samedi 8 juin 2013

Marcolini, La Tomate Sur Le Gâteau, Fetish Infiniment café, Le Chocolat de Ducasse... quelques actus très gourmandes !

Un coucou du samedi avec quelques actualités (plus ou moins parisiennes, vu que c'est la ville où je vis) sur les derniers coups de coeurs gourmands, fruités chocolatés aussi.
Donc si ce weekend vous avez envie de vous promener, vous faire plaisir,  noter de nouvelles bonnes adresses histoire de fêter l'été voici quelques petites pépites délicieuses.

La tomate sur le gateau avec Mutti et Conticini
La Tomate Sur Le Gâteau

Je commence par la plus éphémère La Tomate Sur Le Gâteau, qui dure du 7 juin jusqu'à 13 juin et que je vous recommande chaudement si vous êtes à Paris. Il s'agit d'un événement organisé par la célèbre marque de tomates italienne de Parme (Mutti) en association avec des créations de Philippe Conticini rien que ça. Un évènement généreux et délicieux !
Un espace, informel et très agréable dans le Marais, est dédié à la tomate et à comment elle a été customisée par le grand Conticini. Juste magnifique.
Où et comment ?

Vous pourrez goûter de 11h à 18h gratuitement des créations salées et sucrée toutes rouges (7 en tout si j'ai bien compté)... et à partir de 18h vous pourrez même acheter certaines créations exclusives (qu'en 50 exemplaires)
J'y suis allée avec ma maman (on se fait comme ça des petites récrées, des moments de découvertes gourmandes que pour nous) et nous avons pu tout déguster.
Un grand coup de coeur pour deux mets salés, poétiques même : le choux tomate, mascarpone et l'entremets mousse de tomate et craquant au pesto. Côté sucré, nous avons eu un faible pour son croque tomate framboise et son éclair tomate framboise aussi (divin mais bon nous savons aussi que Conticini est le roi du choux :-)
Difficile de décrire le plaisir. Conticini a su mettre en avant la tomate avec son style, ses textures, son goût. C'est bluffant, la tomate Mutti devient ainsi intense ou délicate, acidulée ou douce... De toute façon ce que j'aime chez lui c'est aussi son talent à jouer avec le salé et avec sucré tout en finesse. Et même à la frontière des deux. C'est aussi une façon de redécouvrir la marque, source d'inspiration.
Si vous pouvez allez-y les yeux fermés !
Mutti est une marque de sauce tomate (mais également de concentré de tomate...) très connue en Italie, qui a su toujours miser sur la qualité et garder une image à la fois traditionnelle et moderne. Une belle entreprise. Après comme pour la pasta et comme vous pouvez imaginer il existe plusieurs bonnes marques de sauces italiennes notamment du Sud faites avec les tomates San Marzano. Ceci dit Mutti reste pour moi dans le top 10 :-)

La tomate sur le gâteau
14, rue Vertbois
75003 Paris (M° Temple)
du 7 au 13 juin 2013
Chocolats et Cherries de Pierre Marcolini rue du bac à Paris
Chocolats de Pierre Marcolini
La nouvelle boutique de Pierre Marcolini à Paris, 78, rue di Bac

Pierre Marcolini, grand chocolatier Belge qui produit depuis plus de 10 ans son propre chocolat n'est à présenter je crois ;-). Son slogan bean to bears (de la fève à la tablette), sa grande passion et sa recherche continue de la qualité mais aussi de la particularité sont à son image. Je vous en avais d'ailleurs déjà parlé dans ce billet.
Une nouvelle boutique, rue du Bac (une rue élégante et gourmande :-), vient d'ouvrir et surtout (plus intéressant) il y a des nouvelles tablettes, des coffrets...
La boutique est petite mais très bien conçue (très design comme toujours chez lui) en forme de fève de cacao qui tapissent aussi une parois d'ailleurs. Vous avez tous le choix des fameux carrés chocolat crus (si vous êtes des amateurs de chocolats ou vous connaissez des amis au palais raffiné, il faut goûter). Et bien sûr les coffrets dont certains composés uniquement de grands crus.
Enfin, mon coup de coeur va à ses petits chocolats ganache et pralinés dans la collection Cherries. Des bijoux de goût avec un faible pour la ganache earl grey, pâte d'amande mangue, Pierre Marcolini (le chocolat pur, meilleurs origines dans toutes sa beauté) et la violette (je ne suis pas prête l'oublier :-)
Certes c'est des chocolats spéciaux, un petit luxe qui vaut la peine d'être connu.
Et puis vous avez bien sûr le Chocolat primitif, des grués de cacao au caramel, des guimauves...
Avec Marcolini vous ne pouvez pas vous tromper.

Pierre Marcolini
78, rue du Bac
75007 Paris
Pierre Herme et sa collection Fetish Infiniment Cafe avec le cafe de l'Arbre a Cafe

Collection Fétish Infiniment Café de Pierre Hermé

Je savais que cette collection allait sortir après avoir assisté au dialogue passionnant entre Pierre Hermé et Hyppolyte Courty de l'Arbre à Café (qui en passant va ouvrir une boutique rue du Nil à Paris), à Omnivore (le secret de polichinelle quoi :-)
Dit comme ça ça fait un peu vip mais je vous rassure c'est ouvert à tout le monde et ça, ça me plait :-)
Donc je disais, Pierre Hermé avait créée il y a plus de dix ans un des ses classiques une tarte café. Très bonne mais qui honnêtement n'était pas ma tarte préférée. C'est sa rencontre avec un autre grand passionné et connaisseur qui a fait donc déclencher l'envie de ce grand pâtissier d'explorer et décliner ses desserts à base de café (deux exactement) d'où sa collection Fétish Infiniment Café. Je souris toujours quand je lis les nom des évènements et collections et me dit que les Français, surtout dans le haut de gamme ont vraiment le sens du marketing.
La collection va de la tarte, au choux, Saint-Honoré, nougat, chocolat, glace, croissants, macarons... enfin de quoi faire tourner le tête. Et tout ceci créé avec un café en particulier le Iapar rouge du Brésil, puissant et doux comme ils disent (et c'est vrai :-), épicé. Certaines créations encore plus délicates contiennent au autre café rarissime Bourbon Pointu du Piton des Neiges de la Réunion (et là mon esprit divague, j'ai envie de partir à la réunion faire des excursions ;-).

Mais revenons à nos moutons, le goût ! Après le fait que j'ai eu le privilège de pouvoir presque tout goûter (en petites quantités hein ;-) en ingurgitant près de 2000 calories en une heure (je sais, mais la curiosité et la gourmandise...) Et que j'ai eu la chance aussi de pouvoir échanger deux minutes tant avec Pierre Hermé et qu'Hyppolite. Autant Hermé est timide, un peu ours (ce qui ne me gène pas du tout ;-) autant il s'illumine quand on parle d'un gâteau, d'une texture et d'un goût. C'est impressionnant.
Mon immense coup de coeur va aux tartes, divines. Avec cette pâte très croustillante (cuite à al limite) la ganache et la mousse au café qui exaltent la saveur de ce dernier sans être jamais de trop. Un très bel équilibre même au niveau du sucre. À goûter absolument !
Puis bien sûr j'ai beaucoup aimé le Saint-Honoré au café, les macarons, l'Émotion au café à base de baba au café, mousse au café et enfin (très très intéressant une gelée à base de cascara. Ce dernier est l'écosse des grains de café réduits en pâte qui ont le goût profond du café mais qui restent plus végétale, un peu acidulé comme j'ai pu constater et m'a expliqué Hermé. Une verrine fraîche avec un note gourmande au fond. Juste je pense que pour une fois, les quantités devraient peut-être moins généreuses. Mais bon c'est un détail.
Et puis arrive la pépite finale qui permet vraiment d'apprécier et de déguster ces cafés : le bonbon Chocolat Infiniment Café et la version ultra fine en galets (que j'adore). Là vous avez dans la bouche des petits bijoux qui se suffisent à eux-même.

Pierre Hermé
Voir les boutiques ICI
Une nouvelle boutique, 89, boulevard Malesherbes (près du parc Monceau), a ouvert

10 rue du Nil (fête l'ouverture dimanche 9 juin et ouvre à partir du 11 juin 2013)
75002 Paris

Le chocolat Alain Ducasse Manufacture a Paris

Le Chocolat d'Alain Ducasse - Manufacture à Paris

Un autre énorme coup de coeur (même si un peu luxueux... moins que des chaussures en tous cas ;-). Un endroit très brut, étudié mais simple un peu à l'ancienne. Et surtout des chocolats magnifiques, parmi les meilleurs de ma vie.
J'ai découvert cette nouvelle boutique (dont beaucoup ont parlé d'ailleurs) il y a quelques mois, avec une amie, le premier jour d'ouverture au public. Alain Ducasse est un grand Chef mais aussi un grand entrepreneur, tout ce qu'il fait il le fait à fond en cherchant d'innover et d'offrir le plus possible du bon.
L'idée de cette chocolaterie (on peut vraiment l'appeler ainsi puisque le chocolat est fabriqué sur place comme il y a très très longtemps ;-) est de pouvoir offrir un produit d'excellence où tout est suivi de bout en bout. De la fève aux petites bouchées. Les rênes sont confiées à un grand chocolatier qui a travaillé des années aux États-Unis, Nicolas Bergier. J'espère un jour pouvoir avoir la possibilité d'entrer dans les coulisses ;-)
Pour avoir discuté avec différents chocolatiers qui se sont lancés dans l'aventure, la partie difficile est non seulement le savoir faire mais également la recherche de machines pour la production en petites quantités, version artisanales. J'imagine d'onc bien le travail immense en amont de l'ouverture.
Outre les tablettes pure origine, les pralinés... il y a bien sûr les ganaches, encore des petits bijoux.
Côté goût et bien c'est inoubliable (pas tout hein comme toujours). J'ai eu un faible pour son praliné pistache à la fleur de sel, un très bel équilibre de douceur, texture, caractère vraiment unique. Ses ganaches aussi sont superbes : au citron vert, à la vanille (difficile d'ailleurs car le chocolat a toujours tendance à dominer), au thé... 
Si vous voulez un moment chocolaté spécial c'est là. Après comme avec tous les grands produits, offrez-les uniquement à qui saurait apprécier :-)

40, rue de la roquette
75011 Paris

Bon aujourd'hui j'ai été plus gouteuse que cuisinière.
Et vous avez-vous fait de nouvelles découvertes (pas nécessairement parisiennes...) ? ;-)
Bel après-midi et bonne promenades !

3 commentaires:

  1. senza parole, ciocccoltini che prenderei volentieri

    RépondreSupprimer
  2. De belles balades gourmandes et des adresses à retenir !
    Bonnes journée
    Michèle

    RépondreSupprimer
  3. io non c'ero se no andavo assolutamente a quella della Mutti!!!

    pero' solo un appunto... ma voi dove la vedete l'estate a parigi? io la cerco da un po' ma nada...

    RépondreSupprimer