Brioches Brunch Pain Recettes de cuisine Recettes du monde

Kanelbullar de Christine (brioche suédoise à la cannelle et cardamome)

Kanelbullar les brioches suedoises a la cannelle
Kanelbullar
Le Kanelbüllar ou Kanelbulle (brioche ou pain à la cannelle) est un des ces grands symboles, par ailleurs le plus connus de la cuisine suédoise. Les formes et les recettes varient de famille en famille mais ce qui est sûr c’est qu’ils font encore partie du quotidien des Suédois. Très simples à faire maison, ils donnent le sourire à vos proches et embaument la maison de ses parfums d’Orient comme la cannelle et la cardamome… même si vous êtes dans le grand Nord.
Un plaisir semblable aux cinnamon rolls 🙂
C’est au cours de mon bref séjour à Aoste avec Björk, à la découverte de la cuisine suédoise, que nous avons eu le privilège et le plaisir d’assister à un cour de Kanelbullar tenue par une Chef suédoise Christine Olsonn (qui est passant est une personne, gaie, disponible, adorable et même très belle…:-).
Même s’il s’agit d’une recette simple, maison et assez rapide à faire, j’ai été fascinée par les gestes de Christine, ce contact si familier, presque instinctif avec cette pâte qu’elle connait depuis son enfance.

Et puis préparer le pain ou la brioche a toujours quelque chose de magique et de ludique.

Je vous livre donc aujourd’hui sa recette… chacun a la sienne. Celle-ci est caractérisée par une base de pâte à pain avec de la cardamome, la joli forme en nid, son côté plus croustillant que moelleux avec une base un peu caramélisée. Je ne vous dit pas le paradis à la dégustation, tout juste sortis du four.
Rentrée chez moi, je les ai refais pour le goûter… difficile de s’arrêter.
Préparation pas à pas des kanelbullar
Kanelbüllar, brioches suédoises à la cannelle et à la cardamome (pour une dizaine de nids ou une grande couronne)
  • 500 g de farine riche en gluten (gruau, manitoba… ou à défaut de la T45 avec 1 cs rase de gluten pur) + un peu (voire cet article sur les farines pour pain)
  • 100 g environ de beurre à température ambiante (pas froid)
  • 100 g de sucre semoule
  • 25 cl (250 g) de lait frais entier à température ambiante
  • 6 g de levure sèche de boulanger active (ou 18 g de fraîche)
  • 1 oeuf entier battu pour badigeonner
  • sel, cardamome et cannelle en poudre
  • sucre en grains
1. Mélanger la levure avec 10 cl de lait. Mélanger la farine avec 60 g de sucre, 1 càthé de cardamome, une pincée de sel et 50 g de beurre mou. Former un puits au centre et ajouter le mélange levure-lait et le reste de lait. Incorporer peu à peu le mélange de farine avec une cuillère en bois puis mélanger à nouveau jusqu’à ce que la pâte devienne homogène, bien souple (elle doit former des cordes) et se détache des parois. Le mieux serait d’utiliser un robot avec un crochet. Il faudra environ dix minutes. Former une boule, la mettre dans un saladier fariné et le couvrir de papier film ou un tissu humide. Laisser lever dans un endroit tiède à l’abri des courants d’air au moins une heure (la pâte doit doubler de volume).
2. Renverser la pâte sur un plan de travail fariné, l’écraser avec les mains, couper en deux. Étaler une partie de la pâte en un rectangle assez large (30 cm) de 3 mm d’épaisseur. À l’aide d’une corne ou d’une cuillère étaler 20-30 g de beurre mou sur toute la surface, saupoudrer avec 1 cs de sucre puis avec de la cannelle et de la cardamome. Replier en deux, dans le sens de la longueur, le rectangle. Couper des rubans, les enrouler puis former un nid autour du doigts (on peut aussi former des couronnes ou des bâtonnets). Poser sur une plaque recouverte papier cuisson. Procéder de même avec l’autre moitié de la pâte. Badigeonner la surface avec l’oeuf, saupoudrer de sucre en grain et laisser lever encore 20-30 minutes.
3. Pendant ce temps, chauffer le four à 180°C. Cuire les briochettes (le beurre sortira un peu des fentes et le sucre fondra un peu aussi en formant un peu de caramel en dessous : c’est normal). pendant un quart d’heure environ. Elles doivent dorer et rester encore moelleuses. Laisser tiédir sur une grille et déguster encore chaud.
Conseils
– Ces brioches se gardent bien jusqu’au lendemain dans un sachet en plastique mais c’est bien meilleur à peine sorti du four.
– Pour s’organiser, on peut, après la première levée, placer la pâte écrasée, couverte au contact de papier film au frais pendant une nuit. Il suffira le lendemain de former les brioches, les faire lever encore puis les cuire.
Kanelbullars brioches suedoises a la cannelle
Brioche suédoise à la cannelle

26 Commentaires

  • hum… cela me rappelle les goûters préparés par une tante suédoise pour les grandes réunions de famille lorsque j'étais petite!

  • Merci pour ta sympathique recette, mais pardon pour mon ignorance,mais il me faut une précision:::le restant de beurre(après la levée est-il fondu et étalé avec un pinceau ou parsemé en petits cubes??? Merci pour ta réponse Chris 06

    • Bonsoir Christiane,
      Le beurre est à température ambiante, on l'étale donc mou de manière à former une couche plus ou moins homogène.

  • Tu me donnes trop faim, j'adore les vrais bons kanelbullar ! Le visuel des tiens laisse imaginer toute la gourmandise qu'ils doivent avoir.

    Personnellement, quand je suis allée en Suède en plein hiver j'en mangeais tous les jours car c'est effectivement extrêmement réconfortant.

    En fait, je me rends compte que j'aime tout sur ton blog : la générosité de tes recettes d'origine italienne mais aussi celles plus nordiques 😉

  • bonjour au moment de faire la recette, je ne comprend pas pour le lait: on utilise 1àcl des 25cl pour diluer la levure, et le reste? je l'ai mis après avoir mélanger farine/beurre/sucre et levure diluée. Est ce bien cela?
    merci pour toutes ces belles recettes
    Louise

    • Bonjour Louise,
      Merci à vous pour le message ! Oups c'est un oubli de ma part : il faut l'ajouter dans le puits avec le mélange levure/lait et donc avant d'incorporer le beurre (rajouté).
      Tenez-moi au courant du résultat !

  • Merci pour la recette, ici on aime tellement les brioches à la canelle que j’étais pressé d’essayer. Malheureusement, si ma levure marche très bien avec la pâte à pain, ici la pâte à brioche n’a pas levée. C’est vrai qu’en ce moment il fait 15,16 degrés dans la maison, mais même après une demi-journée la pâte n’avait pas levée. J’ai fait les brioches quand même, le coeur est moelleux mais le tour un peu trop craquant. Malheureusement, elle ne goute ni sucré ni la canelle pourtant j’ai mis plus de sucre et de canelle que la quantité demandée c’est vraiment bizarre.. Je vais réessayer avec une nouvelle levure.

    • Bonjour Alicia,

      Je pense qu’il a du y avoir un soucis au niveau de la pâte, de la levée ou de la levure qui n’était plus active (c’est la même que le pain). Difficile de vous dire à distance. Sachant que c’est des brioches un peu plus denses (pas ultra moelleuse et dodues) et avec une petite croûte compte tenu de la forme, des dimensions et du sucre dessus qui va caraméliser.
      Quand au sucre s’il ne se sentait plus c’est que la levée a été trop longue et la levure a tout mangé 😉 Pour la cannelle, alors ça dépend de la cannelle…
      Tenez-moi au courant si vous retentez.
      Bonne soirée

  • Ah! merci pour ces détails de levée. vraiment c’est la première fois que je tente une brioche, puisque j’avais réussi à la pâte à pain avec la même levure je me disais que ca allait aller. Je vais réessayer avec une autre levure et plus de canelle! Ici la neige tombe à plein ciel, notre première tempête, c’est beau! Bien à vous.

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer