samedi 13 août 2016

Peperonata, la poivronade italienne

Peperonata, la poivronade italienne
Peperonata, la poivronade italienne
La peperonata, la poivronade italienne fait partie de la famille des ratatouilles. Un plat très végétal, ici à base de poivrons, incontournable de l'été au Sud de l'Italie (même si on en mange aussi au Piémont ou en Vénétie où l'on trouve de très bons poivrons), comme entrée, accompagnement, à servir ou à emporter à la plage le 15 août (si si). Un mets très de campagne comme je les aime où les légumes gorgés de soleil sont rois et mettent de bonne humeur à la première bouchée.
Il existe nombre de variantes selon les régions et les familles, celle-ci est celle de mon papa et s'inspire d'une des versions de Calabre (la pointe de la botte) avec plein de poivrons et très essentielle. Un peu comme toute la cuisine de cette région.

Je vous en ai déjà parlé à propos de ces gnocchi de pois chiches à la peperonata encore différente de celle-ci. On adore ça à la maison et nous en dégustons tout l'été.
Des saveurs que l'on retrouve dans toute la cuisine de Méditerranée, comme dans la Taktouka par exemple mais les goûts, les textures et les parfums changent à chaque fois.
Prenez les meilleurs poivrons que vous trouvez (même tout tordus), il faut qu'il soient fermes, lisses et lourds... vous aurez du goût et de la mâche.

Un hymne à l'été, la simplicité et aux repas sous la tonnelle.
Peperonata, la poivronnade italienne
Peperonata, la poivronnade italienne
Peperonata, la poivronnade ou poivronade italienne (pour 4 à 6 personnes)

  • 3 beaux poivrons bien gros, fermes (deux rouges et un jaune ou un rouge, un jaune et un vert)
  • 3 tomates allongées (San Marzano, olivettes) ou 3 tomates en grappe mûres et parfumées
  • 2 oignons rouges allongés de Tropea (dans l'idéal) ou un oignon rouge moyen ou un oignon jaune doux
  • 2 gousses d'ail
  • 1 piment oiseau (facultatif)
  • quelques feuilles de basilic
  • quelques olives (facultatif)
  • huile d'olive vierge extra
  • sel (et poivre si pas de piment)

1. Laver et essuyer les poivrons. Retirer le pédoncule et les couper en lanière de 1 cm de largeur en ayant soin de retirer les pépin et la partie blanche interne.
2. Dans une large poêle, faire revenir 3 càs d'huile puis ajouter l'oignon émincé. Laisser colorer une minute puis baisser le feu et faire cuire 2 à 3 minutes (le temps que l'oignon devienne légèrement plus moelleux). Ajouter, l'ail coupé en deux ou émincé, le piment et les poivrons. 
3. Laisser mijoter à feu très doux pendant 30 minutes environ (voire 40*) sans ajouter d'eau mais en ajoutant 1 à 2 càs d'huile après 20 minutes et ne mélangeant de temps à autre. Les poivrons doivent presque confire, devenir plus tendres sans se défaire ni perdre leur peau (presque à la limite). Saler.
4. Pendant ce temps couper les tomates en dés ou en tranches ou en petits quartiers. Les ajouter ensuite aux poivrons (quand ils sont cuits c'est à dire après les 30 min) et laisser mijoter une dizaine de minutes (pas trop de manière à ce que les tomates se défassent un peu mais les poivrons gardent leur texture). Ajouter du basilic, les olives et rectifier l'assaisonnement.
Déguster tiède ou à température ambiante.

Conseils :
- La peperonata se conserve bien jusqu'au lendemain, voire le surlendemain (s'il fait chaud, optez pour le frigo), c'est encore meilleur car les parfums auront le temps de diffuser. Toutefois les légumes auront moins de texture et ont aussi beaucoup de charme tout juste cuits. On peut les réchauffer légèrement ou les déguster à température comme cela se fait la plupart du temps en Italie.
- Les temps de cuisson sont indicatifs car il dépendent de beaucoup de paramètres (feu, poêle mais surtout des poivrons plus ou moins charnus) et des goûts personnels. Cela reste quand même un recette slow
- Ce type de cuisson en deux temps, lente, est idéale car il permet de concentrer les saveurs du poivron, sentir leur note sucrée, avant d'ajouter les tomates. Il existe plein de méthodes mais pour moi celle-ci est la meilleure
- Si vous en trouver vous pouvez aussi utiliser des poivrons verts allongés comme ceux marocains ou plus petits comme les friggitelli (clic)
- La peperonata peut être servie en entrée ou en plat léger avec du fromage par exemple ou même dans un sandwich ou en accompagnement de viande ou de poisson. Certains en mangeant aussi au petit déjeuner ;-)
- Il s'agit d'un plat frugal du sud et de campagne très savoureux dont il existe nombre de variantes selon les familles et les régions. Les ingrédients repère sont les poivrons et l'oignon (enfin dans presque toutes les versions). Après on y ajoute la plupart du temps aussi des tomates. Cette variante est celle de Calabre (d'où la prédominance des poivrons et ces oignons magnifiques de Tropea), très essentielle, "poivronneuse" et où les légumes ne sont pas trop cuits. Mais on peut trouver aussi des versions avec des légumes très cuits (un peu comme une ratatouille), plus de tomates ou sans...
- Dans une des variantes siciliennes on ajoute aussi des olives et des anchois, très bon aussi
- Le basilic s'y marie à merveille et est utilisé la plupart du temps. Sachez quand même que c'est un plat simple à garder ou à emporter et donc les herbes fraîches étaient beaucoup moins de mise. Vous pouvez remplacer le basilic par du thym ou de l'origan frais.
- Si vous cherchez d'autres recettes avec les poivrons ou en tous cas ensoleillées et de Méditerranée, découvrez mon livre Cuisine du soleil avec plus de 130 recettes salées et sucrées, autour de 40 produits (fruits, légumes, poisson, viande, épicerie, fromages...) symboles de ces cuisines.
Peperonata, la poivronade italienne (ratatouille de poivrons)

22 commentaires:

  1. Un plat délicieux , quand on a la chance de cuisiner avec des poivrons et tomates mûris au bon soleil du Sud ! merci pour ce régal des papilles et des yeux, Edda et excellent we du 15 Aout .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! Merci à vous Francine et très belle journée

      Supprimer
  2. Magnifique ! Merci pour le partage de cette recette colorée

    RépondreSupprimer
  3. Merci Edda
    quand vous écrivez c'est la recette de mon papa, on ressent tout l'amour que vous lui portez !

    RépondreSupprimer
  4. Ah yes ! Depuis le temps que je l'attendais cette recette.
    Entre la caponata et peperonata, mon cœur chavire.
    Je vais me dépêcher de la réaliser celle-ci. Merci Edda.
    J'ai un faible pour les recettes à base de tomate/poivron/olives/anchois et en option des câpres. Donc en version Sicilienne, elle devrait aussi me plaire :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous Val pour l'enthousiasme !
      Belle journée

      Supprimer
  5. je l'ai faite hier soir, c'est vrai que tiède c'est excellent ! Merci pour la recette !

    RépondreSupprimer
  6. très appétissant! je sens que je vais vite essayer cette recette!!!

    RépondreSupprimer
  7. un régal pour les yeux et surement pour les papilles

    RépondreSupprimer
  8. Je vois encore la mia Mamma Adorata choisir et soupeser avec soins chaque peperoni giali de préférence le bellissimi poivrons di Cunéo notre si belle région Piémontese !!!
    Grazie mille Edda per la ricetta que de bonheur tu nous procures au fil de tes merveilleuses recettes del più bel Paese del Mondo et di l'universo !!!
    si si... bellissima giornata !!!
    armella

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille merci Armella pour les souvenirs et le message touchant !!!

      Supprimer
  9. Felicitation pour cette recette, je me demandais s'il etait possible d'avoir une version BBQ de cette recette? jouable?
    mille merci

    RépondreSupprimer
  10. Une bonne recette pleine de saveurs et couleur.
    Bon après midi
    Bisous
    Rosa

    RépondreSupprimer
  11. On s'est régalé des la fin de la cuisson, alors vivement demain qu'on attaque le reste!
    Merci pour ce partage et pour l'histoire du plat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, merci à vous pour l'enthousiasme !

      Supprimer