jeudi 24 novembre 2016

Merveilleux aux marrons

Merveilleux aux marrons
Merveilleux aux marrons
Désormais vous me connaissez, vous savez que j'ai un penchant pour les desserts à la meringue, simples avec une chantilly ou une glace comme le merveilleux, la pavlova ou le vacherin.
Le merveilleux, si essentiel, est une belle invention du Nord ;-) Après vous avoir proposé le classique merveilleux au chocolat puis le merveilleux au chocolat blanc et coeur de citron, voici une version des fêtes de fin d'année : un merveilleux aux marrons... qui nous a énormément plu (même en version glacée voir plus bas).

Le principe est toujours le même avec trop bases : meringue, chantilly et la touche finale un peu croustillante qui donne le ton et le parfum (chocolat, biscuits, fruits secs...)
Ici le marron reste délicat mais est très agréable ainsi, un peu un mont-blanc version plus subtile et bébé :-)
C'est un dessert très facile y compris les meringue s(voir mon article sur les meringues parfaites) mais si vraiment elles vous font peur, optez pour celles du pâtissier et le dessert sera prêt en même pas 30 minutes... De plus, il se conserve bien, notamment au congélateur.
Que des bonnes nouvelles n'est-ce pas ? Et quelle gourmandise !
Merveilleux aux marrons
Merveilleux aux marrons (meringue, chantilly)
Merveilleux aux marrons (pour 6 à 8 personnes)

Pour la meringue à la vanille :

  • 3 blancs d'oeufs à température ambiante (90-100 g)
  • 100 g de sucre semoule
  • 70 g de sucre glace
  • la pulpe d'une gousse de vanille (voir mon article sur la vanille)
  • 1 càc d'amidon de maïs (type Maïzena) (facultatif)

Pour la chantilly aux marrons et la finition :

  • 50 cl de crème fleurette entière bien froide (ou, à défaut de la crème liquide entière)
  • 160 g de crème de marrons (recette maison ICI)
  • 100 g environ d'amandes éffilées
  • 2 càs d'extrait naturel de vanille (recette maison ICI) ou bien de rhum + la pulpe d'une belle gousse de vanille
  • 6 marrons glacés pour la finition (ou même des marrons au sirop, moins sucrés)

1. Préparer la meringue (même la veille ou l'avant-veille). Préchauffer le four à 120°C (chaleur tournante) ou 110°C statique.
2. Fouetter les blancs dans un saladier très propre (sans traces de gras) avec la vanille : d'abord à petite vitesse puis moyenne jusqu'à ce qu'ils commencent à mousser. Incorporer ensuite en 4 fois et graduellement, le sucre semoule voir mes cinq astuces pour réussir des meringues parfaites). Les blancs doivent devenir fermes et brillants et former une pointe sur le fouet. Incorporer ensuite délicatement et à l'aide d'une maryse le sucre glace délicatement, en soulevant la préparation afin d'obtenir une sorte de mousse homogène.
3. À l'aide d'une poche à douille ou même simplement une cuillère (dans ce cas se servir d'un cercle), former deux disques de 20-22 cm de diamètre et de 1 cm de hauteur sur une plaque recouverte de papier cuisson. S'il reste de la meringue, former des petits tas
4. Enfourner pendant 2 h environ (voire un peu plus) en ayant soin de baisser la température à 100°C (statique) ou 90°C (tournante) au bout de 20 min. Les meringues doivent sécher, devenir croustillantes et nacrées (elles se détacheront facilement). Éteindre, ouvrir puis refermer le four et laisser encore sécher pendant une heure ou deux (voire toute la nuit). Retirer les meringues délicatement et les conserver dans un boîte en carton dans un endroit sec (pas de frigo !).
5. Le lendemain ou peu avant de servir (2 heures max), préparer la chantilly aux marrons. Dans un saladier froid ou à température ambiante, verser la crème avec l'extrait de vanille froid du frigo ou le rhum froid et la vanille. Commencer à fouetter la crème bien froide d'abord à petite vitesse puis moyenne jusqu'à ce que la crème devienne mousseuse presque ferme (voir mon article pour réussir la chantilly). Incorporer ensuite la crème de marrons, délicatement, par mouvements circulaires du bas vers le haut de manière à garder l'air incorporer. Mélanger juste ce qui est nécessaire pour avoir une mousse homogène (si elle est légèrement marbrée pas de soucis).
6. Procéder au montage : poser un disque de meringue sur une grande assiette puis garnir avec environ la moitié de la chantilly aux marrons en ayant soin de couvrir aussi les bord. Parsemer de 3 marrons glacés coupés en morceaux puis couvrir avec le deuxième disque de meringue. Recouvrir avec le reste de chantilly (il faut qu'i y ait un peu de volume au-dessus de la meringue) puis parsemer d'amandes effilées. Garnir avec le reste marrons glacés et servir ou garder au frais deux heures (voir mes conseils sur la conservation)

Conseils :
- Conservation : comme indiqué le merveilleux se conserve environ deux heures au frais. Il se conserve aussi plus mais la meringue aura un peu tendance à ramollir donc à être moins croustillante ce qui est dommage. 
- Glacé ?  Si vous souhaitez le garder plus longtemps, passez-le au congélateur tel quel. Il ne bouge pas et c'est délicieux tant glacé (ainsi vous avez un dessert glacé super facile, sans sorbetière et qui fait sont effet) ou bien laissé une vingtaine de minutes à température ambiante, il sera extrêmement agréable et frais. Testé et approuvé ! Et je vous dirais même que j'ai un faible pour la version plus glacée, c'est moins sucré et un bonheur de textures.
- À l'avance : ce dessert est très simple que deux base mais vous pouvez aussi vous organiser à l'avance : la meringe peut se préparer même 4 à 5 jours à l'avance et la chantilly de marrons se conserve 4 à 5 heures (voire un peu plus) au frais, bien recouverte de film alimentaire. Il vous suffira de faire le montage ensuite
- Sucre : le merveilleux par définition (il y a de la meringue !) est un dessert sucré mais sa garniture souvent peu sucrée l'équilibre parfaitement (d'ailleurs j'ai réussi à en convertir beaucoup même des becs salés ;-). Ici le côté doux vient de la crème de marrons et des marrons glacés. Vous pouvez d'ailleurs adapter la quantité de ces derniers si vous craignez le côté trop doux même si bon ils donnent le ton, autrement ce n'est plus vraiment un merveilleux aux marrons. Je n'ai pas garni de chocolat au-dessus justement pour éviter le côté sucré mais avec un élément plus neutre qui donne quand même du croustillant.
- Sans oeufs : si vous n'avez plus d'oeufs ou souhaitez vous aventurer ;-) vous pouvez opter pour cette recette de meringues vegan (extra)
- La recette et surtout la belle idée est inspirée du dernier magazine Saveurs spécial Noël. J'ai modifié la garniture (plus le goût du marrons, sans mascarpone) et plus proche de cette mousse au marrons, la quantité de meringue et je n'ai pas torréfié les amandes car je souhaitais plus une texture et une saveur délicate.

5 commentaires:

  1. Il porte bien son nom :) Un joli dessert de fêtes

    RépondreSupprimer
  2. merveilleux dessert en effet
    bon week end
    bisous
    rosa

    RépondreSupprimer
  3. décidement avec toi on n'a pas le temps de souffler !l les recettes se succèdent à grande allure toutes meilleures les unes que les autres . Je les aime presque toutes , sauf que moi je mets deux fois moins de sucre que toi , question de goût !!
    Anne

    RépondreSupprimer