Brioches Brunch Pain Recettes de cuisine Recettes du monde USA

Brioche roulée au sirop d’érable et aux noix de pécan

Brioche roulée au sirop d'érable et aux noix de pécan
Brioche sirop d’érable et noix de pécan
Cette brioche roulée au sirop d’érable et aux noix de pécan est un de mes derniers péchés mignons. J’en salive rien que d’y penser et je pourrais me reservir de nombreuses fois. Si gourmande et si invitante !
Cette base de brioche est pour l’instant ma préférée et facile à réaliser. Très moelleuse et légère au palais 😉
Je l’ai imaginée en partant de ma couronne de brioche des rois à la fleur d’oranger, avec bien sûr des modifications en hommage à mes lectrices canadiennes qui m’ont demandé une brioche au sirop d’érable (ingrédient dont je raffole en passant). C’est chose faite et c’est un régal.

Du coup j’ai vraiment traversé l’Océan en réalisant des rolls et en introduisant également des noix de pécan.
À défaut de pouvoir vous inviter tous chez moi, je vous suggère de la tester… chez nous elle n’a pas fait long feu !
Brioche roulée (rolls) au sirop d'érable et aux noix de pécan
Brioche roulée (rolls)  au sirop d’érable
Brioche roulée (rolls) au sirop d’érable et aux noix de pécan (pour 6 à 8 personnes)

Petit levain :

  • 200 g de farine pour brioche (forte et de qualité type gruau, manitoba, bonne T45… voir ce billet)
  • 14 cl d’eau ou du lait frais entier tiède
  • 5 g de levure sèche de boulanger (ou 15 g de fraîche)
  • 1 càc de miel doux
 
Pâte :
Petit levain précédent +
  • 200 g de farine à brioche ou à pain + un peu
  • 120 g de farine T65
  • 100 g de beurre coupé en dés et à peine mou  + 30 g pour la farce
  • 100 g de sirop d’érable
  • 30 g de sucre de canne
  • 30 g de noix de pécan en poudre  (mixées)
  • 8 g de sel fin
  • 3 oeufs entiers (160 g)
  • une grosse pincée de cannelle
  • lait frais et sirop d’érable pour la finition, dorure et sirop
  • noix de pécan concassées (80 g environ) pour la farce
 
1. Dans un saladier ou la cuve d’un robot, mélanger tous les ingrédients secs du petit levain. Ajouter ensuite l’eau mélanger pendant 5 minutes environ le temps que la pâte devienne bien souple et se détache des parois (elle est un peu collante c’est normal). Couvrir le saladier de film alimentaire et laisser lever dans un endroit tiède (dans l’idéal 25°C) sans courants d’air pendant une heure environ. La pâte doit doubler de volume.
2. Ajouter à cette pâte les deux farines, le sirop d’érable, la cannelle, la poudre de noix, le sel et pétrir. Incorporer un à un les oeufs (attendre que le précédent soit absorbé) et continuer de pétrir 5 à 10 minutes environ afin que la pâte devienne très souple (elles doit former des sortes de cordes un peu collantes) et se détache des parois. Si elle est trop collante (cela dépend des farines) ajouter 1 à 2 cs de farine, pas plus. Si par contre elle est un peu sèche (cela dépend des farines) ajouter un peu d’eau et travailler encore. 
3. Incorporer tout en travaillant la pâte en 3 fois le beurre par petites quantité et attendre qu’il soit absorbé. Pétrir jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Former une boule et couvrir de bol ou le saladier de film alimentaire. Laisser lever une heure environ dans un endroit tiède : la pâte doit doubler de volume.
4. Renverser la pâte sur la plan de travail, l’écraser légèrement avec les poings de manière à chasser un peu l’air incorporé. Étaler la pâte à 2 cm d’épaisseur en forme de rectangle, étaler dessus le reste de beurre (30 g) ça et là. Saupoudrer avec le sucre de canne et les noix de pécan. Rouler dans le sens de la longueur pour former un saucisson. Le diviser en deux, le couvrir de film alimentaire et garder au congélateur pendant 20 minutes.
5. Sortir un saucisson et le couper en 12 tranches égales (ou 6 si l’on souhaite aller plus vite). Les poser dans un moule rectangulaire couvert de papier cuisson trois par trois un peu séparées (elle vont prendre du volume).  Procéder de même avec le reste de pâte ou la garder au congélateur.
6. Couvrir le moule de film alimentaire et laisser lever dans le four éteint pendant 30 minutes environ (voir un peu plus). les rouleaux doivent presque doubler de volume. Retirer du four et enlever le film.
7. Préchauffer le four à 220°C (statique). Badigeonner la surface de la pâte avec un peu de sirop d’érable mélangé à un peu de lait. Enfourner pendant 10 minutes dans la partie basse (si le dessus colore trop vite couvrir de papier cuisson). 
8. Baisser la température à 200°C et laisser cuire encore une dizaine de minutes. Les brioches doivent colorer (blond foncé et caramélisé légèrement sur le dessus mais pas trop). 
Sortir du four, arroser encore avec du sirop d’érable et laisser à peine tiédir avant de déguster.
Conseils :
– La brioche est délicieuse tiède mais elle se conserve bien un jour à température ambiante recouverte de film alimentaire
– Si vous n’avez pas le temps de tout faire de suite ou l’on souhaite ces brioches chaudes pour le petit déjeuner, je vous conseille de congeler le saucisson (donc après la première levée), puis de le faire décongeler une nuit au frais et ensuite de le couper (ou bien on peut le couper encore congelé) et de le faire lever les brioches une vingtaines de minutes à température ambiante avant d’enfourner.
– Le rouleau de brioche se conserve au congélateur une semaine
– Vous pouvez aussi faire cuire les brioches dans des moules à muffins mais attention car elles lèvent plus vite au four et la surface risque de colorer très rapidement.
Brioche roulée au sirop d'érable et aux noix de pécan
Brioche roulée au sirop d’érable et noix de pécan

21 Commentaires

    • Merci beaucoup ! Oui la brioche en général est congelable cuite, notamment quand elle est simple, donc non farcie (même si je préfère toujours la cuire quand j'en ai besoin, je trouve que la texture et le goût sont meilleurs).
      Je n'ai pas essayé avec cette recette, tenez-moi au courant si vous tentez.

  • J'en salive ! Nous adorons les rolls de toutes sortes, sirop d'érable et noix de pécan, on atteint presque le paradis… Ma fille vient de me rapporter du sucre d'érable et des flocons d'érable, je crois que je vais essayer avec !

  • Bonsoir Edda,

    J’ai une question concernant le déroulement de la recette en cas de congélation : après avoir placer les saucissons au congélateur un soir pour ne faire cuire la brioche que pour le lendemain midi, pouvez-vous me préciser comment je dois procéder pour la suite de la recette :
    – je place le saucisson congelé toute la nuit et la matinée au frigo, je le coupe en tranche puis laisse les tranches 20 mn à l’ambiante, puis 30 mn dans le four éteint avant cuisson. Ou alors idem mais sans le passage dans le four éteint ?
    – Ou bien je place le saucisson que le matin même au frigo pour le cuire en fin de matinée ? Mais là encore dois-je faire uniquement la mise à température ambiante de 20mn, ou 20 mn ambiant + 30 mn dans le four éteint avant cuisson ?
    – Ou conseillez-vous un autre mode opératoire ? ;o)
    Question complémentaire concernant la mise à température ambiante de 20mn, est-ce que le critère au delà de la durée de 20 mn et là aussi le fait que les tranches doublent de volume ?

    D’avance merci pour vos éclaircissements et désolé pour ce mail un peu long…

    Lionel

    • Bonjour Lionel,

      Alors,
      Option 1. sortez les saucissons du congélateur le matin, laisser légèrement décongeler (une dizaine de minutes autrement c’est trop dr à découper) puis découpez les tranches, placez-les dans le moule, couvrez de film alimentaire et faites décongeler/lever dans le four éteint (ça protège) pendant plusieurs heures (au moins 2h cela dépend de la température externe).
      Option 2. Mettez le saucissons congelés au frigo le matin une ou deux heures, puis découpez, mettez dans le moule et laissez lever à température ambiante (dans le four éteint ou à température ambiante, je préfère la première option) au moins deux heures.
      Option 3 (celle que j’adopte le plus). Je sors le saucisson congelé le soir, je découpe les tranches (en attendant un peu afin qu’il ne soit pas trop dur, vous pouvez aussi le passer 30 secondes au micro-ondes), je mets dans le moule, je couvre (souvent je badigeonne déjà) et je mets dans le four éteint tout e la nuit. Le lendemain matin (dans ce cas vous aurez des brioches le matin), je retire du four, je réchauffe ce dernier et puis j’enfourne.

      Pour la levée, le critère est toujours l’aspect, car le temps peut varier en fonction de la température extérieure.

      Bonne brioche !

  • Bonsoir Edda,

    Je vous remercie pour vos précieux conseils ! Nous avons déguster le « premier saucisson » et nous nous sommes régalés.Nous suivrons vos recommandations pour décongeler et cuire le deuxième. Nous avons juste trouvé l’étape où l’on roule la pâte délicate : nous avons suivi la recette et obtenu une épaisseur de 2cm mais nous pensons avec le recul que le rapport longueur/ largeur de notre rectangle n’était pas optimal. En tout cas nous étions « loin » du nombre de tour que l’on peut voir sur vos photos. Pensez-vous qu’il est envisageable d’étaler plus finement la pâte (1cm par exemple) ou il est préférable de rester autour de 2 cm ?

    Lionel

    • Merci à vous Lionel !
      Oui je vous conseille alors d’étaler plus finement. Une astuce : mettez la pâte un peu au réfrigérateur avant de l’étaler, ce sera plus facile.
      Bonne brioche !

Commenter

Partagez
Tweetez
Enregistrer