Recettes de cuisine Recettes de fêtes Viandes

Roulés de dinde farcie aux marrons et grenade

Stuffed turkey - Dinde farcie aux marrons
Dinde aux marrons et grenade
Versione italiana più giù

Après le risotto à la scamorza fumée et châtaignes, voici le plat de fête avec le même ingrédient : l’incontournable dinde.
Vous avez donc des roulés de dindes farcis aux châtaignes très
savoureux mais surtout rapides à préparer.À Noël, en Italie comme
en France, la volaille est à l’honneur (et ma maman était la reine
de ces viande farcies, cuites au fours avec souvent des fruits mmm).
J’avoue que là je joue facile. Vous
imaginiez peut-être une dinde aux marrons énorme qui cuit des
heures et demande beaucoup de patience même pour la découpe… mais
non voyons, je vous propose de vous simplifier la vie sans rien
perdre en saveur. 
En gros vous avez des roulés individuels même un
peu chic avec un ventre bien gourmand à base de lardons, mortadella
(elle va donner du goût et du moelleux) et châtaignes. Le tout est
servi avec des marrons (ou châtaignes… c’est le même arbre ;-),
doux, chaleureux rafraîchis avec de la grenade.

Des ingrédients
simples et que l’on trouve facilement. Festif n’est-ce pas ? Et vous la dinde vous la préparez
comment ?

À la prochaine avec la suite…
Roulés de filets de dinde farcies aux
châtaignes et mortadella, sauce à la grenade
(pour 4-6 personnes)
– 4 filets de dinde assez fins, de mêmes dimensions (500 g
environ)
– 70 g de pancetta en dés ou de lardons
(de qualité)
– 5 tranches de mortadella bien fines
(traiteur italien ou grande surface)
– 4 tranches de pain de mie (maison ou de
qualité) même rassis
– 30 (environ) châtaignes ou marrons
déjà cuits (sous vide ou en bocal)
– 2 grenades bien rouges et mûres
– beurre, huile d’olive, lait, thym, sel
et poivre
1. Couper le pain en dés et l’arroser à
peine de lait. Dans une poêle faire rissoler les lardons. À peine
ils ont coloré ajouter le pain et faire un peu griller. Passer le
tout au mixeur avec la mortadella, une pincée de thym, du poivre de
manière à obtenir une sorte de pâte grossière (si besoin ajouter
quelques gouttes de lait).
2. Écraser bien les filets de dinde et
les saler. Étaler la farce puis 2 à 3 châtaignes en morceaux
chacun. Enrouler le filet sur lui-même en serrant un peu (s’aider
d’un papier film. Bien refermer dans du papier film et mettre au
frais au moins 20 minutes (même plusieurs heures)
3. Préchauffer le four à 180°C. Enlever
les roulés du papier film puis les enrouler chacun dans du papier
cuisson. Arroser un peu d’huile et cuire pendant 15 minutes environ.
Retirer le papier cuisson et cuire encore une dizaine de minutes
(même un peu plus). La dinde doit colorer et être cuite.
4. Pendant ce temps, couper une grenade en
deux et la presser (comme une orange). Ouvrir et retirer les pépins
de l’autre grenade. Les mettre de côté.
Faire chauffer 40 g de beurre avec un
peu de thym et y cuire le reste de marrons juste quelques minutes
puis verser le jus de grenade et les pépin.
Servir les roulés de dinde chauds avec
l’accompagnement à base de marrons et grenade.
Conseils :
Vous pouvez très bien préparer la
farce à l’avance et même former les roulés plusieurs heures à
l’avance. Je vous conseille par contre de cuire avant de servir de
manière à ce que la viande garde bien son moelleux.
Dinde farcie
Involtini di tacchino con castagne e melograno

Versione italiana


Sto giocando facile lo so, soprattutto
qui in Francia dove il tacchino è quasi sacro (anche se i tempi
stanno cambiando, diciamo che è più della generazione di mia
madre). Vi ricordate il film francese I pranzo di Natale che poi
originariamente era La bûche ? 😉 Ecco quando penso al tacchino
penso a quello lì.
Mia madre a Natale era la regina dei
piatti con i volatili: tacchino, anatra, pollo… spesso accompagnati
da frutta fresca e secca, da sapori un po’ dolci.
Per tornare a noi, eccovi il tacchino
zero stress, anche un po’ chic : degli involtini con una pancia
golosissima (grazia anche alla mortadella… ti pareva che dovevo
infilarci qualche ingrediente italiano). Il tutto è accompagnato da
un salsa che adoro per il suo contrasto morbido caloro dovuto alle
castagne e la freschezza oltre che bellezza del melograno.
Potete preparare in anticipo gli
involtini e tenerli in frigo qualche ora. Vi consiglio però di
cuocerli all’ultimo, rimarrano più morbidi.
Un secondo perfetto per Natale senza
impazzire e con ingredienti molto accessibili.
Involtini di fesa di tacchino con
mortadella e salsa alla castagne e melograno
(per 4-6 persone)
– 4 filetti di fesa di tacchino fini (500
g circa)
– 70 g di pancetta a dadini
– 5 fette di mortadella
– 4 fette di pancarré (fatto in casa o
di qualità)
– 30 (circa) castagne o marroni
lessati (sotto vuoto o in boccale)
– 2 melograni ben rossi e maturi
– burro, olio d’oliva, latte, timo, sale e pepe
1. Tagliare il pane a dadini e versarci un
po’ di latte. Far rosolare la pancetta in padella, quando comincia a
colorirsi aggiungere il pane per farlo tostare. Frullare tutto con
la mortadella, il timo e pepe in modo da ottenere un composto più o
meno omogeneo.
2. Spalmare questo composto su ogni fetta
precendemente salata. Cospargere con pezzi di 3 castagne a porzione
poi rotolare la fetta su se stessa. Chiudere ben stretto in un
foglio di pellicola e conservare in frigo almeno 20 minuti (anche
diverse ore).
3. Scaldare il forno a 180°C. Togliere la
pellicola e sostituirla con carta forno, arrotoloando bene (aiutarsi
eventualmente con spago da cucina). Versare un po’ d’olio e cuocere
per 15 minuti. Togliere la carta e cuocere ancora una decina di
minuti in modo che la,carne si colori.
4. Nel frattempo, aprire un melograno e
spremerlo come un’arancia). Togliere e mettere da parte i chicchi
dell’altro melograno.
Poco prima di servire, far saltare il
resto delle castagne in 40 di burro con timo per qualche minuto poi
versare il succo i e chicchi di melograno. Servire gli involtini
caldi con la salsa alle castagne.

15 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer