Spaghetti à l’ail et au piment (aglio, olio e peperoncino)

Spaghetti à l'ail, huile d'olive et piment (aglio, olio e peperoncino) recette facile
Spaghetti à l’ail et au piment (aglio, olio e peperoncino)

Je pense que les spaghetti à l’ail, huile d’olive et au piment (aglio, olio e peperoncino) m’accompagneront toute la vie, ils sont tellement liés à mon Italie. Un plat de pâtes des plus essentiels qui soient (avec vraiment trois fois rien) qui est mon sauve-repas. C’est aussi les spaghetti di mezzanotte (de minuit) que l’on improvise quand il y a des amis, les papotages perdurent, la faim revient… et, dans notre cas, surtout quand au retour de voyage quand il n’y a rien à la maison. “Ci facciamo due spaghi ? ”

C’est aussi la recette des fins de mois difficiles et/ou des étudiants. Ce plat profondément italien, du sud, est la preuve que la cuisine peut être très simple, bon marché, rapide, à portée de tous et que ce sont les détails qui sont importants. Un peu comme dans la vie non ? Un plat métaphore 😉 Je vous donne le procédé classique, des variantes. Je les adore ainsi, ils se suffisent à eux-même mais c’est aussi une très bonne base pour y ajouter d’autres ingrédients (voir mes notes).

Je vous invite (pas forcément à minuit hein) ?

Astuce du jour : il est important d’égoutter les pâtes avec un peu d’eau de cuisson et de bien les enrober d’huile pour éviter qu’elles ne sèchent et surtout aient plus de goût.

Spaghetti ail piment recette italienne rapide bon marché
Spaghetti à l’ail et au piment (aglio, olio e peperoncino)

Spaghetti à l'ail et au piment (aglio, olio e peperoncino)

Edda Onorato
Une recette essentielle, du placard, très bon marché et très italienne
5 sur 6 votes
Temps de préparation 10 minutes
Temps de cuisson 10 minutes
Temps total 20 minutes
Type de plat Pates
Cuisine Italienne
Portions 4 personnes

Ingrédients
  

  • 400 g spaghetti
  • 3 piments oiseau
  • 2 gousses ail
  • huile d'olive vierge extra
  • sel

Instructions
 

  • Dans une grande casserole, porter à ébullition de l'eau (autour de 4 litres) puis la saler. Y plonger les pâtes et laisser cuire le temps indiqué sur le paquet moins une minute (en général c'est autour de 10 min)
  • Pendant ce temps, éplucher et couper les gousses d'ail en deux. Dans une poêle, faire revenir l'ail avec les piments coupés en deux et 6 cuillères à soupe d'huile d'olive. Laisser juste à peine colorer l'ail puis éteindre.
  • Egoutter les pâtes (garder de côté 2-3 cuillères à soupe d'eau de cuisson). Les verser dans la poêle et les faire sauter une minute en mélangeant (important). Si besoin ajouter un peu d'eau de cuisson.
  • Servir bien chaud avec un filet d'huile d'olive, le piment et l'ail et un peu de sel.

Notes

Conseils :
Conservation : comme tous les plats minute (dont la pasta) ce plat ne se conserve pas, au contraire, il donne le meilleur de lui-même tout juste préparé (en même temps difficile de faire plus rapide). Mais vous pouvez préparer le condiment à l'avance puis le réchauffer
Qualité des pâtes et de l'huile : ici, ainsi que vous pouvez l'imaginer, elle est primordiale ! C'est un plat hymne aux pâtes à l'état pur (ou presque). Personnellement je suis très fan des vermicelli (des spaghetti un peu plus épais typiques napolitains comme ma nonna) de la marque Garofalo mais à vous de trouver vos fétiches. Sans parler de l'huile qui doit être délicate (ni amère ni piquante... même si c'est une question de goûts personnels)
Ail et piment : pour les doses je vous ai donné des quantités modérées (bon après si le piment est un peu fort vous pouvez en prendre que 2 mais il faut les sentir) et l'ail est juste coupé en deux ce qui permet de l'écarter si besoin. Il est ici pour aromatiser. Mais vous pouvez très bien le couper en tous petits dés (comme dans certaines trattoria) et profiter du goût d'ail tout l'après-midi (du vécu 😉 
Variantes : sur cette base super basique (j'ai vraiment souhaité rester authentique !) vous pouvez ajouter des tomates séchées marinées dans de l'huile, des câpres, des olives, deux filets d'anchois... tout en restant assez essentiel. Je me souviens il y a quelques années d'avoir goûté dans une restaurant en Campanie (La casa del nonno 13) un aglio e olio de la mer, où les spaghetti étaient cuits dans un bouillon de bar ou de dorade et servis simplement comme ici avec quelques dés de poisson. Divins.
Pour faire encore plus simple : c'est une de méthodes utilisées par certains italiens dont l'ancienne nounou de mon petit frère (qui est bien grand), Giuliana, que l'on surnomme encore Nana (il l'appelait ainsi quand il était petit). Il s'agit de faire mariner l'ail coupé et le piment dans de l'huile dans un saladier. Il faut juste écraser un peu l'ail et attendre au moins une demi-heure, voire plus. Ensuite vous égoutterez les pâtes avec un peu d'eau et mélangerez. Vous pouvez aussi utiliser de l'huile d'olive au piment maison.
Spaghetti aglio, olio e peperoncino recette italienne facile trois ingrédients
Spaghetti à l’ail et au piment (aglio, olio e peperoncino)

29 réflexions au sujet de “Spaghetti à l’ail et au piment (aglio, olio e peperoncino)”

  1. Recette pure et simplissime ! ! Le top , quoi 😁
    A tester d’urgence. Merci super Edda 😊😊😉😉 bises. Sabine

    Répondre
  2. 5 stars
    Quelle belle recette !
    Simple et si gourmande … Mais …
    Voglio delle linguine, pensi che questa ricetta si adatterebbe a loro ?
    Merci Edda, toujours sublime

    Répondre
    • Merci ! Oui avec les linguine ça marche aussi mais il faut faire bien attention et être rapide lors du mélange pour éviter qu’elles ne collent 😉
      À bientôt

      Répondre
  3. Ça c’est la recette qui me sauve quand je ne sais pas quoi faire, ces ingrédients j’en ai toujours. En principe je la prépare avec des farfalles, je trouve que ça se marie bien

    Ma fille n’aime pas, mais c’est pas une surprise

    Répondre
  4. Merci Edda, vous m’avez inspirée, j’ai fait un plat de spaghetti ail et piment avec des courgettes et une de vos recettes de tomates confites. On a adoré! Nous avons beaucoup aimé ce que vous dites de cette recette. Merci et bel été!

    Répondre
  5. 5 stars
    Mon Dieu, toute mon enfance ! Mon père, qui se gardait le Dimanche soir pour déguster ce plat, simplement ! Et, moi, aujourd’hui, qui, finalement, fait exactement la même chose. Mais c’est tellement bon, pourquoi allez chercher les complications ?

    Répondre
  6. 5 stars
    Cette recette est devenue notre habitude 🙂 on l’adore et c’est tellement simple!!
    votre blog est une pure merveille, j’y ai même retrouvé la recette du gâteau moelleux aux pommes que ma nounou italienne me préparait quand j’étais petite ( le “gâteau de Rosa”) et qui a été pendant des années notre gâteau d’anniversaire préféré à moi et mes frères!!!
    merci beaucoup pour votre travail 🙂

    Répondre
  7. Bonsoir, est-ce que vous utilisez le piment oiseau se que l’on trouve en bouteille dans le rayon des épices ? Ou un piment gros et rouge au rayon des légumes frais ?

    Répondre
    • Bonjour Caro,
      J’utilise les petits piments rouges secs au rayon épices. Le piment gros et rouge dont vous parlez est un poivron 😉 Sinon il y a aussi des petits piments rouges frais mais ce n’est pas le piment oiseau.
      Bonne cuisine !

      Répondre
  8. Personnellement, je mets plus d’ail. C’est une recette sublime de simplicité et d’authenticité, que malheureusement je ne partage qu’avec ma fille (et nos canapés, son mari comme ma femme ne supportant pas l’ odeur de l’ail …)

    Répondre
    • Bonsoir,
      Merci pour les message et les tranches de vie 😉
      Vous pouvez en mettre autant que vous voulez (ceci vaut aussi pour le piment).
      Belle soirée

      Répondre

Laisser un commentaire

Evaluation de la recette