Italie Recettes de cuisine Sans gluten Végétarien

Poivrons rôtis et marinés comme en Italie – Peperoni arrosto marinati

Poivrons marinés
Poivrons rôtis
Versione italiana più giù

Les poivrons rôtis et marinés (i
peperoni arrosto marinati) sont des grands amis en famille et un classique incontournable en Italie. Très
souvent présents sur nos tables d’été, ils font partie de nos
antipasti ou accompagnement préférés ! Une façon très italienne
de déguster les poivrons, mais en réalité devrais-je dire très
Méditerranéenne. On retrouve des poivrons rôtis assaisonnés
différemment selon les lieux tout le long des côtes, de la Turquie
à l’Espagne. Dans la version italienne, il y a généralement de
l’ail, du piment et de l’origan ou du basilic.
Je les utilise aussi souvent autrement
: dans cette salade de blé à l’italienne ou cette salade de poulet mariné ou bien dans une crème poivrons ricotta ou unhoumous.

Je dois vous avouer que je n’aurais
jamais pensé à vous donner la recette (disons recette ;-), toute
bête à faire et zéro fatigue. Mais beaucoup d’entre vous m’ont
écrit pour l’avoir, du coup la voilà ! Je comprends parfaitement votre passion
pour ce plat tout simple qui sent bon les vacances.
Inutile de vous dire que tout le secret
réside dans les poivrons (et la marinade) : il faut qu’ils sont
beaux, lourds, même tordus, gorgés de soleil et à la saveur douce.
Ne les préparez donc pas en janvier 😉 En ce moment, j’ai la chance
d’en trouver de magnifiques au marché qui sont cueillis quelques
heures avant.
Vous pouvez les préparer dans la
maison de vacances (bien à l’avance) les emmener pour un
pique-nique
Et la prochaine fois, une recette toute
rouge 😉 Bon appétit dans le jardin !
Poivrons rôtis et marinés à l’ail et
origan frais
(pour 2 à 4 personnes)
– 2 gros poivrons rouges (ou poivrons
jaunes)
– huile d’olive vierge extra, ail,
origan ou basilic, 2 petits piments d’oiseau, sel
1. Préchauffer le four à 200°C (chaleur
tournante). Poser les poivron sur une plaque recouverte de papier
cuisson. Cuire pendant 30 minutes environ en ayant soin de tourner
les poivrons toutes les dix minutes. Les poivrons doivent être
flétris et grillée avec la peau qui a tendance à se détacher. Les
mettre dans un sachet en papier (genre celui di pain) du papier journal ou dans une
boîte hermétique et les laisser refroidir. Grâce à cette étape,
la peau des poivrons partira très facilement.
2. Pendant ce temps, préparer une
marinade avec 4 cs d’huile d’olive, 2 ails épluchés et coupés en 4,
des feuilles d’origan frais (ou sec) et les piments émiettés.
3. Retirer la peau et les pépin des
poivrons, puis les couper en lanière et les couvrir avec la
marinade. Saler. Couvrir et laisser reposer à température ambiante
pendant au moins deux heures. Mélanger de temps à autre. Si on veut
le garder plus longtemps, jusqu’au lendemain, mieux vaut garder les
poivrons au frais et les sortir une demie heure avant de servir.
Servir comme un des antipasti ou comme
accompagnement.
Conseils :
– Celle-ci est la base mais vous pouvez très
bien remplacer l’origan par d’autres herbes, des épices… Vous
pouvez ajouter à la marinade des anchois fraîches par exemple ou du
chèvre, de la féta, de la mozzarella, des olives, des câpres…
Enfin ce que vous aimez !
– Gardez l’huile de la marinade pour
assaisonner une salade de pomme de terre par exemple ou tout
simplement sur du pain grillé.
– Ces poivrons rôtis sont une bonne idée
d’assaisonnement des pâtes ou de blé cuit par exemple ou
d’accompagnement d’un rôti de viande blanche.
– Pour aller plus vite et si on n’a pas
de four, on peut griller la peau des poivrons sur la flamme ou les
cuire au barbecue. Toutefois, la peau se détachera moins facilement et ils seront
moins cuits (question de goûts).
Marinated peppers
Peperoni marinati

Versione italiana

Facciamo finta che oggi c’è una non
ricetta, una scusa per farci una chiaccherata e confessare l’insana
passione per i peperoni in famiglia. L’estate non mancano mai a casa,
un po’ a tutte le salse e con tutti i piatti. Sono dolci, pieni di
carattere, di sole e di allegria.
In realtà non avrei mai pensato darvi
il metodo per arrostire i peperoni ma visto che molti lettori
francesi, ammaliati da ricordi italici, me l’hanno chiesto, eccolo
anche per voi. Stupidissimo da fare (da pigroni) ma sempre delizioso.
La prossima volta una vera ricetta con loro dentro 😉
Buon appetito in giardino!
Peperoni arrostiti e marinati (per 2 a
4 persone)
– 2 grossi peperoni rossi (o gialli)
– olio d’oliva extra vergine, aglio,
origano (fresco o secco, 2 piccoli peperoncini, sale e basilico
1. Scaldare il forno a 200°C. Poggiare i
peperoni su una placca coperta da carta forno e cuocere per una
mezz’ora avando cura di rigirarli non appena una parte colora. Devono
diventare tutti rugosi e afflosciati. Metterli in un sacchetto di
carta (tipo quello del pane) o in una scatola ermetica finché si
raffreddino. Questo trucco permetterà di spellarli ancora più
facilmente.
2. Nel frattempo, preparare la marinata
con 4 cucchiai circa d’olio, 2 agli sbucciati e tagliati in 4,
dell’origano, delle foglioline di basilico e il peperoncino.
3. Spellare i peperoni e togliere i semi.
Tagliarli a strisce e versarci sopra la marinata. Salare. Coprire e
lasciar insaporire almeno due ore. Mescolare di tanto in tanto. Se si
vuole conservare più a lungo fino all’indomani, mettere in frigo.
Servire come antipasto o come contorno.
Consigli
– Si conservano bene, coperti, fino al
giorno seguente.
– Si possono naturalmente arricchire con
olive, capperi, mozzarella, feta… o anche spezie o altre erbe.
– Sono ottimi anche la pasta o con carni bianche.
Roasted pepper
Peperone arrosto

45 Commentaires

      • l’encre du journal ne pose t elle pas un problème pour la santé ?
        j’adore cette recette et ai appris récemment comment résoudre ce problème de peau qui se décolle beaucoup plus facilement à l’étouffée.
        Personnellement je mets le tout dans une casserole ou tout autre contenant avec un couvercle, ce qui permet de récupérer le jus des poivrons que j’adore.

        • Oui en effet (je ne le fais plus depuis longtemps l’article date 😉 Généralement je laisse dans le four éteint ou je mets dans une boîte hermétique (comme précisé dans le billet)

  • Comme je le disais sur FB, mon pêché mignon 😉 Je n'y mets que de l'ail (râpé) et de l'huile d'olive, et en général, il ne me reste pas de marinade parce qu'on adore la saucer avec du bon pain frais. Mais la prochaine fois, j'essaierai avec de l'origan.
    Le papier journal ça marche bien aussi pour les enfermer avant de les peler.

    • Je souris car mon mari aussi sauce toujours l'huile restante 😉 C'est vrai, c'est délicieux !
      Oui, le papier journal, j'ai oublié de l'indiquer, merci pour le rappel ! Bonne journée

    • Bonjour. Comme indiqué dans le billet, ils se conservent bien, couverts de papier film et d'huile, au frais pendant un jour. Pour les garder plus longtemps il faudrait stériliser les pots vides puis pleins dans de l'eau bouillante.
      Personnellement je préfère la version 'fraîche'.
      Tenez-moi au courant si vous testez !

  • J'adore les poivrons faits comme ça!
    Merci Edda pour 'l'idée'je n'en ai pas encore faits cette année!
    pour les conserver q.q. jours j'utilise un pot plastique style tupperware. Il faut que les poivrons soient bien couverts avec l'huile d'olive.

  • Le fait de le mettre au four, est-ce uniquement pour ôter la peau ou bien a-t-il pour fonction de le cuire?
    Car j'ai un super éplucheur qui enlève très bien la peau des tomates et poivrons…

    Merci

    • Bonsoir Anonyme 🙂 Oui en effet : le fait d'aller au four permet également de les cuire (ils seront aussi plus moelleux). Bien sûr si vous voulez simplement ôter le peau, un bon éplucheur ira très bien (d'ailleurs cela m'intéresse, vous utilisez lequel ?)
      Bonne soirée !

  • io pure uso il trucchetto del lasciarli raffreddare chiusi ma uso i sacchetti per il congelatore perchè con quelli di carta rischio di fare un casino tra pezzetti unti, appiccicati e che si strappano. proprio in questo istante mi sto mangiando un piatto di pasta con pesto di peperoni e salvia. 😉

  • Désolé pour ma réponse tardive, j'utilise un éplucheur de la marque Zyliss 😉

    Merci pour tes superbes recettes

  • Bonjour Edna, Recommanderais-tu cette recette pour des poivrons verts? Ou cela n'aura pas du tout un goût intéressant? Merci!!!

    • Bonjour Aurore,
      Si tu te réfères aux gros poivrons verts, on peut bien sûr en faire mais c'est en effet beaucoup moins intéressant (au fond c'est des poivrons moins mûrs, moins goûteux 😉 et on a beaucoup de mal à détacher la peau (voire impossible).
      Si en revanche, tu parles des petits poivrons verts longs que l'on trouve au Sud, je te conseille plutôt de les sauter dans de l'huile puis de les servir avec juste un peu de sel, entiers… un régal !
      Bonne soirée !

  • Avec un mix d'herbes de chez nous: pèbre d'aïl ( sariette), origan, thym, romarin, aïl et bonne huile d'olives…on peut garder plusieurs semaines si l'huile recouvre bien ( pas d'air)

    • Mmmm ça doit être délicieux avec ces herbes !
      Concernant la conservation, personnellement je serais plus prudente. C'est une conserve à l'huile non stérilisée, je n'irai pas plus loin que 2 jours, même bien recouvert d'huile (cela permet de ne pas s'oxyder mais ne garantit pas une bonne conservation). Sinon si le pot est stérilisé vide puis plein, pas de soucis, cela dure même plusieurs mois.
      Bonne soirée à vous !

  • Tout simplement délicieux , j’ai ajouté des anchois, de l'ail en tranches fines et du piment d'Espelette.
    Quant à la marinade, elle à été toute saucée…;-)

  • Bonjour Edda,
    Un grand classique que je fais dès que les poivrons sont bien mûrs, dès juin, j’en passe 1 kg chaque semaine avec cette recette inratable ! merveilleux de soleil. Nous, c’est avec câpres, anchois et olives noires. C’est une entrée de soleil qui ravit chaque fois nos invités ! trop bon …. et j’approuve la totalité des vos remarque sur cette recette ! ah l’huile qui reste dans le plat !!! mais ce soir je teste la soupe froide aux poivrons, pour changer 🙂 à suivre donc mon avis sur cette recette.

Commenter

Partagez
Tweetez
Enregistrer