Cadeaux gourmands Conserves, sauces & condiments Italie Recettes de cuisine Sans gluten Sicile

Marmelade d’orange sanguine

Marmelade d'orange sanguine
Marmelade d’orange sanguine
J’ai un faible pour les marmelades d’agrumes, le piquant, l’acidité qui contraste avec le côté doux et cette texture unique. Je vous en propose une très de saison : la marmelade d’orange sanguine.
Je suis partie de ma recette de marmelade d’orange avec quelques mini modifications et elle reste une de mes préférées, comme équilibre en texture, sucre…

Et puis elles est parfaite sur une tartine avec du beurre, des crêpes…

Les oranges sanguines sont pour moi tellement liées à l’Italie, à la Sicile, notamment au milieu et à fin de l’hiver, quand ces oranges, à la couleur si vive et à la saveur plus douce, ensoleillent les jours froids et nous font rêver à l’approche du printemps. C’est je pense nos oranges de prédilection. D’ailleurs je me souviens qu’il m’est arrivé de les associer aux premières fraises d’avril. Deux saisons qui se croisent l’espace d’un instant.
Et si vous cherchez d’autres recettes de marmelades, les voici :
Marmelade d'orange
Marmelade d’orange sanguine
Marmelade d’orange sanguine (pour un pot de 400 g environ)
  • 500 g d’oranges entières sanguines non traitées ou d’oranges ordinaires
  • 230 g de sucre semoule
1. Laver et essuyer les oranges puis prélever le zeste à l’aide d’un zester (pas de microplane) ou d’un éplucheur (dans ce dernier cas, former ensuite des filets à l’aide d’un couteau). L’épaisseur des zeste dépend des goûts personnels : je préfère un peu moins épais que des carottes épluchées.
2. Mettre les zestes dans une casserole, couvrir avec 50 cl (500 g) d’eau froide. Porter à petite ébullition et laisser cuire pendant 20 minutes environ voire plus : le liquide doit diminuer de la moitié, voire presque 2/3. l va ainsi s’aromatiser et les zeste deviendront plus moelleux.
3. Pendant ce temps, peler à vif les oranges (sans rien jeter : le faire sur une assiette ou sur une planche) en gardant bien le jus qui en découle. Récupérer les pépins ainsi que les membranes blanches et les mettre dans une petite gaze bien ficelée (ou un sachet à thé). Ce n’est pas obligatoire mais la marmelade prend mieux.
4. Une fois le liquide épaissi, verser donc dans la casserole avec les zestes : la pulpe des agrumes, le jus récupéré, tout le sucre et la petite gaze avec les pépins. Cuire à feu doux pendant 30 minutes environ (voire plus selon le côté aqueux des oranges) Les oranges doivent devenir translucides et le liquide fluide (pas ferme). Faire le test en versant une goutte sur une assiette froide (la mettre au préalable au congélateur), elle doit couler lentement. Sachant qu’il s’agit d’une marmelade (pas d’une confiture) donc à la texture plus complexe. Avec un thermomètre, c’est 105°C. Voir mes conseils pour réussir les confitures. Si elle est encore un peu liquide/fluide, c’est bien et ce n’est pas grave elle va se raffermir en refroidissant.
5. Retirer la gaze puis verser la confiture dans des pots stérilisés (à l’eau chaude ou au four 10 min à 130°C). Refermer et renverser le pot pour faire le vide. Laisser refroidir, retourner puis garder dans un endroit frais et sec.
Conseils :
Conservation : cette marmelade se conserve plusieurs mois dans un endroit frais et sec. Une fois ouverte, la marmelade se conserve quelques jours au frigo.
Sucre : le sucre blanc permet de garder la brillance et une belle couleur. Ne soyez pas tentés de diminuer le sucre, cette quantité (il y a des recettes avec encore plus) permet d’avoir la bonne texture de ne pas devoir trop cuire, la douceur et une bonne conservation.
– Si vous n’aimez pas les morceaux, vous pouvez soit utiliser uniquement le jus pressé de l’orange après avoir prélever le zeste ou bien, pour une texture moins liquide, mixer le tout à la fin de la cuisson
– Vous pouvez bien sûr procéder de même avec des oranges ordinaires, pourvu qu’elles soient bonnes 😉 Vous pouvez ajouter dans la première eau de cuisson une branche de thym ou de romarin à retirer ensuite.

16 Commentaires

  • bonsoir

    MERCI sa permettra de remonter mes conserves qui s'épuises

    je vois sa la semaine prochaine

    bon Dimanche EDDA

    TINACHARLOTTE

  • Bonjour Edda !
    La première marmelade d'oranges que vous avez publiée était déjà l'une de mes préférées, celle-ci va certainement s'y associer. Seul bémol, il n'est pas certains que je trouve des oranges sanguines en ce moment.
    Bon dimanche, sous la pluie et le vent pour ce qui nous concerne sur Albi.
    Josy.

  • Originale cette marmelade ! Je ne connaissais pas aux oranges sanguines mais cela doit être un délice sur la tartine de pain beurre ou la brioche

  • Dès que je trouve des oranges sanguines je me jette dessus !!!! il faut absolument que je fasse cette marmelade d'oranges 🙂 on a une envie irrésistible de plonger la cuillère dans le pot!

  • Bonjour et merci pour cette recette…je me suis lancée cet après-midi en quadruplant les proportions mais ça n’était peut-être pas une bonne idée : la préparation reste très liquide malgré une heure de cuisson. Est-ce normal ? J’ai peur de perdre en saveurs. Merci

    • Bonjour Louise,
      Alors oui, quand vous avez beaucoup plus de volume (donc aussi plus d’eau), les temps sont beaucoup plus longs et il faut une bassine grande et large pour permettre à l’eau de mieux s’évaporer. Je ne pense pas que vous perdez en saveurs mais il faut contrôler et continuer la cuisson et sachez que la marmelade va quand même se raffermir en refroidissant.
      Quelle chance d’avoir déjà des oranges sanguines !

  • Arrivate oggi due casse di arance dalla Sicilia…!
    Varietà Moro, piccole, sugose e dolcissime…
    Oggi pomeriggio mi metto all’opera!! Grazie sei sempre il mio punto di riferimento!!
    Valeria

  • Bonjour Edda, j’ai vraiment eu beaucoup de mal au moment de peler les oranges à vif et de séparer la chair de la membrane blanche. Elle restait vraiment accrochée et donc difficile d’avoir d’un côté de la chair et de l’autre, les membranes blanches. Aurais-tu une astuce ? C’est peut-être dû à la qualité des oranges ?

    • Bonjour Sandrine,
      En général je n’ai jamais eu de soucis (peut-être cela est du aux oranges en effet) : il est important de bien attaquer la chair au-delà du blanc (et n’avoir pas peur qu’un peu reste sur la peau).
      Bonne marmelade !

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer