Brunch Desserts Italie Recettes de cuisine Sans gluten

Gâteau moelleux aux noisettes (sans beurre et sans gluten)

Gâteau moelleux aux noisettes (sans beurre et sans gluten)
Gâteau moelleux aux noisettes (sans beurre et sans gluten)
Ce gâteau moelleux aux noisettes est un de ces gâteau italiens (dans ce cas, typique du Piémont, producteur de merveilleuses noisettes) essentiels, goûteux, gentils. Avec juste trois ingrédients, sans beurre et sans gluten, il arrive à être moelleux. Comme dans ce gâteau aux amandes et au citron typique de Sardaigne autre gâteau de voyage. Idéal pour le petit déjeuner ou le goûter, il a ses lettres de noblesse même dans sa simplicité je trouve.

C’est un des gâteaux que me préparait souvent ma maman souvent, parmi d’autres délices, lors des goûters d’anniversaires (avec son gâteau aux carottes qu’il faut que je vous propose un jour) et le servait avec une chantilly fraîchement montée et tout le monde adorait.
Le principe est celui d’une génoise (clic pour tous les conseils pour la réussir) avec cette souplesse sauf qu’à la place de la farine, il y a des noisettes. Elles vont apporter du moelleux (les bons gras 😉 et de la rondeur douceur qui se suffisent presque à elles-même. 
Il existe d’autres versions de gâteaux aux noisettes italiens (mais aussi beaucoup de délices français par exemple) mais je souhaitais vous proposer une recette essentielle que vous pouvez préparer même si vous avez fini le beurre à la maison….
Je l’aime ainsi où l’on sent le saveur profonde des noisettes. Après bien sûr vous pouvez ajouter des zestes d’agrumes (le citron et l’orange s’y marie bien), du cacao, des épices…. garnir avec une pâte à tartiner chocolat noisettes ou une confiture de framboise ou simplement avec une chantilly maison.
Gâteau moelleux aux noisettes (sans beurre et sans gluten) (pour 6 personnes)

  • 200 g de noisettes de qualité ou de poudre de noisettes
  • 5 oeufs entiers (260-280 g sans la coque)
  • 80 g de sucre semoule ou de canne blond

1. Préchauffer le four à 160°C. Tapisser un moule à manqué de 20-22 cm de papier cuisson légèrement mouillé et un peu froissé ou le beurrer puis poser sur le fond un disque de papier cuisson et saupoudrer les parois de sucre (dans ce cas il y aura quelques grammes de beurre et oui ;-).
2. Mixer par à coup les noisettes avec 1 càs de sucre de manière à obtenir une poudre (si pas complètement homogène ce n’est pas grave, il faut quand même que l’on puisse l’incorporer aux oeufs)
3. Verser les oeufs dans un saladier ou la cuve d’un robot et commencer à fouetter d’abord à vitesse en ajoutant le sucre en deux fois. Fouetter pendant une dizaine de minutes le temps que les oeufs deviennent bien clairs (blanchir) mousseux et souples. Ils doivent retomber doucement en formant une sorte de ruban (comme pour la génoise). 
4. Ajouter la moitié de la poudre de noisette, puis, à l’aide d’une écumoire (si si) soulever délicatement la préparation par mouvements circulaire de manière à incorporer les noisettes. Ajouter le reste de poudre et faire de même. La pâte retombera un tout petit peu mais restera souple.
5. La verser, toujours délicatement (il faut garder l’air incorporé) dans le moule. Tapoter légèrement pour éliminer les grosses bulles d’air et enfourner pendant 30 à 40 minutes. La pâte doit gonfler, colorer légèrement et en appuyant le doigt au centre la pâte doit être souple. Faire le test avec un cure-dent ou la pointe d’un couteau qui doit ressortir sec. Faire quand même attention à ne pas trop cuire de manière à garder un peu d’humidité et la texture moelleuse.
6. Laisser refroidir puis démouler. Ce gâteau se conserve bien à température ambiante ou au frais, enveloppé de film alimentaire, pendant deux ou trois jours. On peut aussi le congeler, toujours bien couvert.
Imprimer

30 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
Enregistrer