samedi 22 octobre 2016

Fondant au chocolat, amandes et huile d'avocat (sans gluten)

Fondant au chocolat, amandes et huile d'avocat (sans gluten)
Fondant au chocolat, amandes et huile d'avocat (sans gluten)
Des recettes de fondant au chocolat on en a jamais assez n'est-ce pas ? Celle-ci de fondant au chocolat, amandes et huile d'avocat (mon dernier dada) a la particularité de contenir de l'huile (comme dans ce cake au chocolat et à l'huile d'olive) et d'être sans gluten (sans farine donc). Un délice chocolaté comme il faut ainsi que vous pouvez l'imaginer.

Cela prend vraiment quelques minutes et c'est toujours bon en toutes circonstances.

Si vous cherchez d'autres fondants au chocolat sans gluten en voici quelques unes (difficile de choisir, toutes sont bonnes) :

Fondant au chocolat, amande et huile d'avocat (pour 6 personnes, moule de 22 cm ou même 20 cm)
  • 160 g de chocolat noir à 60 ou 70% de cacao (dans l'idéal de couverture, voir mon article sur le chocolat de couverture)
  • 3 oeufs (160-170 g sans la coque)
  • 120 g de poudre d'amandes ou de noisettes
  • 100 g de sucre semoule ou de sucre de canne blond et fin ou bien intégral (comme le Panela)
  • 7 cl d'huile vierge d'avocat ou à défaut de l'huile de pépins de raisins ou de l'huile d'amande douce ou de l'huile d'olive délicate
  • un peu de beurre et de farine ou de sucre ou de poudre d'amandes (si on souhaite sans gluten) pour le moule

1. Préchauffer le four à 160°C (chaleur tournante ou 170°C statique). Beurrer un moule rond de 20 ou 22 cm (mieux vaut 20 pour l'épaisseur et en métal) et placer sur la base un disque de papier cuisson (le beurre va servir de colle et le démoulage sera impeccable). On peut aussi simplement tout recouvrir de papier cuisson un peu humide et froissé (il prend mieux la forme) ou bien utiliser un moule en silicone.
2. Fariner (dans ce cas c'est avec gluten) ou saupoudrer de sucre ou de poudre d'amandes les parois (avec le beurre ça va coller). Faire fondre le chocolat au bain-marie ou à feu très doux (si induction) ou au micro-onde. Éteindre, incorporer le le sucre puis l'huile et mélanger. Ajouter ensuite les oeufs un à un (le chocolat aura tiédi entre-temps) puis la poudre d'amande et mélanger à nouveau. On doit obtenir une pâte un peu épaisse et luisante (pas forcément totalement homogène puisqu'il y a les amandes).
Verser dans le moule et laisser cuire une vingtaine de minutes : il doit se forme une fine croûte et en enfonçant la pointe d'un couteau ou un cure-dent il doit ressortir presque sec. Il faut encore un peu d'humidité, faire attention à ne pas trop cuire.
Laisser légèrement tiédir puis renverser délicatement (c'est très souple) sur une plaque ou une assiette et renverser.

Conseils :
- Conservation : ce gâteau se conserve un ou deux jours, bien recouvert de film alimentaire à température ambiante ou même au frais. Pensez à sortir le gâteau 30 minutes avant de servir. Ce gâteau se congèle aussi bien.
- Par rapport au fondant au chocolat classique il y a moins de matière grasse et l'huile remplace le beurre (ce qui donne une texture un peu plus souple et une petite saveur). Les amandes apportent l'humidité et un supplément de moelleux mais vu qu'il n'y a pas de farine c'est moins lié, "compact"
- Sur le même principe, vous pouvez remplacer les amandes avec des noisettes par exemple et utiliser de l'huile de noisettes (je vous conseillerai moins l'huile de noix car un peu plus amère). Et si vous aimez la noix de coco c'est très bon aussi avec de la poudre de noix de coco (à la place des amandes) et de l'huile de noix de coco vierge.
- La recette est inspirée d'un numéro de Saveurs de septembre dans la rubrique sur l'huile d'avocat qui est mon dernier coup de coeur. J'ai modifié un peu les proportions (notamment augmenté un peu la quantité de chocolat, d'huile et de sucre.... si si même si je suis aussi la tendance à dé-sucrer des fois je trouve que c'est trop, un dessert reste un dessert et le sucre a un rôle important pour le goût et la texture... autrement c'est pas bon)
- Pour le procédé, par contre, j'ai suivi les conseils donnés dans le livre (et que sans le savoir je suivais la plupart du temps dans le cas des fondants) Le dessert était presque parfait de Pascale Weeks dont je vous ai parlé. Pour avoir un fondant qui soit donc fondant en fait, on incorpore tous les ingrédients les uns dernière les autres, sans introduire d'air (en ne fouettant pas les oeufs par exemple), ce qui lui donne cette texture un peu dense et gourmande, très agréable

4 commentaires: