Conserves, sauces & condiments Plats Recettes de cuisine Régimes & occasions Sans gluten Végétalien

Huile à l’ail des ours

Huile parfumée à l'ail des ours recette facile rapide
Huile à l’ail des ours

Mon enthousiasme pour l’ail des ours ne s’est pas arrêté au pesto d’ail des ours que je vous ai proposé récemment. Je me suis également lancée dans la préparation de l’huile à l’ail des ours (quelles couleurs et quel parfum subtil !). Deux ingrédients, un quart d’heure de temps et le tour est joué. Et si vous n’avez pas d’ail des cours (ça ne court pas les rues en effet ou plutôt les sous-bois ;-)… cette méthode marche aussi avec des autres herbes.

Et pour ceux qui se demandent de quoi je suis en train de parler, il s’agit d’une plante sauvage, une sorte d’ail sauvage avec surtout le parfum, que l’on trouve en forêt plutôt humide et fraîche notamment dans le sous-bois ou près des ruisseaux, au printemps, jusqu’au mois de juin (après cela dépend des années comme toujours). Pour ceux qui n’ont pas cette chance (comme moi d’ailleurs ;-), sachez qu’on en trouve chez certains maraîchers locaux (à Aix chez la Jardinière, coup de chance), chez Grand Frais, certains marchés et même dans un petit magasin « Au bout du champs » rue Daguerre à Paris.

L’envie m’est venue en voyant un post d’un blogueur belge très sympathique Greg du blog Cook and roll. Une recette qui fait son effet, passe-partout, à portée de tous et qui permet d’utiliser un surplus (on ne sait jamais) d’ail des ours.

Que faire avec cette huile parfumée ?

Ce que vous voulez ! Sur du pain bien sûr, des pâtes, des salades, des filets de poisson, des légumes crus ou grillés, dans une pâte à pain…

D’autres recettes d’huiles parfumées ?

Huile parfumée ail des ours fait maison facile
Huile à l’ail des ours
Huile parfumée ail des ours fait maison facile

Huile à l’ail des ours

Type de plat: Conserve
Cuisine: Française
Temps de préparation: 15 minutes
Portions: 30 cl
Auteur: Edda Onorato

Une huile parfumée, une recette facile et rapide.. à utiliser comme on veut : pain, pâtes, salades…

Imprimer

Ingrédients

  • 34 cl huile d’olive vierge extra délicate ou d’huile végétale comme la pépins de raisins ou arachides
  • 100 g ail des ours feuilles (en forêt ou certains marchés, maraîchers)

Instructions

  1. Verser l’huile dans une petite casserole et faire chauffer jusqu’à 70°C (dans l’idéal il faudrait utiliser un thermomètre, c’est chaud mais pas énormément et surtout il ne doit pas se former de bulles). Il faut quelques minutes.

  2. Pendant ce temps, rincer et sécher les feuilles d’ail des ours et les couper. Eteindre le feu et plonger le feuilles dedans. Laisser refroidir.

  3. Mixer le tout (dans un bol de mixeur ou le mixeur plongeant) assez finement. Garder les résidus de feuilles mixées dans un bocal au frais avec un peu d’huile… il y aura une prochaine recette 😉 

  4. Filtrer puis verser dans une petite bouteille propre et sèche (ou même simplement un pot en verre). Conserver à l’abri de la lumière.

Notes

Conseils :

Conservation  : je ne l’ai pas gardé longtemps mais en principe cela se conserve une ou deux semaines, dans un endroit sec à l’abri de la lumière (je n’irai pas au-delà : les conserves à l’huile, sauf si stérilisées, sont fragiles). Par contre si vous souhaitez la conservez longtemps, vous pouvez la congeler dans des bacs à glaçons. Ils vous suffira de l’ajouter  en cuisson par exemple ou bien de la faire décongeler peu avant de l’utiliser à cru.

Huile à utiliser : utilisez de la bonne huile bien sûr, plus ou moins neutre selon vos goûts.

Principe et d’autres herbes : sur ce principe, vous pouvez utiliser d’autres herbes comme le basilic, l’estragon ou même des épices ou du piment comme dans cette huile au piment (avec un procédé légèrement différent)

Autre méthode (de Robuchon, découverte grâce à une chère lectrice, Danielle) : versez l’huile et les herbes dans des pots fermés qui puissent passer au four et laisser chauffer au bain-marie (ou pas d’ailleurs) à 80°C pendant 3 heures puis filtrez.

Imprimer

15 Commentaires


  • Bonjour Edda, c’est génial cette idée de créer des huiles parfumées;je vais tenter d’en faire! Bonne journée 🙂

  • Coucou Edda je suis à Catane ( Sicilia ) j’adore ces huiles parfumées , merci
    J’ai mangé hier dans un bistrot un très bon «  cône croustillant » de riz aux légumes , trop bon ! Je me renseigne sur le nom et tu sauras me dire Le recette s.il te plaît l

  • Bonjour Edda. Pourquoi l’huile ne pourrait pas être gardée plus longtemps? C’est de l’huile après tout !

    • Bonsoir Blandine,
      En fait ce n’est pas de l’huile pure mais une huile qui contient un aliment frais (non stérilisé) et qui a de l’eau. Certes les quantités sont petites (surtout par rapport à d’autres conserves à l’huile) mais comme pour ce type de préparation à l’huile, pour éviter tout risque de botulisme, mieux vaut les consommer rapidement ou bien prendre d’autres précautions comme cuire les feuilles, dans ce cas, à l’eau bouillante et vinaigre ou stériliser l’huile déjà prête. Je ne l’ai pas fait car je souhaitais ne pas altérer le parfum de l’ail de ours et du coup l’huile se conserve peu. Du moins personnellement je ne prends pas le risque. Après à vous de faire comme vous le souhaitez 😉
      Le problème ne se pose pas vraiment avec d’autres huiles aromatisées avec des éléments secs comme des épices, du piment…
      Bonne soirée

  • Bonsoir , merci pour cette d’ail des ours , c’est intéressant comme toutes vos recettes .Bonne soirée.


  • Ciao Edda ! Che ricetta semplice , invitante e appetitosa…interessante anche la variante di preparazione Robuchon da te come sempre generosamente postata. Mi chiedevo , se congelando l’olio in vaschette monodose tipo quelle del ghiaccio potrei avre la chance di poterlo conservare per almeno un paio di mesi ( avevo provato a farlo con il pesto di aglio orsino che faccio da anni e funzionava): che ne pensi?Amo l’aglio orsino , ho la chance di poterlo raccogliere in sottobosco incontaminato durante tutto il suo periodo dalle foglioline piccine fino ai boccioli ( che metto in frittata : lo uso in molte altre preparazioni, perchè dalle mie parti si usava molto …influenze austroungariche). Se non fai già , ti suggerisco di provare ad aggiungere 3/4 foglie ( o di piu’ , se ti piace ) a fine cottura , a fuoco spento sopra a un ragu’ di carni in bianco o di pesce ( io lo faccio con tonno, salmone e coda di rospo) facendolo appassire per un paio di minuti con un coperchio sopra ( poi le toglierai),…dà un profumo e un aroma meraviglioso

    • Ciao Ambra, grazie di cuore come sempre per il messaggio e tutti i consigli d’uso (dovrei anch’io metterlo ovunque 😉
      Sì sì nelle vaschette in freezer si conserva benissimo, ho dimenticato di indicarlo.
      Buona serata e a presto!


  • Bonjour je viens de voir votre recette moi j’ai de l’ail des ours dans mon jardin et la j’en ai fait sécher. Est-ce que je peux faire l’huile aromatisée avec ca ou ça ne sera pas assez parfumé? Et si oui pour la conservation on peut la garder plus longtemps ou pas? Merci beaucoup d’avance pour vos conseils et vos réponses bien à vous bonne journée

    • Bonjour Christine,
      Quelle chance ! Je n’ai pas testé je ne saurais donc vous dire pour le parfum (très probable que ce ne soit pas très parfumé mais vous pouvez essayer). Oui si les feuilles sont totalement sèches, il se garde longtemps (un peu comme des épices).
      Tenez-moi au courant !

Commenter

Partagez
Tweetez
Enregistrer