Italie Pasta & risotto Recettes de cuisine Sicile Végétarien

Pâtes au pesto sicilien de tomates et amandes (alla trapanese)

pates pesto sicilien trapanese tomates amandes
Pâtes au pesto sicilien
Versione italiana più giù
Petit retour en Sicile, histoire de penser au soleil, avec un des plats que nous adorons : les pâtes au pesto de Trapani (alla trapanese) à base de tomates, basilic et amandes ! ça sent bon non ? Il s’agit d’un des pesti les plus connus que vous retrouverez très souvent dans les trattoria en Sicile. Il se sert généralment avec des pâtes fraîches locales à bases de semoule de blé dur et eau, les busiate, semblables à des fusilli longs. Si j’ai le courage la prochaine fois je me lance.
Le pesto est mon ami depuis toujours. Une invention géniale (apparemment des pêcheurs) que cette sauce crue à base d’herbes, d’ail, de légumes toutes simple et frugale et pourtant si parfumée.
D’ailleurs vous avez dû remarquer que le blog est peuplé de pesti (pluriel de pesto qui signifie tout simplement écrasé… au mortier bien sûr ;-). Le plus répandu en Italie et à l’étranger est le pesto  genovese, de Gênes, que vous avez d’ailleurs dans le minestrone au pesto et aux pâtes ou dans les gnocchi de ricotta au pesto et soupe froide poivrons. Mais en Italie, il en existe beaucoup, des traditionnels ou des créatifs (comme ce pesto rouge de poivrons), pas dans toutes les régions bien sûr mais notamment en Ligurie et en Sicile.

Trapani est une très jolie ville sur la côte Ouest au sud de Palerme. Elle a la particularité de former pratiquement une péninsule très serrée… Entourée par la mer et balayée par le vent, elle est très connue pour sa cuisine goûteuse notamment à base de poisson, à base couscous (si si depuis plus de mille ans, influence arabe 🙂 et ses marais salants millénaires (je vous en reparlerai). Et je confirme, nous y avons très très bien mangé.
Concernant les amandes, avec les pistaches, c’est un des produits phare de l’île… d’où leur présence même dans les plats salés.
Je suis sûre que ce plat de pâtes ensoleillera vôtre journée 😉
Pâtes (fusilli lunghi) au pesto alla trapanese (pour 4 personnes)
  • 400 g de pâtes de type long (fusilli lunghi, linguine)… ou fraîches comme le busiate
  • 450 g de bonnes tomates (cerise, coeur de boeuf bien mûre en saison…)
  • 60 g d’amandes mondée
  • les feuilles d’un petit bouquet de basilic
  • 5 cl environ d’huile d’olive vierge extra assez fruitée (dans l’idéal sicilienne 😉
  • 3 gousses d’ail frais (ou une d’ail sec)
  • sel (dans l’idéal gros, de Trapani 😉
1. Porter à ébullition une grande quantité d’eau dans une casserole (au moins 4 litres). Saler l’eau puis y plonger les pâtes et les cuire le temps indiqué sur le paquet en ayant soin de mélanger de temps à autre. 
2. Pendant ce temps laver, essuyer et couper en deux ou quatre les tomates. Dans un mortier écraser l’ail avec des mouvements circulaires, avec une pincée de gros sel et les amandes. Quand le mélange est grossier ajouter les feuilles de basilic et écraser à nouveau en versant au fur et mesure l’huile d’olive. Ajouter enfin les tomates. On doit obtenir un mélanger aqueux et avec quelques petits morceaux. On peut aussi utiliser le mixer avec tous les ingrédients en même temps et en mixant par à coups en deux trois fois. Ajouter du sel si besoin.
3. Égoutter les pâtes (en gardant 2 cs d’eau de cuisson) puis les assaisonner avec le pesto et un peu d’huile d’olive. Servir de suite bien chaud.
Conseils :
– Ce plat est très facile, parfumé, léger et minute. Pendant que l’eau bout et les pâtes cuisent on prépare le pesto.
– La recette traditionnelle prévoit encore plus d’ail, je préfère avec moins 😉
– Ce dernier peut se préparer quelques heures à l’avance en ayant soin de bien couvrir avec un peu d’huile et du papier film.
– Pour une version encore plus light on peut omettre l’huile d’olive… mais ce sera moins goûteux 😉
– Ce pesto est très végétal et ne contient pas de fromage… vous pouvez servir les pâtes avec du pecorino sicilien râpé.
Trapani Sicile pates pesto sicilien tomates amandes
Trapani (Sicile) et pesto

Versione italiana

Torno con un po’ di cucina siciliana, un modo forse per attirare il sole fino qui (anche se non c’è molta speranza mi sa, almeno per oggi ;-), con un grandissimo classico: il pesto alla Trapanese. Così semplice, fresco e profumato…. che si rimane sedotti. Pomodori, le mitiche mandorle, basilico, aglio e olio… niente di più.
Tra l’altro l’abbiamo ovviamente mangiato a Trapani (città carinissima dove si mangia super bene) con le busiate (troppo buone). Ecco la prossima volta se ho il tempo e la pazienza mi butto (mi sa che avrò bisogno d’aiuto per formale).
Un piatto di pasta così italiano e che ci lascia sempre con il sorriso.
Fusilli lunghi con pesto alla trapanese (per 4 persone)
  • 400 g di pasta tipo fusilli lunghi (o ovviamente 460 g di busiate)
  • 450 g di pomodori maturi (pomodorini, cuore di bue, pomodori a grappolo…)
  • 60 g di mandorle d’Avola mondate
  • le foglie di un mazzetto di basilico
  • 50 g circa d’olio extra vergine do’liva fruttato (siciliano)
  • 3 spicchi d’aglio fresco o uno secco
  • sale (meglio se grosso di Trapani)
1. Portare a bollore abbondante acqua poi salarla.
2. Nel frattempo lavare asciugare e tagliare a pezzi i pomodori. Mettre in un mortaio l’aglio a pezzi, il sale grosso e le mandorle. Pesta con movimenti circolare per ottenrre una grana grossa, aggiungere le foglie di basilico un po’ alla volta, versando a poco a pcoo l’olio. Aggiungere infine i pomodori e pestare di nuovo. Si deve ottenere una salsa un po’ acquosa con qualche pezzetto. Si puo’ naturalmente procedere con il mixer, frullando in due tre volte a scatti per non far scaldare.
3. Buttare la pasta e cuocerla il tempo indicato, mescolando di tanto in tanto. Scolarla conservando due cucchiai d’acqua di cottura e condirla con il pesto. mescolare e servire subito ben caldo con un po’ d’olio, e volendo un po’ di pecorino siciliano.
Imprimer

18 Commentaires

  • L'hai eseguito meravigliosamente, salvo la ricetta e conto di provarlo in questi giorni! Baci 🙂

  • Adoro la cucina siciliana è molto saporita,ci sono dei piatti favolosi,ma una ricetta cosi ancora non ho provato a farla,sarà il caso di farla domani giacche è semplice di preparare.

  • très tentant ! je pensais que le nom de pesto n'était reservé qu'au "traditionnel" pesto de basilic! comme quoi on en apprends tous les jours, et en plus on apprends de façon très gourmande !

  • ah ca me rappelle de bons souvenirs de Sicile …
    j'ai adoré en effet ce plat très typique

    la photo de la pointe de Trapani me rappelle aussi de bons souvenirs 🙂

  • Il y a quelque temps que je veux essayer le pesto alla trapanese!! J'aime tous les types de pesto, et cet, avec amandes, je pense qu'il doit être très super!

  • Bonjour Edda
    Je pense enfin à venir sur cette page vous remercier pour cette recette que j'ai adorée et préparée tout l'été, sans jamais m'en lasser.
    Grazie tante !

  • Bonjour Edda,

    Je l'ai fait ce week-end avec des pâtes fraîches maison: une vraie découverte. le goût est merveilleux, et tellement léger en fait (parfait pour l'été).

    A consommer sans modération en somme…

  • Mon père est Trapanais et pas peu fier ! Cette recette, il l’appelle en sicilien « a pasta cu l’aghia pistata » (pardonnez-moi les fautes d’orthographe, j’écris le sicilien phonétiquement), ce qui traduit signifie « pâtes à l’ail pilé », d’ailleurs ma grand-mère utilisait un mortier et un pilon en bois pour tout triturer. En revanche, dans sa recette, elle mettait beaucoup d’ail et son odeur flottait dans la maison pendant quelques jours tant sa digestion était difficile lol… Quand mon grand-père ramenait des escargots en revenant de sa cueillette, elle préparait cette même base qu’elle mélangeait aux escargots cuits qu’elle avait fait baver dans une grande casserole d’eau salée au préalable, « i babbaluci » comme on les appelle. Que de souvenirs d’enfance…
    Tu parlais du couscous dans ton article et effectivement, le couscous au poisson est une institution à Trapani, on y avait droit systématiquement tous les ans, au moment des grandes vacances, je voyais ma grand-mère cuisiner ce plat pendant des heures !! Je crois que je n’ai plus jamais mangé d’aussi bon couscous trapanais, malheureusement ma grand-mère a emporté sa recette dans sa tombe…
    Merci pour ta recette et de m’avoir fait voyagé à travers le temps et les souvenirs d’enfance…

    • Mille merci Anna pour le message, les souvenirs, les instants de vie, j’adore ça !
      Avec mon mari nous sommes tombés sous le charme de Trapani et quelle cuisine (oui oui le couscous aussi).
      Belle soirée et à très bientôt !

Commenter

Partagez
Tweetez
Enregistrer