Brioches Chocolat Desserts Recettes de cuisine

Brioches tressées au chocolat

Brioches tressées au chocolat façon babka recette

Brioches tressées au chocolat

Des amis d’Adriano venaient goûter à la maison, il faisait beau et très froid, j’avais envie d’une brioche gourmande, crousti-moelleuse avec un bon chocolat chaud à côté… et voilà que ce sont nées ces brioches roulées au chocolat (ou brioches au chocolat tout cour) avec de la pâte à tartiner ou du chocolat (j’ai testé les deux, vous avez les indications dans les notes à la recette). Inutile de vous dire qu’elles ont disparu en deux heures… ces petits bonheurs simples qui ensoleillent mon quotidien.

Mais comment réaliser ces brioches tressées roulées ?

Vous avez remarqué qu’elles sont roulées voire torsadées, non régulières en tous cas. Au début j’ai pensé procéder comme dans les brioches roulées à la cannelle et puis j’ai pensé au babka (avec ses photos pas à pas pour vous aider, c’est la même chose que dans cette recette). Rien de compliqué ne vous inquiétez pas (même si vous ne l’avez jamais fait, promis) : il s’agit juste de jouer, couper la brioche en deux et puis la tresser… ainsi vous aurez plein de tourbillons alternés chocolat-brioche. Adriano l’appelle la brioche escargot. Bon après je ne vous garanti pas que vous n’aurez pas les mains pleines de chocolat.

Cette base de pâte est extra je trouve, je l’adopte très souvent pour des brioches en forme et garnies. Autre bonne nouvelle c’est que vous pouvez vous y prendre à l’avance, la cuisson est rapide et on peut aussi les congeler. Même si, le charme fou opère peu après la sortie du four… Je vous invite pour le goûter ?

Brioche roulée au chocolat recette parfaite

Brioches tressées au chocolat

Brioche tressées au chocolat

Type de plat: Dessert
Cuisine: Etats-Unis
Temps de préparation: 30 minutes
Temps de cuisson: 15 minutes
Temps total: 45 minutes
Portions: 8 pièces
Auteur: Edda Onorato

Brioches roulées ou tressées au chocolat comme des babka. Une recette facile et gourmande.

Imprimer

Ingrédients

  • 260 g farine de force , riche en gluten (bonne T45, manitoba...)
  • 10 cl lait
  • 80 g sucre
  • 2 oeufs entiers
  • 80 g beurre
  • 3 g levure sèche de boulanger (ou 9 g de fraîche)
  • pâte à tartiner voir les notes à la recette
  • sel
  • brisures noisettes
  • cannelle ou cardamome en poudre

Instructions

  1. Fouetter les deux oeufs et peser 80 g (garder le reste, couvert au frais, pour la dorure). Sortir le beurre et le couper en morceaux.

  2. Dans un saladier ou la cuve d'un robot, mélanger la farine avec la levure, le sucre, une pincée de sel, l'épices ou les épices (1 càc). Verser le lait et commencer à pétrir avec le crochet du robot ou une cuillère en bois. Ajouter les 80 g d'oeuf et pétrir à nouveau pendant 5 à 10 minutes le temps qu'il se forme une pâte homogène, bien souple (un peu molle) et qui se détache des parois.

  3. Tout en continuant de travailler (le robot est vraiment utile dans ce cas) ajouter le beurre peu à peu (en 5 fois) en attendant que la petite quantité soit bien incorporée par la pâte avant d'ajouter encore du beurre. On doit obtenir une pâte bien élastique, homogène et un peu collante. Si on fait tout à la main, il faudra soulever à plusieurs reprises la préparation afin de bien incorporer le beurre.

  4. Couvrir le saladier ou la cuve avec la pâte dedans avec du film alimentaire (cela permet de créer vraiment une protection, un micro-climat, un torchon humide n'est pas efficace car il va sécher, faire passer l'air...). Faire lever une à deux heures à température ambiante (dans l'idéal autour de 25°C : on peut mettre dans une pièce ensoleillée, près d'un radiateur ou même dans le four éteint). La pâte doit doubler de volume. La mettre ensuite au frais pendant 30 minutes environ.

  5. Reprendre la pâte froide, la couper en deux (garder une moitié au frais). Etaler une parier sur un plan de travail ou du papier cuisson, légèrement farinés, en un rectangle de 2-3 mm d'épaisseur. 

  6. Faire très légèrement chauffer 150-180g de pâte à tartiner au total (pas obligatoire mais elle s'étale plus facilement et ne colle pas à la pâte) et étaler quelques cuillères sur le rectangle puis former une fine couche. Parsemer de noisettes et enrouler assez serré dans le sens de la longueur. L'étirer légèrement.

  7. Couper le saucisson en 4 parties (on obtient 4 petits saucissons/boudins) voire 5 si l'on souhaite des plus petites brioches (dans ce cas on aura 10 pièces en tout). Puis diviser chacune en deux dans le sens de la longueur (oui il y aura du chocolat un peu partout). Les étirer un peu et enrouler, tresser ces deux parties puis rejoindre les bouts pour former une couronne. On peut simplifier aussi en formant simplement une couronne torsadée du boudin. Voir mes notes pour le lien au tour de main en images. Dans l'idéal mieux vaut travailler avec une pâte qui est froide, elle tient mieux.

  8. Poser ces quatre couronnes sur une plaque recouverte de papier cuisson. Procéder de même avec le reste de pâte et de pâte à tartiner et poser le tout sur la même ou une autre plaque (sachant que la pâte va encore lever).

  9. Badigeonner avec l'oeuf battu restant et mettre le tout dans le four éteint pendant 30 minutes. La pâte doit lever mais sans doubler de volume.

  10. Sortir les plaques et préchauffer le four à 210°C (chaleur statique) ou bien à 210°C chaleur tournante + gril + vapeur (pour ceux qui ont un four vapeur ;-).

  11. Quand le four est chaud, badigeonner à nouveau les brioches d'oeuf (surtout la partie chocolat, plus fragile) et enfourner pendant 12 minutes environ. Les brioches doivent gonfler, colorer et former une légère croûte. Vérifier aussi en dessous, elles doivent être dorées. Sortir et déguster

Notes

Conseils :

Conservation : comme toutes les brioches, surtout de ce genre, elles donnent le meilleur d'elles-même peu après cuisson. Mie moelleuse, chocolat encore chaud, une légère croûte délicieuse... Cela étant dit, vous pouvez les conserver quelques heures et les réchauffer légèrement avant de servir. Une fois complètement refroidies (c'est important), vous pouvez aussi les congeler et puis les faire décongeler à température ambiante, au micro-ondes ou même au grille-pain (s'il a un petit four).

Pour s'organiser : vous pouvez préparer la pâte la veille au soir, la faire un peu lever à température ambiante (30 min pas obligatoire mais c'est mieux) et puis la mettre au frais toute la nuit. Le lendemain vous n'aurez qu'à garnir, faire encore lever et puis cuire.

Cuisson : la cuisson est brève à haute température c'est ce qui marche le mieux notamment car le brioches ont un format individuel. Ceci

Pâte : c'est une pâte classique, la même que j'utilise pour les brioches roulées à la cannelle et que je trouve extra, très équilibrée surtout quand il y a une garniture riche

Tour de main : vous avez des photos pas à pas du babka au chocolat, c'est le même principe (facile et rigolo)

Pâte à tartiner ou du chocolat : comme vous savez, je n'ai pas de tabous 😉 utilisez celle que vous voulez et vous pouvez aussi réaliser une pâte à tartiner maison délicieuse (clic).  Vous pouvez aussi comme dans le babka, garnir avec un mélange de chocolat fondu (180g, je vous suggère de mélanger noir et au lait si vous ne voulez pas ajouter plus de sucre) avec 80 g de beurre et 30-40 g de sucre. Le tout sera un peu plus fort en chocolat. Mon coeur balance entre les deux mais disons que la pâte à tartiner est plus gourmande, plus ronde en bouche (d'autant que la brioche est vraiment peu sucrée) et que c'est plus rapide. À vous de voir

18 Commentaires

  • Voglio subito provare a fare queste piccole meraviglie, ma la quantità di uova da aggiungere è 70 oppure 80 grammi? Grazie 😊

  • Bonjour Edda , j’aime toute la pâtisserie à pâte levée alors évidemment je vais m’y mettre de suite , malaxer , pétrir à la main j’adore ( aucun robot ds ma cuisine , trop cher et surtout trop encombrant ) pour la levée pas de problème je pose le saladier SUR le radiateur ( j’ai mesuré la t°:25°) alors qu’il fait 19° ds la pièce .

    • Nous avons les même goûts alors (j’adore aussi). Et bravo pour le tout à la main et pour avoir trouvé la bonne température.
      Vous me direz ?
      De mon côté, je suis une adepte du robot depuis plus de 10 ans, je l’utilise tous les jours 😉
      Bonne journée

  • pas jojo le résultat chez moi . Tout a déraillé partir de la phase 7 . J’ai découpé en 5 le  » saucisson « puis en 2 chaque petit boudin de 7cm Et les tresses ?comment faire des tresses avec ça ?. J’ai regardé les photos de tour de main , j’ai pas compris . c’est là où une vidéo serait bien utile hein Edda ?Bon rien de grave , j’ai continué la recette avec mes petits boudins chocolatés et ai obtenu des sortes de pain au chocolat pas jolis du tout mais très bons

    • Bonjour Anne,
      Ah désolée… Pour le tour de main, il faut couper le grand boudin/saucisson en cinq saucissons et puis fendre chacun dans le sens de la longueur (comme sur la photo de l’autre article). Je ne vois pas trop comment expliquer autrement, c’est deux gestes : on fend et on « tresse »/enroule (même s’il n’y a que deux morceaux l’effet est celui-ci) les deux parties. Cela permet aux couches internes de devenir visibles.
      Par contre en effet j’aurais du être plus précise (vu qu’il s’agit de petites pièces contrairement au babka où on a que deux boudin) : il faut un peu étirer chaque petit saucisson pour pouvoir l’enrouler et puis former une couronne plus facilement. Je vais le préciser. Et le mieux est de travailler avec une pâte froide donc plus ferme et plus malléable.
      La prochaine fois je vous invite chez moi et nous allons le faire ensemble 😉
      Bonne soirée !

  • Une belle gourmandise, j’adore la brioche mais je ne prends pas le temps de m’y mettre… j’avais testé vore babka qui est exquise mais en format individuel, c’est sympa aussi!

    • Merci beaucoup Floriane pour le retour et ravie de vous donner envie ! Moi aussi avec mon emploi du temps très chargé je renvoie puis finalement, si on s’organise un peu par étapes c’est faisable et… si bon !
      Belle journée

    • oui oui, vous pouvez mettre ce que vous voulez, l’important c’est d’avoir un peu de gras et de sucre 😉
      Tenez-moi au courant

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer