Italie Recettes de cuisine Recettes de fêtes Sans gluten Viandes

Poulet braisé à l’orange

Poulet en cocotte braisé à l'orange
Poulet à l’orange
Voici un plat familial, sans chichis pas forcément esthétique mais absolument délicieux et aux mille parfums : du poulet braisé à l’orange. Que j’aime les agrumes n’est pas un secret 😉 notamment avec la viande, il suffit de penser à ce rôti de porc à l’orange ou au canard rôti à l’orange ou ces ailes de poulet rôties au citron ou, enfin, les blancs de poulet sautés aux agrumes. Des plat faciles à faire où le fruit apporte une petite note fraîche, sucrée et ensoleillée.

L’idée du poulet braisé (donc avec peu de jus mais savoureux) avec de l’orange me tournait dans la tête depuis un moment. J’avais vraiment envie de sentir ce parfum et d’avoir une viande à la saveur concentrée. J’ai donc pensé à un plat italien le poulet ou le lapin à la cacciatora (du chasseur) que j’ai d’ailleurs proposée dans mon livre Un déjeuner de soleil en Italie. Il existe beaucoup de recettes mais ma préférée (et la plus simple) est celle blanche (donc sans tomate), où la viande est cuite avec de d’huile (abondante s’il s’agit du lapin), du vin blanc, de l’ail des herbes et c’est tout. Un plat que je prends souvent dans une de mes trattoria fétiche à la campagne, près de Rome.
Je suis donc partie de cette base où le secret est la cuisson lente et concentrée (et, si on peut évitez d’ajouter de l’eau). Le jus composé d’huile et de vin blanc enrobe la viande qui braise. Ici j’ai omis le vin et je l’ai remplacé par du jus d’orange avec la même technique. Le résultat est superbe !
Il s’agit bien sûr d’une recette à portée à tous mais qui demande un peu de soin notamment au début quand on fait braiser la viande. Il faut qu’elle cuise et colore lentement avant d’ajouter le jus d’orange.
Vous pouvez aussi le préparer tranquillement la veille et réchauffer (en ajoutant un peu de jus d’orange) le lendemain, c’est encore meilleur.
Poulet braisé à l’orange (pour 4 personnes)
  • 4 à 6 cuisses de viande de poulet si possibles fermier (ou un poulet fermier, coupé en morceaux)
  • le jus fraîchement pressé de 4 à 6 oranges non traitées (+ le zeste de 2 si on aime)
  • 6 gousses d’ail
  • 2 brins de romarin
  • 2 brins de thym
  • 2 feuilles de laurier
  • persil plat pour servir
  • huile d’olive vierge extra
  • sel et poivre
1. Dans une cocotte en fonte (l’idéal) ou une casserole à fond épais faire colorer la viande de tous les côtés avec 4 cs d’huile. Commencer par un feu vivace puis baisser le feu et retourner la viande dès qu’elle se détache du fond et est dorée. Il faudra 5 minutes environ (cela dépend du feu et de la poêle). 
2. Ajouter l’ail, les herbes, saler et le faire colorer à feu doux. Continuer de cuire la viande dans son jus à feu bien doux pendant 10 minutes.
3. Verser ensuite le jus de d’orange, augmenter le feu et laisser évaporer quelques minutes (juste un peu pour réduire). Couvrir avec le couvercle et laisser mijoter à feu doux pendant 30 à 40 minutes environ : le temps que la viande cuise à coeur (vérifier en piquant, le jus doit être doré) et que la sauce réduise. Si la sauce réduit trop, ajouter un peu d’eau. Il restera environ un doigt de sauce (si la casserole n’est pas trop grande ;-). 
4. Retirer le couvercle et laisser braiser quelques minutes puis éteindre. Poivrer et ajouter quelques feuilles de persil et les zestes, avant de servir.

17 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer