Pasta & risotto Recettes de cuisine Recettes du monde

Risotto d’épeautre à la tomate et feta

Risotto d'épeautre à la tomate, herbes, épices et feta marinée
Risotto épeautre tomate feta
Si vous êtes à la recherche de saveurs un peu ensoleillées, familières et exotiques en même temps, essayez ce superbe risotto d’épeautre à la sauce tomate et feta marinée, délicieusement parfumé. En plus c’est un plat pratiquement du placard que vous pouvez adapter selon ce que vous avez à la maison.
Je vous avais déjà proposé une sorte de soupe toscane d’épeautre à la sauce tomate mais aujourd’hui nous voyageons plus loin de l’Italie jusqu’au Moyen-Orient avec des épices, de la feta… une sorte d’alchimie au charme fou.

L’idée de base, je l’ai piquée dans le livre Jerusalem de Ottolenghi dont je vous ai parlé ici (très inspirant même si on ne réalise pas forcément à la lettre les recettes, il y a de belles idées méditerranéennes et une maîtrise des légumes que j’adore). À la base il s’agissait d’un risotto d’orge (orzo perlato) cuit au début un peu comme en Italie avec de la carotte, du céleri… et puis tout à coup il se transforme et embrasse plusieurs influences. J’ai fait un peu à ma sauce en remplaçant tout d’abord l’orge par du petit épeautre qui dormait dans mon placard (le résultat est un peu plus ferme mais très goûteux), des herbes et des épices que j’avais et je l’ai adapté à mon goût. 
La cuisson est bien sûr plus longue qu’un risotto avec du riz mais vous n’aurez pas grand chose à faire à part surveiller un peu qu’il ne sèche pas. 
Le zeste de citron apporte un parfum subtil parfait avec le reste des ingrédients et le côté laiteux de la feta s’accorde à merveille avec la tomate… et me fait sentir tout de suite en vacances. Pas vous ?
Risotto d’épeautre, tomate, herbes, épices et féta marinée (pour 4 personnes)

  • 300 g de fromage feta coupées en dés
  • 200 g de petit épeautre (ou à défaut d’épeautre, dans ce cas, à tremper au préalable 6 heures dans l’eau avant de cuire) (en magasin bio et certaines épiceries fines)
  • 1 kg g de tomates en conserve concassées (de qualité) ou en coulis
  • 3 gousses d’ail
  • 2 feuilles de céleri
  • 2 branches de thym
  • le zeste d’un citron jaune non traité
  • 1 carotte
  • 1 branche de céleri
  • 1 oignon jaune
  • 1 piment oiseau
  • 1 pincée de cumin
  • 1 pincée de coriandre en poudre
  • 1 pincée de gingembre en poudre (ou frais en petits dés)
  • huile d’olive vierge extra, sel

1. Dans une grande casserole à fond épais, faire revenir l’oignon ciselé, les gousses d’ail coupées en deux, la carotte et le céleri coupés en dés avec le piment et 4 cs d’huile d’olive. Dès qu’ils commencent à peine à colorer ajouter les épices (coriandre, cumin et gingembre) et laisser torréfier 1 min. 
2. Ajouter l’épeautre et faire torréfier 3 minutes tout en mélangeant. Ajouter ensuite la sauce tomate, le laurier et une branche de thym. Laisser mijoter à feu doux pendant 30 minutes environ puis ajouter le zeste de citron, un verre d’eau, saler et laisser frémir encore 20 minutes : l’épeautre doit avoir absorbé une partie de la sauce et devenir plus tendre (il sera toujours un peu ferme à coeur c’est ce qui fait son charme). À la fin de la cuisson, retirer le laurier.
3. Pendant ce temps, faire mariner la feta avec l’autre branche de thym et 5 cs d’huile d’olive.
Servir l’épeautre chaud ou tiède avec la feta et une feuille de menthe (facultatif).

7 Commentaires

  • Bonsoir Edda. Je fais ce risotto régulièrement et je n’ai pas encore dit combien j’adore cette recette. Le croquant du petit épeautre, la douceur de la feta à l’huile d’olive et la pointe de citron ! Je me sers et je me ressers encore et encore. Merci.

  • J’aime beaucoup ce risotto étonnant, l’association avec la féta est incontournable ! J’ai essayé avec du petit épeautre et avec de l’orge perlé et je crois que je préfère avec l’orge, pour la texture mais peut-être que c’est simplement moi qui ait mieux réussi avec l’orge qu’avec l’épeautre. Je trouve aussi ça meilleur avec un mélange de tomates pelées (150g, redécoupées en cubes, pour une à deux personnes) avec un peu de concentré double (70g pour 1 à 2 personnes). A l’usage, j’ai doublé les mesures d’épices pour la même mesure de piment, le mien est fort et prenait le dessus, doublé aussi le nombre de branches de thym. Quant à la féta, je trouve qu’elle gagne à mariner quelques heures dans un mélange d’huile et de saumure (saumure à 3%, soit 30g de gros sel pour 1 L d’eau) avec le thym. Ainsi quand on sert la féta sur le plat, l’huile coule et se répartit plus facilement entre les grains tout en salant (ça reste modéré puisque la saumure est plutôt douce à 3% et diluée encore avec l’huile, mais ne pas ressaler le plat avant du coup). On peut conserver la féta dans ce mélange très très longtemps, c’est d’ailleurs dans une telle saumure qu’on conserve normalement la féta artisanale (j’ai la chance d’avoir une laiterie artisanale en bas de chez moi et leur féta arrive ainsi dans sa saumure tout droit de Grèce, quand j’en achète, elle peut se garder jusqu’à 6 semaines ainsi sans bouger !)

    Merci pour la recette Edda, moi qui n’ai jamais beaucoup aimé le risotto classique, ça me donne envie de retenter, peut-être n’en ai-je jamais mangé de bon tout simplement !

    • Un grand merci Léa pour tous les détails et pour la feta ! Oui le risotto classique doit être bien fait autrement c’est assez….pas bon (ce qui souvent le cas car il est préparé à l’avance alors que c’est un plat minute 😉
      Belle journée

Commenter

Partagez
Tweetez
Enregistrer