mardi 17 juin 2014

Namoura, gâteau libanais de semoule à la fleur d'oranger ou à la rose

Namoura, gâteau de semoule et fleur d'oranger
Namoura
Les gâteaux de semoule traversent toute la Méditerranée, c'est vraiment le leitmotiv dans la catégorie desserts. J'aime leur texture un peu dense, moelleuse, savoureuse et surtout ce parfum subtil donné par le sirop floral, d'eau de fleur d'oranger ou de rose. Des gâteaux festifs, à l'ancienne, qui se transportent et se conservent bien.
Pour rester dans l'atmosphère du Proche-Orient, après la moussaka, je vous propose la namoura (ou les namouras si on pense à de petits gâteaux) un gâteau de semoule (ici avec de l'eau de fleur d'oranger et de la pâte de sésame) typique libanais qui trouve des cousins dans de nombreux pays voisins. Il suffit de penser à la basboussa égyptienne, à la revina grecque, au gâteau de semoule, amandes et toujours grecs que se trouve dans mon nouveau livre Cuisiner les produits méditerranéens ou bien au migliaccio dolce napolitain (gâteau de semoule, ricotta et citron) ou à la halva de semoule (commune à beaucoup de pays pour arriver jusqu'en Inde...). Et pourtant, même s'ils se ressemblent, selon les pays et les traditions familiales, on y rencontre de nombreuses petites différences. 

Dans la plupart il y a du yaourt, dans certains aussi des oeufs, du beurre ou des amandes, des pistaches ou même de la poudre de coco. Dans d'autres (notamment les versions libanaises), il y a souvent de la pâte de sésame en plus ou moins grande quantité, mélangée ou pas au beurre fondu. Et même le sirop peut être à la rose ou à la fleur d'oranger. De quoi nous faire tourner la tête.
Ici ce sont des petites bouchées caractérisée par l'absence d'oeufs et de beurre remplacé par la pâte ou purée de sésame. Pour la recette (avec quelques modifications personnelles, dont la diminution du sucre), je me suis inspirée de celle de Linda Louis issu de son livre qui vient de sortir Liban, épicerie du monde (que je vous recommande, bien fait et on y apprend plein de choses sur certains ingrédients typiques mais souvent méconnus). En fait j'étais intriguée surtout par l'absence de beurre (qui est là la plupart du temps) remplacée totalement par la pâte de sésame. Cette dernière laisser un léger arrière-goût très agréable, adouci par le sirop à la fleur d'oranger et qui rend finalement la bouchée originale.
Je venais en plus de trouver chez mon marchant d'épices au marché, une superbe eau de fleur d'oranger artisanale (et vraie, avec des fleurs ;-) tunisienne.
Très bon et nourrissant :-)

Namouras, gâteaux libanais de semoule, sésame et fleur d'oranger (ou rose) (pour 30 à 40 de pièces)

Pour la pâte :
  • 380 g de semoule fine de blé dur
  • 280 g de yaourt nature de chèvre, brebis ou de vache un peu égoutté
  • 170 g de sucre
  • 100 g de purée de sésame blanche (tahini) + un peu en magasin bio ou épiceries orientales ou grande surface
  • 5 à 6 cs d'eau de fleur d'oranger ou 4 de rose (la quantité dépend de la qualité et de l'intensité) de qualité (voir ce billet)
  • 1 càc bombée de bicarbonate
  • une trentaine d'amandes entières (à monder en les plongeant dans de l'eau bouillante pendant 30 secondes puis en retirant la peau ou bien à utiliser telles quelles)
Pour le sirop :
  • 30 cl d'eau
  • 200 g de sucre
  • 100 g de miel (j'ai utilisé celui d'oranger)
  • 5 cs d'eau de fleur d'oranger ou 4 de rose


1. Préparer le gâteau plusieurs heures à l'avance voire la veille. Dans un saladier, mélanger le yaourt avec le sucre, la pâte de sésame, l'eau florale et la semoule tamisée avec le bicarbonate. On doit obtenir une pâte moelleuse. La faire reposer une heure à température ambiante, couverte.
2. Préchauffer le four à 180°C. Badigeonner un moule rectangulaire ou rond d'un peu de pâte de sésame (pour éviter que le gâteau n'attache) puis y verser la pâte de semoule à 3-4 cm d'épaisseur environ. Lisser la surface avec la paume de la main un peu humide. À l'aide d'un couteau huilé former des losanges ou des rectangles dans la pâte et poser au milieu une amande entière. Laisser cuire pendant 30 à 40 minutes (ce dépend du four et de l'épaisseur de la pâte du gâteau). Le gâteau doit dorer mais rester encore moelleux.
3. Pendant ce temps, préparer le sirop. Porter à ébullition l'eau avec le sucre et le miel et laisser frémir 3 minutes le temps que ces derniers fondent. Éteindre et ajouter l'eau de rose ou de fleur d'oranger (éventuellement goûter pour vérifier si c'est assez parfumé, avec la chaleur cela se perd un peu). Laisser tiédir.
4. Sortir le gâteau du four puis y verser tout le sirop et laisser reposer dans le four éteint 15 minutes. Garder ensuite à température ambiante 3 à 4 heures avant de déguster ou même toute la nuit (c'est encore meilleur). Couper en gâteaux individuels (toujours avec un couteau huilé) et servir
Ils se conservent bien 3 jours, recouverts de film alimentaire.

8 commentaires:

  1. J'adore ça! Un délice. Le tien est vraiment très tentant.

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  2. Intéressantes ces douceurs, je garde la recette sous le coude

    RépondreSupprimer
  3. c'est un intéressant gâteau libanais semoule fleur oranger rose .
    c'est un bon article.
    merci pour le partage.

    RépondreSupprimer
  4. Très joli ! Je vais essayer de faire aussi bien pour un cocktail sucré-salé.

    RépondreSupprimer
  5. Oh j'adore promis je teste dès que je trouve une bonne pâte de sésame!!!.. Nous avons beaucoup aimé le gâteau aux amandes p 202, en version fleur d'oranger, un délice! Ainsi que le migliaccio dolce napolitain à la ricotta, des saveurs délicieuses qui dépaysent, un pur bonheur!...
    Merci et belle soirée à vous!

    RépondreSupprimer
  6. Tu es formidable de trouver encore le temps d'écrire...et de cuisiner. Reposes toi bien, jolie maman! Un petit clin d'oeil pour toi, lundi, sur le blog avec la si gourmande burrata! Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Edda!
    Je vais tester cette recette!
    Mais sur quel marché (parisien?) as-tu réussi à dénicher une eau de fleur d'oranger artisanale?? :)

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cette recette : je m'en suis inspirée pour le Foodista Challenge #17 !
    http://chachoualacreme.blogspot.fr/2016/03/namouras-libanais-la-fleur-doranger.html

    RépondreSupprimer