mercredi 8 janvier 2014

Pancotto des Pouilles : soupe de pain, pommes de terre et roquette

Pancotto des Pouilles : soupe de pain, pommes de terre et roquette
Pancotto
L'année vient juste de commencer que je vous propose déjà une troisième soupe (le mood du moment, pardon). Cette fois-ci très différente, très italienne, traditionnelle et ancestrale. Il s'agit du pancotto (littéralement pain cuit) : une zuppa paysanne composée de pain rassis (l'aliment de base) et puis de tout ce qu'offre l'humble potager ou le placard. Cette version, à base de pommes de terre et roquette, est typique des Pouilles (le talon de la botte ;-)
Mais il y a des dizaines de recettes et de variantes de pancotto qui traversent toute l'Italie, plus ou moins riches et denses (on retrouve souvent aussi du fromage ou des oeufs). Je vous en proposerai, c'est vraiment un plat simple et réconfortant. Comme la soupe à l'oignon gratinée ou à la carabaccia toscane.
Et puis au fond, ces soupes de pain et de recyclage sont universelles. 

Ce qui me plait dans celle-ci est sa légèreté et son côté essentiel que l'on retrouve la plupart du temps dans la cuisine des Pouilles, il suffit de penser au minestrone dauno.
Les légumes sont cuits doucement à l'eau sans perdre leurs arômes, la roquette apporte une touche fraîche et végétale et au fond le seule note gourmande est l'huile d'olive. C'est bon, sain et on sent bien après (plus bas je vous donne quand même une suggestion plus riche).
Le pain donne bien sûr de la consistance et une texture (on peu aussi le mélanger au reste mais je préfère tout sentir séparément). Toutefois, compte tenu de la présence des pommes de terre (si si ils peuvent cohabiter ;-) j'en ai mis un peu moins que dans les recettes traditionnelles.
Pancotto aux pain, pommes de terre et roquette
Pancotto : soupe italienne au pain
Pancotto des Pouilles, au pain, pommes de terre et roquette (pour 4 personnes)

  • 800 g de pommes de terre à chair ferme
  • 3 tranches de pain de campagne rassis (de 1 cm d'épaisseur environ)
  • 1 grosse poignée de roquette
  • 1 gousse d'ail
  • 1 càc de piment en poudre
  • huile d'olive vierge extra
  • sel 

1. Éplucher les pommes de terre et les couper en tranches de 1 cm d'épaisseur. Dans une casserole faire revenir la gousse d'ail coupée en 4 avec 4 cs d'huile d'olive puis ajouter les pommes de terre. Cuire pendant une minute, saler légèrement et recouvrir d'eau. Faire cuire à petite ébullition une vingtaine de minutes, le temps que les pommes de terre s'attendrissent mais restent entières.
2. Quelque minutes avant la fin de la cuisson, plonger la roquette lavée et mélanger (si besoin rajouter encore un peu d'eau). Laisser cuire deux minutes puis ajouter les tranches de pain. Saler.
Poser sur le fond des assiettes le pain un peu ramolli puis les couches de pommes de terre et de roquette.
huile d'olive vierge extra. Servir chaud avec un peu de piment et un filet d'huile d'olive.

Conseils :
- Vous pouvez préparer la soupe (sans le pain) quelques heures à l'avance en cuisant un peu moins les pommes de terre. Il suffira de réchauffer le tout peu avant de servir et d'ajouter le pain, l'huile...
- Vous pouvez remplacer la roquette par les feuilles d'une demi-botte de persil
- Pour une version plus riche et gourmande, faites gratiner la soupe déjà cuite au four avec un peu de fromage à pâte cuite (de qualité hein ;-) ou un pecorino frais. Ou bien, bien servez-la avec un oeuf poché par personne.

9 commentaires:

  1. Une recette simple, mais originale.

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  2. J'ai du persil dont je ne sais que faire et un bout de pain dur, je vais essayer la version persil :-)

    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce petit festival de soupes toutes plus alléchantes les unes que les autres et j'en suis ravie!!..je pourrais en manger tous les jours sans aucune lassitude, c'est comme les glaces, les desserts au citron, l'huile d'olive etc...bravo encore pour l'ambiance donnée sur vos belles photos!
    Bonne soirée à vous
    Mamijo

    RépondreSupprimer
  4. This is so good. Great recipe :)

    RépondreSupprimer
  5. J'avais un peu de roquette dont je ne savais que faire ainsi qu'un bout de pain de seigle rassis et voici que ces restes se sont transformés en un repas délicieux. Merci pour vos recettes toutes plus inspirantes les unes que les autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille merci Marie, cela me fait très très plaisir et encore plus pour cette recette discrète amis délicieuse ;-) Bonne soirée !

      Supprimer
  6. ah, oui, j'avais oublié cette soupe, faite par mes voisins siciliens : de l'huile d'olive, les restes de pain dur ( ils trempaient toute la journée) et les feuilles flétries des salades (et s'il restait quelques os de viande ou la peau du poulet,ça donnait du goût)... et ensuite ça bouillonnait gentiment ...
    merci Edda, pour cette bouffée de retour d'enfance !
    Chantal

    RépondreSupprimer