jeudi 10 novembre 2016

Gratin de pommes de terre au parmesan

Gratin de pommes de terre au parmesan
Gratin de pommes de terre au parmesan
L'autre jour je vous ai proposé le vrai gratin dauphinois et aujourd'hui je vous présente une version à la robe italienne puisqu'il y a notre cher parmesan ! Voici donc un gratin de pommes de terre au Parmigiano Reggiano. Laiteux comme il se doit, blanc et avec du beurre comme souvent dans la cuisine de l'Émilie-Romagne. Le parmesan va apporter du goût, du parfum, une douceur, une petite croûte sublime... rien que d'y penser j'en ai encore l'eau à la bouche.

À servir en accompagnement ou même en entrée ou même comme plat avec une salade ou d'autre légumes et une charcuterie ou un fromage à côté.
Le gratin de pommes de terre est indémodable et passe partout.
Et la prochaine fois... un dessert avec le parmigiano (si si).
Gratin de pommes de terre au parmesan
Gratin de pommes de terre au parmesan
Gratin de pommes de terre au parmesan (pour 4 à 6 personnes)
  • 1 kg de pommes de terre à chair ferme ou farineuse (voir mon article sur comment choisir les pommes de terre)
  • 50 cl de lait frais entier
  • 50 cl de crème fraîche (fleurette ou liquide ou même épaisse si on préfère)
  • 200 g de parmesan (dans l'idéal 24 ou 36 mois d'affinage) fraîchement râpé
  • 3 feuilles de sauge
  • une petit gousse d'ail
  • beurre
  • sel, poivre et noix de muscade

1. Préchauffer le four à 150-160°C. Laver et peler les pommes de terre puis les couper en fines lamelles, c'est important autrement la cuisson sera trop longue (ne les rincer pas !).
2. Beurrer un plat à gratin (ou des ramequins individuels) puis passer dessus l'ail pour aromatiser (on peut aussi pour une saveur plus corsée l'ajouter en petits morceaux mais je préfère ainsi).
3. Poser dessus en les superposant, la moitié des pommes de terre. Saler (très peu), poivrer, ajouter la noix de muscade, deux feuilles de sauge puis la moitié du parmesan. Ajouter le reste de pommes de terre, la sauge, la noix de muscade. Verser dessus le mélange lait/crème de manière à bien recouvrir (une partie s'évaporera à la cuisson). Parsemer du reste de parmesan et quelques flocons de beurre.
4. Enfourner pendant 50 minutes environ (voire 1h-1h15 si les pommes de terre sont farineuses et moins si c'est des ramequins individuels) : les pommes de terre doivent gratiner (si ça colore trop vite, recouvrir de papier aluminium puis découvrir à nouveau les 5 dernières minutes, ceci dit, je préfère baisser le feu car la cuisson couvert n'est pas la même), devenir fondantes (en enfonçant un couteau dedans on doit sentir les pommes fondantes) et absorber une partie du liquide.
Déguster chaud ou tiède.

Conseils :
- Conservation : le gratin se conserve un jour à température ambiante. Le réchauffer avant de servir en ajoutant si besoin encore un peu de lait ou de crème.
- Pour la cuisson, ici j'ai procédé à une cuisson directe dans le plat (alors que dans mon gratin dauphinois il y avait la double cuisson, sachez que les deux sont possibles et sont classiques ;-), c'est plus simple, les temps au four sont un peu plus longs et les pommes de terre restent un peu plus fermes. Cela étant dit je crois que je préfère toujours avec la pré-cuisson dans le lait mais à vous de tester et de choisir.

11 commentaires:

  1. Bonjour Edda,
    j'ai fait votre gratin dauphinois la semaine dernière, je vais devoir recommencer cette semaine avec cette variante ultra-appétissante! Par contre je suis surprise par le temps de cuisson ici. De mémoire la dernière fois que j'avais fait un gratin de pommes de terres en cuisson directe on était plus proche des 3 heures de cuisson pour une texture convenable...
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lariska,
      Merci pour le retour sur le gratin dauphinois, ravie du régal !
      Pour la cuisson elle se rapproche du gratin dauphinois, autour de une heure (je n'ai jamais cuit trois heures, cela me semble beaucoup). Après peut-être que cela dépend du four, de l'épaisseur des tranches et de la variété des pommes de terre (si elles sont plus vieilles donc plus sèches elles mettront plus longtemps) et du volume du gratin.
      Cela étant dit au-delà des temps, toujours indicatifs, l'important est l'aspect et la texture comme indiqué dans la recette.
      Tenez-moi au courant et bonne journée également !

      Supprimer
  2. C'est une très bonne recette ! Super simple et elle m'a l'air vraiment très bonne !

    RépondreSupprimer
  3. je repose ma question qui était ds le dernier article , merci d'avance pour la réponse
    "bonjour Edda , je crois que je vais faire ce plat ds ma cocotte noire en fonte , comme j'ai l'habitude pour certaines viandes comme le poulet en morceaux. ça va ? j'ai bon ? �� "
    Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anne,
      Je vous ai répondu sur l'article de la viande ;-)
      Belle journée !

      Supprimer
    2. merci Edda ��

      Supprimer
  4. Divins ces petits gratins au parmesan!

    RépondreSupprimer
  5. Testé et approuvé. J'ai dû doubler le temps de cuisson, certainement du fait de la qualité des pommes de terre, mais trop bon, à refaire ! Merci pour ce partage.
    Josy

    RépondreSupprimer