours un tout petit peu moins et je préfère.
Infusion à chaud ou à froid ? : dans ce billet je vous avais parlé de l'infusion à froid, très pratique l'été quand on souhaite un thé ou une tisane froide. On nous a expliqué que les deux sont valables (à froid il faut plus de temps évidemment) même si certains thés ont besoin de chaleur pour s'épanouir totalement. Pas besoin de vous casser la tête, vous trouvez les instructions sur le thé. On nous aide n'est-ce pas ?

4. Comment le faire infuser ?
C'est simple. Il suffit d'abord de verser de l'eau chaude dans la théière ou/ et les tasses puis de la jeter (elle va chauffer le contenant). Ensuite faites chauffer votre eau à la bonne tméprature. Mettez le thé dans la théière (ou les sachets dans la tasse, Palais des thés en a même en version bureau, il sont bons et pratiques) puis versez-y l'eau et laisser infuser le temps indiqué. Filtrez et servez.

7, rue de Nice
75011 Paris
********

Peut-être que certains d'entre vous boivent de l'excellent thé depuis tout petits... ce n'est pas mon cas. Je viens plutôt d'une culture du café (mon côté italien oblige) auquel les hommes de la famille vouent un culte incroyable. Avec ma mère nous sommes désormais plutôt penchées sur le thé :-). Il faut que le café soit parfait, au niveau du goût, de la température mais aussi du contenant (j'en parle d'ailleurs dans mon livre). Dans certaines bars ou même certaines villes il est meilleur... et ceci grâce aux savoir-faire des italiens mais aussi à la qualité de l'eau (comme pour le thé).
J'ai pour la première fois goûté à un bon thé à Paris (impossible de me souvenir où, j'avais 13 ans et la mode m'intéressait plus que le thé et les adresses gourmandes ;-) dans un salon de thé chic. Il était doux, clair et parfumé. Je me souviens aussi que nous avions trouvé ça cher (en fait on payait le lieu ;-) et nous avons ri longtemps sur ça : et oui à Paris même le thé est cher ! 
Adulte, j'ai commencé à fréquenter des épiceries fines à Rome (notamment Castroni) et à acheter du thé d'origine ou parfumé en vrac... c'était un autre univers que j'ai fait découvrir aussi à ma famille (depuis plus de sachets anonymes à la maison). Arrivée à Paris (j'habitais à l'époque dans le 11ème et le weekend j'allais souvent me promener à Place des Vosges et dans le Marais), je découvris Le Palais des thés et ce fut un coup de foudre ;-). Je me suis amusée à goûter plusieurs de leur thés (je ne les aime pas tous hein ;-), à décider lequel me plaisait le plus, à l'offrir à mon entourage.... et j'en suis encore très fan (d'ailleurs j'en ai souvent parlé sur le blog).
Depuis mon initiation à l'école du thé j'apprécie encore plus le thé et ai envie d'approfondir, en découvrir d'autres. Et de voyager aussi....

Et vous comment dégustez-vous le thé ? Suivez-vous ces règles ?

8 commentaires:

  1. Ciao carissima! Grazie per l'interessantissimo post e per le quattro regole d'oro per preparare un buon tè. Bellissima la foto della teiera ! ^_^
    Un abbraccio !
    Incoronata.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce beau billet sur le thé ! quand je pense que mes amies anglaises insistent toujours pour faire bouillir l'eau ! il y a des années, quand j'habitais Paris, juste à côté de Mariages Frères dans le Marais, ils m'ont expliqué ces mêmes règles pour faire le thé. J'avoue que je saute l'étape de chauffe de la théière.
    Edda, j'en profite pour te dire que je te trouve merveilleuse et que je suis religieusement tes recettes de pâtisseries surtout tes adaptations que je trouve fantastiques ! J'ai essayé ta recette de tarte à l'orange inspirée de Conticini..génial!
    Douces pensées d'Andalousie
    Lala

    RépondreSupprimer
  3. Ehm.... dov'e' la versione italiana?????? Nooooo!!!! Ti prego non farmi questo in effetti non commento quasi(??????) Mai ma ti seguo taaantoooooo!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. As-tu assisté à l'atelier du 27 février ? Si c'est bien le cas, je regrette de ne pas avoir échangé avec toi ce soir-là... Je me trouvai à la table de devant ;)

    RépondreSupprimer
  5. Ce devait être un atelier bien intéressant !! j'espère que la marque organisera aussi de telles opés en province où il y a aussi beaucoup de blogueurs et d'amateurs de thé ... (à Lyon, par exemple ??? ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Je n'aurais jamais cru que préparer du thé était tout un art, merci pour ces astuces.

    RépondreSupprimer
  7. Intéressant cet article. J'avoue ne pas être une immense fan de thé, j'en bois très rarement et plus pour m'obliger à boire qu'autre chose. En effet comme je dois beaucoup boire depuis ma greffe de rein, boire de l'eau tout le temps devient lassant donc parfois un petit thé ça passe bien. Mais ce n'est pas un rituel chez moi, comme certaines de mes copines qui se boivent un thé tous les ap midi ou tous les matins voir les deux !!

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour ce bel article qui me fait revivre un joli moment passé à l'école des thés . Comme toi, j'ai eu le privilège de rencontrer Carine et FX et de participer à un atelier en janvier. J'étais déjà théophile, je le suis encore plus! C'est vrai que les écouter est passionnant et que depuis je ne prépare plus mon thé de la même façon!-))Moi le thé c'est une histoire d'enfance puisque toute petite le tea time était une véritable institution chez mes grands-parents. Cela fait 18 ans que je ne bois plus de café (même si j'adore son fumet) et que je me bas pour boire du bon thé. Le thés du palais m'accompagnent depuis un moment et je crois qu'ils le feront encore longtemps! a très bientôt ici ou là. Biz

    RépondreSupprimer