Desserts Italie Recettes de cuisine Recettes de fêtes Sans gluten

Mousse de gianduia aux noisettes et griottes

Gianduia mousse with cherries

Versione italiana più giù

Une note sucrée, très douce et un peu contrastée pleine de trésors du Piémont.
En Italie, le Piémont est un peu le règne du chocolat, du gianduja et des noisettes (la variété magnifique tonda gentile delle Langhe). Si vous aimez les noisettes je vous conseille vivement de tester ces biscuits typiques : les Nocciolini di Chivasso.
On ne rapproche pas forcément la cuisine italienne au chocolat (et il est vrai que les italiens ne sont pas les plus grands consommateurs en Europe) mais il est arrivé assez tôt, au début du XVIIème siècle, probablement en 1585 notamment au Piémont à travers le mariage de Catherine, fille de Philippe II d’Espagne avec Carlo Emanuele I duc de Savoie (source wiki). Le Piémont, avec la Sicile (pour des raisons différentes) ont été les premières régions à produire et déguster du chocolat. Encore aujourd’hui vous trouverez à Turin des très anciens chocolatiers dans de belles boutiques à l’ancienne.
Puis arrive le gianduia (nom dérivé d’un masque populaire de la Commedia dell’Arte), inventé en 1806 par les pâtissiers turinois, pour pouvoir continuer à produire du chocolat alors que le cacao était devenu extrêmement cher…. Ils ont bien pensé d’ajouter à la pâte, des noisettes, grillées, sucrées puis réduites en pâte elles aussi. Depuis, c’est le chocolat symbole de cette région. J’imagine que vous connaissez bien les gianduiotti (les petits lingots de chocolat 😉 Ils sont pour moi si liés à l’Italie.
Tout ça juste pour introduire ce dessert ultra facile et absolument délicieux que je prépare depuis des années. En gros il faut 3 ingrédients et dix minutes de préparation (plus l’attente) et tout le monde se régale.
Il s’agit d’une mousse froide (sans oeufs) avec le petit croustillant des noisettes et la note acidulée des griottes qui équilibre la douceur du chocolat. Vous pouvez aussi la servir avec d’autres fruits, une sauce au café ou au chocolat…
J’ai utilisé du chocolat gianduia que j’aime beaucoup, plus intéressant que le simple chocolat au lait mais malheureusement on ne le trouve pas facilement en France. Celui-ci de la célèbre marque Novi, vient d’Italie mais j’ai vu aussi du Caffarel (marque historique) et Valrhona en fait aussi. On peut en trouver à Paris à la Grande Épicerie, Lafayette Gourmet et Detou. Au pire, utilisez du chocolat au lait ;-).

P.S. Actu
– Vous pouvez encore gagner mon livre jusqu’à ce soir à minuit en laissant un commentaire au billet sur les 3 ans du blog (clic). Un immense merci déjà pour vos mots !
– Samedi 24 mars, je serai en dédicace de mon livre Un déjeuner de soleil en Italie, à la Fnac de Reims de 15h à 18h
– Babali Couleur Kémia a publié les résultats du concours Risotto Party (je faisais partie du jury) ICI.

Mousse de gianduia, noisettes et griottes (pour 6 personnes)
– 200 g de chocolat gianduia (du Piémont 😉 à défaut du chocolat au lait
– 220 g de crème fleurette très froide
– 50 g de noisettes + un peu
– Griottes à l’alcool ou au sirop (genre Griottines) ou amarena
1. Fouetter la crème fleurette d’abord à vitesse lente puis moyenne jusqu’à ce qu’elle devienne mousseuse. Couvrir de papier film et garder au réfrigérateur. 
2. Pendant ce temps faire fondre au bain marie le chocolat. Laisser légèrement tiédir puis incorporer la crème en 2-3 fois par mouvements délicats du haut vers le bas de manière à garder l’air incorporé. 
3. Couvrir 6 ramequins ou un moule à cake de 20 cm de long de papier film. Couper les noisettes en morceaux grossiers et les répartir au fond des moules. Verser la mousse de gianduia et couvrir, au contact, de papier film. Mettre au congélateur une heure puis au réfrigérateur au moins 3 heures (voir toute la nuit). Peu avant de servir, démouler et accompagner de griottes et de noisettes concassées.
Note : vous pouvez aussi le servir glacé en le gardant tout le temps congélateur (c’est très pratique pour des invités de dernière minute)
Versione italiana
Ah una bella nota dolce che racchiude i tesori piemontesi: il cioccolato gianduia (difficilissimo da trovare qui) comprato in Italia in un autogrill poco tempo fa quando ci ho trascorso solo 48 ore 😉 e le nocciole. Giusto per sentirsi un po’ a Torino.
Il gianduia e i gianduiotti sono una bell’invenzione, nati dalla necessità di sostituire il cacao diventato troppo caro, hanno cominciato a vivere di vita propria fino a diventare un simbolo.
Mi piace molto il gianduia, lo trovo più interessante del semplice cioccolato al latte e visto che avete la fortuna di trovarne facilmente approfittatene.
Per quanto riguarda il dolce beh è un gioco da bambini: una mousse senza uova, con soli 3 ingredienti e che richiede tipo 10 minuti di preparazione (più il riposo). La faccio da anni, la congelo così ho sempre un desserino pronto per gli amici.
E’ spumosa con il croccantino delle nocciola e l’acidulo delle amarene che si abbina bene alla dolcezza del resto. Provatela, nessuno ve la rifiuterà.
Potete poi naturalmente accompagnare la mousse con altra frutta, salsa al cioccolato o al caffè…
Mousse al gianduia, nocciole e amarene (per 6 persone)
– 200 g di cioccolato gianduia 
– 220 g di panna fresca intera ben fredda
– 50 g di nocciole + un po’
– amarene sotto spirito o sciroppate
1. Montare la panna prima a velocità moderata poi più forte finché non diventa spumosa quasi soda. Coprire di pellicola e mettere in frigorifero. 
2. Sciogliere il cioccolato a bagnomaria, farlo leggermente intiepidire poi incorporare la panna in 2-3 volte con movimenti delicati e circolari dall’alto verso il basso in modo da conservare l’aria. 
3. Coprire 6 stampini o uno stampo da cake di 20 cm per esempio, di pellicola. Tagliare le nocciole a pezzetti e cospargere il fondo dello stampo. Versare la mousse, coprire di pellicola e conservare un’ora nel congelatore poi almeno 3 ore (meglio tutta la notte).
Poco prima di servire sformare e accompagnare con nocciole e amarene.
Nota: si puo’ anche servire versione semifreddo congelandola tutto il tempo.

47 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer