lundi 15 février 2016

Gâteau de pain et de chocolat

Gâteau de pain et de chocolat
Gâteau de pain et de chocolat
Dans la série desserts de recyclage de restes, ce gâteau de pain et de chocolat, typique du Nord de l'Italie a une très bonne place. C'est bon, un peu rustique et parfait pour le petit déjeuner ou le goûter (des enfants et des grands). Il s'agit là de recycler du pain rassis et éventuellement aussi une grande quantité de lait. Et puis, on y ajoute plein de bonnes autres choses.
La torta di pane (gâteau de pain) est un grand classique italien, un ancien gâteau de campagne, dont il existe nombre de versions selon les familles, les ingrédients à disposition. Il est plutôt traditionnel du Nord (que ce soit la Lombardie, la Vénétie...). Son nom change comme sa composition. Dans les versions plus nobles on y ajoutait aussi du chocolat et des restes de biscuits (notamment des amaretti).



Le principe est semblable à celui de la torta putana sauf que chez elle il s'agissait de mélanger de la polenta à d'autres ingrédients dont les pommes. Et la texture se rapproche du budino comme ce budino de colomba puisqu'il reste très moelleux et humide.
J'ai choisi de vous proposer une version gourmande et classique avec du chocolat (des fois il n'y a que du cacao) mais simple avec des ingrédients qu'on a tous sous la main, que je prépare depuis des années (et qui plait aussi à Adriano !).
Gâteau de pain et de chocolat (torta pane e cioccolato)
Gâteau de pain et de chocolat (torta di pane al cioccolato)
Gâteau de pain et chocolat (torta di pane et cioccolato) (pour 8 à 10 personnes)

  • 80 cl de lait frais entier
  • 300 g de pain rassis (dans l'idéal avec de la mâche type un pain de campagne et pas trop de mie)
  • 180-200 g de sucre semoule ou de canne (voire un peu plus)
  • 200 g de chocolat noir (dans l'idéal de couverture à 60-70% de cacao, j'ai utilisé un mélange de deux chocolats de couverture noir 70% et au lait à 40% d'où la couleur plus claire)
  • 80 g de beurre + un peu
  • 80 g de poudre de noisettes (dans l'idéal fraîchement moulues au mixeur pas trop finement pour la texture)
  • 5 oeufs entiers moyens
  • chapelure (recette traditionnelle) ou sucre pour le moule

1. Préchauffer le four à 160°C. Beurrer un grand moule à gâteau de 26-28 cm et couvrir le fond d'un disque de papier cuisson. Saupoudrer le parois de chapelure ou de sucre.
2. Mixer grossièrement le pain (ou le couper en petits cubes s'il n'est pas trop dur) puis le mettre dans un grand saladier et y verser le lait pour bien l'imbiber. Faire reposer une dizaine de minutes puis l'émietter encore grossièrement.
3. Faire fondre le chocolat avec le beurre au bain-marie.
4. Séparer les blancs des jaunes d'oeufs et fouetter les premiers en neige avec la moitié du sucre (100 g).  Fouetter le jaunes avec le reste de sucre jusqu'à ce qu'ils deviennent plus clairs et souples. 
5. Incorporer le mélange de pain aux jaunes d'oeuf puis la poudre de noisettes, le chocolat fondu avec le beurre et enfin les blancs d'oeufs fouettés, très délicatement par mouvements circulaires du bas vers le haut de manière à garder l'air incorporé et à avoir un pâte très souple.
6. Verser délicatement dans le moule et enfourner pendant 1 heure environ : le gâteau doit prendre et former une croûte et le centre ne doit plus être tremblotant mais plus ferme (sachant que ça reste un gâteau humide qui va encore se raffermir après cuisson).
Laisser à peine tiédir et démouler délicatement. Déguster tiède ou à température ambiante 

Conseils :
- Ce gâteau est meilleur après quelques heures, voire le lendemain quand toutes les saveurs auront le temps de diffuser. Il se conserve au frais (ou à température ambiante s'il fait frais) 3 jours maximum
- La pâte crue est très souple presque liquide (du fait du lait et des oeufs) mais elle va prendre en cuisant avec un vrais structure, ne vous inquiétez pas
- Je vous ai donné une version rustique (quoique, il y a quand même du chocolat) mais vous pouvez remplacer une partie du pain rassis par de la brioche rassie ou même quelques amaretti (comme dans beaucoup de versions italiennes). Pensez juste à diminuer un peu la quantité de sucre
- Vous pouvez remplacer une partie du lait (1/3-1/2) par de la crème fleurette
- le gâteau est traditionnellement rustique et de recyclage et j'aime cette texture justement avec de la mâche mais légère grâce aux oeufs. Si vous souhaitez une texture plus homogène, fine, mixez soigneusement le pain avant de le mélanger au lait. Et, pour une couleur et une saveur chocolatée plus prononcée, vous pouvez ajouter 2 càs de cacao en poudre et une càs de sucre en plus.
- Vous pouvez lui donner un air plus noble en saupoudrant de sucre glace et en la servant avec de la chantilly
- Il existe énormément de versions de gâteau de pain dans le Nord de l'Italie, avec ou sans cacao, avec d'autres fruits secs et parfois même des pommes dans le même esprit que la torta putana. Si j'ai le temps je vous proposerai une autre version gourmande.
Gâteau italien de pain et de chocolat
Gâteau italien de pain et de chocolat

31 commentaires:

  1. J'adore l'idée ! Je ne connaissais pas du tout la version italienne mais c'est un peu le principe du bread pudding anglais (en un peu plus esthétique).

    Comme quoi en cuisine aussi "tutto il mondo è paese" :-)

    Belle semaine,

    Gabrielle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente de te l'avoir fait découvrir ! C'est vraiment un ancien dessert paysan (bon bien sûr la version avec du chocolat et plus noble et plus moderne).
      Oui c'est le même principe que le bread pudding (au fond il part des mêmes exigences, comme tu dis bien ;-)) même si un peu différent. D'ailleurs je me demandais s'il y avait un gâteau typique semblable français.
      Belle semaine également !

      Supprimer
    2. A ma connaissance, il n'y a pas de gâteau typique français qui reprenne ce principe (seulement le pain perdu) mais je peux me tromper.
      Ma grand-mère faisait un gâteau de pain rassi salé et je sais que dans certaines zones cela se pratique... mais ça reste un plat :-)

      Supprimer
  2. L'idée me plait vraiment beaucoup... A tester très vite !

    RépondreSupprimer
  3. Ne jamais jeter le pain...ou alors uniquement aux petits oiseaux.
    Merveilleuse idée gourmande anti-gaspi.

    Betty.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord... au pire on peut faire de la chapelure ;-)
      Belle soirée !

      Supprimer
  4. Super recette! Ce gâteau me plaît beaucoup. Sûrement un délice.

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  5. C'est un genre de pudding en fait ! très sympa et la texture a l'air top...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Comme je disais oui l'approche est la même, même si je doute qu'au fin fond des campagnes du nord ils connaissaient le pudding anglais :-)
      Tenez-moi au courant si vous testez !

      Supprimer
    2. Bonjour Edda,
      on trouve parfois du bodding dans les petites boulangeries-pâtisseries en Belgique. Il a généralement la légèreté d'une brique.
      Claire

      Supprimer
    3. Merci Claire pour le grain de sel et le sourire ! J'étais sûre que cette approche est commune à beaucoup de pays européens :-)

      Bonne journée !

      Supprimer
  6. Merci pour cette recette, je n'aurais pas pensé à y mettre du chocolat.
    Je ne sais pas si c'est une recette typiquement française, mais lorsque j'étais petite mon papa me faisait ce genre de gâteau avec les restes pain et il y mettait des raisins secs et/ou des pommes. Nous on appel ça un gâteau de pain. Est ce le vrai nom, ce n'est pas sûr...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous Mathilde aussi pour le souvenir ! Oui je pense que c'est un gâteau typique (gâteau de pain, au fond il nait des mêmes besoins ;-). En Italie aussi il y a des versions justement avec des raisins secs et/ou des pommes.. Comme quoi dans la cuisine il y a plus de liens qu'on ne croit.
      Belle journée !

      Supprimer
  7. Avec la poudre de noisette, il doit être délicieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! On pourrait aussi mettre de la farine mais avec la poudre de noisette c'est parfait surtout par la présence du chocolat :-)

      Supprimer
  8. Cela fonctionnerait-il avec du pain en tartines? (Comme il est consommé quotidiennement en Belgique)
    Cela semble délicieux, mais comme vous écrivez "pas trop de mie", j'hésite à me lancer...
    Merci d'avance, et merci pour toutes vos recettes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous Véronique !
      Entendez-vous du pain de mie ? En principe mieux vaut un pain qui a un peu de corps (pour la texture) mais vous pouvez essayer, il faudra probablement adapter un peu les quantités (un peu moins de lait et peut-être un oeuf en moins).
      Tenez-moi au courant !

      Supprimer
    2. Voilà le résultat avec du pain de Belgique (pain de mie mais avec moins de mie que celui que l'on trouve en Italie). J'ai gardé les mêmes proportions que dans la recette de base et il était très réussi ! J'en ai fait deux fois, il part à une vitesse... Merci !

      Supprimer
    3. Merci à vous Véronique, ravie qu'il fasse des adaptes !
      Je viens d'ailleurs d'en refaire un différent (avec que du cacao et un pain moins rustique) que je publierai prochainement... Il nous plait encore plus !

      Supprimer
  9. nel mio paese, vicino a Milano, questa è la torta della nonna, infatti tutte le nonne raccolgono il pane avanzato, lo fanno seccare e a fine settimana fanno la torta di pane..con quel che c'è! viene bene anche ad occhio, proprio perchè è nata come torta di recupero. ma la tua ricetta è già molto fedele!
    Francesca

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grazie mille Francesca per il messaggio e per i "momenti di vita" come si dice in francese :-) Sì come spiegato nell'articolo esistono tantissime varianti (anche senza cioccolato ma con le mele ad esempio) a seconda delle regioni, famiglie e come ben dici, di ciò che ha sotto mano. È proprio questo il bello di questa torta, vive e cambia in continuazione.
      A presto!

      Supprimer
  10. bonjour, ici en Corse on fait un genre de flan que l'on appelle
    Pastizzu. La base ancienne est a base de pain du lait des oeufs du sucre et des agrumes (oranges ou citrons) . Mais j'etais très intriguée par votre recette... (et j'avais du pain en stock) du coup j'ai réalisé ce gateau... je n'ai pas tout a fait procéder comme vous.. j'ai mis mon chocolat a fondre dans le lait que j'ai fait bouillir, puis lorsque je chocolat etait fondu j'ai ajouté mon pain et mon beurre. je n'ai mis que 100g ( en tout et pour tout)de sucre avec les blancs d'oeufs que j'ai monté en neige, et j'ai ajouté mes jaunes lorsque le lait avait refroidi.. ainsi que mes blancs. il me restait de la praline fait maison que j'ai ajouté aussi... je n'ai pas changé la cuisson...un régal... franchement merci pour cette decouverte.. je pense que je la publierai sur mon blog prochainement. (en vous citant bien sur!!) bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour l'enthousiasme ! Très contente qu'il vous ait plu et on peut le préparer vraiment avec ce qu'offre le placard.
      Du coup je suis très intriguée par le pastizzu, avez-vous une bonne recette ?
      Merci et bonne soirée !

      Supprimer
  11. bonjour tout le mande cet tres dilisieux b1 10sur10 et mrc

    RépondreSupprimer