mercredi 7 décembre 2016

Biscuits épicés au cacao pour Noël

Biscuits épicés au cacao pour Noël
Biscuits épicés au cacao pour Noël
Encore des petits biscuits festifs et gourmands... aux épices et au cacao sur l'idée d'un pain d'épices (à par le cacao, l'intrus). Saveur profonde de cacao, qui rencontre avec joie les épices, une texture croustillante légèrement rustique qui se laisse habiller par une petit fil de chocolat blanc. Que de belles promesses... pour des étoiles dans les yeux, des enfants et des grands :-)

La pâte est classique de par ses ingrédients de base et son procédé (j'utilise celui de la pâte sucrée, version pâtissier et je la trouve extra). Ce qui change ce sont justement les petits parfums en plus qui rendent le biscuit original, aux saveurs de Noël et très apprécié ici à la maison.
Comme nombre de biscuits, c'est facile, vous pouvez vous y prendre à l'avance la pâte prend 5 minutes à préparer) et ils se conservent bien.
Et pour la déco (non obligatoire mais si bonne), je suis sûre que vous serez plus habiles que moi.
Biscuits aux épices et au cacao
Biscuits aux épices et au cacao
Biscuits aux épices et au cacao (pour une cinquantaine de pièces)

Préparation : 20 min + 1 h de repos
Cuisson : 20 min

  • 200 g de farine ordinaire (T55 ou T65)
  • 100 g de farine de seigle (ou bien de la farine d'épeautre T70 ou que de la farine ordinaire)
  • 140 g de sucre de canne blond ou intégral (type Panela)
  • 160 g de beurre (ou un mélange de 100 g de beurre doux et 60 g de beurre demi-sel, c'est meilleur) un peu mou
  • 20 g de cacao en poudre non sucré
  • 1 oeuf entier un peu gros (55-60 g sans la coque)
  • 1 càc généreuse de miel de sapin ou de forêt
  • le zeste finement zesté d'une petite orange non traitée et avec la peau épaisse
  • épices : 1 càc de quatre épices ou d'apices à pain d'épices (recette maison ICI), 1 càc de cannelle en poudre, une pincée de gingembre en poudre ou de coriandre
  • 100 g environ de chocolat blanc fondu pour décorer (facultatif)

1. Tamiser les farines avec les épices et le cacao.
2. Dans un saladier ou le bol d'un robot, mélanger avec une cuillère, fouette ou le crochet feuille, le beurre avec le sucre, le zeste d'orange et miel afin d'obtenir une sorte de crème. Incorporer l'oeuf puis le mélange de farines. Travailler très rapidement, juste le temps de tout mettre ensemble et d'obtenir une pâte homogène, un peu molle, sans traces de beurre (avec cette méthode de toute façon, il n'y a pas de risques ;-).  Si la pâte devait être légèrement sèche (cela dépend des farines) ajouter 1 càs d'eau (mas attention à ne pas en mettre plus autrement la pâte devient dure et s'effrite ensuite), il faut juste lier le tout et ne pas chauffer la pâte. Voir mes conseils sur la pâte sucrée.
3. Former un disque aplati, le couvrir de film alimentaire et le garder au frais au moins une heure.
Préchauffer le four à 170°c (chaleur tournante) ou 180°C (chaleur statique).
Sortir la pâte du frigo et laisser se détendre quelques minutes à température ambiante (elle sera un peu dure c'est normal).
4. Prélever la moitié de la pâte (s'il fait chaud dans la cuisine, garder le reste de pâte au frais) et l'étaler sur le plan de travail légèrement farine (ainsi que le rouleau) ou entre deux papiers cuissons à 4 mm d'épaisseur. À l'aide d'un emporte-pièce, former des biscuits et les poser sur une plaque recouverte de papier cuisson. 
5. Enfourner pendant une dizaine de minutes. Il doivent devenir plus fermes mais pas complètement (ils vont devenir plus croustillants en refroidissant). Voir mes conseils pour cuire les biscuits. Les transférer sur une grille et laisser refroidir.
6. Pendant leur cuisson, étaler le reste de pâte et procéder de même : poser les biscuits sur une plaque (froide) recouvert de papier cuisson puis enfourner quand les autres biscuits sont prêts, laisser refroidir sur une grille.
7. Quand ils ont bien refroidi, faire fondre le chocolat blanc au bain-marie ou au micro-onde. Laisser légèrement figer (il ne faut pas qu'il soit trop liquide mais plutôt fluide presque un peu ferme) et transférer dans une poche avec une petite douille lisse (ou sans douille et un tout petit trou).
Décorer les biscuits avec le chocolat (sur les bords, des pois..., ne pas couvrir totalement pour avoir les deux contrastes) et laisser refroidir et raffermir, à température ambiante ou bien au frais.

Conseils :
- Conservation : ces biscuits se conservent deux semaines dans une boîte en fer ou hermétique (voire un mois sans le glaçage au chocolat). Faire bien attention à les mettre dans un endroit sec et frais.
- La pâte crue se conserve un jour au frais et on peut aussi la congeler. Dans ce cas, la faire décongeler une nuit au frais
- Parfums : sur le base d'une pâte à biscuits classique, j'ai voulu reprendre les parfums et les saveurs du pain d'épices mais avec une touche de cacao. C'est pourquoi vous y retrouvez le farine de seigle (elle donne un peu côté un peu brut parfait avec le cacao), du sucre de canne (côté chaud) et un soupçon de miel (voir plus bas). Et bien sûr il y a les épices. Là aussi libre à vous d'adapter les types et les quantités en essayant d'en prendre de qualité. En principe il faudrait les moudre minute pour plus de parfum (mais je ne l'ai pas fait car plus pratique ainsi mais il en faut un peu plus).
L'orange apporte un plus fruité mais si vous souhaitez une saveurs plus brute et profonde d'épices, omettez-la
- Miel : c'est un plus, non obligatoire mais il va apporter un côté plus chaud, un très léger parfum et permettre de retenir l'humidité. N'en mettez pas plus car comme expliqué dans mon billet sur le miel, vous perdre le côté croustillant un peu comme dans ces biscuits aux châtaignes. Ici il est important.
- Sucre : ces biscuits ne sont pas très sucrés (notamment du fait de la présence du cacao), c'est pourquoi le glaçage lui sied bien
- Glaçage : là aussi pas d'obligation (j'ai d'ailleurs fait avec et sans) mais non seulement c'est joli mais en plus la douceur du chocolat est parfaite avec les épices et moins sucrée qu'un glaçage au sucre. Cela étant dit, si vous êtes plus à l'aise (et d'ailleurs il se manipule beaucoup mieux que le chocolat) vous pouvez opter pour un glaçage royal comme sur ces étoiles à la cannelle.

10 commentaires:

  1. Ils sont bien jolis ces petits biscuits !

    RépondreSupprimer
  2. Mmmmh, ça me fait penser aux "Bruns de Bâles" qu'on trouve en Suisse. Bien hâte de tester ceux là !

    RépondreSupprimer
  3. L'équilibre des goûts est parfait.
    Merci beaucoup d'avoir partager cette magnifique recette. Je vais la garder précieusement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci à vous Dorothée pour le retour, ravie qu'ils vous aient plu !

      Supprimer
  4. Recette testée, et amplement approuvée ! J'ai juste remplacé les zestes d'orange par des zestes de clémentine corse. Ils seront parfaits en cadeaux gourmands :) Merci pour cette recette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Alex pour le retour, ravie !

      Supprimer
  5. Faut-il cuire le biscuit avec le glaçage royal si on choisit cette option?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Alix,
      Non, on le mets quand les biscuits sont cuits et refroidis.

      Supprimer
  6. Nous sommes fans de ces petits biscuits que j'ai faits et pour Noël et pour le 1er de l'an !! Merci pour cette recette ! J'ai hâte de tester les biscuits craquelés au citron qui sont juste dessous dans la rubrique biscuits !

    RépondreSupprimer