Apéritif & antipasti Entrées Espagne Pain Recettes de cuisine Soupes Végétarien

Salmorejo (soupe espagnole de tomates)

Salmorejo (soupe froide espagnole de tomates et pain)
Salmorejo
Nous continuons avec le festival des tomates.
Les dips et soupes froides espagnoles ont, a juste titre, un succès fou. C’est délicieux, coloré, rafraîchissant et même léger. Il y a bien sûr le fameux gaspacho andalou et l’ajo blanco (vous avez les deux recettes dans mon dernier livre Cuisiner les produits méditerranéens : 130 recettes pour ensoleiller votre cuisine) mais il y aussi son frère le salmorejo (originaire de Cordoue) à la saveur profonde de tomates (un peu mono-ingrédient) qui se sert généralement en entrée et est plus dense (presque un dip même si je préfère la déguster plus diluée comme soupe, ici vous avez la version que j’aime).
Les ingrédients sont frugaux et du potager (pain rassis et tomate), comme dans la pappa al pomodoro toscane par exemple, mais à la différence de cette dernière le salmorejo est une soupe froide avec des ingrédients crus et une belle garniture nourrissante tels que les oeufs durs et le jambon.

Comme tous ces genres de soupes, les ingrédients sont simples, très frais et peu nombreux. Dans le salmorejo en gros il y a trois ingrédients : du pain, des tomates et de l’huile d’olive… auxquels vous pouvez ajouter l’ail et le vinaigre. Pour ma part (goûts de famille) j’assaisonne aussi avec du Tabasco ce genre de soupe (comme le gazpacho), moins traditionnel, et je dilue aussi un peu plus, mais je trouve que ça donne du peps qui se marie bien avec la température de la soupe.
Si vous avez de bons légumes et de l’huile d’olive de qualité, elle vous satisfera pleinement :-). Parfaite si vous avez des invités ou lors des soirées de grosse chaleur…
Salmorejo, soupe froide espagnole à base de tomates et pain (pour 4 à 6 personnes)

  • 800 g de tomates grappes mûres, goûteuses mais encore un peu fermes (8 tomates environ)
  • 180 g de mie de pain un peu rassis (blanc ou de campagne au levain, je préfère ce dernier il a plus de texture)
  • 8 cl d’huile d’olive vierge extra
  • 2 gousses d’ail frais (ou une petite gousse d’ail sec)
  • 2 cs de vinaigre de Xérès (facultatif)
  • 10 gouttes de Tabasco (facultatif, mon intrus 😉
  • 3 oeufs durs
  • 2 à 3 tranches de jambon Serrano pour servir
  • sel et poivre

1. Tremper la mie dans 4 cs d’eau et le vinaigre pendant 5 minutes, ajouter ensuite les tomates coupées en gros morceaux (pas besoin de le peler surtout si on a un bon mixeur). Piller dans un mortier (à l’ancienne) en ajoutant peu à peu l’huile ou bien mixer avec l’huile et l’ail dans un bol jusqu’à obtenir une texture presque homogène, aqueuse  mais liée par le pain (une sorte d’émulsion dense mais rectifiez la quantité de liquide selon les goûts, personnellement je la préfère plus soupe que crème). Saler, poivrer, ajouter le tabasco et garder au frais au moins deux heures avant de servir.
2. Servir avec les oeufs durs (coupés ou émiettés) et le jambon en morceau. On peut ajouter un filet d’huile d’olive, saupoudrer de paprika ou d’origan (mais ce n’est plus traditionnel).

16 Commentaires

  • J'Adore ça tomates, pain, huile d'olive, tabasco, paprika hum ça y est il me la faut avec cette grosse chaleur!!!…je suis sur la préparation de votre glace fraises- coco ainsi que rhum raisins qui tourne bien ici!!!merci pour ce nouveau billet et la superbe photo (plus vraie que nature!)
    Très belle AM à vous

  • A Córdoba il salmorejo si mangia come antipasto, più denso del tuo, dove puciare del pane, a mo' di hummus per intenderci. Ti chiedo scusa se sembro pedante, non era mia intenzione.

    • Je suis tout à fait d'accord avec Kipepeo..C'est bien plus dense et la proportion d'huile plus importante et bien emulsionné. En principe sans ail ou avec très peu d'ail. L'origine est le "mazarron" plat de base des soldats romains. La tomate a été ajoutée au mazarron à partir du XVIè siècle; A mon sens de Tabasco dénature le pat…

  • J'ai fait cette soupe hier soir comme indiqué sans aucun ajout. Excellente ! J'avais acheté une petite boule d'épeautre et la mie était parfaite pour la soupe. Merci beaucoup Edda pour ce partage.Bonne journée. Marion

  • Cette soupe est délicieuse et parfaitement authentique dans sa version la plus simple avec le vinaigre mais sans Tabasco et autres épices! Elle a été certifiée par mon beau-fils espagnol très exigeant sur la qualité. Merci Edda

  • J’ai été en Espagne et suis très familière du classique gaspacho mais ne connaissais pas cette version.. C’est une super découverte !
    J’adore le blog et les photos dont sublimes 💕

  • Quel bonheur…. Merci Edda d avoir retrouvé la saveur de ce plat que j avais découvert il y a 25 ans en Andoulousie, et dont j étais tombée amoureuse…. J avais plusieurs fois essayé D en faire, mais étais toujours restée sur une frustration. Le goût, la consistance, quelque chose clochait toujours… Jusqu a ce que je trouve votre recette ! J ai régale famille et amis plusieurs fois depuis, et retrouvé cette sensation de douceur que j aime tant dans le salmorejo.
    J ai juste une question : J en ai trop fait hier, et voudrais le congeler. Q en pensez vous ?
    Encore une remarque : J adore ces recettes d une simplicité qui touche au génie. Tomate, pain, huile et ail…. Toute la méditerranée millénaire est là….
    Bonne soirée et !

Commenter

Partagez
Tweetez
Enregistrer