dimanche 21 avril 2013

Ravioli ricotta et épinards au beurre de sauge

raviolis ricotta epinards beurre sauge recette italienne
Raviolis ricotta épinards
Versione italiana più giù

Ah les ravioli ricotta et épinards ! Parmi les ravioli préférés de notre famille mais également de la plupart des italiens. J'adore préparer les pâtes fraîches maison et j'ai un faible pour les raviolis, raffinés et déclinables à l'infini. 
Un peu comme les pâtes à la carbonara, les lasagnes ou la salade caprese (tomate-mozza), ces ravioli sont un plat phare de la cuisine italienne. Nés plutôt au Centre et au Nord de l'Italie (on en retrouve notamment en Ligurie, Émilie-Romagne et Toscane), ils sont désormais répandus partout. Les ravioli ricotta e spinaci sont vraiment des incontournables mais surtout sont un régal, on ne s'en lasse jamais (comme le tortelli di zucca, tout aussi délicats). Délicats assez légers (d'ailleurs on les appelle di magro, de maigre, car dégustés souvent la veille de Noël ou le vendredi ou pendant la période du carême), ils sont délicieux tout le temps. Ce mélange de lait et de vert se marie très bien.
De plus ils sont nés un peu pauvres (pas de viande) avec les 'herbes' du potager et la ricotta, ce laitage léger et fruit de recyclage. Au fond avec des ingrédients très simples et humbles et du travail manuel, on obtenait un plat de fête. 
Les ravioli (ou du moins les pâtes farcies de ce genre... le nom change aussi en fonction des régions et des farces) sont paraît-il nés autour du XIIème siècle. Ils se diffusèrent ensuite des familles les plus aisées jusqu'aux paysans.  Il existe différentes variantes sur cette base, avec uniquement des légumes (et très peu de fromage), le tortelli di erbette ou bien avec plus de ricotta et des herbes aromatiques... 
La version que je vous donne aujourd'hui est la grande classique que vous trouverez en trattoria.

Je n'oublierai jamais mes premiers ravioli ricotta e spinaci d'y il a plus de vingts ans (ceux faits main mais des sachets de grande surface ;-) : dégustés dans une trattoria à Rome tenue par la grand-mère d'une amie qui faisait tout, mais vraiment tout, à la main. Ce jour-là elle venait d'en préparer (hors carte) et nous avons donc tout de suite opté pour eux ;-) On pouvait choisir le garniture avec beurre et sauge (ma préférée, elle laisse toute la place à la délicatesse des ravioli), sauce tomates basilic (très agréable l'été) et même du ragù à la bolognaise.
Concernant le condiment, je vous conseille vraiment le beurre à la sauge (j'ai utilisé du demi-sel pas très italien mais c'est si bon ;-), il va exalter et garder la saveurs des ravioli. En plus c'est très rapide à faire.
Pour les pâtes à l'oeuf, n'ayez crainte, c'est vraiment facile mais il faut de la patience.
La recette semble longue mais en réalité je l'ai très très détaillée. Si vous avez l'habitude de préparer vos pâtes maison vous n'aurez besoin de toutes ces explications.
Bonne cuisine et bon après-midi !
raviolis pas a pas ricotta epinards recette italienne
Raviolis à la ricotta et aux épinards avec du beurre fondu à la sauge (pour 4 personnes)

Pour la pâte fraîche aux oeufs  (tous les conseils de base ICI)
  • 200 g de farine T55 + un peu pour travailler la pâte
  • 2 oeufs entiers (100-120 g)
  • une pincée de sel
Farce :
  • 220 g de pousses d'épinards
  • 180 g de ricotta fraîche de brebis bien égouttée (à défaut du brocciu ou du brousse) ou même du chèvre frais, le goût sera différent mais il faut que la texture ne soit pas très liquide)
  • 50 g de parmesan râpé
  • 1 jaune d'oeuf
  • noix de muscade, sel et poivre
Pour assaisonner
  • beurre demi-sel (50 g environ), une dizaine de feuilles de sauge fraîches
  • sel et poivre
1. Préparer la pâte (même plusieurs heures/jours à l'avance, elle se congèle très bien). Mettre la farine dans une saladier, former un puits au centre, saler et ajouter les oeufs. À l'aide d'une fourchette, en partant du centre, incorporer peu à peu les oeufs à la farine. Au début la pâte sera grumeleuse c'est normal. Pour mélanger les ingrédients, on peut aussi utiliser la cuve d'un robot avec le crochet plat ou bien un blender. Travailler ensuite la pâte avec les mains au moins 5 minutes (voir plus) sur un plan fariné, en la repliant plusieurs fois sur elle-même jusqu'à ce qu'elle devienne lisse, souple et homogène. Couvrir de papier film et laisser reposer au frais une heure.
2. Préparer la farce (même 3-4 heures à l'avance). Rincer les épinards, les essuyer et les cuire dans une un casserole (sans rien) pendant 5 minutes. Les égoutter puis les hacher au couteau. Mélanger la ricotta avec une pincée de sel, de poivre et de noix de muscade, ajouter les épinards puis le jaune d'oeuf et mélanger. Incorporer enfin le parmesan (il donnera du goût et sèchera un peu la farce). Mettre dans un récipient et couvrir de papier film ou bien verser le tout dans une poche à douille (sans douille) fermée, c'est l'idéal.
3. Prélever un tiers de la pâte, l'aplatir avec les mains, la fariner et la passer au laminoir en partant de la plus grosse épaisseur. Replier la pâte puis la passer dans l'épaisseur suivante et ainsi de suite (en farinant de temps à autre) jusqu'à l'épaisseur la plus fine. Couper en deux le rectangle. Sur le premier, poser des boulettes de farces (avec la poche à douille ça va très vite) de la grandeur d'une grosse noix et à distance d'au moins 3 cm. Poser dessus l'autre morceaux de pâte. Sceller sur les bords de la farce de manière à ne pas incorporer d'air, plus sceller toute la surface. Couper en ravioli. Les ranger les uns à côté des autres (pas superposés ;-) sur un plan fariné. 
Procéder de même avec le reste de pâte et de farce. Les ravioli, bien farinés, se gardent ainsi une heure environ (pas plus sinon la farce va humidifier la pâte).
4. Porter à ébullition de l'eau dans une grande casserole, la saler. Faire fondre le beurre à feu doux et ajouter la sauge.
Plonger les ravioli dans l'eau et cuire 3 minutes environ (goûter la pâte, selon les goûts personnels). Les égoutter peu à peu avec une écumoire et les verser (en deux trois fois, par petites quantités) dans le beurre de sauge dans la poêle encore chaude avec un peu d'eau de cuisson. Mélanger. Servir de suite bien chaud avec du parmesan râpé

Conseils :
- Si vous n'avez pas de laminoir, je vous conseille d'étaler au rouleau peu de pâte à la fois (1/3 pas plus) sur un plan fariné très finement (2 mm, il faut de la force). Posez ensuite la farce sur la moitié de la superficie, recouvrer avec le reste de pâte en scellant bien. Quand on travaille à la main, il se peut que la pâte sèche un peu, dans ce cas mouillez-la avec un pinceau avec de l'eau ou du blanc d'oeuf de manière à ce qu'elle colle bien.
- Vous pouvez préparer la pâte plusieurs jours à l'avance et la congeler.
- Vous pouvez préparer la farce 3 heures à l'avance, couvrez-la bien de papier film ou mettez-la dans une poche à douille (fortement conseillé, c'est ce que font les Chefs ;-) au frais.
- Si vous ne trouvez pas de ricotta fraîche ou de brocciu frais, vous pouvez prendre du chèvre frais, le goût sera différent mais il faut que la texture ne soit pas très liquide. La ricotta industrielle est beaucoup trop aqueuse pour cette préparation mais si vraiment vous n'avez pas le choix, diminuez la quantité d'épinards et ajouter plus de parmesan
- Vous pouvez très bien remplacer les épinards par des herbes aromatiques comme le persil, le basilic (en plus petites quantités évidemment) par exemple (ça se fait beaucoup en Italie aussi)
- Généralement je préfère servir ces ravioli délicats et délicieux nature mais vous pouvez aussi opter pour une sauce tomate toute simple au basilic ou un pesto (dilué avec de l'eau de cuisson). En Italie on les sert aussi des fois avec du ragù.
- s'il vous reste un peu de farce ou de pâte (cela dépend beaucoup de l'épaisseur, de la grandeur des ravioli...) vous pouvez servir la farce comme condiment avec le beurre. Les restes (morceaux de pâtes inégaux) peuvent être plongés dans une soupe. Les fameux maltagliati (malcoupés ;-)
- Enfin, certains congèlent les ravioli une fois séchés. Personnellement je ne préfère pas, la farce est fraîche et aqueuse et supporte mal la congélation (outre le fait qu'elle perd son goût). Je les prépare minute, c'est plus prenant mais vraiment meilleur. Après à vous de voir.
ravioli ricotta spinaci burro e salvia recette

Versione italiana

I ravioli più classici in assoluto, qualli di magro che si trovano ancora per fortuna, fatti a mano, in alcune trattorie. I ravioli ricotta e spinaci nella loro semplicità sono indimenticabili. Delicati, leggerei con il mix lattoso e verduroso. Equilibrio perfetto.
Non mi scorderò mai i primi mangiati in una trattoria a Roma tantissimo tempo fa e preparati a mano dalla nonna di un'amica... Ne avrei mangiati a quintalate.
Esistono tante varianti di ravioli verdi di magro, come i tortelli di erbette per esempio. Questa è la versione classica (che varia un po' da casa a casa). Sta poi a voi adattarla ;-)
In genere li servo con burro (salato ;-) e salvia, trovo che nono solo è più rapido ma soprattutto permettono di rispettare il sapore delicato del ripieno.
Buona domenica!

Ravioli ricotta e spinaci con burro e salvia (per 4 persone)

Per la pasta all'uovo classica:
  • 200 g di farina 00 + un po' per  lavorare la pasta
  • 2 uova intere (100-120 g)
  • un pizzico di sale
Ripieno:
  • 220 g di spinacini novelli
  • 180 g di ricotta fresca di pecora ben sgocciolata 
  • 50 g di parmigiano grattugiato
  • 1 tuorlo
  • noce moscata, sale e pepe
Per condire
  • burro (50 g circa), una decina di foglie di salvia fresche
  • sale e pepe
1. Preparare la pasta all'uovo (anche diverse ore o giorni prima, si può congelare). Formare un micchio con la farin a(eglio se in un'insalatiera), formare un buco e versarci al centro le uova intere e un pizzico di sale. Con una forchetta, incorporare piano piano la farina. Il composto sarà all'inizio sbricioloso, è normale. lavore poi a mano la pasta riepiegandola varie volte finché non diventa liscia ed omogenaea. Corprire di pellicola e conservare la fresco per un'oretta.
2. Preparare il ripieno. Sciacquare ed asciugare gli spinaci poi farli appassire in una pentola senza niente per 5 minuti circa. Scolarli, tritarli con il coltello. Mescolare la ricotta con sale, pepe, un pizzico di noce moscata poi aggiungere gli spinaci, il tuorlo e infine il parmigiano. Mischiare, coprire di pellicola oppure mettere in un sac à poche (ancora meglio).
3. Prendere un terzo di pasta, schiacciarla, infarinarla e passarla nella macchinetta, più volte, in tutti gli spessori fino all'utimo. Tagliare il rettangolo in due, sul prima sistemare delle grosse noci di ripieno (con il sac à poche è rapidissimo) poi coprire con il resto di pasta, sigillando bene intorno al ripieno senza incorporare aria. Procedere allo stesso modo con il resto degli ingredienti. Sistemare i ravioli, senza sovrapporli su un piano infarinato.
4. Portare a bollore abbondante acqua, salarla. Far sciogliere il burro e aromatizzarlo con la salvia.
Cuocere i ravioli per qualche minuto (2-3) poi scolarli con una schiumarola e versarli nella padella con il burro (in più volte). Servire subito con parmigiano.
Alcuni li congelano crudi una volta seccati. Personalmente preferisco di no (sia per la consistenza che per il gusto).

41 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci ! Je confirme, ils le sont :-)
      Bonne soirée

      Supprimer
  2. Ca y est, vous me sauvez encore pour ce soir ! J'ai acheté des épinards frais au marché, voici une belle idée pour les accomoder !
    Je vous suis depuis plusieurs semaines (depuis que je me suis acheté un laminoir !) et je trouve souvent ici l'inspiration pour mes repas.
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse de vous sauver !! Tenez-moi au courant et bon appétit.
      Bonne soirée et à bientôt.

      Supprimer
  3. En remplaçant les épinards par de l'ail des ours, what else ! À essayer au plus vite.

    RépondreSupprimer
  4. Très belle recette, vite ! des épinards !!

    RépondreSupprimer
  5. :)

    mi e' piaciuta tanto la ricetta e la foto.

    La mia nonna (quindi anche io dopo di lei, che certe cose ce le si porta dietro come un'eredita') li faceva piu' piccoli, molto piu' piccoli. Usava gli stampini, invece che tagliarli con la rotella... e la ricotta di mucca e non di pecora. Ma quella buona, che andavi a prendere in una fattoria non lontano dal mio paese natale.

    GRazie per avermi fatto tornare tutto in mente :)

    a presto
    g

    ps se avete bisogno di un assaggiatore, basta chiedere

    RépondreSupprimer
  6. J'adore le ravioli et le tien avec épinards me rend folle, miam miam.

    RépondreSupprimer
  7. C'est ainsi que je les préfère, les raviolis ... Magnifique recette et photos ravissantes.
    bonne journée
    hélène

    RépondreSupprimer
  8. Tellement bons dégustés au restaurant, je crois que je vais essayer de les faire, même sans laminoir!
    Une petite question sur le beurre de sauge: faut il faire infuser la sauge dans le beurre, ou cela suffit-il de le mettre dans le beurre fondu? Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mélanie,
      Oh oui c'est délicieux ! Concernant le beurre tu peux le faire infuser un peu en effet. De toute façon à la poêle au moment où le beurre fond avec les herbes il va s'aromatiser grâce à la chaleur Après c'est une question de goûts, à toi de goûter :-)
      Bonne journée !

      Supprimer
  9. J'ai tantée deux fois de faire des raviolis maison. Au goût c'était bon, mais la plupart de mes raviolis se sont ouvert à la cuisson et donc la farce s'est sauvée. Je ne comprends pas pourquoi car j'ai fermé mes raviolis en les collants avec de l'eau comme c'était écrit dans ma recette. Le seul truc différent c'est que je n'ai pas de laminoire c'est peut-être pour ça? Même si j'avais étalé ma pâte bien fine ce n'est jamais aussi fin qu'avec la machine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Milune! Je te rassure ça m'est arrivé aussi au début quand je me suis lancée dans les pâtes maison.
      Alors le secret est de bien sceller la pâte surtout autour de la farce (tu le vois dans la photo en noir et blanc) pour ne pas faire rentrer d'air (sinon le ravioli se gonflera en cuisson et éclatera).
      Tu as bien fait, surtout si tu prépares les ravioli à la main, de mouiller la pâte, n'hésite pas à bien appuyer sur les bords.
      Autre conseil : travailles peu de pâte à la fois et ferme rapidement les ravioli, ainsi ils ne vont pas sécher.

      Supprimer
    2. J'avais essayée de bien faire comme sur ta photo mais certainement pas assez. Si j'en refais un jour je ferais plus attention. Je ne suis pas sur d'en refaire tout de suite. A l'époque je sortais de l'osto après ma greffe de rein et j'étais dopée de chez dopée à la cortisone je dormais 2à 3h par nuit !! Et puis maintenant il y a des marques qui en font de très bons. Ceci dit je les avais fait car les endives chèvre miel je n'en avais pas trouvé des tous fait dans le commerce !!

      Supprimer
  10. oh purée ca yé je bave ! j'en ai déjà goûté avec le beurre de sauge dans un restau sicilien et c'est une pure merveille je dois dire ! j'ai la machine à pâte en plus je sais pas ce que je t'attends pour me lancer ! En tout cas bravo !

    RépondreSupprimer
  11. Délicieusement appétissants !!! très belle réalisation et des clichés gourmands :)
    Merci Edda, belle semaine, Sandrine

    RépondreSupprimer
  12. bonjour, c'est cool d'avoir des pousses d'épinards, parce qu'avec des épinards frais c'est du boulot de les nettoyer et de les éplucher (je suis à l'instant en train de faire cette recette )et pourtant je suis le premier à tout vouloir faire maison...mais dis moi Edda, passes tu tes raviolis à la poêle dans le beurre de sauge après ou les mets tu juste dans le beurre tels quels? Que penses tu de l'ajout de pignons de pin dans le beurre? A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nicolas,
      Oui en genéral je préfère les pousses pas tellement pour le lavage mais plutôt pour la douceur. Mais bon si vous avez des épinards extra frais ça va très bien aussi.
      Oui je les passe à la poêle dans le sens que je verse les ravioli dans la poêle chaude (avec un peu d'eau de cuisson) mais vraiment 30 secondes sinon le beurre va sécher. Oui bien sûr que vous pouvez mettre des pignons. Pour ma part j'avais vraiment envie de sentir que la sauge et les farce végétale.
      Bonne soirée et bonne cuisine !

      Supprimer
  13. C'était bon, ce qui n'est pas vraiment une surprise, mon seul regret est de ne pas avoir convaincu mon amie qui n'est pas spinachfriendly...elle a aussi trouvé qu'il y avait trop de parmesan dans la farce,j'ai eu aussi cette impression mais c'est peut être du au fait que je n'avais que du parmesan en sachet, pas facile de trouver les produits pour cuisiner Italien quand on habite pas dans une grande ville. J'ai un peu galéré pour confectionner mes raviolis également, mon abaisse était trop fine je pense et mes premier raviolis se perçaient facilement. En tout cas c'est à refaire, en espérant trouver du parmesan et de la ricotta fraîche la prochaine fois, c'est pas gagné en Normandie...arriverdeci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Nicolas,
      Merci pour le retour, ravie qu'ils vous aient plu !! Et bravo pour vous être lancé !
      Quant au parmesan je suis étonnée car en général je trouve pas qu'on ne le sent presque pas, il sert à donner du liant, du salé et un petit goût laiteux. Je sens plutôt les épinards adoucis par la ricotta (là aussi une bonne ricotta fera la différence et se fera sentir). Mais comme toujours c'est subjectif, une question de goût et sensibilité personnelle ;-)
      Pour la pâte, compte tenu de la finesse et de l'humidité de la farce, il faut bien la fariner après avoir formé les raviolis et les cuire assez rapidement. C'est en général l'eau de la farce qui fait ramollir la pâte et la perce (j'en sais quelques chose, la première fois que ça m'est arrivé j'avais 15 invités... et presque tous les raviolis étaient troués, je m'en souviens bien donc ;-)
      Buona serata!

      Supprimer
  14. Bonsoir Edda !
    Moi c'est avec la cuisson des ravioli que j'ai tout le temps des problèmes : je les abaisse au laminoir, je les mets 3 mn dans un grand volume d'eau bouillante, et ils ressortent comme cartonnés, cornés et désagréablement gluants... Auriez-vous un diagnostic et un conseil ? Merci d'avance
    Bacchis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Bacchis,
      Merci pour la confiance même s'il est très difficile d'évaluer à distance sans avoir rien vu ni goûté ;-)
      Qu'entendez-vous par cartonnés ? Ils sont durs ? Ils font un peu de bosses ? C'est normal s'il y a un peu d'air qui est resté. Pour le gluant je ne sais de quel stade vous parler mais c'est sûr qu'ils glissent (c'st des pâtes) mais ne collent pas si on les assaisonne tout de suite.
      Le fait qu'ils soient durs peut dépendre simplement de l'épaisseur de la pâte et du manque de cuisson (les temps ne sont pas stricts, cela dépend du séchage, de l'épaisseur de la pâte). S'ils sont trop collants peut-être que la pâte était trop humide ou pas assez farinée ?
      Comme vous voyez ce ne sont que des hypothèses...
      Bonne soirée

      Supprimer
    2. Bonsoir Edda, et merci pour votre réactivité !
      Par "cartonnés", voilà ce que je veux dire : pendant la cuisson les ravioli se recroquevillent, et ils ressortent tout raides, un peu tordus et bosselés. Pour le côté gluant, ça va au-delà du collant : j'ai vraiment l'impression qu'ils suintent l'amidon... Je ne pense pas que ma pâte soit trop humide, car je mets 1 œuf pour 100g de farine et je me mouille les mains mais pas plus... Je vais essayer de les faire plus fins et de les faire cuire plus longtemps et je vous dirai ce qui se passe...
      Bacchis

      Supprimer
  15. Bonjour Edda, mission ravioli accomplie. J'ai réalisé la pâte uniquement avec de l'oeuf et de la farine. J'ai laminé jusqu'au cran 6 (jusque-là je m'arrêtais au 5) en farinant le moins possible. J'ai taillé des petites pièces (à peu près la taille des ravioli en conserve) et j'ai fait cuire 4 minutes. C'était un peu mieux que d'habitude mais je les ai quand même trouvé un peu raides, épais, suintants d'amidon et recroquevillés. Ce que je décris semble se rapprocher de plus en plus d'un manque de cuisson, non ?
    Sinon, n'étant pas sûre de bien réussir ces ravioli, j'ai servi aussi vos cannelloni de crêpes à la mousse de mortadelle. Je ne suis pas italienne, mais je n'aurai qu'un mot : "Mamma mia". C'était super bon ! Merci Edda, pour ce nouveau bon moment entre amis passé grâce à vous. A bientôt !
    Bacchis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille merci Bacchis pour la mise à jour ;-) et pour l'enthousiasme crêpes ! Je suis ravie que vous vous soyez régalés.
      D'après ce que vous me dites, il me semble aussi que cela soit dû d'une part à l'épaisseur (dans mon laminoir j'ai 8 épaisseurs en tout mais cela dépend des marques) et d'un manque de cuisson. Après comme toujours il faudrait voir :-)
      Moi aussi j'utilise généralement la recette de base oeuf+ farine comme ici http://www.undejeunerdesoleil.com/2012/03/pates-fraiches-maison-les-8-regles-dor.html, après il existe tout le long de la botte différentes variantes qui dépendent aussi beaucoup du type de farce.
      À bientôt !

      Supprimer
  16. Bonjour Edda,
    Pour les raviolis peut-on les préparer à l'avance ou les congeler quand ils sont pret ?
    Merci .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ces ravioli en particulier je vous déconseille fortement de congeler : la texture va devenir aqueuse et ils risquent de se trouer en cuisson... outre le fait que ce ne sera plus bon du tout ;-)
      Je vous conseille de les farcir peu avant de servir, puis, comme indiqué, de les poser sur un plan de travail fariné et ensuite de les cuire. Je sais c'est pas toujours évident mais c'est vraiment la garantie de la réussite.... la fraîcheur.
      Comme précisé à la fin de la recette, si vous souhaitez gagner du temps vous pouvez préparer la pâte plusieurs heures à l'avance et la garder au frais bien filmée. Vous pouvez aussi congeler le pâton jusqu'à une semaine et le décongeler une nuit au frais.
      La farce aussi peut être préparée plusieurs heures à l'avance.
      Tenez-moi au courant !

      Supprimer
  17. Bonjour Edda, tout à l'air magnifiquement bon comme toujours... après m'être approprié ta recette du ragù (petits arrangement maison,normal ;) ) j'aimerais faire des cannellonis ricotta epinard, puis-je utiliser cette farce? et quelle sauce me conseilles-tu dans le plat avent d'enfourner? un peu de bechamel et de fromage peut-être?
    merci pour ces recettes divines et si bien expliquées...

    RépondreSupprimer
  18. bonjour Edda, je viens de préparer les raviolis (ils vont etre servis très vite ce midi) mais je me heurte souvent au même problème quand je fais la pate à raviolis (ou à pâtes), à la cuisson mes raviolis restent très fermes... est ce qu'il y a une astuce pour les rendre aussi moelleux qu'ils semblent être sur la photo ? merci d'avance pour ta réponse. Et merci surtout de nous régaler les yeux et les papilles. Tes recettes sont toujours très simples et divinement bonnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ariane,
      Un grand merci pour tes mots !!!
      Oui tu as tout compris : les ravioli doivent être fondants c'est ce qui fait leur charme (un plaisir complètement différent des spaghetti par exemple).
      Pour que la pâte cuise bien et vite (en même temps que la farce, notamment si elle est végétale), il faut qu'elle soit bien fine (je vais dans ce cas jusqu'à l'avant-ernier cran mais cela dépend des machine), pas trop non plus car la farce est humide. Par ailleurs, il faut que les ravioli n'aient pas trop séché, autrement ils auront besoin de plus de temps pour se réhydrater et donc d'une cuisson plus longue. Voilà pour les clés.
      Tiens-moi au courant !

      Supprimer
    2. bonsoir Edda, ils étaient néanmoins divins ! je les ai préparés juste avant de les cuire mais la prochaine fois je passerai la pâte encore une fois au lamineur car ils étaient un peu fermes comme d'habitude. J'ai toujours peur d'aller plus loin dans la finesse de peur que la pâte casse.... ceci dit, je persévère ;-) ! obligée si je veux gouter toutes tes recettes de pâtes fraiches !

      Supprimer
  19. Que du bonheur ces raviolis. J'en ai fait hier soir encore, et tout le monde s'est regale. Depuis que j'ai decouvert tes techniques et ta recette pour les pates fraiches, plus de pb pour les realiser, c'est chouette ! Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci Caro pour votre message enthousiaste qui me remplit de joie ! Ravie de vous avoir convertie et chez moi aussi ils font fureur.
      Belle soirée !

      Supprimer
  20. Bonsoir Edda,
    Je fais mes pâtes depuis quelques mois, mais ce soir j'essaie les raviolis ... Pour moi, votre recette ricotta/épinards qui me fait envie depuis longtemps ; mais pour mon mari, plutôt timide pour goûter de nouvelles saveurs, je voudrais commencer par une farce à la viande ... Parmi vos recettes, en avez-vous une qui pourrait convenir pour farcir des raviolis ? Merci mille fois pour votre blog, vos recettes et conseils où on perçoit beaucoup de générosité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Monette,
      Un grand grand merci pour vos mots, je suis touchée !
      Concernant les farces de viande, j'arrive peut-être un peu tard, j'aime beaucoup celle-ci. http://www.undejeunerdesoleil.com/2010/02/cappelletti-in-brodo.html.. et bientôt il y aura un nouveau livre (le mien) où vous trouverez beaucoup beaucoup d'idées et de recettes sur les pâtes (farcies ou pas)

      Supprimer
    2. Merci beaucoup, çà me convient bien ! Et ce n'est pas trop tard : j'ai fait ma pâte ce soir (avec un peu de mal pour avoir une largeur suffisante pour ma plaque à raviolis !), je l'ai mise au frigo jusqu'à demain, et ce soir nous avons mangé les tagliatelle faites avec les chutes de pâte ...

      Supprimer
  21. Merci encore pour cette recette !
    Merci pour la pate aussi, (PS, j'ai arrêter à la position 7sur9 de ma machine Marcato 150), c'était déjà assez fin, on s'est régalé.

    Vraiment le meilleur blog de cuisine sur Intnernet pour ma part.
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille merci pour vos mots (et ravie du succès). Je suis touchée et honorée !
      À bientôt

      Supprimer
  22. Bonjour Edda.
    J'ai fait des dizaines de tes recettes mais je ne t'ai jamais écrit, ni jamais remerciée. Alors, merci beaucoup pour tes belles recettes et toutes les autres qui vont suivre. Ce soir nous avons préparé les raviolis. J'ai remplacé la ricotta par la burrata car le fromager n'en avait plus. C'était doux et onctueux, légèrement filant et joliment gourmand.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille merci Adèle, c'est adorable de ta part ! Merci pour la fidélité et l'enthousiasme, je suis toujours heureuse quand mes recettes en régalent d'autres et continuent à vivre dans d'autres cuisines.
      Avec la burrata c'est différent mais ça devait être délicieux.
      Belle soirée !

      Supprimer