Desserts Recettes de cuisine

Torta della memoria: crostata di mirtilli e nocciole

Versione italiana più giù
Vous avez déjà remarqué que j’adore les tartes, ce mélange de croustillant, moelleux, crémeux ou fruité. Mais aujourd’hui, je peux dire que cette tarte aux myrtilles est un peu ‘proustienne’, non que je me prenne pour un écrivain, loin de là 😉 mais c’est un peu une des madeleines de mon enfance. Ce gâteau tout simple était préparé par ma grand-mère maternelle à longueur de goûters quand nous passions une partie des vacances d’été dans les Vosges ou dans les Alpes. Le matin, mon frère et moi allions dans les bois ou dans les champs cueillir les myrtilles… Je nous vois encore, enfants, recroquevillés par terre dans l’herbe en riant et en mangeant ces myrtilles sauvages toutes petites mais délicieuses. Puis nous revenions en courant, la bouche et les mains bleues, heureux, le panier plein. Et ma grand-mère nous récompensait avec sa tarte.

Je n’ai préparé de tarte aux myrtilles que récemment, je ne sais pas pourquoi d’ailleurs. C’est à la sortie du four que le parfum des fruits compotés m’a replongée dans ces souvenirs. Je ne connais pas la recette de ma ‘mami’, je l’ai préparée à mon goût avec une pâte sucrée de Christophe Michalak que j’ai déclinée aux noisettes. Ces dernières se marient bien avec les myrtilles, on obtient une saveur nette, authentique dont on ne se lasse pas !

Tarte aux myrtilles et aux noisettes (pour 6 personnes):

Pâte sucrée (il vous en faudra environ la moitié):
– 190 g de farine
– 90 g de sucre glace
– 20 g de fécule de pommes de terre (ou de mais)
– 130 g de beurre en morceaux
– 35 g de poudre de noisettes (permet d’absorber le jus des myrtilles)
– 1 pincée de fleur de sel
– 1 oeuf
Farce:
– 300 g de myrtilles fraîches
– 50 g de sucre
– 2 cs de poudre de noisettes
1. Tamiser la farine avec la fecule et le sucre glace, ajouter les autres ingrédients dans l’ordre l’un après l’autre jusqu’à obtenir une pâte homogène (travailler rapidement). Couvrir de papier film et laisser reposer au réfrigérateur au moins une heure voir toute une nuit
2.Préchauffer le four à 170° C. Etaler la pâte et la poser dans un moule ( mieux, sur un cercle à pâtisserie) La piquer avec une fourchette et la cuire à blanc (avec des légumineuses sèches ou des billes de cuisson) pendant 10 minutes: la pâte doit être très légèrement dorée
3. Dans un bol mélanger les myrtilles et le sucre. Saupoudre l’intérieur de la pâte précuite de poudre de noisettes puis ajouter le mélange sucre-fruits
4. Cuire à nouveau pendant une vingtaine de minutes: la pâte doit être bien cuite et les fruits à peine compotés

Versione italiana
Questa crostata è un po’ proustiana, nel senso che fa parte del bagaglio (valigiona) delle madeleines d’infanzia. Ogni volta che sento il profumo dei mirtilli caramellati e che mangio questa crostata risorge il ricordo di alcune estati trascorse dai miei nonni materni nelle Vosgi o nelle Alpi. E’ la torta che mia nonna preparava quasi ad ogni merenda dopo che mio fratello ed io avevamo raccolto abbastanza mirtilli selvaggi. Ci vedo ancora tutti e due accovacciati nell’erba o nel bosco con il pettine (eh si chiama cosi’) per i mirtilli, ridendo e mangiando, la bocca di un colore bluastro. Poi il pomeriggio la ricompensa!
Non conosco la ricetta di mia nonna, ne ho quindi creata una mia un po’ chic parigina-italiana in quanto ho usato una pasta sucrée di Christophe Michalak (pasticciere trendy di cui vi ho parlato qui) e delle nocciole. Il connubio è stupendo e questo dolce ha un sapore semplice e autentico che non stanca mai.
Con questa ricetta partecipo al concorso di Sandra di Un tocco di zenzero nella categoria La Cucina dei ricordi.

Ricetta (per 6 persone):

Pasta sucrée (ce ne vorrà circa la metà):
– 190 g di farina
– 90 g di zucchero a velo
– 20 g di fecola di patate o mais
– 130 g di burro a dadini
– 35 g di farina di nocciole
– 1 pizzico di fior di sale (o sale)
– 1 uovo (50 g)
Ripieno:
– 300 g di mirtilli freschi
– 50 g di zucchero
– 2 cucchiai di farina di nocciole (permette di assorbire il succo dei mirtilli)
1. Setacciare la farina con la fecola e lo zucchero a velo, poi aggiungere tutti gli altri ingredienti nell’ordine uno ad uno, fino ad ottenere un’impasto omogeneo (sarà leggermente cremoso, non lavorarlo troppo). Coprire con pellicola trasparente e lasciar riposare almeno 1 ora se non tutta la notte
2. Scaldare il forno a 170°C. Stendere la pasta in una teglia (o cerchio da crostata) e bucarlo con i rembi di una forchetta. Cuocere in bianco ricoperta da legumi secchi (o biglie di cottura) per dieci minuti: la pasta deve risultare leggermente dorata
3. In una ciotola mescolare i mirtilli con lo zucchero. Spolverare la pasta precotta con la farina di nocciole poi versare i mirtilli e lo zucchero
4. Cuocere nuovamente per una ventina di minuti: la pasta deve essere ben dorata e la frutta cotta, leggermente composta. Servirla tiepida o fredda.

33 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer