Apéritif & antipasti Biscuits & mignardises Cadeaux gourmands Recettes de cuisine

Biscuits apéritifs aux pistaches et à la farine de Kamut (sans beurre)

Sablés apéritif à la pistache
Sablés salés aux pistaches
Versione italiana più giù

Les biscuits apéritifs ou les sablés
salés sont toujours bienvenus. Je trouve qu’ils sont accueillants,
très faciles à faire et ils mettent de bonne humeur. Souvent, ils
se laissent tranquillement manger sans faim (et sans fin ;-). Il y en
a plusieurs sur le blog : sablés aux amandes et parmesan, bâtonnets au pecorino, sablés au maïs, grana et huile d’olive
Ceux-là sont tous verts et quelque
part très méditerranéens grâce aux pistaches (toujours ma pâte chouchou utilisée avec succès pour une glace et un sorbet à la pistache) et à la farine de Kamut.
Bon d’accord Kamut est en fait une
marque américaine de blé de la variété Khorasan. Appélé aussi
blé géant (il est de 2 à 3 fois plus gros que le blé ordinaire),
blé du prophète, il existe depuis la nuit des temps et est
apparemment né dans la lune fertile. C’est un type de blé dur… et là
nous revenons en Italie. J’ai même découvert que presque la moitié
de la production du blé Kamut est achetée par l’Italie, ça ne
m’étonne pas !
Le blé de Khorasan est arrivé aux États Unis en 1949
et a commencé à être cultivé à partir des années 50′. Puis il
rentre dans la fabrication des produits diététiques et ensuite dans
l’usage normal (ouf). La marque Kamut a été déposée en 1990. Il est très nourrissant et est cultivé de
manière biologique (en fait, c’est grâce à sa résistance naturelle que
c’est possible ;-). On vend entre autre aussi des pâtes alimentaires à la farine de Kamut.

Pour revenir aux biscuits, ils ont un
goût subtil de pistaches (léger) et de cette farine (un peu de
noisette). Pour une fois, je n’ai pas voulu ajouter de fromage afin de
bien sentir le reste. Délicats et simples, ils sont très agréables
à manger avec des petits dips de légumes ou un cocktail.
Sablés salés aux pistaches et farine
de Kamut
(pour une vingtaine)
– 80 g de farine de Kamut (ou à défaut
de semoule très fine de blé dur)
– 50 g de farine
– 50 g de pistaches en poudre (on peut utiliser celle-ci ou les mixer soi-même) + un peu
entières
– 50 g de pâte de pistache pure (j’ai
utilisée celle de Les deux Siciles)
– 2 cs d’huile d’olive
– 1 oeuf entier (50 g)
– sel, fleur de sel, poivre noir du
moulin
1. Mélanger les farines avec la poudre de
pistaches et une pincée de sel et de poivre. Ajouter la pâte de
pistache et l’huile d’olive. Incorporer l’oeuf et travailler
rapidement jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène (si besoin
ajouter 1 à 2 cs d’eau). Ajouter quelques pistache dans la pâte,
former une boule, l’écraser puis recouvrir de papier film. Laisser
reposer au frais une heure (on peut aussi la congeler)
2. Préchauffer le four à 180°C. Étaler
la pâte sur du papier cuisson à 3 mm environ. Donner une forme à
l’aide d’un emporte-pièces (j’ai utilisé celui des calissons 😉
puis les poser sur une plaque recouverte de papier cuisson. Passer 5
minutes au frais. 
3. Saupoudrer de fleur de sel et cuire un quart
d’heure environ. Les biscuits doivent légèrement colorer, il
durciront en refroidissant. Laisser tiédir sur une grille.
Il se gardent bien un jour dans une
boîte.
Versione italiana
I biscottini salati non richiedono un
grande appetito, aprono il pasto (o l’aperitivo) mettono di buon
umore e sono anche simpatici.
Ve ne ho infatti proposti parecchi sul
blog: con mais e Grana, con pecorino e grano arso, con mandorle e Parmigiano
Questi qui sono quasi più spartani,
puri con i pistacchi (la mia pasta di Bronte) e la farina di Kamut.
Ecco si tratta di una marca americana che coltiva un antichissimo
grano, il Khorasan nato in Medio Oriente nella notte dei tempi. Un
grano duro chiamato gigante o del profeta molto resistente, nutriente
(e buono) ma poco produttivo quindi per un po’ anche dimenticato. È
arrivato negli Stati Uniti un po’ per caso nel 49′ e poi è stato
coltivato e la marca depositata.
Tornando ai biscottini, hanno un sapore
semplice un piccolo retrogusto di pistacchi e un buon sapore della
farina di Kamut (leggermente noccioloso ;-). Molto piacevoli per
accompagnare salse di verdure o un cocktail.
Biscottini salati ai pistacchi e farina
di Kamut
(per una ventina)
– 80 g di farina di Kamut (o di semola
rimacinata du grano duro)
– 50 g di farina
– 50 g di pistacchi in polvere (tritati)
+ un po’ interi
– 50 g di pasta di pistacchio pura (ho
usato quella di Bronte importata da Les deux Siciles)
– 2 cucchiai d’olio d’oliva
– 1 uovo intero (50 g)
– sale, fior di sale, pepe
1. Mescolare le due farine con i pistacchi
in polvere, un pizzico di sale e di pepe. Aggiungere la pasta di
pistacchio e l’olio d’oliva. Incorporare l’uovo e lavorare
rapidamente fino ad ottenere un impasto liscio ed omogeneo (eventualmente aggiungere 1 o 2 cucchiai d’acqua). Aggiungere i pistacchi interi, formare una palla e schiacciarla.
Coprire di pellicola e mettere in frigo per un’ora.
2. Scaldare il forno a 180°C. Stendere la
pasta sur carta forno a 3 mm circa di spessore. Formare dei
biscottini con un copapasta. Mettere su un placca coperta da carta
forno e lasciar in frigo 5 minuti. 
3. Cospargere di fior di sale.
Cuocere per un quarto d’ora circa (anche meno). I biscotti devono
appena colorirsi. Far raffreddare su una grattella (diventeranno più
croccanti).
Si conservano bene per un giorno in una
scatola.

12 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer