Bébé & enfant Entrées Italie Light Recettes de cuisine Régimes & occasions Sans gluten Soupes Toscane Végétarien

Soupe de tomates rôties

Soupe de tomates rôties

L’intensité de la tomate de fin d’été, du soyeux dans la bouche, l’acidulé, la douceur ou comment se régaler avec une simple soupe de tomates rôties. Hymne au potager et aux recettes essentielles mais chic…

C’est une soupe que je sers le plus souvent froide quand je trouve de belles tomates au marché (et en ce moment c’est la fête j’ai l’embarras du choix et toutes provençales sauf les tomates cerises qui viennent de Sicile :-), n’ai pas beaucoup de temps et surtout pas d’idées d’entrée pour un dîner avec les amis.

Pour avoir des parfums italiens, je l’ai mixée avec du basilic mais à vous d’adapter. Je vous avais déjà proposé une soupe froide de tomates confites il y a presque dix ans oups. Ici le principe est le même mais le goût un peu différent. Elle fera partie de votre carnet de recettes incontournables (et sauve dîner vu le peu d’ingrédient et d’effort) j’en suis sûre.

Soupe de tomates rôties

Type de plat: Soupe
Cuisine: Italienne
Temps de préparation: 20 minutes
Temps de cuisson: 40 minutes
Portions: 2 personnes
Auteur: Edda Onorato

Une soupe à la saveur intense de tomates très facile à réaliser, à déguster tiède ou froide

Imprimer

Ingrédients

  • 700 g tomates allongées, olivettes ou petites coeur de boeuf
  • huile d'olive vierge extra
  • origan
  • sucre
  • sel
  • poivre
  • 20 feuilles basilic
  • fromage chèvre frais
  • 2 gousse ail
  • paprika

Instructions

  1. Préchauffer le four à 180°C (chaleur tournante, si le four chauffe trop baisser jusqu'à 160°C). Laver et couper les tomates en quartier dans le sens de la longueur. Ajouter les gousses d'ail entières cachées sous deux tomates.

  2. Les poser sur une plaque recouverte de papier cuisson, les unes à côté des autres, côté coupé vers le haut et sans le superposer. Saupoudrer d'origan, de sel et de sucre. Verser un filet d'huile d'olive.

  3. Enfourner pendant 30 à 40 minutes jusqu'à ce que les tomates soient flétries (elles vont se déshydrater en partie et concentrer leur saveur), mais attention à ce qu'elles ne colorent/brûlent pas. Si besoin baisser la température. On peut aussi les cuire plus longtemps à 140-150°C.

  4. Prendre délicatement les tomates avec une pelle et les mettre dans le bol du mixeur (ou un récipient pour le mixeur plongeant) avec l'ail rôti. Mixer avec le basilic, un peu d'eau jusqu'à obtenir la consistance voulue (en principe elle devrait être un peu épaisse car si on dilue trop on perd le bénéfice du rôti 😉 Saler et poivrer.

  5. Servir tiède ou froid (dans ce cas laisser reposer au moins une heure au frais ou ajouter des glaçons) avec des dés de chèvre, une pincée de paprika et un filet d'huile d'olive

Notes

Conseils :

Conservation : la soupe donne le meilleur deux ou trois heures après la préparation mais elle se conserve deux jours au frais bien recouverte. Je n’ai pas testé, mais je pense que, sans la garniture, elle peut se congeler.

Variantes : vous pouvez confire les tomates plus longtemps (2-3h) à 90°C par exemple, vous pouvez varier les herbes et les épices (du romarin ou de la coriandre s’y marient bien), vous pouvez servir avec un peu de burrata à la place du chèvre…

21 Commentaires

  • Bonjour Edda, j’aime bien l’idée de rôtir les tomates pour faire de la soupe . Ça doit bien concentrer la saveur de la tomate et la touche de chèvre c’est super.
    J’essaie sans tarder.

  • Je ne fais plus de soupes de tomates depuis longtemps car ici en Espagne c’est très bizarre comme concept (sauf en mode gazpacho et dérivés, comme quoi !). Mais en voyant votre recette, ça m’a rappelé que j’adore ça et qu’il n’y a pas de raisons de ne pas en faire ! Merci !

  • C’est l’un de nos incontournables à la maison soit pour un repas rapide et léger, soit pour une entrée raffinée quand on reçoit (servie avec une boule de sorbet citron basilic par exemple). Bonne journée.

  • Bonjour,
    Cette soupe est excellente, merci !!
    Par contre il y a peut être un problème de proportions car j’ai utilisé 1kg2 de tomates et il y en avait vraiment tout juste pour 3 personnes… c’était des tomates roma.
    J’adore votre site, je viens ici quasiment tous les jours pour cuisiner 🙂
    Bonne continuation !

    • Mille merci Raphaëlle pour vos mots et le retour, si contente du régal !
      Je suis allée revérifier, en effet c’est pour 2 et pas pour 4 personnes (erreur de distraction de ma part 😉 enfin, pour 4 si c’est une petit verrine apéritive.
      Sachant qu’elle est diluée ensuite avec de l’eau (autrement on a une purée, plus une soupe) pour un bon équilibre.
      Bon week-end et à bientôt

  • 5 stars
    J’ai réalisé la soupe avec des tomates « Cornues des Andes » qui n’ont aucune acidité et j’ai ajouté très peu d’eau. Nous l’avons dégustée à température ambiante avec des petits dés de chèvre frais : un pur délice ! Je referai très vite cette recette. Merci pour toutes vos bonnes idées !

  • 4 stars
    Remarquable recette aux goûts concentrés. Tout l’art de la cuisine italienne simple (je n’ai pas dit facile) et authentique.

  • 5 stars
    J ai fait cette recette avec des tomates bien charnues, et j ai rajouté un bulbe de fenouil à rôtir. Un délice qui ferait une sauce tomate du tonnerre. Merci encore !

  • Et bien j’ai fait cette soupe il y a une dizaine de jours, et je veux vous en remercier : c’était absolument fabuleux. Ma contribution personnelle a été de mixer la pulpe de tomates cuites avec de la chair de tomates crues, ainsi qu’un peu d’oignon et d’ail également crus, pour « booster » un peu la soupe : ça ne l’a pas empêchée de rester très épaisse, presque solide, et j’ai haché du basilic que j’ai laissé mariner dans la préparation pendant quelques heures, pour qu’elle s’imprègne bien du goût.

    En revanche, les 40 minutes de cuisson au four m’ont paru très peu : j’ai laissé ça bien plus longtemps, plus d’une heure (je n’ai pas minuté, désolé…) mais je suppose que ça dépend du four, de la variété de tomates utilisées et de leur taille. En tout cas, ça vaut la joie d’attendre assez longtemps et de ne pas se contenter de tomates mi-rôties !

    La soupe a été servie glacée, avec dessus un peu d’œuf dur hachés et de jambon cru tranché très fin et découpé en tout petits morceaux. C’était un plat unique pour le dîner, copieux et roboratif, mais naturellement on devrait pouvoir le servir en entrée si on en met très peu dans les bols (c’est vraiment extrêmement nourrissant !).

    Et vraiment, c’est un plat magnifique : merci encore pour cette recette ! Une seule chose est dommage : on va vers la fin de la saison des tomates, et sans doute faudra-t-il attendre l’année prochaine pour en refaire…

    • Un grand merci Armand pour l’enthousiasme et le retour détaillé, si contente qu’elle vous ait plus autant qu’à nous !
      Quant au four cela dépend des tomates, des fours mais aussi de la quantités (plus il y en a plus il y a de la vapeur et plus il faut de temps 😉 Pour des petites quantités 30 minutes me suffisent par exemple.
      Belle soirée et encore merci !

  • 5 stars
    Ah oui, pour répondre à une question posée plus haut (l’année dernière, je crois bien), pour deux personnes j’ai utilisé un bon kilo de tomates, et de multiples variétés (mais sûrement pas des romas !)

Commenter

Evaluation de la recette




Partagez
Tweetez
Enregistrer