lundi 30 septembre 2013

Risotto à l'Ossau-Iraty, fraises et piment d'Espelette (et le Festival International de l'Image Culinaire à Oloron-Sainte-Marie)

Risotto crémeux Ossau_iraty, fraises et piment d'Espelette
Risotto Ossau-Iraty
Aujourd'hui un plat simple, bien réconfortant aux accents du Sud-Ouest : un risotto crémeux au fromage de brebis, l'Ossau-Iraty avec des petits plus, frais et piquants. J'adore le fromage dans le risotto, je trouve que c'est des amants passionnés...
Mais avant de vous livrer de la recette (elle est en bleu plus bas ;-), je souhaitais vous raconter les coulisses de cette photo, comme vous avez pu deviner. Je l'ai réalisée pour participer à un concours de photographie culinaire, le Festival International de l'Image Culinaire organisé par l'Office de Tourisme d'Oloron-Sainte-Marie, dans la catégorie blog de cuisine. Je vous en ai touché deux mots dans ce billet
En général je participe très rarement à des concours mais là je l'ai fait par défi et parce que je trouve que c'est important aussi d'être jugé par des professionnels (pas que photographes mais également des Chefs, des pro du monde de la cuisine comme des libraires, journalistes...) qui ont l'habitude de voir des magnifiques photos et qui savent cerner le côté technique. J'avais envie d'un autre regard sur mon travail. Connaissant en plus un peu l'esprit et l'ambiance de ce festival j'avais totalement confiance.
Je ne pouvais publier la recette et la photo avant l'annonce des résultats... qui ont eu lieu hier. Je ne vous ferai pas patienter plus longtemps : je n'ai pas gagné le premier prix c'est mon amie Florence qui l'a eu, amplement mérité. Je suis arrivée deuxième hi hi (et j'ai gagné un four BEKO, j'en avais d'ailleurs besoin ;-)
Le thème était la mise en valeur d'un ou plusieurs produit d'Aquitaine... et vu qu'il y a vraiment l'embarras du choix, j'ai hésité un peu. Puis tout à coup l'Ossau-Iraty (que j'aime beaucoup, j'avais même assisté à sa fabrication) s'est imposé à moi. Pour  le cuisiner tout en lui laissant l'espace nécessaire j'ai tout de suite pensé à un risotto.

Pour lui donner une touche de fraîcheur délicate j'ai ajouté des fraises fraîches. J'avais déjà testé cette association dans ces dés de comté et fraises et j'avais beaucoup apprécié. Le peps est apporté par le piment d'Espelette grand symbole de cette région et qui s'entend très bien avec le fromage. Enfin, j'ai ajouté la mini touche encore plus fraîche du cerfeuil légèrement anisé (pas obligatoire). Et voilà pour la recette qui nous a enthousiasmé immédiatement !
Mais revenons à la photo, au fond la recette était une excuse ;-). Là par contre j'ai hésité et réfléchi pendant des jours. Entre nous, je me suis compliquée la vie, pour changer : le risotto est un plat pas évident à photographier, assez stressant tant pendant la cuisson qu'au moment de la prise de vue. Il doit être chaud, crémeux mais identifiable et, dans ce cas, il s'agissait d'une masse blanche. Mais j'aime les défis et mon coeur d'italienne a répondu oui au risotto. 
Je souhaitais bien sûr une photo gourmande qui mette en valeur ce fromage mais en même temps je voulais une ambiance simple, un sentiment de Sud-Ouest (région en passant que je connais trop peu et que j'aime depuis le premier jour). Difficile à expliquer et représenter. J'ai fait des essais d'abord avec un fond clair (vous connaissez mon faible pour le blanc) puis un fond blanc et bordeaux, raffiné en pensant à une double chromie plat-composition. C'était mon premier essai... désastreux : la photo était vraiment moche, fade, le risotto se perdait et l'ambiance était même un peu triste. Découragée j'étais prête à recommencer un autre jour, puis en regardant autour de moi j'ai vu cette planche verte que j'associe d'ailleurs souvent avec cette assiette verte achetée dans un boutique qui a fermé et que je trouve essentielle. Et voilà que l'idée est née : le vert et le rouge avec le blanc du risotto qui trônait dans une ambiance simple. Ces couleurs me faisaient sentir le pays Basque. 

Hier j'ai été donc à Oloron (12 h de voyage sur 33 h hors de chez moi c'est pas mal ;-) à la soirée de remise des prix, surtout des grands professionnels (des Chefs étoilés et des photographes d'envergure internationale vous avez la liste sur le site du festival). Des travaux vraiment bluffants, par leur créativité, technicité et hors des sentiers battus. Une belle ambiance, chaleureuse et stimulante : ça fait toujours du bien de voir le travail de l'excellence. Et j'ai revu des personnes adorables comme le photographe Philippe Barret et le pâtissier Franck Fresson (talentueux, simple et rock and roll, un coup de coeur pour lui et sa pâtisserie), ai passé de très bons moments avec Florence, Alexandra...
Et à part ça, j'ai très très bien mangé... mais vous n'en doutiez pas n'est-ce pas, on est dans le Sud-Ouest !
Voilà comme ça vous savez tout.  Maintenant bon appétit !

Risotto à l'Ossau-Iraty, fraises et piment d'Espelette (pour 4 personnes)
  • 300 g de riz rond à risotto (Carnaroli ou Arborio)
  • 1 litre environ de bouillon végétal bien chaud (si possible fait maison)
  • 130 g de Ossau-Iraty moyennement affiné
  • 40 g de beurre
  • 12 fraises Ciflorette Label Rouge ou Mara des Bois
  • 1 échalote
  • 1 verre de vin blanc sec
  • piment d'Espelette
  • quelques pluches de cerfeuil
  • sel
1. Ciseler l'échalote puis la faire rissoler dans une casserole à fond épais avec le beurre. Ajouter le riz. Dès qu'il colore et commence à devenir translucide, verser le vin et laisser s'évaporer. Verser le bouillon, une louche après l'autre, en ayant soin d'ajouter encore du bouillon uniquement quand la louche précédente a été absorbée. Cuire pendant 15 minutes environ en mélangeant régulièrement avec une cuillère en bois tout en versant le bouillon (en fin de cuisson, le riz doit être crémeux mais encore entier, ferme à coeur).
2. Pendant ce temps, couper le fromage en dés de 2 cm. Laver rapidement les fraises et les couper en deux ou en quatre dans le sens de la longueur.
Ajouter le fromage au riz, mélanger et cuire encore une minute. Éteindre, corriger l'assaisonnement et laisser reposer une minute.
3. Servir de suite bien chaud avec 3 fraises par personne, quelques feuilles de cerfeuil et une pincée de piment d'Espelette.

22 commentaires:

  1. Bravo à vous deux, heureusement que tu ne donnes des infos sur ce concours car ça reste très confidentiel hélas :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben oui, trop confidentiel. Il me semble avoir vu un billet l'an passé d'une blogueuse qui a cuisiné des huîtres...je vais suivre ça cette année avec attention: merci à toi.
      Que de belle photos sur ton blog! chapeau bas...
      Alannie

      Supprimer
    2. oups...j'arrive trop tard pour "suivre" mais tous est sur facebook: quel niveau ce concours...de grand noms aussi bien derrière les fourneaux que derrière l'objectif.
      Merci pour cette recette de risotto, je craque d'avance sur le mariage de la fraise et du piment d'espelette

      Supprimer
  2. Bonsoir et surtout félicitations!...
    Quel courage, mais tout se mérite! Mes racines sont dans la sud-ouest et ce magnifique risotto aux couleurs de votre belle Italie et du pays basque est sublimé par votre prise de vue!
    Encore un grand bravo!
    Mamijo

    RépondreSupprimer
  3. Ha un bellissimo e fresco aspetto il tuo risotto.
    Gnammmm!!
    Buona serata.
    Incoronata

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour cette récompense amplement méritée!!!! Bises
    Stéphanie (destination gourmandise)

    RépondreSupprimer
  5. Bravo Edda pour cette deuxième place, c'est super et ça motive !!! Je savais que vous auriez un prix, il ne pouvait en être autrement ;-)))

    Monique

    RépondreSupprimer
  6. Bravo et encore félicitations ! Ravie que ton week-end dans le coin se soit si bien passé malgré les longues heures de train. Baci.

    RépondreSupprimer
  7. je comprends que ta photo ait plu !!!! et ton risotto me fait bien envie ! bises

    RépondreSupprimer
  8. Ce n'est jamais facile de trouver les bons arrangements pour mettre en valeur les photos, j'avoue passer un peu de temps aussi pour essayer de composer, pour cela j'ai un certain nombre d'assiettes à l'unité juste dédiées à la présentation.

    RépondreSupprimer
  9. J'aime énormément ta photo ET ta recette. Je n'ai jamais osé le risotto aux fraises en salé. Avec quoi l'accompagnerais tu?.Pour ma part, j'ai testé une fois une version sucrée délicieuse
    http://www.lamedecinepasseparlacuisine.com/article-risotto-aux-fraises-fa-on-stephane-jego-117571692.html
    Je te mets le lien (mais juste pour que tu regardes pas pour me faire de la pub).

    Merci merci...même si je ne mets pas souvent de commentaires, j'apprécie énormément tous tes articles, ton sérieux et la beauté de ton blog. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  10. A boire avec un Irouléguy blanc bien sur !

    RépondreSupprimer
  11. Non mais qu'est ce que c'est que ce risotto !?! J'en reste sans voix, ça a juste l'air d’être une véritable tuerie !!! Et là tout de suite il faut que je trouve des fraises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, vous m'avez fait rire ! Tenez-moi au courant si vous testez :-)
      Bonne journée

      Supprimer
  12. Bonjour, j'ai découvert cette recette un peu tard mais je viens de la faire et je ne peux que m'en féliciter et la conseiller, c'est aussi bon que beau.
    Un grand merci Edda!
    Jean-Marc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jean-Marc,
      Merci à vous pour le retour enthousiaste, ravie que vous vous soyez régalés ! Et il n'est jamais trop tard pour découvrir une recette ;-)
      Bonne journée

      Supprimer