Italie Pizza Plats Recettes de cuisine Végétarien

Pizza végétarienne d’hiver

Pizza végétarienne d'hiver : au chou kale, champignons, parmesan un délice facile

Pizza végétarienne d’hiver

Envie d’une pizza végétarienne avec des légumes d’hiver (ou en tous cas des restes de frigo après un retour du marché 😉 ? Voici ma version improvisée, que vous pouvez personnaliser, avec des touches italiennes pour changer : des champignons, du chou kale (bon moins italien lui mais il resssemble à certains brocoli), de la ricotta, du parmesan et des tomates séchées. Très bon, savoureux et si simple à réaliser ! Vous avez ainsi presque un repas… Une bonne idée pour week-end sur canapé. Et j’ai pensé qu’à chaque saison je vous présenterai une variante, ça vous dit ?

Concernant la pâte à pizza, vous avez le choix selon le temps et l’envie : une achetée, une maison plus longue à préparer version pizzaiolo, une plus rapide et enfin une super facile… (tous les liens sont dans la recette)

Pour la cuisson ainsi qu’expliqué dans mon article sur la pâte à pizza (un des plus lus du blog, qui l’eu cru ? ;-), il faut une haute température mais sachez qu’il est très difficile de rivaliser avec les bonnes pizzeria et leurs fours à bois… elle aura la saveur d’une pizza maison. J’ai fait plus d’essais et depuis peu je suis l’heureuse propriétaire d’un four qui fait aussi vapeur (mon premier four à moi, cadeau casse-tirelire, à 40 ans) et j’ai trouvé une bonne combination que je vous indique. Mais à vous d’adapter avec votre four. N’oubliez pas qu’ils sont tous différents !

Pizza végétarienne d’hiver : aux champignons, chou kale et fromage (pour 4 personnes)

Préparation : 15 min Cuisson : 40 min

  • 400 g de pâte à pizza (recette maison du pizzaiolo ICI, ou plus rapide ICI ou pizza très facile ICI)
  • 250-300 g de champignons bruns (plus savoureux) ou de Paris
  • 6 feuilles environ de chou kale
  • 8 c à soupe de ricotta
  • Deux gousses d’ail
  • Tomates séchées à l’huile 8 environ)
  • Copeaux de parmesan (ou de pecorino romano) + un peu de parmesan râpé
  • huile d’olive vierge extra
  • Deux gousses d’ail
  • 1 piment oiseau
  • Sel
  1. Laver les champignons, retirer la base et enlever la terre. Les couper en tranches. Les faire sauter dans une poêle avec l’ail, le piment coupé en deux et 3 c à soupe d’huile pendant 8 minutes environ (voire un peu plus) le temps qu’ils perdent leur eau tout en restant moelleux. Saler.
  2. Laver les feuilles de kale et les couper en morceaux avec des ciseaux.
  3. Préchauffer le four à 230-240°C (chaleur statique). Si on a un four vapeur comme moi, on peu opter pour 230°C avec ventilation et statique et vapeur moyenne (cela empêchera à la pizza de trop sécher).
  4. Prendre la pâte à pizza, l’étaler en 4 disques ou deux grands ovales (commencer avec le rouleau mais finir avec les mains pour créer un bord un peu plus épais). Les transférer sur deux plaques de cuisson recouvertes de papier cuisson.
  5. Etaler sur la surface (en laissant le bord libre) la ricotta, puis ajouter les champignons (sans l’ail). Saupoudrer de parmesan, verser un filet d’huile et enfourner deux pizza à la fois (ou une des deux grandes) pendant 8 minutes environ (un peu moins si la pizza est individuelle). Sortir les pizza, ajouter le kale, un filet d’huile, du sel et enfourner à nouveau 5 minutes environ : la pâte doit colorer (vérifier surtout en dessous) et le kale va devenir croustillant (chips). Adapter selon la taille et le four. Procéder de même avec les ou l’autre pizza.
  6. Ciseler les tomates et les parsemer sur la pizza. Servir chaud avec les copeaux de parmesan ou de pecorino.

Conseils :

Conservation : en principe la pizza ne se conserve pas (comme les pâtes, les risotto, le steak) : elle est bien meilleure tout juste cuite. Mais sachez que cette version est aussi bonne tiède, voire réchauffée au four quelques heures après. Vous pouvez préparer aussi les champignons une à deux heures à l’avance (pas plus autrement ils vont sécher).

Ricotta : elle va apporter un peu d’humidité et du moelleux à la base qui autrement resterait un peu sèche. Vous pouvez bien sûr ajouter ensuite (ou à la place de la ricotta) un peu de mozzarella à mi-cuisson

Kale (chou frisé) et champignons et variantes : c’est un binôme très invernal que j’ai déniché sur le magazine Donna Hay et qui est super. Mais à vous de customiser avec ce que vous aimez et avez sous la main… j’ai fait avec ce que j’avais dans le frigo.


5 Commentaires

  • Bonjour et merci pour cette recette bien alléchante. J’ai moi aussi un four avec option vapeur mais finalement je me sers assez peu de cette fonction (si ce n’est pour stériliser des bocaux et en faire des conserves). Avez-vous d’autres suggestions pour utiliser un peu plus cette fonction ? Merci d’avance !

    • De rien !
      Je suis en train d’expérimenter mais par exemple je l’utilise combiné avec le statique/ventilation en haut pour cuire des rôtis de viande avec pommes de terre à haute température (220°C) et cela me fait gagner du temps sans sécher le tout.
      Sinon j’ai aussi essayé en boulange. Généralement j’utilise toujours la chaleur statique (ancien conseil de boulanger qui marche bien) mais dernièrement j’ai testé chaleur tournante combinée avec la vapeur pour des petites brioches (cela empêchent qu’elles ne sèchent trop) et c’est super.
      Dès que j’affine un peu le tout, si j’ai le temps, j’en ferai un billet.
      Bonne journée !

      • Merci ! j’essaierai pour les légumes rôtis ! et je dois absolument me remettre à la boulange. J’ai repéré tes petites brioches salées qui me font de l’oeil =)

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer