Italie Pasta & risotto Poisson Sicile

Pâtes aux sardines comme en Sicile

Pates sardines Sicile Italie

Pâtes aux sardines comme en Sicile

Ces pâtes aux sardines à la sicilienne (pasta con le sarde) sont une merveille, une alchimie de saveurs, de parfums et d’influences qu’elles vont vous séduire même si vous n’êtes pas les plus grands fan de poisson (les sardines ici sont fraîches et subtiles). Un plat très simple mais avec des ingrédients qui se marient entre eux, étonnants aussi, très italiens, très méditerranéens. On sent comme si l’histoire était passée un peu par là et nous les dégustons avec une pointe de nostalgie de cette île unique.

Bon d’accord, mais à part les pâtes et les sardines qu’y a-t-il ? Des raisins secs, du safran (mettez-le, il reste très délicat mais sans ce n’est pas pareil), des pignons et… du fenouil sauvage ! Il y a l’influence arabe, espagnole et des éléments profondément locaux et italiens dans ce plat. Cela faisait longtemps que je souhaitais vous le proposer et puis l’autre jour au marché j’ai trouvé des superbes sardines de Méditerranée mais surtout… ce fameux fenouil ! Je me suis dite que c’était le destin et ces pâtes ont été notre déjeuner. Le secret pour avoir un plat parfumé et finalement léger (après comme toujours il y a des petites variations familiales) est de se procurer de bonnes sardines, ne pas les faire frire mais juste cuire très peu et avoir la main légère sur l’huile en s’aidant de l’eau de cuisson des pâtes. Nous nous sommes régalés tout en voyageant ! Peut-être que cela vous fera le même effet…

Pates aux sardines comme en Sicile, un regal facile et rapide

Pâtes aux sardines comme en Sicile

Pâtes aux sardines comme en Sicile (pasta con le sarde) pour 4 personnes (si c’est un plat unique et vous avez de l’appétit augmentez de 1/3 les quantités)

Préparation : 15 min Cuisson : 15 min

  • 600-700 g de sardines si possible de Méditerranée extra fraîches (ou 350-400 g de filet) ou à défaut des filets surgelés
  • 320-340 g de pâtes longues type bucatini ou spaghetti
  • 30 g de pignons de pin de Méditerranée
  • 30 g de raisins secs
  • 3 pistils de safran
  • 2 filets d’anchois à l’huile d’olive
  • 1 càs de pluches de fenouil (ou, dans l’idéal, 5-6 pluches de fenouil sauvage) ou, à défaut 3-4 graines de fenouil (voire plus si l’on aime)
  • 1 oignon jaune
  • huile d’olive vierge extra
  • sel et poivre

1. Laver les sardines sous l’eau froide et les gratter très délicatement (sans retirer la peau), coupez la tête, la queue et la nageoire dorsale. Ouvrir dans le sens de la longueur et retirer les abats (toujours sous l’eau). C’est plus simple qu’il n’y paraît car la tête et les abats partent facilement Garder de côté les filets (et jeter le reste).

2. Tremper les raisins dans de l’eau tiède 10 min. Dans une grande poêle, faire revenir l’oignon émincé avec 5 càs d’huile et une louche d’eau. Porter à frémissement puis laisser cuire à feu doux pendant 5 minutes. Ajouter le safran dilué dans un càs d’eau, le fenouil, les anchois, les pignons et les raisins égouttés. Saler et poivrer et laisser cuire 3 minutes. Ajouter ensuite les sardines, 2 càs d’eau de cuisson (voire le double) des pâtes et laissez cuire 5 minutes.

3. Pendant ce temps, portez à ébullition une grande quantité d’eau dans une grande casserole. La saler puis y plonger les pâtes. Laissez cuire le temps indiqué sur le paquet en ayant soin de mélanger régulièrement. Égoutter les pâtes avec un peu d’eau de cuisson, les plonger dans la sauce et mélanger de manière à les enrober.  Servir bien chaud de suite avec un filet (généreux) d’huile d’olive.

Conseils :

Conservation : les pâtes comme toujours (surtout ce genre) sont un plat minute à déguster tout juste préparé (autrement les pâtes seront plus molles et l’ensemble plus sec et beaucoup moins savoureux). En revanche, la sauce peut être préparée 2 à 3 heures à l’avance. Il suffira de la réchauffer légèrement, la diluer avec un peu d’eau de cuisson et puis ajouter un peu d’huile.

La recette est issue de mon livre 1001 secrets d’une italienne pour cuisiner les pâtes… qui n’est plus édité (d’où les prix qui ont flambé ainsi que vous l’avez fait remarquer mais je n’y suis vraiment pour rien). Si vous le souhaitez, j’ai encore quelques copies (pas énormément) que je peux vous envoyer (au prix normal de couverture + frais de port), contactez-moi si besoin

31 Commentaires

  • Bonjour Edda,toujours de bonnes idées de plat simple et délicieux! j’adore la sardine également! Bonne journée à toi et les petits!
    Pour info,mon menu fête des mères s’est beaucoup inspiré de tes recettes italiennes (ricotta,épinard,tiramisu framboises 🙂
    C’est mon fils qui me l’a fait remarqué!

  • Bonjour,
    effectivement, je cherche votre livre depuis un certain temps ! Je suis donc intéressée pour me le procurer : donnez-moi par mail le prix avec le port que je puisse vous faire parvenir un chèque.
    D’avance merci
    Amicalement. Chantal

  • Bonjour,
    Il ne semble pas que mon 1er message soit parti !
    Merci me dire prix de votre livre + port car effectivement, je ne le trouve plus et il m’intéresse beaucoup.
    Amicalement.
    Chantal

    • Bonjour Chantal,
      Merci pour l’intérêt porté au livre. Je vous envoie un mail d’ici demain. Bonne soirée !

  • Bonjour Edda,
    délicieux!
    je suis également intéressée par votre livre si votre stock est suffisant.
    Elizabeth

  • Bonjour, je serai également très intéressée par acheter votre livre ! Merci d’avance. Très belle journée, Elise

  • Bonjour Edda, je n’aurai jamis pensé à associer du sucré avec des sardines mais je vais essayer peut être en mettant les raisins à part au départ. Bonne journée.

    • Vous me direz, c’est un classique italien (dans la cuisine du Sud mais aussi la cuisine Vénitienne par exemple, influences de Méditerranée et des temps où le sucré/salé n’était pas si séparé que ça). Avec les sardines ça marche particulièrement bien je trouve et le plat reste salé mais avec des notes qui adoucissent le tout.

  • Bonjour, je découvre cette recette de pates très apetissante, mais il est un peu tard pour la réaliser. Je suis aussi fortement interessée par votre livre sur les pates. S’il vous en reste encore je suis preneuse. Merci d’avance et à bientot de vous lire.

  • bonsoir Edda,
    justement je parlais de votre livre ce weekend….
    vous reste-t-il un exemplaire pour moi, si oui à quel tarif?
    Merci par avance

  • Bonjour
    S’il reste encore un exemplaire de votre livre, j’en veux bien un également. Merci de m’indiquer la procédure et le montant (livre + frais de port). En vous remerciant

  • Bonjour Edda
    Cette recette a l air délicieuse j ai acheté tous les ingrédients pour la faire ..Il y a juste quelque chose que je ne comprends pas : vous dites de rajouter de l eau de cuisson des pâtes dans les sardines alors que les pâtes ne sont pas encore cuites….? Merci de me préciser comment faire cuire les sardines .A bientôt

    • Merci Pascale ! Oui c’est bien l’eau de cuisson des pâtes car comme indiqué au point 3, en parallèle on fait cuire les pâtes du coup on en prend un peu pendant que les sardines cuisent et on peut en ajouter à la fin (méthode italienne on fait tout en même temps, sauf exceptions). Si l’eau n’a pas encore bouilli et on n’a pas lancé les pâtes, on peut toujours ajouté un peu d’eau chaude.
      Bonne dégustation !

  • Ah,ces pâtes aux sardines,un des meilleurs gustatifs de mon séjour sicilien,l’an drnier,avec les granités pistache,mais chut,il faut e dire à personne…

    • Oh oui ! Vous avez aussi la recette du sorbet (qui peut devenir granité) pure pistache sur le blog
      Belle journée !

  • Coucou EDDA ! J’ai réalisé votre recette point par point , au millimètre !! C’est un régal ! Mais , je le savais avant de la faire , parce que cette cuisine de Mamas pas très riches , c’est une cuisine de pauvres et cette cuisine là elle récolte toutes les « étoiles » parce qu’elle est faite avec des produits de terroir et avec le souci et l’Amour de nourrir la petite Famille . Cette cuisine des Mamas je la place au dessus de tout !
    Il est bien évident que des Mamas , il y en a partout , en Sicile , Italie , France , Grèce , Calabre Etc…Etc…Les Mamans sont à la base de toute Cuisine , d’ailleurs , les  » grands Chefs  » ne s’y sont pas trompés ils ont bien  » repris  » de nombreuses recettes de Mamas , et souvent avec bonheur , car , ils ont du talent tout de même , ce sont de grands professionnels qui ont de grandes facultés d’adaptation .
    Donc , disais-je j’ai réussi ce plat de pâtes « divin » . Il n’y a que 2 ingrédients qui ne sont pas pauvres : les pignons de pin de Sicile ou d’Espagne ( ce sont les meilleurs du Monde ) , le Safran il n’en faut que 3 ou 4 filaments , cela ne compte pas . MERCI EDDA !!!

    • Merci beaucoup pour le message, ravie que vous partagez mon enthousiasme ! Et je suis tout à fait d’accord avec vos réflexions. Il y a aussi une version plus pauvre avec uniquement des sardines et de la chapelure (dans ce genre-là https://www.undejeunerdesoleil.com/2016/01/pasta-mollica-pates-chapelure-pain-sicile.html). je vous ai donné la version plus ‘somptueuse’ et magique que l’on déguste là-bas. Oui le safran est toujours un luxe. Concernant les pignons ils ne l’étaient pas à l’époque car accessibles partout (j’en ai aussi dans mon jardin en Italie), le problème désormais est le manque de main d’oeuvre car tout se fait encore manuellement (monter sur les arbres etc) d’où les prix.
      Belle soirée et à bientôt !

  • Hello helloooo j arrive un peu tard peut etre pour vous demander si vous avez encore un de vos livres?? Ca m interesse au plus haut point!Mon futur gendre etant Romain…je veux pouvoir lui montrer que sa Jolie Mama sait aussi cuisiner des pates!!!!
    Et tant que je suis la …j aime beaucoup votre blog!

    • Merci beaucoup pour la fidélité, ravie qu’il vous plaise 😉 Je vous ai envoyé un mail.
      Bonne journée !

  • Bonjour Edda, encore une réussite avec cette recette : même mes petits enfants qui n’aiment pas trop les sardines se sont régalés !
    Alors pour rester gagnante avec les pâtes , je serais bien intéressée par votre livre si par bonheur il vous en restait un .
    D’avance merci et bonne journée. Surtout continuez à nous régaler avec vos recettes

    • Un grand merci pour le message, si contente du succès surtout auprès des enfants !
      Pour le livre, envoyez-moi un mail (il m’en reste).
      Belle journée !

      • Bonjour Eda, je suis intéressée par votre livre, pourriez vous me donner le tarif + frais de port ?
        J’ai une question concernant les pâtes aux sardines que je vais tester demain : quel vin choisir pour accompagner ce plat ? Merci d’avance, bon week-end !
        Florence

        • Bonsoir Florence,
          Merci pour l’intérêt porté au livre ! Je vous envoie un mail.
          En général je sers un vin blanc sec avec les sardines, mais avec le vin c’est toujours subjectif (un vin rouge jeune irait aussi).
          Belle soirée et bonne cuisine !

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer