Apéritif & antipasti Entrées Italie Recettes de cuisine Végétarien

Crackers à l’huile d’olive et aux herbes

Crackers à l'huile d'olive et aux herbes. Rapides, faciles et parfaits pour l'apéritif

Crackers à l’huile d’olive et aux herbes

J’aime les crackers surtout quand ils sont préparés maison et je fais un peu ce que je veux. Je vous propose aujourd’hui pour l’apéro ou même pour accompagner une entrée de Pâques des crackers à l’huile d’olive et aux herbes, clin d’oeil au printemps… et en forme de poule 😉 Sur le blog vous avez plusieurs recettes de crackers tous un peu différents comme par exemple ces crackers aux graines, ces crackers au sésame, ces crackers au yaourt ou  aux flocons d’avoine.

Ici je suis partie sur une des mes bases classiques, prête en deux temps trois mouvements avec des ingrédients du placard. Et notamment j’y ai ajouté des herbes pour le parfum. Un fois posés dans la cuisine, ils commencent à disparaitre à vu d’oeil et Adriano qui aime le salé et le croustillant en est un grand fan. À déguster avec une tartinade ou même à offrir.

Crackers à l'huile d'olive et aux herbes. Plein de bonnes choses, faciles et rapides.

Crackers à l’huile d’olive et aux herbes

Crackers à l’huile d’olive et aux herbes (pour 25-30 pièces environ selon la dimension)

Préparation : 20 min Cuisson : 15-20 min

  • 200 g de farine ordinaire (T55) ou de T65 (ou un mélange de farine ordinaire et farine de grand épeautre T70 ou même T110)
  • 60 g de parmesan râpé ou de pecorino romano
  • 6 cl environ d’huile d’olive vierge extra
  • 5 c à soupe d’eau froide
  • 1 cuillère à soupe rase d’herbes de Provence ou d’origan ou même de ciboulette fraîches
  • épices : une pincée de coriandre en poudre, une pincée de cumin
  • fleur de sel et poivre du moulin
  1. Préchauffer le four à 175°C (chaleur tournante). Tapisser deux plaques de papier cuisson.
  2. Dans un saladier ou le bol d’un robot, mélanger les farines, un peu de sel, de poivre, les herbes, les épices et le fromage. Incorporer l’huile puis l’eau froide, peu à peu : il faut que la pâte devienne homogène et tienne. Ajuster au fur et à mesure : la pâte doit être lisse mais pas trop sèche.
  3. Former une boule puis l’étaler sur un plan de travail légèrement fariné ou sur du papier cuisson à 2-3 mm d’épaisseur.  À l’aide d’un emporte pièce ou simplement d’un couteau ou d’une roulette, couper des formes de mêmes dimensions.
  4. Poser les crackers sur les plaque. Piquer la pâte avec une fourchette et parsemer de fleur de sel (on peut aussi badigeonner d’un peu d’huile d’olive).
  5. Enfourner pendant 15 à 20 minutes : cela dépend des fours et des dimensions. Il faut qu’ils sèchent et dorent (sans trop colorer non plus). Laisser tiédir sur une grille (important) puis déguster avec une tartinade, une soupe ou des oeufs mimosa par exemple.

Conseils :

Conservation : ces crackers se conservent bien plusieurs jours à température ambiante dans une boîte (voire jusqu’à une semaine) et un endroit bien sec. Je trouve qu’ils donnent le meilleur après un ou deux jours où il restent croustillants et tous les parfums se sont mélangés.

Variantes : sur cette base comme vous avez vu vous pouvez varier les farines (pourvu qu’elles soient avec gluten et pas trop complètes autrement on a de l’amertume), les épices et même les herbes. Ici les saveurs sont très méditerranéennes noires italiennes. Vous pouvez aussi omettre le fromage (et ajouter un peu de farine) mais c’est meilleur avec.


12 Commentaires

  • Oooh qu’ils sont jolis tes crackers. A manger avec les yeux 😉. On peut les faire suivre pour le pique nique traditionnel du Lundi de Pâques, avec une tartinade.
    J’ai fais la recette de ton glaçage au chocolat sur mon gâteau au mascarpone (recette presque similaire à la tienne) et cela a été très bien 👌.
    Mes invités ont adorés les mini quiches brebis, poire et confit d’oignons, ainsi que les minis cakes aux olives vertes. Du coup tu as été parmi nous pour l’anniversaire de mon fils 😅😅
    Belle journée à toi 😄. Bises. Sabine

  • Bonjour EDDA , étant données , vos origine de la belle Péninsule Italie et vos connaissances dans ce domaine : l’Huile d’Olive , pouvez -vous nous communiquer quelques fournisseurs de cette huile divine ? La fourchette de prix se situant de 6,00 € à 8,00 € TTC .
    Évidemment rien à voir avec ces huiles mélangées de la Communauté Européenne ! Et non plus rien à voir avec les moulins à huiles du Sud de la France qui pratiquent des prix exorbitants de 22,00€ à 80,00 € !! Plus cher qu’un grand cru Bordelais ou de Bourgogne !!
    Non , rien de tout cela une bonne huile un peu  » ardente  » pour cuisiner tous les jours et réaliser avec bonheur toutes les belles recettes
    ensoleillées que vous nous donnez sur votre blog . D’avance , je , nous vous remercions chaleureusement .
    Dans l’attente du plaisir de vous lire à ce sujet , cordiales salutations .

    • Merci pour le message enthousiaste et vos mots ensoleillés !
      Malheureusement difficile de conseiller, surtout avec cette fourchette de prix (quand même un peu basse pour une excellente huile d’olive à moins de l’acheter sur place chez le producteur) : il faut se situer plutôt autour de 12-15 euros (et oui c’est quand même un produit précieux qiui selon les années peut être plus ou moins cher). Après c’est aussi une question de goûts et d’habitudes (plus douce, piquante…)
      À part quelques huiles plus classiques de grande surface (plus pour cuisiner) ou certaines épiceries fines (par exemple celles de Les deux Siciles sont très fines) que j’utilise plus fréquemment, je n’ai pas trouvé le graal (et ai même essayé les moulins à 22-30 euros le litre, souvent déçue) même si je ne connais pas tout. J’ai demandé aussi à des amis ici mais rien.
      En fait, je vais vous faire une confession : j’utilise à cru de l’huile d’une amie que je ramène par litres de la campagne romaine qui est divine, ma préférée dans l’absolu mais pas dans le commerce.
      En tous cas, je continue ma recherche et vous tiendrai au courant.

  • Merci EDDA pour votre réponse sur l’HUILE . Il est bien évident que rien ne vaut les « circuits courts » , car ils ont l’énorme avantage de ne pas tomber dans la cascade de marges qui s’additionnent : producteur +grossiste+revendeur etc… Oui mais , tout le monde n’a pas une Amie dans la campagne romaine qui produit une huile merveilleuse ! Mais…..qu’à cela ne tienne présentez moi à votre Amie ! Elle aura ainsi l’immense honneur de figurer dans ma cuisine et d’agrémenter mes plats ! HaHaHa ! Je plaisante bien sûr ! Pour ce qui est de l’Huile ardente , elle a ma préférence , même si elle « picote » un peu , car elle en est encore au stade où elle a encore tous ses acides gras
    insaturés présents et si bénéfiques pour notre Santé . Au plaisir de vous lire ma chère EDDA .

  • Merci Edda pour cette fabuleuse recette ! depuis que je l’ai découverte, je fais ces crackers assez souvent et on peut dire que l’on se régale et je les fais goûter à tous mes amis !
    Par contre, je procède par 100 g afin de varier les goûts, et en ce qui concerne les herbes fraiches je mets la même quantité d’herbes fraiches que vous le préconisez mais pour 100 g !
    Un bon parmesan bien frais et une huile goûteuse font le reste !
    Merci encore pour toutes ces belles recettes !!

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer