Focaccia pour les nuls (recette et vidéo)

Focaccia pour les nuls (recette et vidéo)

Cette focaccia sans pétrissage est super simple, pour les nuls ;-), les débutants, ceux qui n’ont aucun feeling avec la boulange mais aussi pour ceux qui adorent cette magie comme moi. Et en plus de la recette, grande nouveauté : vous avez aussi une VIDEO !!! (soyez indulgents c’est une première et je pars vraiment de zéro mais je compte continuer 😉

Ma mascotte

Cette focaccia qui ne vous demandera qu’un saladier et 20 minutes de préparation (après il y a aussi le repos) est ma mascotte à moi. Je la prépare depuis des années pratiquement toutes les semaines, mes amis m’en réclament et c’est tellement un jeu d’enfant. D’ailleurs je vous l’avais déjà proposée sous différentes forme : focaccia sans pétrissage, focaccia à la farine complète. Ici vous avez la version facile pour moins de personnes (mais n’hésitez pas à doubler ça part très vite) et une des plus réussies.

Comment les italiens dégustent la focaccia ?

Les italiens dégustent la focaccia à toute heure, en en-cas, goûter, apéritif, un presque repas si farcie… et à la maison nous ne faisons pas exception, même parfois au petit déjeuner. Et en Ligurie, certains la trempent aussi dans la café le matin, si si… quelle passion dis donc !

Esprit de ma chaîne Youtube

Et pour revenir à ma chaîne Youtube, l’idée est de vous donner des tours de mains en moins de 2mn, des petits détails, et qu’elle soit complémentaire et différente du blog (où je vous dit et décortique tout !). Je pars avec la cuisine italienne forcément mais n’hésitez pas à me dire s’il y a des choses que vous souhaiteriez avoir en vidéo. Si vous aimez n’hésitez pas à me le dire, à la partager et à vous abonner…

Et sur ce, belle journée les amis !

Astuce du jour : essayez de travailler la pâte le moins possible et mettez peu d’éléments humides dessus afin de favoriser la cuisson
focaccia facile recette video

Focaccia sans pétrissage

Edda Onorato
La focaccia italienne pour les nuls. Une recette ultra simple, sans pétrissage, sans robot et avec un résultat crousti-fondant magnifique !
4.93 sur 14 votes
Temps de préparation 15 minutes
Temps de cuisson 20 minutes
Repos 3 heures
Type de plat Apéritif
Cuisine Italienne
Portions 4 personnes

Ustensiles

  • Saladier
  • Four

Ingrédients
  

  • 250 g farine pour pain riche en gluten (voir mes notes)
  • 16 cl eau
  • 2 g levure sèche de boulanger ou 6 g de fraîche
  • huile d'olive vierge extra
  • sel
  • 5 tomates cerises (facultatif) lavées
  • quelques feuilles basilic (facultatif)

Instructions
 

  • Dans un saladier mélanger la farine avec une belle pincée de sel (cela va lui permettre de s'éparpiller et donc de n'être jamais en contact direct avec toute la levure) puis ajouter la levure, un tiers de l'eau et mélanger. Ajouter encore un peu d'eau, 1 càs d'huile d'olive et enfin le reste de l'eau tout en mélangeant.
  • Mélanger encore un peu avec la cuillère jusqu'à obtenir une pâte, une boule qui se tienne mais pas forcément lisse. Recouvrir le récipient de film alimentaire et laisser lever à température ambiante (dans l'idéal autour de 25°C) pendant deux heures environ : la pâte doit doubler de volume.
  • Tapisser une plaque ou un moule rectangulaire de 30 cm de papier cuisson et verser un peu d'huile. Y transvaser la boule de pâte (ne rien faire d'autre). L'huiler un peu (facultatif mais c'est mieux). La faire lever dans le four éteint pendant 30 min (des bulles vont encore se former).
  • Préparer l'"émulsion" : dans un verre mélanger 2-3 càs d'eau avec une belle pincée de sel et 1 càs d'huile d'olive.
  • Reprendre la pâte et délicatement avec les doigts former des trous tout en étirant la pâte vers les parois afin d'obtenir un rectangle. Faire attention à procéder par étapes, sans l'arracher et sans l'écraser de manière à garder les bulles d'air.
  • Y verser dessus le mélange eau et huile puis laisser lever dans le four éteint 20 min. La sortir du four et préchauffer ce dernier à 220°c (statique ou, si on a : gril + vapeur, c'est extra ;-). Y poser, bien espacées, les tomates cerises entières.
  • Enfourner pendant une vingtaine de minutes, la croûte doit bien dorer.
  • Déguster chaud ou à température ambiante.

Video

Notes

Conseils :
Conservation : la focaccia donne bien sûr le meilleur d’elle-même tout juste préparée où on a encore ce contraste fabuleux de texture, le croustillant de la croûte et le moelleux de la mie. Avec le temps elle se ramolli et la mie sèche. Cela étant dit, vous pouvez la conserver jusqu’au lendemain et la réchauffer légèrement avant de servir.
Pour vous organiser, vous pouvez aussi préparer la pâte la veille et la faire lever dans le saladier une nuit au frais. Le lendemain il suffira de la mettre dans le moule ou sur la plaque et la faire lever (dans ce cas autour de 45°C environ).
Farine : ainsi que je le dis à chaque fois (oui je sais) une des clés est d’utiliser une bonne farine, forte, riche en gluten (enfin le terme n’est pas tout à fait exact puisque le gluten se forme après avec l’eau mais on s’est compris 😉 : de la bonne T45, gruau, manitoba. J’en parle dans ce billet pizza, brioche, pain : quelle farine utiliser ?. Et personnellement, j’utilise beaucoup la Spadoni pro (PZ3 ou Manitoba) que je trouve en ligne
Cela étant dit vous pouvez la mélanger (50%) avec de la farine de grand épeautre blanche T70 (c’est une de mes versions favorites) ou même de la farine bise ou complète (mais pas plus que 50% et veillez à utiliser une super farine blanche à côté autrement vous n’aurez pas la bonne texture)
Levure : je le dis souvent (voir mon article sur la levure) et pour avoir tout testé même sous des climats différents, sachez qu’il n’y a aucune différence entre la levure sèche et la levure fraîche (même si je sais que psychologiquement on se dit que la deuxième est mieux ;-). Au contraire, vous êtes plus tranquilles avec la sèche car elle se conserve mieux. L’essentiel est surtout la quantité, il en fait peu et si la levée est bien faite (pas trop longue genre un jour 😉 la levure ne se sentira jamais. Personnellement j’utilise la plupart du temps l’Alsa ou la levure pro SAF (personne n’a remarqué la différence).
Le secret de la croûte et de la super texture : c’est l'”émulsion”, je l’avais abandonnée puis j’y suis revenue, c’est le petit geste en plus (typique notamment de la focaccia de Ligurie)
Levée : comme dans toutes les pâtes levées (elles sont vivantes !) les temps peuvent varier, selon la qualité de la farine et de la température extérieure, plus il fait froid plus il faut du temps et plus il fait chaud (mais pas au-delà de 35°C) plus ça va vite. Ils sont donc indicatifs, observez-la.
Cuisson : là aussi les temps sont indicatifs car dépendent du four (ils sont tous différents !) mais aussi du moule, ça cuit mieux et plus vite sur une plaque (je fais les deux selon l’envie). Regardez (et mieux vaut cuire un tout petit plus qu’un peu moins).
Pourquoi ça marche tout seul, sans rien faire et sans pétrissage ? Parce qu’ici c’est la quantité d’eau, le type de repos et le fait qu’on manipule très peu la pâte qui va faire en sorte que des bulles d’air vont se former et rester.
Variantes : vous pouvez ajouter des herbes sèches dans la pâte mais aussi des tomates séchées à l’huile d’olive, du romarin frais sur le dessus (grand classique), des olives à la place des tomates… Evitez ce qui est trop sec sur le dessus car il risque de brûler.

105 réflexions au sujet de “Focaccia pour les nuls (recette et vidéo)”

  1. Ta vidéo est très réussie : tour de main bien visible, belles images et musique joyeuses et dynamisante ! Pas agressive comme sur certaines vidéos. Tu peux nous en proposer plein :). Belle journée

    Répondre
  2. 5 stars
    La focaccia a l’air bonne… j’essaierai très certainement un de ces tout prochains jours.
    Mais surtout cette vidéo… bluffante pour une première ! Magnifique travail.

    Répondre
  3. Bonjour Edda,
    En regardant la vidéo, on a qu’une envie : foncer dans la cuisine pour réaliser la recette !
    Moi , j’adore tes notes où je trouve le pourquoi du comment et toutes ces petites astuces qui simplifient la vie , tout y est clair et précis.

    Répondre
    • Un grand merci Nathalie pour l’enthousiasme je suis touchée et si contente que le blog t’inspire et que tu apprécies mon travail (moi-même quand j’ai commencé à cuisiner j’aurais aimé trouver toutes ces notes de cuisinière vécue 😉
      Belle journée !

      Répondre
  4. 5 stars
    Elle a l’air top ta foccacia, j’en ai fait une dernièrement, dévorée! Je l’ai refaite et même succès.
    Je mets du romarin c’est super joli, avant je fais des trous et je mets l’émulsion huile/eau.
    Demain je suis invitée, j’apporte le dessert un gâteau fromage blanc et chocolat blanc.
    Je vais peut-être faire ta foccacia pour l’apéro en plus ce sont des italiens en majorité!
    Je te dirais.
    Au fait j’ai reçu ma crock-pot.

    Répondre
    • Bonjour Henry,
      Merci à vous ! Quand je ne précise pas, c’est toujours à température ambiante (on utilise des fois de l’eau froide pour la pâte à pizza l’été quand il fait très chaud, au-delà de 30-35°C)
      Tenez-moi au courant !

      Répondre
  5. Super cette vidéo qui permet de s’assurer que l’on effectue le bon geste car côté boulange je suis vraiment nulle. Merci Edda pour toutes ces explications détaillées et maintenant pour les vidéos.

    Répondre
    • Bonsoir Anne,
      Merci pour le message ! C’est en effet vrai, j’ai testé avec le noir mais ne suis pas convaincue. Je vais trouver une solution pour les prochaines 😉

      Répondre
      • peut-être en bleu marine?
        en tout cas, jolie police 🙂
        et vidéo très réussie! la musique va très bien avec !

        si je puis me permettre, le titre sur la dernière image ne serait pas de trop.

        pour la prochaine vidéo, on pourrait avoir la béchamelle? 🙈 c’est ma hantise 😅
        Merci d’avance!

        Répondre
        • Mille merci Anne pour avoir compris parfaitement l’esprit de cette démarche !
          L’idée est surtout de montrer ce qui est difficile à décrire : textures et tours de main…(il y aurait presque même pas besoin de légende) pour le reste il y a le blog où j’explique et décortique tout 😉

          Répondre
  6. Excellente idée , vite tout de suite on a envie de s’y mettre !!
    Joli travail ,le geste très précis vraiment une aide précieuse…
    Mercisss Edda .

    Répondre
  7. Bonjour Edda, ah la focaccia…un festival de saveurs, d’odeurs, de texture, de souvenirs… Félicitations pour votre vidéo qui est très bien réalisée, on y retrouve l’esprit de votre blog et votre générosité. Bonne journée.

    Répondre
  8. Waouh…. super vidéo. Je suis déjà impatiente de voir la prochaine. Une focaccia en apéritif ou en entrée avec une salade c’est tellement meilleur que tous ces biscuits apéro trop gras, trop salés. . A quand Edda sur la vidéo :-))

    Répondre
  9. 5 stars
    100000000 mercis pour cette recette qui donne vraiment envie
    C’est génial mais dommage pour moi qui suis allergique au gluten.
    Je ferais cette recette pour mes invités. Elle invite à l’apéro et à la convivialité.
    Bonne journée et continuez ainsi pour notre plus grand plaisir

    Répondre
  10. Waouh ! Depuis quelques années, je lis toutes vos recettes de focaccia qui me tentent mais je n’ose pas… Là, vous avez marqué un sacré point avec la vidéo : je me lance. Encore merci pour cette vidéo très explicite et sobre mais ayant l’effet escompté : nous séduire.

    Répondre
  11. 5 stars
    Bonjour Edda,

    La vidéo est encore un petit plus sur ce blog déjà parfait ! Merci.
    Les recettes sont super et votre enthousiasme toujours au rendez-vous.
    Je vais essayer cette recette.
    Bonne journée,

    Pascale

    Répondre
  12. Recette sympa et facile comme toujours.
    Video, un vrai plus pour vos recettes ,rapide, mais mieux que trop lent….
    Musique inspirée de Zia Franca, que j’adore aussi…
    Bonne journée

    Répondre
  13. 5 stars
    Bellissimo il video, giusto quello che serve per capire se si sta facendo la cosa giusta! Spero di vederne presto con i dolci, che per me sono i più difficili da realizzare con la tua maestria. Grazie!!😊

    Répondre
    • Grazie di cuore per gli incoraggiamenti ! Si ci saranno anche dolci (tempo permettendo : ne richiede molto 😉 fammi sapere se c’è qualcosa in particolare che vorresti vedere.
      Buona serata

      Répondre
  14. Bonjour Edda
    Merci pour cette nouvelle recette et la vidéo qui aide bien pour le déroulé de la recette.
    Tu crois que je peux mettre de la sauge mais en essayant d’insérer des petites feuilles à l’intérieur de la pâte pour ne pas que l’herbe brûle ?
    Merci pour ta réponse.
    A bientôt.

    Répondre
  15. Franchement,Edda, un tout grand merci et bravo pour votre générosité, votre passion et amour de la vie et du bien-manger. Merci itou de m’avoir branché sur Dario Bressanini. Tout de bon pour la suite (qu’on attend impatiemment…)

    Répondre
    • Mille merci Michel pour le message, si contente que ça vous plaise !
      Oui Dario Bressanini est super (j’ai d’ailleurs un nouveau livre dont je vais vous parler), intelligent et avec humour.
      Belle journée !

      Répondre
    • Bonsoir Justine,
      Je n’ai jamais testé (elle disparaît très vite celle-ci) mais je crains un peu mais vous me direz ? Généralement je congèle la pâte à pizza crue ou une brioche.
      Bonne soirée

      Répondre
      • Effectivement cela part tellement vite que je n’ai pas eu l’occasion d’essayer. Mais je vous dirais ça, je dois tester car j’aimerais en préparer pour mon mariage, donc pas le choix de faire à l’avance ^^ en tout cas merci pour votre réponse 🙂

        Répondre
  16. 5 stars
    Encore et encore les magnifiques surprises de notre Amie Edda; superbe idée la vidéo… à partager !!
    Merci beaucoup de nous faciliter la vie👍
    Du coup je regarde avec encore plus de plaisir la recette, la vidéo et encore la recette 😉
    Bonne fin de semaine Edda

    Répondre
  17. Bonsoir Edda
    La vidéo est vraiment un plus, même si tes recettes son très détaillées et les astuces très précieuses.
    Je m’interrote quand on prépare la pâte la veille, on la mets au réfrigérateur après la première pousse ou dès la pâte finie.
    Bonne soirée

    Répondre
    • Mille merci pour apprécier autant mon grand travail, je suis touchée !
      Oui pour la focaccia vous pouvez la mettre directement au frais une nuit (la première pousse est longue) et le lendemain faire lever un peu plus qu’indiqué dans les étapes successives à la première pousse. Je le fais souvent 😉
      Bonne soirée !

      Répondre
  18. Bonsoir Edda,

    Merci pour ton magnifique site sur lequel je suis déjà venu piocher plusieurs recettes avec bonheur !
    Concernant la focaccia, j’ai essayé de la réaliser 2 fois mais la pâte ne lève jamais.

    J’utilise de la farine bio T65 et de la levure chimique et suit scrupuleusement tes instructions.
    La première fois je me suis dit que la température était trop basse dans mon appartement mais même la deuxième fois à une température plus élevée ça n’a pas fonctionné.

    Il y a quelque chose qui m’échappe et je soupçonne la combinaison farine / levure…

    Merci d’avance.
    Bonne soirée 🙂
    Léo

    Répondre
    • Merci beaucoup Léo pour la fidélité et les compliments !
      Il ne faut absolument pas de la levure chimique mais de la levure de boulanger, comme indiqué 😉
      Sinon avec la levure de boulanger ça doit forcément lever (même au frais, c’est dire) il faut juste adapter les temps à la température externe si trop froide (et si elle est chaude ça va plus vite).
      Vous me direz ?
      Belle soirée

      Répondre
      • Ah ben voila !! 🙂
        Je ne sais pas pourquoi j’ai associé levure sèche à levure chimique mais je l’ai fait.
        Encore merci ! 🙂 Je teste demain !

        Ce soir c’est tarte au potimarron / oignons rouges (sans lard) à laquelle je vais ajouter des pleurotes 🙂

        Bonne soirée

        Répondre
  19. 5 stars
    Merci Edda, pour cette merveilleuse recette qui m’a enfin débloqué de mon complexe face à la focaccia…. Je n’osais pas m’y attaquer. Elle était parfaite et je l’ai postée sur mon blog ! Merci pour toutes ces belles recettes d’Italie… 🙂

    Répondre
  20. Bonjour Edda, je pense faire la focaccia cet après midi pour accompagner une soupe.
    Cependant une petite question, j’aurais tendance à faire lever la pâte durant 2h et non 20min. Pourquoi ce choix ? Elle ne serait pas plus « fermentée » / aérée en la laissant reposer plus longtemps ?
    À plus tard,
    Celine

    Répondre
    • Bonjour Céline,
      La pâte ne repose pas 20 min… mais presque trois heures 😉 (c’est indiqué dans les temps, dans la recette et la vidéo : 2h-30 min et à la fin 20 min)
      Bonne focaccia!

      Répondre
      • Oui j’avais mal lu :). Pour une première on est content de notre focaccia. On la terminera en mode « sandwich » demain.
        Merci pour cette recette

        Répondre
  21. 4 stars
    Bonjour,
    Toutes vos recettes me donnent tellement envie de cuisinier!
    Je souhaiterai réaliser cette focaccia pour dimanche en faisant la pâte samedi. Pourriez-vous m’aiguiller davantage svp? Étapes, que faire une fois la pâte sortie du frigo etc…..
    Merci

    Répondre
    • Merci Alexandra, ravie de vous inspirer ! Vous pouvez préparer la pâte la veille et la faire lever au frais (ou même à température ambiante si la pièce est froide (en dessous de 20°C)).
      Ensuite il vous suffira de la transposer sur la plaque avec l’huile et faire lever deux fois comme indiqué sur la recette.
      C’est d’ailleurs ce que je fais souvent.
      Bonne focaccia !

      Répondre
  22. Bonjour Edda, deuxième fois qu éjectas la fais.. et deuxième fois que je la rate! Elle est goûtue, mais pas dodue comme la tienne. je crois que je vais investir dans la farine dont tu parle parce que je ne vois que ça cette fois-ci 🙂 merci de donner toujours autant d’inspiration, tes recettes donnent envie de s’attaquer à ce type de recettes et d’y retourner!
    Belle journée

    Répondre
    • Bonsoir Marine,
      Difficile de te dire… peut-être la farine, peut-être la pâte trop travaillée. En principe aussi avec de la farine bio spécial pizza (Priméal) ça marche bien.
      Bonne soirée !

      Répondre
  23. 5 stars
    Bonjour Edda,
    Et bien voila une recette qui me va bien ! pour les nuls extra et sans faute ! allez c’est pas compliqué. Ma petite touche perso hi hi hi … 20% de petit épautre, tomates cerises gouteuses, olives noires, origan frais du jardin et un peu de zaatar dessus… un truc qui blinde les estomacs avant le repas … tant mieux il restera bien plus de dessert :-))))))) mille mercis ! le dernier N° de Saveur en parlait mais j’ai préféré te faire confiance et les variantes sont prometteuses … Vive l’été !

    Répondre
  24. Bonjour Edda,
    J’espère que vous allez bien. Je vous remercie pour cette belle recette. J’ai simplement été surprise par la quantité demulsion à mettre dessus. J’avais doublé les doses par 1,5. J’ai mis donc 6 cs d’eau et 4,5 cs d’huile mais de fut énorme. Je n’ai même pas utilisé la moitié ! Bonne journée

    Répondre
    • Bonjour Hélène,
      Merci pour le message et ravie du succès ! Vous avez raison, en relisant je me suis rendue compte que j’ai donné les quantités d’émulsion pour 500 g de farine (quantité que je fais toujours)… rectifié 😉
      Belle soirée !

      Répondre
  25. 5 stars
    Bonjour
    J’adore votre recette. Pensez vous que je puisse la faire à l’avance et la congeler ?
    Je la passerai un peu au four pour la décongeler si jamais vous me dites que c’est bon. Merci

    Répondre
    • Bonjour Vanille,
      Il y a deux raisons : la première c’est que la pâte va être hydratée à nouveau va rester plus moelleuse pendant la cuisson à haute température et la deuxième c’est que c’est la mariage des deux qui va donner une jolie croûte. Je fais aussi parfois avec uniquement de l’huile mais je préfère de loin avec l’émulsion (après c’est des subtilité mais vu qu’en Ligurie, les rois de la focaccia font ça… 😉
      Vous me direz ?

      Répondre
  26. Réalisée trois fois (!) cette semaine pour des apéros et barbecue, toujours en doublant la pâte (pour en faire deux), en variant les saveurs : tomate écrasée/thym et romarin ; beurre aillé ; romarin ; cêpes et huile de truffe ; purée de carotte, huile d’olive et paprika fumé. Super simple et parfait pour ce type d’occasion ! Merci pour cette belle recette.

    Répondre
  27. Complimenti Edda, le immagini fanno venire l’acquolina in bocca! Una domandina: per la seconda lievitazione, quando dici di lasciare la pasta per 30 min in forno spento, intendi proprio spento (nel senso che potrebbe essere anche in un mobile chiuso della cucina) oppure con la funzione solo lampadina accesa, che lo fa scaldare sui 30/40°? Te lo chiedo perché ho provato la ricetta due volte, seguendo tutto alla lettera, usando farina Spadoni Manitoba, ma entrambe le volte è andata che la prima lievitazione è stata perfetta (impasto più che raddoppiato) e la seconda francamente deludente: mi sembra che non sia cresciuta neanche un cm in più, men che meno formato bolle… quindi poi quando l’ho cotta è venuta piatta come una schiacciata e nel giro di un paio d’ore era già dura 🙁 Conto sulla tua risposta per capirci qualcosa! Grazie!

    Répondre
    • Grazie a te Annalisa per il messaggio, i complimenti e la fiducia!!
      Sì il forno è spento completamente (per evitare correnti) ma puoi anche far lievitare a temperatura ambiente, ricoperto d’olio e pellicola.
      L’importante è lavorare/schiacciare il meno possibile la pasta.
      Cresce poco in mezz’ora a meno che faccia molto caldo ma la prima lievitazione con le bolle rimane (e forse bisogna usare una stampo più piccolo in modo che la pasta rimanga alta). Per la durezza forse dipende anche dal forno (alcuni scaldano di più quindi si cuoce prima e si secca prima).
      Non saprei dirti altro, la faccio da anni una volta alla settimana e viene come la vedi.
      A presto e fammi sapere !

      Répondre
  28. Bonjour! je suis en train de suivre la recette 😉 et je me pose une question : pourquoi faire lever dans le four? merci!! (et merci pour les recettes de manière générale!)

    Répondre
    • Bonjour,
      Merci beaucoup pour la fidélité !
      C’est une façon simple d’avoir un cadre à température stable (et plus tiède que dehors) sans courant d’air pour faire lever.
      Après dehors ça marche aussi mais il faut bien couvrir.
      Vous me direz ?

      Répondre

Laisser un commentaire

Evaluation de la recette