vendredi 13 octobre 2017

Soupe de lentilles et pâtes à l'italienne (pasta e lenticchie)

Soupe de lentilles et pâtes à l'italienne (pasta e lenticchie)
Soupe de lentilles et pâtes à l'italienne (pasta e lenticchie)
Cette soupe de lentilles et pâtes (pasta e lenticchie) légère, savoureuse et réconfortante fait partie d'une de mes madeleines. Oui je sais ce n'est pas très sexy, ni photogénique mais goûtez et vous me direz, surtout un soir d'automne ou d'hiver.
Les italiens aiment et consomment encore beaucoup les soupes de légumineuses associées aux pâtes : il suffit de penser à la pasta e ceci (soupe de pâtes et pois chiches) notamment romaine, à la pasta e fagioli (soupe de pâtes et haricots) que l'on retrouve tout le long de la péninsule avec des variantes et des textures un peu différentes.
Un de ces potages gentils, délicats qui nous font sentir bien, où la texture fondante des lentilles rencontre la texture des pâtes, un peu de légumes... et le tout servi avec un jolie couche de fromage (parmesan ou pecorino) pour rendre la soupe plus attrayante.
Ma grand-mère et mes tantes napolitaines me préparaient la pasta e lenticchie quand j'allais là-bas. Et, bizarrement pour un enfant (ça les étonnaient toujours mais j'étais une bonne fourchette comme on dit en italien) j'adorais ça et en redemandais. 


Petite et encore maintenant, j'étais très gourmande et aimais presque tout. Sans tout vous raconter, à ma naissance, j'ai eu de très graves problèmes de santé qui se sont prolongés durant l'enfance. Heureusement tout va bien depuis bien longtemps (croisons les doigts !) ce n'est qu'un lointain souvenir et les enfants ne vivent pas la maladie comme les adultes mais de manière plus naturelle et légère. Mes parents donc au début, inquiets, craignaient, que je ne mange pas ou peu mais finalement ils se sont vite rassurés : j'aimais manger et je n'étais pas difficile du tout. J'aimais les soupes de légumineuse, l'osso buco pour dire alors que mes copains détestaient ça. Mon père encore aujourd'hui en parle en riant et dit que j'étais une "spazzoletta" une petite petite brosse dans le sens que je finissais toute mon assiette. En passant, j'étais mince, une enfant tout à fait normale qui bougeait beaucoup. Tout ça pour rassurer les parents, car l'obésité enfantine a d'autres causes et d'autres sources. Il ne suffit pas d'aimer manger.

Voilà fini la parenthèse.

Pour revenir à la soupe, finalement je n'en prépare pas souvent. C'est en discutant en famille que le beau souvenir m'est revenu et nous nous sommes tous régalés à la maison (bon sauf Adriano, petit oiseau et difficile pour manger ;-)
Un plat profondément italien, peu connu hors frontière et qui a gardé son charme intact d'antan et des temps plus difficiles où les protéines animales se faisaient rares. Mais les légumineuses sont à nouveau tendance n'est-ce pas ?
Bonne journée !
Soupe de lentilles et pâtes à l'italienne
Soupe de lentilles et pâtes à l'italienne
Soupe de lentilles et pâtes à l'italienne (pasta e lenticchie) (pour 4 personnes)

Préparation : 10 min + repos 30 min (non obligatoire)
Cuisson : 40 min

  • 200 g de lentilles sèches (vertes, brunes ou blondes)
  • 80-100 g de pâtes (spaghetti comme ici et à Naples ou des pâtes petites et courtes type ditalini, ou même de la pasta mista)
  • 6 petites tomates cerise ou allongées (facultatif)
  • 1 à 2 branches de céleri bien fermes et prises à coeur
  • 1 carotte moyenne
  • 1 oignon moyen
  • 1 petite gousse d'ail
  • quelques feuilles de persil plat
  • huile d'olive vierge extra
  • sel et poivre (ou un piment oiseau)

1. Faire tremper les lentilles dans un grand saladier pendant 30 minutes (voire plus). Cette étape n'est pas obligatoire (voir mon article sur quatre astuces pour préparer et cuire les légumineuses) mais permet une meilleure cuisson et c'est plus digeste.
2. Laver et couper la carotte et le céleri en tranches ou en dés (je préfère des morceaux plus gros qui gardent la forme lors de la cuisson mais question de goûts). Émincer l'oignon et couper l'ail en quatre
Dans une grande casserole faire revenir 3 càs d'huile puis ajouter le piment, l'oignon, l'ail, le céleri et la carotte. Les faire colorer quelques minutes en mélangeant puis ajouter les lentilles égouttées.
3. Verser de l'eau à température ambiante trois à quatre fois le volume. Couvrir, porter à frémissement et laisser cuire une vingtaine de minutes. Vérifier toujours que le tout soit bien tremper dans le liquide. Quand les lentilles commencent à devenir tendres, retirer le couvercle et laisser cuire encore 5 à 10 minutes.
4. Si le tout est plus dense, ajouter encore un peu d'eau. Saler et y plonger les spaghetti coupés avec les mains. Laisser cuire à frémissement pendant une dizaine de minutes. Ajouter à mi-cuisson les tomates coupées en deux et un peu de persil.
5. Éteindre, saler encore si besoin et servir avec encore un peu de persil, un filet d'huile d'olive et du parmesan ou du pecorino râpés si on aime.

Conseils :
- Conservation : la soupe sans les pâtes et les tomates, se conserve bien deux jours au frais, recouverte. Une fois les pâtes dedans, gardez-la pas plus de 24h
- Pâtes : elles vont donner de la consistance, une texture en plus (même si elles ne seront pas al dente pour une fois, au contraire on les souhaite un peu fondantes... elles continuent à cuire dans la soupe) mais aussi une douceur. Vous verrez avec ou sans ça change complètement.
Ainsi que vous pouvez le constater, je les cuis dans la soupe c'est ce qui se faisait d'antan (une seule casserole), souvent encore aujourd'hui (comme ma nonna par exemple). Certains cuisent les pâtes séparément, je préfère pas, c'est moins goûteux mais à vous de voir.
- Garniture : je vous ai donné la basique du frigo italien et végétale, avec le fameux soffritto (trinôme : oignon, carotte et céleri) et du persil plat. Mais sachez que la plupart du temps, pour lui donner une touche plus gourmande (c'est quand même le plat du pauvre ;-) on ajoutait en début de cuisson les ciccini (des restes de charcuterie, de la pancetta) ou des anchois ou même la croûte de parmesan dans le bouillon. Essayez c'est très bon. Je l'aime beaucoup avec du fromage dessus, ça complète et rassasie bien.
- Les tomates sont la touche du sud et notamment napolitaine, ma grand-mère et mes tantes en mettent toujours. En même temps les tomates et la Campanie c'est une longue histoire d'amour (savez-vous que c'est la première région d'Italie qui a adopté ce merveilleux fruit/légumes importé de l'Amérique par les Espagnol ?). C'est la petite tâche rouge qui apporte encore un plus frais et légèrement acidulé. Vous pouvez l'omettre.
- Si vous cherchez d'autres belles recettes pour toutes les occasions et plein d'information sur le monde merveilleux des pâtes (histoire, tour de main, ingrédients, astuces, pâtes fraîches et pâtes sèches), découvrez mon livre 1001 secrets d'une italienne pour cuisiner les pâtes dont je vous ai déjà parlé


8 commentaires:

  1. Je craque totalement pour cette jolie soupe !

    RépondreSupprimer
  2. Bjr, vous parlez de piment dans la recette mais ps ds la liste des ingrédients, une pointe de couteau de piment rouge pour régaler mes amis italiens ce soir, challenge je citerai ma source😋

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Si si c'est bien indiqué à la fin de la liste des ingrédients (entre parenthèse à la place du poivre).
      J'en mets en général en début de cuisson je préfère, mais vous pouvez en mettre à la fin (moins fort) ou même servir avec un peu d'huile au piment http://www.undejeunerdesoleil.com/2010/11/huile-dolive-au-piment-sans-attente.html. Cela se fait souvent en Calabre par exemple.
      Tenez-moi au courant !

      Supprimer
  3. j'adore cette soupe, j'adore les lentilles
    bisous
    Rosa

    RépondreSupprimer
  4. Mille grazie, carissima Edda, per questa condivisione della tua vita privata. Anch'io, da piccola, ho avuto problemi di salute e non mangiavo, con grande preoccupazione dei miei genitori, ma come tu dici giustamente, io non me ne rendevo conto. Avevo solo il terrore delle iniezioni che dovevo fare! Bella e ricca la ricetta e ti dirò che la zuppa con le lenticchie non l'ho mai fatta, di solito utilizzo altri legumi. Dunque, da provare!

    RépondreSupprimer
  5. Réalisé cette recette pour midi aujourd'hui et on a bien apprécié le résultat. Des poivrons marinés au basilic et du bon pain frais comme entrée pour compléter un repas léger et très savoureux. Merci encore Edda pour votre travail gigantesque qui apporte à vos lecteurs tant de connaissances culinaires et surtout envie de cuisiner!

    RépondreSupprimer