Apéritif & antipasti Biscuits & mignardises Cadeaux gourmands Recettes de cuisine Recettes de fêtes

Crackers au yaourt

Crackers au yaourt
Crackers au yaourt
Vous avez envie de petits biscuits salés pour l’apéro ou cherchez un cadeau gourmand pour des becs salés ? Je vous propose ces crackers au yaourt, fromage et romarin qui sont parfaits pour ces occasions. Vous pouvez les préparer tranquillement à l’avance ou même au dernier moment puisqu’il n’y a pas de temps de repos de la pâte.
Ici la particularité réside dans la présence du yaourt dans la pâte qui va lui donner ce côté plus friable et léger en bouche (en revanche il faut bien cuire car il y a plus d’eau ;-). Et d’autre part, dans la farine (j’ai utilisé une aux céréales) : elle va apporter un côté un peu brut et rustique.
Et petit Adriano qui est bec salé (du moins pour l’instant) les a préférés de loin à mes biscuits au chocolat.

Et si vous cherchez d’autres recettes de crackers, les voici :

Bon apéro !

Crackers au yaourt et romarin
Crackers au yaourt et romarin
Crackers au yaourt et au fromage (pour une trentaine de pièces)
 
Préparation : 15 min
Cuisson : 12 à 15 min
  • 250 g de farine T65 ou de farine de céréales ou un mélange avec de la farine d’épeautre (en magasin bio)
  • 140 g de yaourt grec (celui dense type celui de Fage ou Mavrommatis), à défaut prendre un yaourt à la grecque et le faire égoutter 30 min
  • 130 g de fromage de brebis ou de chèvre un peu sec ou de pecorino romano râpé finement
  • 50 g de beurre un peu mou
  • 2 càs de romarin frais ciselé
  • un blanc d’oeuf légèrement battu (facultatif)
  • sel et poivre
1. Dans un saladier ou le bol d’un robot (ou même la cuve d’un robot ça va encore plus vite), mélanger la farine avec le fromage, du poivre, le romarin. Ajouter le beurre et le yaourt et mélanger à nouveau (ou mixer). La pâte doit devenir homogène et lisse.
2. Préchauffer le four à 170-180° (chaleur tournante). Tapisser deux plaques de papier cuisson.
Étaler la moitié de la pâte sur une feuille de papier cuisson ou le plan de travail légèrement fariné à 3 mm d’épaisseur. À l’aide d’un emporte-pièces ou simplement un couteau, couper des crackers de même dimension. Superposer la pâte qui reste et étaler à nouveau.
3. Les poser sur les plaques, piquer avec une fourchette, badigeonner de blanc d’oeuf et saupoudrer légèrement de sel. Enfourner pendant 12 à 15 minutes, en invertissant les plaques à mi-cuisson : les crackers vont légèrement gonfler et dorer. Ils doivent être colorés des deux côtés (mais pas besoin de les retourner).
4. Laisser tiédir, voire refroidir, sur une grille  (important, autrement ils seront humides à coeur) et déguster.
Conseils :
Conservation : ces crackers se conservent une bonne semaine (voire plus) à température ambiante dans une boîte hermétique ou en fer. La pâte crue se conserve 24 au frais.
Texture et goût : ces crackers sont légers en bouche (du fait de la présence de l’eau contenue dans le yaourt plus léger que l’huile ;-), au goût un peu rustique (grâce à la farine) et c’est le fromage (important) qui va surtout contribuer.
Blanc d’oeuf : c’est ma touche, il va permettre de former une sorte de petite croûte sur le dessus et protéger la pâte en cuisson (et à mieux fixer le sel).
– La recette est inspirée du dernier magazine australien Donna Hay (je ne m’en lasse pas, toujours de belle idée), le numéro de Noël.

21 Commentaires

  • Bonjour,

    Je souhaite supprimer mon abonnement à votre blog.
    N'ayant pu trouver le lien permettant d'accéder à la fonction 'désabonnement", je vous demande de bien vouloir prendre ma demande en considération ou a défaut de m'indiquer la procédure à suivre sur votre blog pour y parvenir.
    D'avance merci

    Richard Vignerelle

    • , évidemment vous avez tout à fait le droit de vous désabonner , mais alors pourquoi passer par la case commentaires , alors que vous pouviez passer par la case Contact tout en haut de la page
      Anne

    • Bonjour Richard,
      Je ne gère pas directement les abonnements (cela se fait en automatique) ni les désabonnements d'ailleurs. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment dans tous les mails mail de notification des billets du blog que vous recevez. Juste en bas, il y a un lien "unsubscribe now", il suffit de cliquer dessus et cela a effet immédiat.

  • Bonjour Edda,
    et bravo pour cette passion que vous savez nous transmettre avec tant de générosité. Travaillant beaucoup, j’avais laissé de côté la cuisine n’ayant le temps que d’assurer les repas quotidiens sans beaucoup de fantaisie. J’ai vraiment retrouvé avec votre blog l’envie et le plaisir de cuisiner. Pour tout cela et l’énergie que vous y mettez, un grand merci.

    • Merci infiniment Béatrice pour votre message qui me touche beaucoup ! Si heureuse de vous donner envie et il est vrai qu’il n’est pas toujours facile d’avoir plein d’imagination (et envie) au quotidien. Je vous rassure ça m’arrive aussi 😉
      Belle journée et à bientôt !

  • Recette réalisée ce matin.
    Je suis un peu déçue. Ça manque de goût !!!!
    Le temps de réalisation est plus long que prévu.
    Lili

    • Bonjour Lili,
      Il faut attendre un peu qu’il refroidissent, c’est là qu’on va mieux sentir le fromage. Les nôtres étaient savoureux, ainsi qu’en témoignent aussi les autres lecteurs. Après cela peut dépendre aussi du fromage, du sel… Pour les temps, je donne toujours les miens, après ils peuvent un peu varier (on est plus ou moins rapide, le four…), ce n’est pas une science exacte 😉

  • Bonjour
    Je viens de faire les crackers.On les a beaucoup aimé! Je trouve qu’ils ont un goût léger et subtil. Par contre les miens ne sont pas friables, à l’intérieur ils sont comme un peu mous, peut être il fallait les faire cuire un peu plus longtemps.

    • Bonjour Alice,

      Merci pour le retour ! Oui pour la texture cela dépend de la cuisson (toujours le point délicat en cuisine, l’équilibre) elle peut varier selon les fours, l’épaisseur du crackers…
      Bonne soirée !

  • Bonjour
    Les crackers me tentent bien pour le Nouvel An. J’aime bien essayer de nouvelles recettes et celle ci a l’avantage de pouvoir être faite en avance, ce qui simplifie le travail du 31.
    J’ai une question par rapport à la recette : vous indiquez qu’il faut superposer la pâte : faut-il comprendre que les crackers comportent deux épaisseurs de pâte l’une sur l’autre ?
    Désolé si la question est un peu basique.
    Merci de votre aide.
    Fred

    • Bonjour Fred,
      Contente de vous donne envie ! D’ailleurs vous avez plusieurs recettes de crackers sur le blog, bonnes et pratiques (liens dans le billet).
      Pour la pâte non elle a une seule épaisseur, j’indique de superposer quand on la retravaille (les restes) afin de ne pas faire une boule. Ceci vaut d’ailleurs pour de nombreuses pâtes comme la pâte sablés, sucrée et celle des biscuits.
      Bonne journée et à bientôt !

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer