Apéritif & antipasti Émilie-Romagne Entrées Italie Ligurie Recettes de cuisine Recettes de fêtes Régimes & occasions

Focaccia, jambon de Parme et crème de céleri-rave

Focaccia, jambon cru et crème de céleri rave

Un apéritif des fêtes (ou pas), facile, rapide et fin en bouche, de la focaccia garnie d’une crème de céleri rave et de jambon de Parme AOP. Le moelleux et la gourmandise de la focaccia, le côté très végétal et léger de la crème et enfin le jambon qui apporte une nouvelle texture, une note salée et gourmande. Finalement avec trois fois rien, vous obtenez des tartines vraiment très intéressantes. 

L’association focaccia et jambon de Parme est profondément italienne (oh combien de sandwich succulents dégustés lors de mon adolescence ou en vacances !). Ici il y a la note originale du céleri-ravie un plus qui va rendre votre apéritif moins rustique 😉

J’ai photographié et customisé cette recette pour il Consorzio del Prosciutto di Parma*, la dernière recette de la trilogie proposée récemment. Vous aurez donc compris ma grande passion pour ce produit, comme l’immense majorité des italiens. C’est un peu la Rolls-Royce des jambons secs, celui ce qu’on offre aux personnes qu’on aime. Fruit d’un savoir-faire multi séculaire  et incroyable, composé uniquement de cuisse de cochon italien et de sel marin mais surtout très très bon (je vous raconte tout dans cet article).  Vous pouvez le reconnaître grâce au symbole de la couronne à 5 pointes. C’est vraiment la petite touche que vous pouvez ajouter où vous voulez…

COMMENT REUSSIR LA FOCACCIA ?

La focaccia (ici c’est la version de Ligurie, moelleuse avec une petite émulsion qui créer une super croûte) c’est facile ! L’essentiel sont les proportions (avec la bonne farine) et la cuisson. Il ne faut pratiquement pas la pétrir mais juste plonger ses doigts dedans  ;-). La croûte si séduisante est due à l’huile et plus précisément à l’émulsion (petit secret).

Pour le reste, attendez juste qu’elle soit dorée et dégustez-la rapidement. 

Focaccia de Ligurie, jambon de Parme AOP et crème de céleri rave

Type de plat: Apéritif
Cuisine: Italienne
Temps de préparation: 30 minutes
Temps de cuisson: 25 minutes
Repos: 2 heures
Portions: 4 personnes
Auteur: Edda Onorato

Une focaccia garnie d'une crème de céleri-rave et de jambon de Parme. Un apéritif italien facile et fin en bouche.

Imprimer

Ingrédients

  • Pour la focaccia :
  • 500 g de farine T45 ou spécial pizza
  • 80 g d’huile
  • 26 cl d’eau
  • 7 g de levure sèche de boulanger
  • 10 g de sel
  • 100 g de saumure : 50 g d’huile, 40 g d’eau, une pincée de sel
  • 2 càs crème liquide
  • 1 jus citron jaune

Pour la garniture

  • 200 g céleri-rave en purée (même surgelées)
  • 100 g jambon cru de Parme enn tranches fines

Instructions

  1. Préparer la focaccia : mélangez les ingrédients secs dans un robot à mouvement planétaire ou un saladier avec une cuillère puis ajoutez l’eau et la moitié de l'huile. On doit obtenir une pâte molle, souple et homogène (il faudra quelques minutes). Couvrir le saladier ou la cuve avec du film alimentaire et laisser lever pendant 30 minutes

  2. Verser la pâte sur une plaque de four huilée ou recouverte de papier cuisson puis étaler délicatement avec les doigts en exerçant de légères pressions jusqu’à couvrir complètement la plaque

  3. Laisser lever 1 heure dans le four éteint. Verser ensuite dessus la saumure (mélange eau, sel et huile) et laisser lever pendant 30 minutes.

  4. Préchauffer le four à 220°C puis enfourner pendant 20 minutes. Laisser à peine tiédir et couper la focaccia en carrés puis en deux.

 Décongeler la purée de céleri-rave au micro-ondes puis ajouter la crème et le jus de citron et mélangez. Saler et poivrer.

  5. Garnir les tranches de focaccia avec la purée et les tranches de jambon. Servir

Notes

Conseils :

Pour vous organiser : vous pouvez commencer à préparer la focaccia la veille en la faisant lever au frais une nuit. Il suffira ensuite de la verser sur une plaque, la faire reposer 20 minutes, l’étaler avec les doigts et la laisser lever encore 20 avant de la cuire.
Si vous n’avez pas de temps, optez pour une focaccia du boulanger ou bien des tranches de pain au levain.

En saison, vous pouvez remplacer le céleri-rave par du caviar d’aubergine.

*Article sponsorisé 

(Comme toujours, les contenus et les propos exprimés m’appartiennent)

Imprimer

18 Commentaires

  • merci Edda , une délicieuse recette, quoique je ne sois pas comme toi fan de jambon quel qu’il soit , mais la foccacia oui , la crème de céleri oui oh combien! je mettrai une fine tranche de saumon, tu es une adorable et généreuse conseillère ( je viens de relire ts tes conseils de 1915 pour les volailles de fête, quels trésors tu nous donnes 😍 )

  • Je vais essayer car mon fils adore la foccacia La recette parait simple ;je ne sais pas pourquoi je rate toujours la cuisson des pâtes levées

  • Merci pour cette recette bien tentante; mais mes origines « del Friûli » me feront opter pour le jambon de San Daniele ! 😉

  • Que fait on des 80 g d’huile initialement prévus pour la pâte ??
    Four éteint …quel intérêt s’il n’a pas été chauffé au préalable ?
    J’ai connu ce site plus sérieux et précis !! Peut être comme tout .. la réussite fait oublier l’essentiel ,la précision .

    • Bonjour,
      Concernant l’huile c’est un oubli de ma part (cela peut arriver à tout le monde 😉 rectifié : il va dans la pâte puisqu’elle fait partie des ingrédients de la pâte.
      En ce qui concerne la levée dans le four éteint (oui oui ! et surtout pas allumé la pâte risque de sécher et la levure de ne plus faire d’effet) si vous me suivez depuis des années, c’est uns solution qui réussit bien et que je suggère pour toutes les pâtes levées. Cela permet d’avoir un cadre légèrement plus chaud que la température ambiante et surtout de protéger la pâte des courants d’air.
      Cela étant dit ce n’est pas obligatoire, on peut très bien faire lever dans un endroit tiède recouvert de film alimentaire.
      Bonne journée

  • Bonjour …
    Encore une recette a tester
    Je fais souvent votre delicieuse foccacia au romarin ..Extraordinaire !!!
    Mais cette recette rst differente dans les temps de pause…
    Pourriez vous m expliquer s il vous plait ?
    En ce qui concerne la pousse au.frais , peut on la faire aussi avec la foccacia au romarin , et a quel moment ?
    Derniere question , peut on la congeler crue ? Et encore a quel moment ?

    Désolée de toutes ces questions , mais vos recettes sont tellement tellement bonnes
    Mille Merci …et plus encore.

    • Bonsoir Lisa,
      Les temps de posent dépendent de la recette, des proportions et de la texture souhaitée. Ici c’est assez classique, deux heures en tout.
      Quand vous parlez de la focaccia au romarin vous vous référez à la focaccia sans pétrissage ? Si oui, vous pouvez commencez la pousse au frais mais attention car elle est plus hydratée et a tendance à beaucoup lever et donc à ‘manger » la levure. Je vous déconseille de la congeler crue.
      Par contre vous pouvez le faire avec cette recette ici, après la première levée, bien aplatie et recouverte de film alimentaire. Faites-la décongeler ensuite au frais avant de l’utiliser.
      Belle soirée !

Commenter

Partagez
Tweetez
Enregistrer