dimanche 20 août 2017

Poulet aux poivrons à la romaine

Poulet aux poivrons à la romaine
Poulet aux poivrons à la romaine
Le pollo e peperoni alla romana (poulet aux poivrons à la romaine) fait partie de mes plats d'enfance fétiches et réconfortants de l'été. Une association que j'adore et un régal qui nous fait pétiller les papilles et briller les yeux à chaque fois. 
Il s'agit d'un plat typique de Rome (même si'l existe d'autres versions dans le sud de l'Italie et dans le pays basque ;-) où le poulet, viande toujours appréciée et passe-partout, est mijotée avec de légumes du potager d'été, si ensoleillés : des tomates et des poivrons.
L'ensemble est succulent, la viande savoureuse, imbibée de la sauce douce, légèrement amère et acidulée à la fois. Elle rend ce plat unique.

Quand on parle de poulet à la romaine, il peut s'agir soit d'un poulet aux tomates (même principe que cette recette) soit de ce poulet aux poivrons. Il existe aussi une version blanche appelée du chasseur que je vous proposerai.
Un plat généreux et convivial idéal en cette saison ou si on a une touche de nostalgie du Sud et de l'Italie.

Poulet aux poivrons à la romaine (pour 4 à 6 personnes)

Préparation : 30 min
Cuisson : 1h environ

  • Un poulet entier fermier coupé en morceaux (environ 1,4 kg) ou 5 à 6 cuisses de poulet fermier coupées en deux
  • 3 gros poivrons rouges (ou bien de trois couleurs) fermes et bien charnus (ou 2 poivrons rouges grands et 3 poivrons rouges allongés, doux)
  • 6 belles tomates grappe
  • 2 gousses d'ail
  • 1 verre de vin blanc sec
  • 1 oignon rouge ou jaune moyen
  • 1 branche de romarin frais
  • quelques feuilles de persil plat
  • une dizaine d'olives vertes (facultatif)
  • huile d'olive vierge extra
  • sel et poivre

1. Laver et couper les poivrons en lanières. Laver et couper les tomates en quartiers ou en gros dés.
2. Dans une grande cocotte ou une grande casserole à fond épais, faire chauffer 5 cuillères à soupe d'huile d'olive. Ajouter le poulet et le faire colorer sur tous les côtés quelques minutes. Verser le vin et laisser évaporer. Retirer le poulet et garder au chaud.
3. Dans la même casserole, ajouter l'ail coupé en deux et l'oignon émincé. Faire colorer puis ajouter le romarin. Ajouter les poivrons et laisser mijoter une dizaine de minutes à feu doux.
4. Ajouter ensuite le poulet, laisser cuire 5 minutes puis ajouter les tomates.
Saler, poivrer et laisser mijoter à feu doux pendant 50 minutes environ : le poulet doit devenir bien tendre (sans pour autant se détacher complètement de l'os tout seul ;-)
5. Ajouter les olives, le persil et laisser mijoter encore 5 minutes. Servir chaud ou plutôt tiède avec du pain.

Conseils :
- Conservation : le poulet se conserve très bien un ou deux jours au frais. Il est encore meilleur le lendemain, réchauffé.
- Cuisson alternative, séparée (plus contemporaine mais idéale) : je vous ai donné ici la version la plus traditionnelle où il s'agit d'un poulet mijoté avec tous les ingrédients dans une cocotte. Si vous souhaitez obtenir un résultat encore meilleur (à mes yeux), optez pour la cuisson séparée notamment du poulet. Faites-le cuire au four une quarantaine de minutes. Pendant ce temps, dans la cocotte, vous faites mijoter les légumes de manière à ce qu'ils perdent un peu de leur eau et se concentrent en goût. Vous réunirez ensuite le tout dans le cocotte (le poulet sera ainsi déjà un peu grillé et cuit) de manière à faire en sorte que la viande prenne le goût des légumes tout en gardant sa consistance.
Vous pouvez aussi (encore plus manique ;-), cuire séparément les poivrons de manière à les faire confire un peu et puis réunir le tout.
- Temps de cuisson : je vous donne celui qui marche mais adaptez-vous à votre poulet :-)
- Variantes classiques : ici je vous ai donné la recette que j'aime le plus et que je déguste depuis toute petite mais sachez que vu qu'il s'agit d'un plat familial il peu y avoir des petits détails différents (la cuisine italienne est peu codifiée). Tout d'abord les points de repères sont : le poulet bien sûr, le vin, des herbes, de l'ail ou de l'oignon (ou les deux) et des poivrons. Certains utilisent que des poivrons verts. Dans la plupart des recettes il y a aussi des tomates. Et d'ailleurs il y aussi une recette de poulet à la romaine qui se fait uniquement avec des tomates (mais dans ce cas ce n'est le pollo ai peperoni). Les olives aussi sont facultatives, un ajout plus récent.
- Concernant les herbes, dans les recettes le plus anciennes il n'y en a pas ou que des herbes robustes comme le romarin. Désormais on met la plupart du temps du persil plat (l'herbe aromatique italienne par excellence !) mais rien de vous empêche d'y mettre du basilic par exemple.
Enfin, certains utilisent la fameux soffritto comme base (oignon, céleri et carotte coupés en petits dés). Personnellement et dans la plupart des recettes que j'ai pu déguster, je préfère sans car la carotte apporte une note douce que je préfère éviter ici pour faire la part belle au poivron et avoir un plat de caractère.

11 commentaires:

  1. Il me donne faim ton poulet de bon matin.

    RépondreSupprimer
  2. Excellente recette , surtout avec les poivrons rouges qui sont particulièrement doux et sucrés par rapport aux poivrons verts . leur association avec des tomates bien mures est un régal assuré !

    RépondreSupprimer
  3. j'ai fait un poulet basquaise ce midi :) la recette n'est pas très éloignée !!! kizette

    RépondreSupprimer
  4. Un ami disait à son épouse qui ajoutait régulièrement une branche de romarin dans ses préparation "t'as encore une fois mis un sapin de noël dans la sauce". Quand je me sers de romarin j'utilise uniquement les feuilles après les avoir hachées très finement au couteau(excellent par exemple dans une purée de pommes de terre en accompagnement de grillades d'agneau). Comme j'apprécie tout particulièrement la volaille et les poivrons rouges, ma cocotte ne va pas tarder à réunir tout ce petit monde.

    Richard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous m'avez fait rire, je n'aurais jamais pensé à un sapin :-)
      Tenez-moi au courant !

      Supprimer
    2. En petits pots en verre hacher finement et aussi dans du gros sel de l'île de ré avec thym et laurier ou sauge ou origan pour les soupes ou les plats en sauce ��☺

      Supprimer
  5. Bonjour, j'ai fait cette recette hier et c'était un régal. Je n'ai pas arrêter de saucer tellement la sauce était bonne. Merci pour toutes ces bonnes recettes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour le retour gourmand, cela me fait si plaisir !
      À bientôt

      Supprimer
  6. Excellente recette, facile à réaliser et savoureuse. Tout le monde a adoré. Merci :)

    RépondreSupprimer
  7. Recette testée deux fois et approuvée : Très bon surtout réchauffée une fois ou plus. Je pense donner ta recette au jardin de Cocagne où je suis abonnée en te citant bien sûr.
    Beau dimanche à toi
    Martine

    RépondreSupprimer