lundi 18 novembre 2013

Pain sucré au potimarron et raisins (pan di zucca)

Pain potimarron (pan di zucca)
Pain potimarron raisins
Un pain d'automne orange et gourmand pour le goûter ou le petit déjeuner. J'ai hésité à l'appeler brioche, c'est moelleux et attirant comme elle mais il n'y a pas d'oeufs et quelques part il est plus 'sain' puisque il y a du potimarron (ou du potiron) dans la pâte. Décidément les courges m'intriguent dans les dessert, après l'avoir utilisé dans cette glace au potimarron et chocolat voilà qu'on le retrouver dans un pain. Très très bon surtout si vous ajoutez des raisins trempés dans le rhum hi hi.
L'idée de départ était le pan di zucca (pain de potiron) typique de beaucoup de régions d'Italie et notamment du Nord. La courge comme la pomme de terre était bien meilleur marché et plus accéssible que la farine blanche. C'est un bon substitut pour un pain savoureux et doux presque un gâteau. Il nous a tenu compagnie de nombreux matins.
Le potimarron apporte bien sûr de l'humidité (c'est pourquoi je vous déconseille de le cuire dans l'eau ce sera un désastre, c'est du vécu), du moelleux qui va remplacer les oeufs et une partie du beurre.

Le résultat sera un pain sucré, goûteux, original doux mais avec moins de croûte forcément. Il se rapproche d'une brioche-pain de mie.
Puis j'ai un peu bidouillé avec des recettes et voici la version que je vous propose. Je l'ai servi avec une pâte à tartiner de 'luxe' ;-) au gianduia de Guido Gobino, découverte à Turin et qui est aussi vendue chez Les 4 Gourmets. Mais bon vous pouvez très bien opter pour le célèbre Nutella ou une pâte à tartiner maison comme cette pâte au chocolat, noisettes et huile d'olive. Comme vous pouvez imaginer le binôme est parfait.
Très bon début de semaine !
Pain au potimarrron et raisins
Pain sucré au potimarron
Pain sucré au potimarron (ou potiron) aux raisins (pour un paon, 6 personnes)

  • 350 g de farine riche en gluten (T45 + 1 cs de gluten pur ou gruau ou manitoba) + un peu
  • 220 g de purée de potimarron (cuit au four en morceaux à 170°C 20 min ou à la vapeur, puis mixé)
  • 80 g de lait frais entier tiédi
  • 60 g de sucre
  • 60 g de raisins secs mis à tremper dans du rhum ou de l'eau tiède pendant plusieurs heures
  • 40 g de beurre fondu tiédi ou même de l'huile d'olive vierge extra délicate
  • 3 g de levure sèche de boulanger (ou 8 g de fraîche)
  • une pincée de sel fin

1. Dans un verre, mélanger la levure avec 2 c à s d'eau tiède et laisser agir une dizaine de minutes. 
2. Dans un saladier, mélanger la farine avec le sel, le sucre et la pulpe de potimarron, former un puit au centre et ajouter le mélange de levure. Commencer à travailler (avec le crochet du robot ou une cuillère en bois) en versant peu à peu le lait (il se peut qu'il en faille moins, cela dépend beaucoup de l'humidité de la courge) : on doit obtenir une pâte. Travailler à nouveau jusqu'à ce qu'elle soit homogène et se d"tache des parois. Si trop molle (elle l'est quand même un peu), presque mouillée, ajouter un tout petit peu de farine, si trop sèche ajouter un peu de lait, toujours très graduellement.
3. Verser le beurre fondu et mélanger à nouveau jusqu'à ce que la pâte devienne homogène (elle doit l'absorber). La malaxer encore quelques minutes sur un plan de travail fariné pour la rendre bien souple.
Former une boule, la mettre dans le grand saladier, le couvrir de papier film (pas au contact) et laisser lever dans un endroit tiède à l'abri des courants d'air au moins deux heures. La pâte doit doubler de volume.
4. Reprendre la pâte sur un plan fariné, l'écraser avec le mains pour chasser l'air. Former un rectangle de 30 cm de long et parsemer de raisins égouttés. Rouler dans la pâte, former un pâton de 30 cm de long et le placer dans un moule à cake assez haut un peu fariné. Laisser lever, couvert de papier film ou d'un linge humide pendant au moins une heure. La pâte doit presque dépasser le moule.
4. Préchauffer le four à 200°C (statique) cuire le pain pendant 10 minutes dans la partie basse puis baisser la température à 180°C et cuire encore un quart d'heure environ au milieu du four : la pâte doit gonfler, dorer et un pue sécher. Laisser tiédir  quelques minutes puis démouler sur une grille et faire tiédir. Déguster.
Cette sorte de brioche se garde bien un ou deux jours à température ambiante couverte de papier film.

44 commentaires:

  1. La fan de potimarron que je suis est de nouveau tentée par cette recette ! :-)
    Tu nous as manqué ce week-end à Soissons mais j'espère que tu as pu avancer comme tu le souhaitais ...
    Bises et bonne semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-) Bises et bonne semaine également !

      Supprimer
  2. Oh my God ! quelle belle photo ...
    rien que de la voir, on a du soleil plein les pupilles ; quant aux papilles, elles ne devraient pas être en reste avec une telle recette qui est une excellente façon d'accommoder les citrouilles colossales qui poussent dans certains jardins .
    Dont le mien ...
    merci, Edda, pour cette idée gourmande et bienvenue et excellente journée .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour le message !
      Très bonne soirée

      Supprimer
  3. Meraviglioso!
    sai quanto mi piacciono i lievitati, vero?!? e il cioccolato, anche?

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Edda,

    Ce pain brioché est très tentant. Pensez-vous qu'on peut remplacer le beurre par du fromage blanc ou de la compote de pommes?

    Merci d'avance.

    Aude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Aude,
      Merci pour l'enthousiasme ! Je pense que vous pouvez remplacer (comme indiqué) par de l'huile d'olive... autrement il n'y aura aucune matière grasse et donc il manquera du moelleux. Si vraiment vous souhaitez éviter, peut-être que vous pouvez essayer avec du fromage blanc éventuellement. Pour la compote de pomme, à part le sucre je ne sais ce qu'elle pourrait apporter mais je peux me tromper
      Tenez-moi au courant de vos tests !
      Bonne soirée

      Supprimer
    2. L'enthousiasme est mérité car votre site regorge de recettes succulentes, testées dans ma modeste cuisine : gnocchi, gnocchi sardes, osso bucco, pâte à pizza (mais j'ai du mal à l'étaler, je ne dois pas avoir le coup de main en dépit de mes origines italiennes), cavallucci... et encore bien d'autres à expérimenter (mais il faut trouver le temps). A propos des cavalluci, j'aimerais savoir si on peut les congeler (l'an dernier, je les ai fait juste à temps pour mes cadeaux gourmands de Noël. Cette année, je n'ai pas un emploi du temps aussi clément... donc j'aimerais m'y prendre à l'avance)

      Encore merci pour cette cuisine ensoleillée pleine de partage et de saveur!

      Supprimer
    3. Un grand merci Aude pour ces mots qui me touchent et bravo pour tous vos tests :-)
      Pour la pâte à pizza il faut en effet le tour de main (et je crains que l'adn ne suffise pas ;-) moi-même je ne l'ai pas toujours après des années. Et puis il suffit de penser que les pizzaiolo font ça depuis des années voir des décennies plusieurs fois par jour... donc nous sommes pardonnés :-)
      Pour la cavallucci je n'ai jamais essayé de les congeler, vu qu'ils sont nés comme biscuits secs qui se conservent longtemps (même plusieurs semaines, théoriquement dans une boîte). J'ai juste peur qu'ils ne ramollissent pas vous pouvez tester.
      Belle fin de journée !

      Supprimer
  5. OMG cette recette est carrément dingue ! Je vais la faire pour sur, en remplaçant le lait par du lait de soja et le beurre par de la margarine vu que je suis vegan !
    Les photos sont si belles en plus et ce pain est magnifique, plus qu'appétissant, waouw !
    Je découvre votre blog et je suis très très agréablement surprise, je risque de venir souvent ahahahaha

    Bonne soirée et encore bravo pour cette belle recette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Laura,
      Merci beaucoup pour votre message et bienvenue !!
      Oui en effet cette recette s'adapte bien à une version vegan. Faites-moi savoir si vous testez.

      Supprimer
  6. l On trouve depuis quelque temps une pâte à tartiner noisette plus correcte de la marque Rigono d'Asigo
    victoria

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai elle est très bonne... mais c'est différent :-)
      Après on peut utiliser vraiment ce qu'on veut et pas forcément du chocolat non plus, une marmelade d'orange ou un curd iraient très bien.
      Bonne journée !

      Supprimer
  7. C'est une très belle idée Edda.
    Dis moi, je suppose qu'on peut remplacer par de la purée de potiron? Je sais, je t'embête mais j'ai justement ce qu'il faut dans mon congélateur.
    Bisous et belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Oui bien sûr, comme indiqué, la purée de potiron va bien aussi, l'essentiel c'est qu'elle ne soit pas aqueuse ni fibreuse.
      Bonne journée !

      Supprimer
  8. Bonjour, est-ce possible de faire cette recette en machine à pain ?
    merci d'avance, et bravo pour votre si joli blog...
    clothilde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Clothilde, merci !
      Je pense que oui même si je n'ai jamais essayé.

      Supprimer
  9. Excellente recette déjà testée et délicieuse !!j'avais une butternut qui m'attendait et ne demandait qu'à être dégustée!..ce pain brioché a une très jolie couleur, un bel aspect, et très bon goût!...merci de nous régaler avec vos billets tous les jours!
    Bonne soirée
    Mamijo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle rapidité !! Merci beaucoup pour le retour enthousiaste, cela me fait très plaisir... et merci à vous d'être toujours aussi fidèle et gourmande :-)
      Belle soirée

      Supprimer
    2. Tout le plaisir et pour moi surtout!!merci à vous! Je voulais vous dire qu'il était délicieux aussi avec de la crème de marrons!..il a eu un gros succès, vos recettes sont à suivre les yeux fermés et vraiment quelle satisfaction de les réussir toutes aussi aisément cela est gratifiant en plus! C'est grâce à vos talents multiples de cuisinière, pâtissière, photographe, votre style d'écriture si riche etc etc....bref votre blog est merveilleusement appétissant, instructif, moderne!!..Continuez de nous communiquer autant de bonheur!
      Bonne soirée
      Mamijo

      Supprimer
  10. Bonsoir Edda, moi aussi je viens de faire cette recette et je l'ai goûtée, un vrai régal !!! Un grand merci pour ce partage et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous Marion, je suis ravie !!
      Bonne soirée

      Supprimer
  11. Bonjour Edda!
    Ce pain, pétri mercredi avec un tel plaisir vu la couleur et la texture de la pâte, est un délice!!!
    Rien à changer, les proportions sont impeccables! Un délicieux goûter d'automne, juste grillé, hmmmm....
    Dégusté avec une extraordinaire pâte à tartiner chocolat-noisettes, sans beurre ni lait, à consistance de ganache et que je refais sans cesse: celle de Cléa dans son livre "Pâtes à tartiner"!
    Merci merci merci de la douceur et tout à la fois du sérieux culinaire de votre site, un plaisir à chaque visite. Très belle journée à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille merci à vous, vos mots sont adorables ! Mais surtout je suis ravie que le blog vous inspire et que ce pain vous ait régalés :-)
      Belle journée également !

      Supprimer
  12. Bonjour,

    cela fait quelques temps déjà que je lis votre blog et que je réalise certaines recettes. J'étais curieuse mais un peu sceptique je dois le dire (!) face à cette recette mais elle restera dans mes carnets. Elle est délicieuse, d'une jolie couleur et a bien plus à mon petit garçon de 4 ans. Merci beaucoup pour toutes ces jolies recettes !
    Emeline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Emeline pour vos mots et votre fidélité ! Je suis ravie que le pain vous ait plu et surtout qu'il ait séduit votre petit :-)
      bBelle soirée

      Supprimer
  13. Bonsoir, Attirée par la couleur et l'association, j'ai tenté la recette. Avec une idée derrière la tête : en réserver un ( au congélateur) pour une des tables des fêtes de fin d'année....Alors les cranberries ont remplacé les raisins , pour la couleur ....Aussi beau "en vrai" qu'en photo, il pourra accompagner foie gras et certains fromages qui ont besoin de douceur... Superbe recette merci beaucoup Véronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous Véronique ! Et vous me donnez des idées, je n'avais pas pensé au foie gras ;-)
      Bonne nuit !

      Supprimer
  14. Testé et approuvé ! Merci beaucoup !
    http://www.fishcustard.fr/archives/2014/11/15/30902152.html#c63716617

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Edda,
    Nous nous sommes vues l'année dernière à un cours de cuisine italienne sur Lille. Ca m'avait fait très plaisir de te rencontrer et de cuisiner avec toi. Première fois que je prends ma plume (ou plutôt mon clavier ! ) pour te féliciter de ton blog et de ces recettes à lire en français ou italien suivant mon humeur du moment.
    Ce pain au potimarron (de mon jardin) est délicieux et se déguste aussi bien seul qu'avec un peu de beurre. Je n'ai pas encore trouvé de pâte de noisette sur lille, même au très connu magasin italien. Je ferai donc la crème au chocolat une prochaine fois.
    En attendant, cette recette restera dans mon "carnet de boulange". Encore merci et continue aussi longtemps que possible ce blog qui est toujours source d'idées et met l'eau à la bouche dès le matin.
    Baci e a tanto
    anne-marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Anne-Marie,
      Un grand merci pour ton message chaleureux ! Je garde un excellent souvenir de cette soirée :-)
      Ravie que ce cake vous ait régalé
      Belle soirée et à bientôt

      Supprimer
  16. Bonjour Edda, j'ai fait votre recette et elle est parfaite. Mon pain fut cuit dans un moule à pain de mie et il en est ressorti bien cuit tout doré et surtout il a beaucoup levé formant un beau dôme.Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marion, je suis ravie ! Belle soirée

      Supprimer
  17. Bonjour,

    Abonnée à votre blog que je trouve très gourmand et donc très attirant, je me permets de vous laisser ce commentaire et surtout cette question.

    En début de recette, pour les ingrédients, vous listez :
    350 g de farine riche en gluten (T45 + 1 cs de gluten pur ou gruau ou manitoba) + un peu

    Mais un peu de quoi ?....

    J'ai très envie de tester cette recette qui donne très envie....

    Autre question, si je le fais cuire dans un moule à pain de mie, dois-je mettre le couvercle pendant la cuisson ?

    Merci encore pour vos partages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Merci beaucoup pour le message et la fidélité ! Ravie que le blog vous plaise.
      Le un peu concerne la farine (même ingrédient, même ligne ;-) et elle sert pour le plan de travail.
      Pour le moule à pain de mie, non pas besoin du couvercle si vous souhaitez un côté bombé comme sur la photo.
      Bonne soirée et tenez-moi au courant !

      Supprimer
  18. Bonjour, merci beaucoup pour cette recette, un régal avec du sucre de muscavado et de l'eau à la place du lait. Je l'ai tartiné avec du miel de chataîgner, une tuerie ! Merci ;)

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Edda, de manière générale pourriez-vous résumer juste en-dessous du titre de vos recettes le temps de préparation et le temps de cuisson ? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je trouve le temps, j'y penserai pour les prochaines (pour les anciennes, plus de 2000 c'est difficile ;-)
      Bonne soirée !

      Supprimer
    2. Uniquement pour les futures bien sûr ! Merci.

      Supprimer
  20. J'ai essayé ce pain avec du potiron. Il n'avait pas beaucoup de goût et n'avait pas beaucoup monté : savez-vous pourquoi ? Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Le potiron a déjà moins de goût en soi, plus aqueux que le potimarron qui lui est pâteux (c'est pourquoi je conseille ce dernier ou même une courge butternut ou patidou).
      Après il ne faut pas s'attendre à un goût prononcé de courge (comme dans une soupe par exemple), elle donne surtout une texture, apporte de l'eau et arrière petit goût (en même temps le tout est dilué par la farine etc...). Cela vaut pour toutes les préparations et encore plus dans la boulange quand on a un autre ingrédient (pommes de terre, épinards...)

      Pour ce qui est de la levée, difficile de dire à distance, mais il faut imaginer un peu une brioche légère ou un pain de mie un peu dense.
      Il se peut que cela soit dû à la pesée erronée, à une trop basse température dans la pièce (dans ce cas il faut prolonger la levée), à une farine ordinaire trop pauvre en gluten, au fait que la pâte n'a pas été assez travaillée, à un contact du sel avec la levure, à du lait trop chaud (qui tuerai la levure)... Ce sont des hypothèses possibles.
      Tenez-moi au courant si vous tentez à nouveau !

      Supprimer
    2. Merci pour ces précisions, je vous indiquerai le résultat si je recommence ... avec du potimarron cette fois.

      Supprimer