mardi 19 février 2013

Crocchè, les croquettes de pommes de terre italiennes

croquettes pommes de terre italiennes fromage street food recette
Croquettes de pomme de terre
Versione italiana più giù

Après vous avoir exposé les différents types de pommes de terre selon les usages, je ne pouvais m'empêcher de vous proposer une recette à base de pommes de terre... frites. Les crocchè ou crocchette di patate. D'autant qu'elle me tient particulièrement à coeur car c'est une recette très italienne, un vrai street food que me prépare encore aujourd'hui ma grand-mère napolitaine.
Comme toute nonna, elle cuisine toujours des tonnes de choses quand on vient et, en général, les plats qui lui réussissent le mieux dont les fritures. Souvent, après avoir mangé des pâtes, une délicieuse côte de veau panée elle nous dit "attendez je suis en train de préparer i panzarotti, vous aimez ça non ?" Oh que oui ! J'arrive alors dans la cuisine et elle est là avec ma tante en train de paner puis frire des montagnes de croquettes de pommes de terre. En souriant, elle m'en offre une toute chaude avec un coeur de fromage filant. ça ne se refuse pas n'est-ce pas ?


Tout d'abord le nom crocchè mais aussi crocchette... et bien il vient du français croquettes :-) Comme je vous ai raconté, beaucoup de noms de recettes surtout préparées pour l'aristocratie avaient des noms français (les cuisiniers allaient souvent se former en France justement). D'ailleurs ces croquettes sont surtout une spécialité de la Campanie, notamment Naples et de la Sicile, notamment de Palerme. Elles ont différent noms : crocchè, panzarotti (comme les les appelle ma grand-mère) mais aussi cazzili (pas très élégant ;-) en Sicile. Mais elles sont répandues aussi dans le reste de l'Italie sous le nom de croquette di patate toutes simples ou avec des farces qui diffèrent. Tout le monde aime ça. J'en prend d'ailleurs quand je déjeune dehors sur le pouce.
Vu le côté gourmand, ces crocchette à l'instar des frittatine di pasta, des sgonfiotti ou de la pizza al taglio sont devenu un mets de la rue mais aussi un antipasto très apprécié dans les rosticcerie friggitorie ou bien les trattoria.
Je vous donne le procédé de ma grand-mère. La farce varie selon ce qu'elle a sous la main : des restes de mozzarella de bufflonne d'un ou deux jours (donc non mangeable fraîche pour tout amateur de la vraie mozzarella ;-), du provolone piccante ou de la scamorza fumée. Quelques fois elle ajoute aussi du salami mais ce n'est pas obligatoire. Une seule recommandation : utilisez des pommes de terre à chair farineuse !
Voilà donc des croquettes toutes gaies et gourmandes pleines de beaux souvenirs.

Croquettes de pomme de terre à la scamorza fumée ou provolone et salami (pour 6 à 8 personnes)
  • 1 kg de pommes de terre à chair farineuse (Bintje, Manon...) de même calibre
  • 2 oeufs entiers (100 g) + 2 oeufs pour friture
  • 200 g environ de scamorza fumée ou de provolone piccante ou de brebis en dés
  • 120 g de pecorino (ou parmesan râpé)
  • 100 g environ de salami type Napoli (à gros grains) (facultatif)
  • chapelure de pain, origan, laurier, sel et poivre
  • bain de friture (huile d'arachide)
1. Plusieurs heures à l'avance, rincer les pommes de terre et les mettre dans un grand faitout. Les couvrir d'eau froide, saler et mettre une feuille de laurier. Porter à petite ébullition et cuire pendant 30 à 40 minutes environ (le coeur doit être tendre). Égoutter les pommes de terre, les rincer rapidement à l'eau froide et les éplucher encore chaudes. Les passer au moulin à légume ou les écraser avec une fourchette puis faire tiédir. Incorporer le pecorino, les deux oeufs, une grosse pincée d'origan, sel et poivre. Mélanger rapidement pour obtenir une pâte homogène (et un peu molle). 
2. Avec les mains humides, former des cylindres. Faire un petit trou au centre dans le sens de la longueur et y cacher un gros dés de fromage (2 cm) et un petit dé de salami (1 cm). Recomposer le cylindre. Poser sur une assiette tous les cylindres, couvrir et garder au frais au moins 1 heure (même plusieurs heures).
3. Peu avant de servir, plonger les cylindres de pomme de terre dans les oeufs battus (2) puis les rouler dans la chapelure. 
Chauffer l'huile à 170°C (en jetant un morceau de pain il doit de former beaucoup de petites bulles) dans une casserole profonde. Y plonger 3 à 4 croquettes à la fois et laisser dorer des deux côtes. Les poser sur du papier absorbant et saler. Procéder de même avec le reste de croquettes. Servir chaud.

Conseils :
- Si la friture vous fait peur je vous invite à lire ce billet sur comment réussir la friture. Et si vraiment vous n'avez pas envie vous pouvez toujours cuire les croquettes au four à 180°C pendant une vingtaine de minutes. Ce ne sera pas la même chose :-)
- Vous pouvez former les croquettes bien à l'avance (le matin pour le soir) puis les paner au dernier moment. 
- Vous pouvez aussi les cuire à l'avance (gardez-les à température ambiante) et les réchauffer au four à 150°C pendant une dizaine de minutes peu avant de servir
- Pour une pâte plus ferme, vous pouvez n'ajouter que 2 jaunes au lieu des oeufs entiers.
- Souvent la scamorza est remplacée par de la mozzarella de bufflonne vieille de un ou deux jours (donc moins aqueuse). En Sicile, on ajoute à la pâte aussi des feuilles de menthe et des fois, du lait à la place des oeufs.
croquettes pomme de terre crocche crochette italienne fromage
Crocchè, panzarotti, crocchette di patate
Versione italiana

Queste sono le crocchette o crocchè o panzarotti di mia nonna napoletana. Quand le mangio penso a lei, alla sua cucina, le mani sempre in pasta e alla sua grande allegria. Anche se abbiamo mangiato già tanto (troppo) quando ci propone a metà pasto i suoi panzarotti è difficile dire di no.
Le crocchette di patate sono cibo da strada, da antipasto, da rosticceria e per me piene piene di ricordi italici. Molto diffuse soprattutto in Campania e in Sicilia (i famosi cazzili dove spesso c''è il tocco speciale della menta), in realtà si trovano praticamente ovunque. Un pasto leggero insomma ;-)
Il nome beh è di origine francese ma il sapore no.
Queste sono come le fa mia nonna anche se il ripieno spesso cambia a seconda di quello che ha sottomano (mozzarella vecchia, provolone, scamorza...) L'impasto è abbastanza morbido, lo faccio solidificare in frigo e mi piace il risultato. Ma potete anche aggiungere solo tuorli e altre erbe come la menta. Il salame, tocco golosissimo, non è obbligatorio ;-). L'importante (come per gli gnocchi) è usare patate farinose, vi riusciranno a colpo sicuro.

Crocchè o panzarotti o cazzili o crocchette di patate di mia nonna (per 6- 8 personnes)
  • 1 kg di patate vecchie e farinose delle stesse dimensioni 
  • 2 uova intere (100 g) + 2 uova per la panatura
  • 200 g circa di scamorza affumicata o provolone piccante a dadi
  • 120 g di pecorino grattugiato (o di parmigiano)
  • 100 g circa di salame tipo Napoli (facoltativo)
  • pangrattato, origano, alloro, sale e pepe 
  • olio d'arachidi per la frittura
1. Diverse ore prima, cuocee le patate intere in abbondnate acqua fredda con una foglia di allora e sale. poratre appena a bollore e cuocere per 30-40 minuti, il tempo che diventino tenere. Sciacquarle con acqua fredda poi spellarle ancora calde. Passarle nello schiacciapatate o passaverdure o schiacciare con la forchetta. Farle intiepidire poi aggiungere il pecorino e le due uova, sale, origano e pepe. lavorare rapidamente in modo da ottenere un impasto omogeneo e un po' morbido. 
2. Con le mani umide formare dei cilindretti. Fare un buco al centro, infilarci un dadino di 2 cm di fromaggio e un dadino di 1 cm di salame poi ricomporre il cilindro. Poggiare su un vassoio e lasciare in frigo almeno un'ora (anche diverse ore).
3. Poco prima di servire, tuffare le crocchette nelle uova sbattute poi ricoprirle bene di pangrattato.
Scaldare l'olio a 170°C (deve sfrigolare) in un pentolino profondo poi buttarci 3 crocchette alla volta. farle dorare da entrambi i lati poi sistemarle su carta assorbente e salare. Procedere allo stesso modo con il resto dei cilindri di patate. Servire subito.
4. Si possono anche cuocere in anticipo e scaldare in forno a 150°C. Volendo si possono anche cuocere direttamente in forno a 180°C per una ventina di minuti (ma non sarà la stessa cosa). 

26 commentaires:

  1. Des croquettes qui donnent faim! J'adore la surprise qu'elles réservent à l'intéreieur.

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  2. Roh, que ça donne faim !
    Je connaissais la version espagnole, avec les restes : les croquetas. Finalement, c'est universel ces petites choses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que la version espagnole n'est pas du tout faite avec des pommes de terre mais il s'agît d'une béchamel très très ferme où on incorpore ,autre des oignons, un ingrédient au choix: petits dés de jambon, restes de poulet ou de viande, thon, morue, crevettes, etc le tout haché menu.

      Supprimer
    2. Oui en effet et c'est très bon ;-)

      Supprimer
  3. Crocchè, una meraviglia!!! Io voto per la scamorza affumicata :)

    RépondreSupprimer
  4. Encore une délicieuse surprise !
    Je ne connaissais pas cette recette, mais elle devrait faire l'unanimité à la maison !

    RépondreSupprimer
  5. Mamma mia che bontà!
    J'aurais envie de croquer mon écran pour attraper un morceau de l'un de tes crocchè! Buonissime!! Baci :)

    RépondreSupprimer
  6. Le adoro... Io ne faccio anche altre versioni: solo mozzarella (come le faceva mia nonna), con prociutto cotto o con tocchetti di mortadella. Provate! Ciao. Ostriche

    RépondreSupprimer
  7. Nada mejor que las recetas de las abuelas. Esta es buenísima.
    Un abrazo
    Blanca de JUEGO DE SABORES

    RépondreSupprimer
  8. Che meraviglia queste crochette..da proporre assolutamente alla mia piccola stellina, la quale anche se ha soli 21 mesi già apprezza certe prelibatezze di 'zia Edda'.
    Ho seguito questo blog con passione, ma troppo silenziosamente. Cosa che non accadrà più.
    Un abbraccio

    RépondreSupprimer
  9. miam a faire tres vite avec du Jambon de Bayonne...

    RépondreSupprimer
  10. J'adore c'est une belle recette que tout le monde peut apprécier à la maison. Bonne journée

    RépondreSupprimer
  11. C'est franchement irrésistible surtout avec le fromage fondu et filant ! J'ai hâte d'être au mois d'Août pour retrouver la gastronimie italienne qui m'a mangé l'été dernier puisque nous avons été en Espagne pour changer un peu ;-)

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour je les ai faite ce midi (pas tout a fait les même car je n avais pas tous les ingrédients) et c était extrêmement bon!!
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous Marie pour le retour, je suis ravie qu'elles vous aient plu !!

      Supprimer
  13. C'est une merveille ton blog! Et ces croquettes!! Humm!!

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Edda. Tu penses que ça peut se manger en plat avec une salade?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui absolument :-) (c'est ce que nous faisons)

      Supprimer
  15. Adjugé alors! Je pars faire les courses :-D Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On s'est régalé :) Ça a un bon gout de fromage avec des petites surprise dedans :-)

      Supprimer
    2. Rooh pardon pour les fautes d'orthographe! Honte à moi, j'écris trop vite ;-)

      Supprimer
  16. Zut!j'ai trop faim maintenant!!!!!

    RépondreSupprimer
  17. Coucou
    Moi aussi j'ai trop faim!!!!!!
    En tout cas un grand merci pour la version française.
    Bon je vous laisse je vais acheter des pommesdeterre
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison Nicole ! De rien et vous me direz...
      Bon appétit et à bientôt

      Supprimer