Apéritif & antipasti Dip Italie Light Pasta & risotto Poisson Recettes de cuisine Sans gluten

Caviar de poivrons rôtis

Caviar de poivrons rôtis
Caviar de poivrons rôtis
Un peu comme le caviar d’aubergine ou le pesto, ce caviar ou crème ou dip de poivrons rôtis est mon passe-partout en cuisine. Sans compter que mon mari adore les poivrons.
C’est très simple à réaliser, il faut en gros juste attendre que ça cuise au four, c’est savoureux, ensoleillé, léger… et vous pourrez l’utiliser à l’apéritif, sur vos pâtes ou pizza,, en accompagnement de viande ou de poisson rôtis….
Et puis comme promis, je vous propose ainsi une recette avec la colatura di alici di Cetara dont je vous ai parlé hier 🙂
Je le prépare la plupart du temps avec la base de poivrons rôtis et marinés (comme dans cette crème de poivrons et ricotta), mais cette fois-ci j’ai souhaité changer un peu.

Tout d’abord j’ai cuit les poivrons non pas entiers mais coupés en deux à plus haute température et…. l’épluchage a été très facile ! Ensuite, j’ai ajouté de l’oignon, de l’ail et surtout le goût de l’anchois : à travers des anchois et la colatura di alici. Un contraste salé parfait avec la douceur des poivrons. Le piment apporte une touche en plus.
On utilise souvent en Italie des crémes de légumes ou même d’olives pour assaisonner les pâtes ou en faire des bruschette pour l’apéro. Celle-ci est celle d’été et du Sud. Vous pouvez lui donner une touche d’ailleurs (déjà testé 😉 avec 1 càs de pâte de sésame (tahin) et un peu de coriandre en poudre.

C’est savoureux, essentiel, très identifiable et vous pouvez presque tout faire avec 😉
Caviar de poivrons rôtis aux anchois
Caviar de poivrons rôtis  à la colatura di alici
Caviar ou dip de poivrons rouges rôtis, colatura di alici et anchois (pour 4 personnes)

  • 2 poivrons rouges moyens bien fermes et charnus
  • 2 gousses d’ail moyennes
  • un petit oignon jaune doux
  • 3 filet d’anchois à l’huile d’olive
  • 2 à 3 càs de colatura di alici (voir ce billet)
  • huile d’olive vierge extra
  • une pincée d’origan
  • sel et piment en poudre (d’Espelette ou oiseau si on souhaite plus de force)
1. Préchauffer le four à 240°C (statique ou 230°C chaleur tournante). Laver et essuyer les poivrons et les couper en deux dans le sens se la longeur. Les poser sur une plaque recouverte de papier cuisson, côté creux en haut.
2. Peler et couper en grosses tranches l’oignon puis les placer dans le creux des poivrons. Couper l’ail en deux et le placer également dans les poivrons. Saler légèrement, saupoudrer d’origan et verser 2 càs d’huile d’olive.
3. Enfourner pendant 20 à 30 minutes (les poivrons doivent rôtis ainsi que l’oignon mais sans devenir noirs). Éteindre, ouvrir le four 2 secondes puis refermer et laisser refroidir à l’intérieur pendant environ une heure (cela permet aux poivrons de s’attendrir et d’avoir un peau qui se détache facilement).
4. Mettre l’oignon et l’ail rôtis dans le blender. Peler les poivrons (c’est facile), mettre au four et à mesure la chair dans le blender en ayant soin également de bien presser dessus le peau (des sucs savoureux vont ressortir) avant de la jeter.
5. Ajouter 2 càs d’huile d’olive, les anchois et une càs de colatura. Mixer afin d’obtenir une crème homogène. Verser le reste de colatura, goûter pour vérifier si c’est assez salé autrement en rajouter. Ajouter le piment et mélanger.
6. Verser dans un récipient propre, couvrir de film alimentaire au contact et garder au frais. Autrement consommer de suite. Le caviar se sert à température ambiante et non froid.
Conseils :
– Cette crème (dip, caviar ou tartinade moelleuse 😉 se conserve deux jours au frais bien recouverte au contact de film alimentaire
– Si vous n’aimez pas le goût d’anchois (qui ici est subtil et donne surtout un petit goût salé et iodé) vous pouvez les omettre. Mais dans ce cas il faudra saler davantage la préparation.
– Pour une côté plus sucré, comme dans la recette d’origine, ici modifiée, issue du beau livre Fragole a merenda dont je vous ai parlé, vous pouvez ajouter 1 càs de raisins secs trempés au préalable dans du marsala ou, en tous cas, dans un vin doux
– Si vous souhaitez une saveur et une couleur de poivrons plus prononcée, tout d’abord choisissez les meilleurs poivrons possibles (pas du nord et de serre 😉 et ne mettez que la moitié de l’oignon.
– Vous pouvez très bien utiliser cette sauce pour assaisonner vos pâtes (dans ce cas j’ai tout utilisé pour 2 personnes affamées et donc 250 g de pâtes ;-), c’est succulent. Ajoutez juste encore un peu d’huile, de l’eau de cuisson des pâtes et quelques pignons.
– Cette sauce est parfaite aussi pour accompagner du pain sicilien au blé dur et au sésame, des crackers au sésame et à la bière ou des biscuits au parmesan… mais surtout des viandes ou poissons rôtis par exemple
– Vous pouvez aussi la plonger dans un risotto simple quelques minutes avant de la fin de cuisson, il sera savoureux, crémeux et coloré. Dans ce cas je vous conseille de partir d’une base pour 4 c’est à dire 320 g de riz et de diminuer un peu le bouillon (qui sera remplacé en partie par la crème). Le pecorino ou le parmesan s’y marient très bien.
– Vous pouvez également ajouter d’autres herbes comme le thym, le basilic…. Ici j’ai préféré garder la saveur pure du poivron.
– Vous avez aussi sur le blog deux crèmes qui se rapprochent de celle-ci : un pesto rouge de poivrons et une crème de poivrons et ricotta. Aussi des must dans ma cuisine.

16 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer