Brunch Recettes de cuisine Recettes de fêtes

Cake au miel (sans laitages)

Cake au miel (sans laitages)
Cake au miel (sans laitages)
Voici un cake tout moelleux et léger au miel parfait pour l’heure du thé ou le petit déjeuner. Si vous aimez le miel il est vraiment pour vous, tout doux et gentil, bien différent d’un pain d’épices ou de ce gâteau moelleux au miel (plus dense et rustique et que j’aime beaucoup !).
Sans laitages, il est aussi très très facile à réaliser, en gros vous devez juste mélanger (même pas fouetter ou mixer, pratique non ?).

Il a une saveur profonde de miel, presque d’antan et c’est lui qui va contribuer à garder l’humidité et le moelleux.
Un gâteau de grand-mère avec en plus la touche du thé.
Cake ou gâteau moelleux au miel (sans laitages)
Cake ou gâteau moelleux au miel (sans laitages)
Gâteau ou cake bien moelleux au miel et au thé ou à la camomille (pour 6 personnes, un moule à cake moyen)

Préparation : 10 min
Cuisson : 30 min

  • 120 g de miel délicat ou de caractère mais de qualité (j’ai utilisé un miel d’Eucalyptus mais un miel d’agrumes, de montagne ou d’acacia, plus neutre, convient aussi) voir mon article sur le miel
  • 100 g de farine ordinaire (T55 ou T65)
  • 50 g de poudre d’amandes (ou de farine ou de farine de grand épeautre)
  • 40 g de sucre en poudre ou de sucre de canne
  • 20 cl d’eau
  • 6 cl d’huile délicate (huile d’olive vierge extra délicate ou une huile de pépins de raisins par exemple)
  • 2 bonnes càs (ou 2 sachets) de bon thé parfumé, de tisane parfumée ou de camomille*
  • 1 oeug entier (50 à 60 g sans la coquille)
  • 1/2 càc (2 g environ voire un peu moins) de bicarbonate alimentaire ou de levure chimique
  • le zeste d’un citron jaune non traité ou la pulpe d’une gousse de vanille.

1. Préchauffer le four à 160°C (chaleur tournante ou 150°C chaleur statique). Tamiser la farine avec la poudre d’amandes et la levure. Tapisser un moule à cale avec du papier cuisson légèrement mouillé (ça colle mieux).
2. Porter à petite ébullition l’eau (on peut aussi la réchauffer au micro-ondes) puis y laisser infuser le thé ou la tisane ou la camomille 3 minutes environ (selon le type choisi, sa puissance etc…) ou 7 minutes s’il s’agit de camomille. Retirer le thé ou la tisane ou filtrer. Séparer en deux tasses : l’une avec 9 cl et l’autre avec le reste (qui servira pour servir). Faire fondre le miel dans la première tasse.
3. Dans un saladier ou la cuve d’un robot, mélanger les ingrédients liquides : les 9 cl de thé avec le miel, l’oeuf et l’huile. Ajouter le zeste ou la vanille puis les ingrédients secs : le sucre et le mélange de farine. Mélanger afin d’obtenir une pâte presque homogène et fluide (ne pas trop mélanger, s’il reste des mini grumeaux ce n’est pas grave).
4. Verser la pâte dans le moule et laisser cuire 20 à 30 minutes environ. La pâte doit un peu gonfler, dorer et en enfilant la pointe d’un couteau ou un cure-dent, ils doivent ressortir secs (c’est la preuve que c’est bien cuit). Sortir du four, laisser un peu tiédir et démouler.
Déguster tiède ou à température ambiante et servir avec le reste de thé à côté ou dessus.
Conseils :
Conservation : ce cake ou gâteau se conserve bien deux jours à température ambiante, recouvert de film alimentaire. Le miel va contribuer à garder le moelleux avec l’huile. Faites reposer au moins quelques heures, il est meilleur.
Sans laitages : il s’agit d’une base de cake mais un peu différente où le lait est remplacé par l’eau aromatisée (avec le thé…) et le beurre par l’huile végétale. Et il y a moins de farine et moins d’oeufs et il est plus moelleux.
– *Thé, tisane, camomille : à vous de choisir pourvu qu’ils soient doux et parfumés (pas de thé ou tisanes amer par exemple) car cela va rester très discret et accompagner le goût rond du thé. Adaptez le temps d’infusion, sachant d’une part qu’il ne faut pas d’amertume et d’autre part qu’on a besoin quand même d’un peu de parfum (cela va cuire, se mélanger avec d’autres ingrédients et se sentir moins). La recette originale dont je me suis inspirée avec de nombreuses modifications et tirée du magazine australien Donna Hay, prévoyait de la camomille qui reste très douce et va bien dans la gâteaux. Le thé ou une tisane vont très bien aussi. Vous pouvez bien sûr y ajouter aussi des épices, des herbes (comme le thym par exemple) ou même le thé ou la tisane en poudre comme dans ce gâteau moelleux au mascarpone, pommes et épices.
Cuisson : comme toujours (voir mon article sur comment cuire les gâteaux) les temps peuvent varier selon le moule, l’épaisseur de la pâte et surtout le four. C’est pourquoi je vous donne une plage et surtout l’aspect qu’il doit avoir. Le test du cure-dent (de grand-mère) est infaillible.
Texture : la texture est bien moelleuse, légèrement aérienne (du fait de l’eau, du miel). Ce n’est pas un pain d’épices ou un fondant.
Côté sucré : le gâteau est doux (j’ai déjà bien diminué la quantité de sucre et de miel) mais c’est son identité, une saveur ronde et réconfortante. Ne retirez pas la quantité de sucre, elle est nécessaire pour la texture. Éventuellement vous pouvez diminuer de 10 g le miel.

33 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer