Apéritif & antipasti Italie Livres cuisine Poisson Recettes de cuisine Sans gluten

Billes de pesce scappato inspirées des Apéros à l’italienne de Silvia

Potatoes, tuna and tomatoes balls

Versione italiana più giù
Sous ses allures asiatiques ces billes sont très méditerranéennes.
En Italie (et pas que), on aime les boulettes de toutes sortes. Elles peuvent se manger avec le doigts, rappellent souvent l’enfance et ont un côté ludique. Et celles-ci, aux pommes de terre et thon, billes du pauvre et du placard ne font pas exception 🙂
Dès que j’ai vu la recette sur le joli livre Apéros à l’italienne de Silvia, dont Mamina et Pascale ont déjà parlé, je n’ai pu m’empêcher de les préparer le jour même. C’est un plat que je faisais (mais en forme de poisson, les billes sont plus chic), encore étudiante pour les amis, de bons souvenirs. Très facile donc 😉
Si vous cherchez plein d’idées rigolotes, colorées, authentiques ou créatives, ce livre est pour vous. Plus de cent recettes pour tous les niveaux, une riche palette des saveurs mais aussi de formes et de traditions italiennes. Le livre est sans photos mais cela ne dérange pas du tout vu la richesse des conseils, des touches personnelles, des recettes et son format très pratique. A emmener en vacances!
Le concept « pesce scappato » (poisson qui s’est échappé) est très répandu en Italie. Il se réfère souvent à un plat sans poisson ou en quantité minimum (comme ici le thon et quelquefois des anchois) des classes populaires les plus pauvres (souvent des pêcheurs d’ailleurs) qui a gardé le goût du poisson.

J’ai appris le terme la première fois petite chez ma grand mère napolitaine qui en riant nous avait servi justement des spaghetti à l’ail, piment, persil et un tout petit peu d’anchois: on avait vraiment l’impression que les vongole (palourdes) s’y étaient échappées mais en laissant leur âme délicieuse.

Ces boulettes sont savoureuses et fraîches. Par rapport à la recette du livre, j’ai ajouté des tomates séchées à l’huile et du persil et ai utilisé du sésame noir (pas très italien) à la place du blanc pour des raisons de stocks. En réalité, je ne sais pourquoi, ce noir me rappelle les plages volcaniques des îles éoliennes. Bon mes envies doivent un peu déformer la perception de ces boulettes 😉 Comme le conseille Silvia ces billes, déclinables à l’infini, peuvent êtres servies avec de la mayonnaise maison (aérienne). Un apéritif pour toutes les saison.

Billes de pesce scappato au sésame noir, câpres et tomates séchées (pour une vingtaine de pièces)

-400 g de pommes de terre
-140 g de thon au naturel (de bonne qualité) égoutté
-24 câpres (mieux si sous sel et dessalés une demi-heures dans l’eau)
-5-6 tomates séchées à l’huile d’olive coupées en petits dés
-3-4 cs d’huile d’olive
-1 cs de ciboulette ciselée ou de persil ou de basilic
-sel, poivre, sésame (noir ou blanc) ou graines de lin pour enrober
Cuire les pommes de terre à l’eau (avec la peau) pendant 40 minutes environ (le temps dépend de la dimension et du type de pommes de terre). Les égoutter et les faire un peu refroidir puis les éplucher. Les écraser à la fourchette, ajouter le thon, assaisonner avec l’huile d’olive, la ciboulette, le sel et le poivre, puis les tomates séchées. Former des billes avec les mains (humides, pour éviter qu’elles ne collent). Enfiler au centre une câpres pour refermer la boule. Les faire rouler dans le sésame noir pour les enrober. Garder au frais jusqu’au moment de servir (même une nuit).

Versione italiana

Sotto le vesti jap, queste biglie sono profondamente italiane. Vi ricordate il pesce finto? Fa’ un po’ anni ottanta è vero, ma è una di quelle cosine facili, sfiziose che preparavo ancora studente per gli amici. Poi il concetto di pesce scappato mi è sempre piaciuto, lo trovo fantasioso, buono anche se nasce dalla necessità. La prima volta che ho sentito quest’espressione era da mia nonna napoletana che ne parlava molto divertita. Ed è spesso vero che l’anima del pesce rimane ;-).
Quando ho visto una versione pallette su un libricino molto carino, sugli aperitivi italiani, di una foodblogger italiana in Francia (con blog in francese) sono corsa in cucina, modificando un po’ la ricetta d’origine per motivi di dispensa. Cosi’ da pesce in teglia abbiamo un finger food carinissimo. In realtà, avevo già voglia di preparare una cosa simile adocchiata un anno fa’ da Lydia e ne La Cucina italiana. Arriva adesso ad effetto ritardato ;-).
Per tornare alle pallete comodissime, saporite e fresche, potete naturalmente variare il condimento con delle olive, del pesto, altre erbe, fare una panatura diversa con semi di lino, briciole di pane condito e tostato… Poi, non so’ perché, questo rosso e nero sulle biglie mi rimanda alle spiagge vulcaniche delle Eolie (i desideri trasformano un po’ le percezioni mi sa’ 😉

Biglie di pesce scappato al sesamo nero, capperi e pomodori secchi (per una ventina)

– 400 g di patate
-140 g di tonno in scatola al naturale sgocciolato
-24 capperi (meglio se sotto sale dissalati per almeno mezz’ora nell’acqua)
-5-6 pomodori secchi sott’olio tagliati a dadini
-3-4 cucchiai d’olio d’oliva
-1 cucchiaio di erba cipollina o di prezzemolo o basilico tritati
-sale, pepe, sesamo (nero o bianco) o semi di lino per rivestire
Lessare le patate (con la buccia) per una quarantina di minuti circa (il tempo dipende dalle dimensioni e dal tipo d patate). Toglierle, farle un po’ raffreddare poi sbucciarle e schiacciarle con una forchetta. Aggiungere il tonno, condire con l’olio d’oliva, le erbe, i pomodori. Salare e pepare. Formare delle biglie, infilare al centro un cappero, richiudere. Passarle nel sesamo nero per ricoprirle. Tenere in fesco fino al momento di servire (anche una notte).

26 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer