Bonnes adresses Evénements Italie Recettes de cuisine Voyages

Turin et le Salone del Gusto 2012 avec Garofalo et Gente del Fud (+ 4 bonnes adresses à Torino)

Turin et son Bicerin
Turin, ses cafés et son Bicerin
Versione italiana più giù

Quand on revient d’un voyage en Italie
bref mais riche en découvertes, intense et beau avec les yeux
pétillants on ne sait pas forcément par où commencer. Je suis
rentrée excitée presque comme une enfant.
Je commence donc par Turin et
l’activité au stand des pâtes Garofalo grâce à qui nous avons
découvert ce magnifique salon qu’est le Salone internazionale del Gusto associé à Terra Madre. Le pays
des merveilles des beaux produits, un endroit fabuleux à voir au
moins une fois dans votre vie mais je vous le raconterai dans les
détails dans un billet à part, sinon vous allez vous endormir 😉

1. L’évènement Garofalo au Salone del Gusto

Je suis partie en excellente compagnie (avec Mamina, Anne, Pascale et Silvia) deux jours à Turin pour l’évènement mondial le Salone del Gusto pour, entre autres, cuisiner des pâtes avec Garofalo mais avec des
ingrédients profondément français… pour des italiens. Ne riez
pas. Je vous reparlerai de la recette (d’ailleurs déjà publiée par Pascale), ne vous inquiétez pas.

Garofalo, présente avec un superbe
stand très design sur le salon, nous a en effet invitées dans ce
contexte unique pour faire découvrir aux italiens de beaux produits
français et montrer qu’au fond les pâtes sont des amies
universelles. Elles traversent les cultures.
Ces moments ont été du pur plaisir,
beaucoup de rires, de la gourmandise, de chaleur humaine et cuisinez
pour les autres est toujours source de joie.
J’ai aimé l’élégance, le style du
stand Garofalo… ils ne vendaient pas de pâtes mais offraient des
dégustations (dont les auteurs étaient des bloggueurs, la plupart
italiens sauf nous) pour 30 à 40 personnes à chaque fois tout au long des journées. Ils ont également organisé en dehors du stand des présentations de produits de qualité italiens par des
producteurs et des bloggueurs experts…
Leurs pâtes (pour lesquelles j’ai un faible mais ça vous l’avez compris) étaient les compagnes fidèles des histoires, des savoirs-faire ancestraux des hommes et des femmes qui fabriquent et qui cuisinent dans l’ombre. Une façon de rendre la cuisine vivante et humaine.
Salone del Gusto, démo Garofalo
Salone del Gusto – Stand de Garofalo et démo de pâtes
2. Gente del Fud

Cette manifestation autour des pâtes et des produits se
plaçait dans le cadre d’un projet plus grand que Garofalo a mis en
place avec des bloggeurs culinaires italiens et qui existe depuis un
an en Italie (dont je fais partie) : Gente del Fud. Le titre signifie « gens du food » mais ce
dernier mot est écrit fud (Food + Sud : Garofalo est de Gragnano
comme vous savez 😉

Il s’agit d’un site internet participatif, en
italien, où des bloggueurs rédigent des fiches sur des produits
typiques de leur terroir avec indication de son histoire, des détails
de fabrication… et des adresses de producteurs (la vraie valeur
ajoutée à mes yeux). Ensuite il y a des liens à d’autres sources,
à des recettes avec ce produit…
Je trouve ce projet superbe,
généreux et très utile. Un vrai tableau des excellences italiennes
(principe qui pourrait s’appliquer à tous les pays). Une façon de
valoriser même ce qui est très local, petite production mais qui a
des racines profondes. Voilà comme ça, vous savez tout 🙂
Salone del Gusto avec Niko Romito
Pascale, Anne et moi-même avec le Chef Niko Romito
3. Bonnes adresses à Turin

Mais revenons à la ville de Turin. Une
ville du Nord dans tous les sens du terme, entourée de montagnes, discrète
et élégante. Avec ses belles grandes places typiques du baroque
Piémontais, ses rues calmes, ses brumes aussi…. qui cachent des
endroits somptueux et chaleureux comme ses cafés historiques aux
boiseries en or et ses velours rouges. J’ai adoré ce contraste.

Torino est une ville avec une profonde
culture, je dirais même un croisement de cultures (avec la France
d’ailleurs), une cuisine précise, délicieuse et raffinée.
C’est aussi la ville où sont nés les
cafés comme lieux de rencontres intellectuels. C’est une des villes
du chocolat italien (excellent), de la truffe blanche d’Alba, des
agnolotti et également du célèbre gianduia (qui se prononce
giandouia ;-). C’est le chocolat à base de pâte de noisettes du Piémont
(la tonda gentile), né au début du XIXème siècle pour remplacer le cacao et son beurre très chers et qui
finalement est devenu un produit à part entière d’une gourmandise infinie… 
Si vous avez l’occasion je vous invite vraiment à visiter cette
ville. Je vous livre en passant quelques belles
adresses que nous avons testées :
Trattoria Basta parej
Via Sant’Agostino 23M
Torino
De la cuisine piémontaise
traditionnelle et bien exécutée. Des grissini maison irrésistibles, des délicieux antipasti chauds et froids (dont le vitello tonnato et des
légumes d’une fraîcheur mmm ;-), des ravioli farcis de viande
braisée au vin rouge qui fondent dans la bouche, des tajarin (pâtes à l’oeuf très fines typiques du Piémont), du poulet farci avec une polenta
crémeuse et enfin les desserts classiques comme la panna cotta, la
bonet (dont je vous reparlerai), la crostata
Via Po n. 8
Torino
Un endroit calme et ancien (il date de 1780) avec de beaux velours
rouges où j’ai dégusté la boisson typique : le bicerin (qui signifie
petit verre). Un verre à trois couches : du chocolat, du café et de la crème chantilly qui existe paraît-il depuis le XVIIIème siècle et était dégusté par la noblesse. Que
demander de plus ?
Via Lagrange 1A
ou Via Cagliari 15B
Torino
Le meilleur (à mes yeux) fabricant
artisanal de gianduiotti, de pâte à tartiner aux noisettes, de petits chocolats toujours à base gianduia : les cremini
Je me suis régalée et j’en ai
rapporté.
Eataly à Turin.
Via Nizza 230/14
Torino
Le premier né en Italie. Je vous ai
déjà parlé de Eataly à Rome. Le concept est le même mais avec
plus de produits du Piémont et un mélange restaurant produits très
intéressant. Nous y avons mangé une excellente pizza,
crousti-moelleuse comme il se doit 😉
Et voilà, à la prochaine avec une
ballade au coeur du Salone de Gusto. Le règne des gourmands 🙂
Un immense merci à Garofalo et toute
son équipe pour l’organisation impeccable (pas facile de gérer des
dizaines d’évènement et des centaines de personnes), leur chaleur
et leur bonne humeur.
Et puis merci à mes compagnons de
voyage : Mamina, Pascale, Silvia (un merci spécial pour nous
avoir guidées dans Turin) et Anne. Je vous invite d’ailleurs à lire leurs
billets respectifs.
Et enfin merci M. Mamina pour les
photos avec le grand Chef Niko Romito et de nos pâtes.
Torino
Le charme de Torino et ses brumes
Versione italiana

Ecco dopo un viaggio breve ma intenso
Parigi-Torino al Salone del Gusto e l’avventura Garofalo e Gente del Fud beh non si
sa bene da dove cominciare.
Vero, sono stata molto chiacchierona nella versione francese… perdonate quindi se sarò breve qui,
semplicemente perché mi sono dilungata sullo stand Garofalo, sul
concetto di Gente del Fud e sulla bella Torino.
Con le mie compagne francesi siamo
andate a cucinare pasta in Italia con ingredienti francesi. Le ho
coinvolte così per gioco e davanti ai futuri assaggiatori ci
sentivamo un po’ comiche. Per fortuna la pasta (vi riparlerò delle
ricetta) è stata apparentemente gradita o comunque è stata mangiata
😉
Lo stand Garofalo (lo dico per chi non
c’era gli altri immagino siate d’accordo con me 😉 era stupendo: un
design elegante ma anche un po’ ironico come sanno fare loro, uno
staff impressionante con il sorriso e una padronanza di tutto. Tanto di cappello. Il buon umore di tutti, da Emidio (sempre mitico),
Rita, Luca, Giorgio, Flavia, Piero, Laura, gli Chef … Tutto perfetto!
Senza parlare degli eventi fuori stand: presentazione di prodotti a seconda delle regioni e assaggini. Una
bellissima animazione e un modo per valorizzare i produttori, la
loro storia e le loro antiche competenze.
Per non dilungarsi del Salone del Gusto,
il paese dei balocchi di cui vi riparlerò nei dettagli.
In tutto questo divertimento ho
comunque un rammarico, anche se ho incontrato qualcuno di voi con
grande gioia: non aver salutato e abbracciato chi volevo e non aver
portato un camion per caricare tutti i prodotti. Spero quindi che ci sarà un’altra
occasione per incontrarci 🙂
Infine due parole su Torino: discreta,
elegante che nasconde un cuore caldo nei suoi caffè-salotti di
velluto. Amo molto la cucina piemontese, sapori precisi, semplici ma
raffinati con prodotti veramente eccezionali (più sù avete qualche
indirizzo torinese, se ne conoscete altri da consigliarmi li prendo
volentieri).
E naturalmente non posso non
ringraziare profondamente tutto lo staff della Garofalo che ha
realizzato una grande cosa, messo sù uno stand tra i più belli,
eventi interessanti e giocosi… e soprattutto creato un’atmosfera
unica. Un viaggio così non si dimentica.
Alla prossima con un giretto
goloso e buon inizio settimana!

14 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer