vendredi 23 octobre 2015

Coings rôtis à la vanille

Coings rôtis au four à la vanille
Coings rôtis au four
Voici une nouvelle façon de déguster le coing, ce fruit ancien et unique qui ne se mange pas cru mais qui, une fois cuit, fait des merveilles comme dans cette pâte de coings. Je vous propose ici une recette qui ne demande rien (bon si, il faut quand même éplucher les coings) et qui est superbe : des coings rôtis au four à la vanille. Fondants, parfumés, colorés, doux avec cette petite pointe fraîche acidulée... Nous avons tous succombé. Et ça change des pommes cuites n'est-ce pas ?

En gros on poche les coings puis on les fait cuire doucement au four de manière à ce qu'ils absorbent bien le sirop et deviennent sucrés et fondants... Un dessert léger et parfait pour un jour de pluie ou un dimanche à la maison. Vous pouvez aussi le proposer aux bébés à partir de un an. 
Je fais partie des personnes qui adorent le coing. Découvert petite à travers une pâte de coings maison, depuis que je cuisine je suis toujours à sa recherche et fini par le faire aimer à tout mon entourage. J'apprécie particulièrement sa saveur un peu d'antan, pas vraiment une pomme mais presque, doux et à la fois acidulé. Il est unique en son genre.
Coings rôtis à la vanille
Coings rôtis à la vanille
Coings rôtis au four à la vanille (pour 4 personnes)
  • 3 beaux coings moyens (le moins bosselés possible)
  • 60 cl d'eau
  • 180 à 220 g (selon la maturité des fruits) de sucre semoule ou de canne blond (voir un peu plus si on souhaite un dessert plus sucré)
  • 20 g de beurre (facultatif mais il va donner une touche en plus)
  • une belle gousse de vanille (grattée en gardant la gousse)

1. Préchauffer le four à 170°C. Éplucher et couper ne gros morceaux de taille égale les coings. Dans une casserole, porter à ébullition l'eau avec le sucre et la gousse de vanille fendue en deux ainsi que la pulpe. Y plonger les morceaux de coings et laisser frémir à feu doux pendant 10 minutes.
2. Transférer le tout dans un moule du four large mais aussi un peu haut de manière à recouvrir (presque complètement) les coings de liquide qui ne doivent pas être superposés. Couvrir de papier d'aluminium (on peu aussi utiliser une cocotte en fonte, c'est très bien mais la cuisson sera un peu plus longue).
3. Enfourner pendant une heure environ en remuant de temps à autre : le liquide doit avoir un peu réduit et les coings doivent devenir un peu plus tendres. Retirer l'aluminium, ajouter le beurre et mélanger et laisser cuire encore au moins 30 minutes, en ayant soin de mélanger de temps en temps, de manière à ce que les coings soient toujours enrobés de sirop. Au final, il restera peu de sirop (absorbé par les coings) et les fruits seront tous tendres avec une jolie couleur, rouge vieux rose. Le liquide sera dense, voire un peu gelé une fois refroidi, c'est normal c'est la pectine du fruit et c'est très bon !.
4. Déguster tiède ou à température ambiante, seuls ou avec une glace à la vanille ou une crème anglaise ou un parfait glacé à la vanille et au rhum

21 commentaires:

  1. C'est une jolie manière de consommer des coings...

    RépondreSupprimer
  2. Oh la la! Moi qui descend bientôt chez mes parents qui ont le jardin rempli de coings à l'automne, ça ne va faire ni une ni deux...

    J'en profite pour poser une question. J'ai découvert dans un restaurant le cobbler : c'est très bon, et ça varie du crumble. Mais j'ai du mal à faire la part des choses entre toutes les recettes, qui sont extrêmement différentes... Aurais-tu un conseil?
    Et merci, comme toujours, pour les superbes photos.
    Carla

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Carla pour tes mots ! Tu me diras pour les coings...
      Concernant le cobbler, il existe en effet différentes recettes... très différentes ;-) C'est un dessert anglo-saxon mais qui varie en fonctions de certaines pays et même régions. Le plus répandu est celui qui est recouvert d'une pâte semblable aux scones ou même à gâteau. Si je trouve une recette idéale, je vais la publier en pensant à toi !
      Bon dimanche

      Supprimer
  3. super, je suis aussi gagnée par la passion du coing tout récemment: gelée, liqueur et bientôt confiture coing-poire, votre recette me donne d'autres idées. Merci, ça a l'air trop bon!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment fais tu la liqueur de coing ? CÇa me semble très original

      Supprimer
    2. j'ai farfouillé sur le net. En gros: râper la chair des coings et la laisser mariner 3 jours dans un endroit frais. Essorer pour récupérer le jus. Dans un récipient mettre la même quantité de jus de coings que d'alcool pour fruits ou eau-de-vie, du sucre (je ne sais plus combien, ) et des épices...ou pas! Laisser reposer de 1 à 3 mois selon les recettes.

      Supprimer
  4. Tu tombes à pic, je viens de passer 3 jours à chercher une bonne recettes de coings, sans malheureusement trouver mon bonheur sur la blogosphère.... jusqu'à maintenant! Merci!!

    Amy

    RépondreSupprimer
  5. Ouh, que ça n'a pas l'air mauvais.
    Question : le boudin avec des coings, ça a de l'avenir ou ça paraît fou ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lucas,
      Si Edda permet : le coing en légumes est délicieux donc pourquoi pas avec du boudin.
      Revenus avec un peu de beurre et d'huile, sel poivre, sucre, un filet de jus de citron pour qu'ils ne noircissent pas, puis tu rajoutes un peu d'eau pour éviter qu'ils n'accrochent, tu couvres et laisse mijoter à feu très doux jusqu'à ce qu'ils deviennent fondants mais se tiennent. 30mn à 1h avant de passer à table tu les mets dans un plat allant au four avec deux couches de papier alu au four préchauffé à 150°...et tu reviens nous raconter!!
      Bonne journée
      Danielle

      Supprimer
    2. Oups...bien laver les coings, ne pas les peler et les couper en quartier un peu épais..
      Danielle

      Supprimer
    3. Bonjour Lucas,
      Danielle (merci pour le grain de sel !) te donne une très bonne suggestion dont je vais profiter aussi hi hi...
      En tous cas oui, avec le boudin ça marche bien (il a besoin d'une petit touche fraîche et sucré à mon sens).
      Bon dimanche à tous les deux !

      Supprimer
  6. Très bonne recette mais un peu trop sucrée pour moi. J'ai ajouté des zestes de clémentines dans le sirop. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le retour ! En fait le sucre dépend aussi des fruits (comme dans tous les desserts aux fruits) dans mon cas, les coings étaient bien acidulés donc ça allait bien. Après bien sûr, question de goûts et je pense que vous pouvez diminuer de 10 à 20% (pas plus pour ne pas avoir trop d'eau par rapport) la quantité de sucre dans le sirop.

      Supprimer
  7. Merci Edda pour cette embaumante recette...tout le monde est devenu fou à la maison tant cela sentait bon dans toute la maison.
    Mes coings étaient bien mûrs, du coup l'ensemble était un peu trop sucré, mais avec de la faisselle c'est délicieux.
    Je tenterai de nouveau en gardant ton procédé pochage+cuisson au four, avec de la citronnelle et des boutons de rose comme suggéré par Esterelle (uniquement cuisson au four).
    Encore merci (tu me diras si tu les testes en légume.)
    Bonne soirée.
    Danielle

    RépondreSupprimer
  8. Justement j'avais des coings dont je ne sais que faire ;)
    Merci Edda.
    Kin

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Edda. je suis toujours aussi fan de vos recettes même si je n'en ai pas encore fait beaucoup, mais je les regarde souvent sur internet et dans vos livres et cela me fait rêver. Mes invités et moi-même nous régalons déjà des pizzas et ce soir j'ai fait les coings rôtis. Comme vous j'adore ce fruit au parfum suave et subtil qui ne se dévoile qu'à la cuisson.Du coup ma cuisine embaume.
    Les aubergines sont mon autre péché mignon et je suis bien heureuse de trouver vos recettes mais en dehors de la saison c'est un peu dur alors je me régale avec la Riste d'aubergines de Jean Martin fabriquée en Provence (elle existe aussi en version bio). Un délice avec les lasagnes mais aussi les autres pâtes, la polenta ...j'y suis addict; Merci pour votre travail et tout ce partage.
    Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci infiniment Claude pour ce message chaleureux ! Ravie que le blog et mon travail vous inspirent...

      Supprimer
  10. J'ai adoré préparé ta recette et nous nous sommes régalés ;)

    https://lesdelicesdanais.wordpress.com/2015/11/18/coings-rotis-a-la-vanille/

    RépondreSupprimer