Cadeaux gourmands Chocolat Italie Recettes de cuisine Recettes de fêtes

Noël en Italie: Pan Pepato de l’Ombrie

Pan pepato umbro

Versione italiana più giù

Pampepato ou pan pepato. Du pain
poivré…qui n’est pas du pain. Comme dans le cas du panforte (que
je vous conseille très vivement d’essayer, la recette est ici) il
s’agit d’un gâteau typique italien très ancien que l’on sert à
Noël.
Ainsi que je vous avais raconté, souvent les premiers gâteaux italiens étaient des pains enrichis de
fruits, de miel et plus tard de sucre, de chocolat, d’épices… Le
pan pepato qui a perdu son identité de pain et n’a gardé que des
ingrédients délicieux et de fête, contient du poivre. Ou plutôt
des épices en général car au Moyen-Âge tout ce qui était épicé
et donc luxueux était pepato.
Il existe différentes versions de pan
pepato suivant les régions d’Italie. Celui-ci est typique de l’Ombrie, un très belle région, très verte près de la Toscane. A l’origine il se préparait avec du cacao (le chocolat
n’existait pas encore) et avec du moût de raisin (le vincotto ou la
saba dont je vous ai parlé ce billet).

Cette recette trouvé dans le magazine
italien La Cucina italiana, légèrement modifiée, contient du
chocolat. Le résultat est une sorte de nougat au chocolat qui reste
moelleux et qui est à tomber. Je vous dit seulement que je l’ai préparé
plusieurs fois de suite, compte tenu aussi de sa simplicité. C’est rigolo à
faire avec les enfants.

Une bonne idée de cadeau gourmand italien
🙂
Bon weekend à tous !
P.S. Je tenais à remercier toutes les
personnes qui sont venues hier à la dédicace du livre dans
l’épicerie Mio Padre, je suis ravie de vous avoir rencontré, vous
avez été si chaleureux !
Merci aussi à Mercotte, Anne,
Françoise et Marie-Claire pour leur beaux billets sur le livre.
Pan pepato (nougat mou au chocolat)
(pour 6 personnes)
– 110 g de miel d’oranger
– 75 g de chocolat noir (à 63%)
– 60 g de cerneaux de noix
– 60 g d’amandes entières
– 30 g de pignons de pin
– 50 g de fruits condits en dés (orange,
cédrat…)
– 50 g de raisins secs
– 50 de farine
– 1 càc de cannelle, 1 pincée de noix
de muscade, 1 pincée de coriandre, 1 pincée de poivre noir
1. Préchauffer le four à 180°C.
Mettre les raisins dans un peu d’eau
pour les réhydrater. Couper le chocolat en tout petits morceaux.
Hacher (ou mixer) grossièrement les amandes, les noix et les
pignons. Ajouter le chocolat, les fruits confits et le raisin
(égoutés). Mélanger la farine avec les épices.
2. Porter à ébullition le miel avec 2cs
d’eau puis le verser sur les fruits secs, le chocolat et les fruits
confit. Mélanger afin que le chocolat fonde et le mélange soit
homogène. Incorporer la farine et les épices.
3. Former des petits tas de pâte (ou
utiliser des cercles pour un résultat plus chic 😉 sur une plaque
recouverte de papier cuisson. Cuire une dizaine de minutes, le temps
que le pan pepato sèche. Il sera encore bien mou à la sortie du
four puis se raffermira mais ne sera jamais dur.
Il se garde une semaine (même plus)
dans une boîte.

Versione italiana più giù

Dopo il panforte Margherita (provatelo
assolutamente), il pampepato o pan pepato. Un pane che non è un pane
ma è pepato. Ricco di cose buone, di festa e di golostà il
panpepato è da non perdere. Come sapete beh si chiama così visto
che all’origine i dolci erano dai miglioramenti del pane quotidiano
con miele, frutta, cacao, spezie… Tutti segni di prosperità.
Esistono molte versioni di pan pepato. Più che un pan è una specie di torrone morbido buonissimo. Ho
optato per la versione umbra che all’origine conteneva saba (mosto o
vincotto 😉 e cacao. Ho pescato una ricetta (più moderna) su La Cucina Italiana con qualche modifica…e c’è il cioccolato.
Un gioco da bambini ma soprattutto che
crea una sorta di dipendenza al punto che appena finisce a casa ne
rifaccio. Il bello è che rimane morbido e la sorpresina della frutta
secca e dei canditi è benvenuta.
Un idea carina di regalo goloso (molto
italiano 😉
P.S. Grazie ancora a tutte le persone
che sono venute ieri da Mio Padre per la dedica del libro. E’ sempre
bellissimo incontrarvi dal vivo e grazie per il vostro affetto.
Pan pepato o pampepato umbro (per 6
persone)
– 110 g di miele d’arancio
– 75 g di cioccolato fondente (a 63% di
cacao)
– 60 g di gherigli di noci
– 60 g di mandorle intere
– 30 g di pinoli
– 50 g di frutta candita a dadini
(arancio, cedro…)
– 50 g d’uvetta
– 50 di farina
– 1 cucchiaino di caffè di cannella, 1
pizzico di noce moscata, 1 di semi di coriandolo, 1 di pepe nero.
1. Scaldare il forno a 180°C.
Mettere l’uvetta in ammollo con un po’
d’acqua. Tritare con il coltello il cioccolato. Tritare
grossolanamente le mandorle, noci e pinoli. Aggiungere il cioccolato,
la frutta candita e l’uvetta ammolata. Mescolare la farina con le
spezie.
2. Portare a bollore il miele con 2
cucchiai d’acqua poi versarlo sulla frutta secca, i canditi e il
cioccolato. Mescolare per far sì che il cioccolato si sciolga e il
miscuglio diventi omogeneo. Incorporare la farina e le spezie.
3. Con l’aiuto di due cucchiai formare dei
mucchietti (o mettere l’impasto in dei cerchi per un risultato più
chic 😉 su una placca coperta da carta forno. Cuocere una decina di
minuti il tempo che l’impasto si asciughi (rimarrà ancora morbido
poi raffreddandosi diventer`à un po’ più sodo ma mai duro)
Si conserva una settimana (anche di
più) in una scatola di latta.

22 Commentaires

  • ehhhhh sììììì ma secondo te resiste più di una settimana!?Non so da te, ma a casa mia verrebbe farro fuori a suon di morsi in un giorno e mezzo!!!mi piace la ricetta cioccolatosa, è davvero golosa!!!E le sorpresine…mmmmmm che delizia!

    un bacione e buon week end 😀

  • L'anno scorso mi hai stregata con il panforte e non solo me. Al mio babbo non è mai piaciuto e guarda caso ne ha fatto fuori metà da solo!!!
    Devo assolutamente provare anche questo e ho la sensazione che sia ancora meglio visto il carattere molto cioccolatoso :D! Un bacione, buon we

  • Bonjour Edda. Superbe <3 J'adopte:-) je ne connaissais pas du tout! Je suis contente j'ai appris encore une chose excellente aujourd'hui On apprend a tout âge n'est ce pas lol Gros bisous et merci pour ce bel échange
    Jacqueline

  • Tu me fais découvrir ce pan pepato qui n'est donc pas du pain mais qui, à la lecture des ingrédients, serait digne de figurer à ma liste des 13 desserts… un peu d'Italie en Provence… l'idée me réjouit… le bonheur ! Bon dimanche, gr bises, Françoise

  • Ah mais tu sais que jusqu'à ton commentaire sur le panforte, je n'avais pas fait le lien avec toi.
    La honte et désolée, sinon je t'aurais dit en direct que ta recette de panforte est juste un délice que j'ai refais par manque – on avait tout finit ;o))
    Mais je vais arrêter avec le panforte pour le moment et m'attaquer à tes biscuits ou nougat chocolat car c'était un délice.
    merci de ce partage et surtout d'excellentes fêtes et au plaisir de te croiser de nouveau
    Bises

  • J'avais déjà été conquise par le panforte, mais maintenant que j'ai goûté au pan pepato, mon cœur balance. Merci pour toutes ces découvertes gourmandes.
    Danielle

    • Merci à toi Danielle ! Pourquoi choisir ? 😉
      Disons que le panforte a vraiment quelque chose de profondément séduisant et addictif, et pour moi il est lié à mes Noël d'enfance. Le panpepato est plus "accessible" comme goût (à cause du chocolat ? ;-), plus familier. J'aime les deux mais à déguster à des moments différents…
      Bonne soirée !

  • Bonjour, je viens de faire la recette mais avec de la farine de coco, malheureusement le résultat est bien sur beaucoup plus friable et ne ressemble pas du tout à la photo. Le gout est bon quoiqu'avec 10 minutes de cuisson à 350F. j'ai des bouts noirs, malheurement brûlés. Une prochaine fois farine ordinaire et moins longtemps.

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer