Biscuits & mignardises Brunch Desserts Recettes de cuisine

Biscuits à la cuillère de Gérard Mulot

Savoiardi
Versione italiana più giù
Je ne sais pourquoi, pendant très longtemps, j’ai acheté les biscuits à la cuillère (i savoiardi en italien, les savoyards ;-), avec nonchalance. Alors qu’ils ne sont vraiment pas compliqués à faire et surtout, ont une saveur, d’oeuf frais, sain, incomparable. Très légers, fondants, ils se mangent à une vitesse incroyable et sont un support délicat pour de multiples préparations. Je suis tombée un peu par hasard sur la recette de Gérard Mulot, un vraie valeur sûre ce livre, plein de bonnes bases et de conseils. Elle était photographiée étape par étape et bien expliquée. Depuis, je ne la quitte plus.Comme vous pouvez le remarquer les proportions sont très simples. Pour les réussir il suffit de suivre deux règles de base (assez logiques d’ailleurs). Premièrement, puisqu’il s’agit d’une pâte à base de blancs d’oeufs montés, donc pleins d’air, il faut la cuire aussitôt afin d’éviter l’effet raplapla. Ensuire Gérard Mulot saupoudre en deux fois ces biscuits de sucre glace avant de les cuire, ce qui leur donne un bel aspect nacré, lisse et sucré (bon ça ce n’est pas vraiment un aspect). En suivant ces conseils, ils sont inratables et quel plaisir de faire tout soi-même! A votre avis qu’est-ce que je vais vous proposer la prochaine fois (question très compliquée ;-)?

Biscuits à la cuillère (Gérard Mulot) (pour une vingtaine de biscuits)

– 3 gros oeufs
– 80 g de sucre semoule
– 80 g de farine
– sucre glace
1. Préchauffer le four à 180°C. Séparer les blancs des jaunes. Monter les blancs au batteur (5-10 min) avec quelsues gouttes de citron. Ajouter peu à peu le sucre semoule. Incorporer le dernier quart de sucre en une seule fois. Les blancs doivent se raffermir et devenir brillants
2. Ajouter les jaunes d’oeuf en filet toujours en battant. Arrêter dès que le mélange est homogène. Incorporer délicatement la farine par mouvements circulaires, du bas vers le haut de façon à garder l’air incorporé par les blancs. Verser cette crème dans une poche à douille lisse (n.14) et dresser les biscuits (10-12 cm de long) sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson en les espaçant
3. Saupoudrer de sucre glace, laisser sécher 5 minutes puis sapoudrer à nouveau (cela leur donnera un bel aspect lisse et brillant). Cuire 15 minutes environ, ils doivent devenir blonds et nacrés. Les poser sur une grille pour les faire refroidir. Déguster aussitôt. En tous cas, ils se conservent plusieurs jours dans une boîte en métal à l’abri de l’humidité.


Versione italiana

Vai a capire perché i savoiardi li ho sempre comprati per anni pensando ci fosse non so’ quale mistero di fabbricazione. In realtà non solo sono facilissimi (seguendo qualche trucchetto) ma soprattutto hanno un sapore unico, fresco uovoso, genuino. Dopo non ci si rinucia più, come molte cose fatte in casa tra l’altro. Sono cascata sulla ricetta di Gérard Mulot, pasticciere parigino di cui vi ho già parlato, un po’ per caso. La ricetta era filmata, ben spiegata, quindi ho provato. E vengono sempre perfetti. Bisogna giusto tener presente due regole (abbastanza intuitive). Essendo a base di albumi montati, occorre cuocerli subito al fine di evitare afflosciamenti vari. Inoltre, Gérard Mulot, cosparge lo zucchero a velo sui biscotti in due volte in modo che si assorba meno e che dia un bell’aspetto perlato. Quindi veramente non esitate a provare. Secondo voi cosà vi proporro’ la prossima volta (una domanda di una difficoltà unica ;-)?

Savoiardi (Gérard Mulot) (per una ventina di biscotti)

– 3 grosse uova
– 80 g di zucchero semolato
– 80 g di farina
– zucchero a velo
1. Scaldare il forno a 180°C. Separare gli albumi dai tuorli. Montare gli albumi a neve ferma (5-10 min) con qualche goccia di limone. Incorporare a poco a poco lo zucchero semolato. Versare l’ultimo quarto di zucchero in una volta sola in modo che gli albumi diventino sodi e brillanti
2. Aggiungere i tuorli e continuare a montare finché la crema diventi omogenea. Versare la farina e mescolare delicatamente in senso circolare, dal basso verso l’alto, per evitare la perdita d’aria incorporata dagli albumi. Versare l’impasto in un sac à poche con punta liscia e larga (n.14) e formare dei bastoni di 10-12 cm di lunghezza, su una placca ricoperta di carta da forno
3. Cospargere i biscotti con un po’ di zucchero a velo. Lasciare asciugare 5 minuti e ripetere l’operazione (avranno cosi’ un aspetto perlato). Cuocere 15 minuti circa, il tempo che i biscotti s’imbiondiscano. Poggiarli su una griglia per farli raffreddare. Degustare subito. Comunque, si conservano diversi giorni chiusi in una scatola di latta lontana dall’umidità.

55 Commentaires

  • Que vas-tu préparer avec ces biscuits… Un tiramisu? Une charlotte? Il me tarde d'avoir la réponse… Ils sont très beaux en tous cas.

  • allora so la risposta alla domanda…mi devo prenotare?
    un gateaux di savoiardi…
    ho vinto quaccheccosa?
    ahahahahah
    dai non vedo l'ora di vedere il passo successivo, intanto mi segno sta ricettuzza che mi appare grandiosa, compreasa di trucchetti ***
    cla

  • Io sono un disastro con i savoiardi ma mi fai sperare di riuscire nell'impresa:) Sono a dir poco perfetti!

    P.s. Tento: un tiramisù particolare? Però se indovino ne voglio un pò ^_^

  • Ma è una foto M E R A V I G L I O S A
    A me non piacciono particolarmente, pero' aspetto con ansia la foto sul loro utilizzo!
    buona giornata!

  • Deliziosi i biscotti, che adoro! Grazie dela ricetta:
    Elegante, al solito, raffinatissima la foto!
    ciao
    Patrizia (melagranata)

  • ILs sont magnifiques, pourquoi la légende sous la photo ?
    Très italien aujourdhui chez moi, la recette que je t'avais annoncée avec une sublime ricotta di buffala.

  • ok dai….dico…..hmmmm… tiramisù….. però sembrano facili….. magari ci provo 🙂

    en attendant…….
    ciao Pippi

  • A te lire, faire des biscuits à la cuillère, il n'y a rien de plus simple. Je n'ai pourtant jamais osé, je les ai toujours achetés.
    Mais tes explications sont si claires que cela me donne vraiment envie d'essayer. Ils sont ravissants.
    Peut-être vas-tu nous proposer un tiramisu, Italie oblige ?
    En tout cas j'adore ca, mais peut-être veux-tu nous surprendre. Mystère, la suite au prochain épisode !

  • Ciao Dada .. quasi quasi mi hai convinto e li preparo pure io. Ho sempre pensato che fossero troppo difficili .. ma forse non è così !!! Ed in caldo ho una versione di savoiardi al cacao .. forse è giunta l'ora di provarla, tenendo conto dei tuoi consigli !!!

  • Probablement un tiramisu, mais tu as bien fait de parler d'abord des biscuits, ils sont tellement jolis (et sûrement délicieux) qu'ils se suffisent à eux mêmes.
    Je les imagine sur mon petit plateau du matin, trempés dans mon café… il faudra que j'essaye 😉

  • Perfetti!!!!
    So a che cosa serviranno, ma so anche che mi stupirai ….
    Dici che non sono difficili e soprattutto non sono a rischio "flop"?
    Mi fido!!!!

  • De parfaites photos et une autre idée géniale car j'adore manger ces biscuits et aussi les utiliser pour le tiramisù. Les tiens sont si jolis!

  • E' vero anche io ho sempre pensato che i savoiardi fossero difficili da ripordurre, avevo lo stesso terrore per gli amaretti… e invece.

    Bellissime foto. Mi piace molto l'uso che fai di nastri e nastrini 😉

  • Sono davanti al pc con la bocca aperta, cosciente del fatto che mai farò una foto lineare, pulita, bella ed essenziale come questa.
    Vado a piangere in un angolo in attesa del tiramisù.
    Un bacio

  • Bonjour. Je n'ai uniquement un bateur électrique.. et il n'a pas le mode: circulaire.
    est-ce que cela fonctionnerait avec une cuillère en bois si j'y allais de facon délicate?

    • Bonsoir Josiane. Excusez-moi je viens juste de voir votre commentaire. Pas besoin de batteur pour mélanger la pâte, il suffit d'une cuillère ou une maryse. Je parle de mouvements circulaires à la main 😉 Cela aide à ne pas perdre tout l'air incorporé par les blancs d'oeufs. Donc vous avez bien compris, il suffit d'y aller délicatement.

  • Je en prend toujours por le petit dejeneur, et je les achete, mais dépuis maintenant j'éssayerai les faire. Joli nom, biscuits à la cuillère,ici on les apelle biscuits, simplement, ou "melindros". Merci de tes recettes.

  • J'ai testé et adopté votre recette depuis déjà un moment et ils sont très bon. J'en ai même fait un article sur mon blog en vous citant évidemment. Merci pour ce beau blog remplit et pour le partage de vos recettes.

  • 7 ans après la publication de la recette, elle est toujours top… Et ce n'est pas mon fils de 17 mois qui va dire le contraire vue la rapidité à laquelle il "descend" une fournée (idem pour le Papa ;-))
    Merci pour votre blog toujours si inspirant… Je ne compte plus les recettes testées, approuvées et les compliments en sus!

    • Merci infiniment Anne-Laure pour vos mots qui me touchent tellement ! Et je suis heureuse pour votre petit de 17 mois, c'est beau de voir sa cuisine continuer à vivre chez vous.
      Belle fin de journée et à très bientôt !

  • Bonjour 🙂
    Premièrement , j'adore tes recettes et elles sont réellement fiable et simple, donc merci beaucoup!
    Pour ce qui est de ces biscuits. Est-il possible de faire un gros biscuit de la taille de mon moule pour un tiramisu, Ou est-il préférable de faire simplement les biscuits?
    Merci

    • Bonjour Manon,
      Tout d'abord merci beaucoup pour tes compliments qui me touchent ! Je suis contente que les recettes t'inspirent, je m'efforce le plus possible de les rendre accessibles à tous avec mon vécu (je suis comme vous, petite cuisine, contraintes de temps, d'accessoires etc…)
      Pour ce qui est des biscuits, oui c'est tout à fait possible d'en faire un gros (souvent les pâtissiers le font aussi même en Italie notamment pour le tiramisù). Dans ce cas, tu formes un disque régulier de même épaisseur et tu le fais cuire sur une plaque. Ce qui change bien sûr c'est le temps de cuisson, très légèrement supérieur : 15 à 20 minutes, après cela dépend aussi de l'épaisseur du disque, mieux vaut vérifier (et cuire un peu moins). Touche du doigt la pâte, si la trace part rapidement, c'est que c'est cuit. Il ne faut surtout pas que ça colore trop autrement la pâte sera sèche et cassante.
      Tiens-moi au courant et à bientôt !

  • Bonjour, je vous remercie pour le partage de la recette mais est ce qu'il faut battre les jaunes d'oeufs préalablement avant de les ajouter aux blancs?

  • Comme je n'aime pas rester sur un demi-echec je vais essayer ta recette dès ce w. end. Car j'ai fait une autre recette il y a une quinzaine de jours mais au moment de pocher mes biscuits sur la plaque la pate était beaucoup trop "liquide" elle s'est étalée, du coup je me suis retrouvée avec des biscuits plus ou moins ronds, le goût était pourtant très bon.

    • Bonjour,
      Si la pâte était liquide c'est qu'il y a eu un soucis en amont (à part une mauvaise recette 😉 : pas assez de sucre, les blancs pas assez montés ou trop, on a mélangé les blancs et les jaunes trop vite, il faisait chaud et on a attendu trop longtemps avant de pocher…
      Tenez-moi au courant !

  • Dès rentrée du travail je me suis lancée dans la recette en la suivant a la lettre, et là ……ILS ETAIENT SUPER BEAUX ET BONS. Je me suis dévouée pour les gouter :-))) Merci Edda pour ce joli blog ou fourmillent de délicieuses recettes, toujours très bien expliquées. Bon grand w.end et très belle fête des mamans dimanche avec Adriano, bonne fête également a toutes les mamans lectrices du blog.

    • Difficile de dire à distance sans d’autres éléments. Cela peut être dû aux blancs pas assez fermes, au four, ils étaient trop gros… En principe ils ne bougent pas, s’aplatissent juste très légèrement par l’effet de la chaleur mais gardent leur volume.

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer