Italie Plats Recettes de cuisine Venise (Vénétie) Viandes

Boulettes de viande à la courge

Boulettes de viande courge recette

Pour la fin du mois et dans le cadre d’un menu courge tout italien (traditionnel ou plus créatif), après les ravioli à la courge, je vous présente des boulettes de viande à la courge à tomber ! Elles étaient là sur une assiette dans la cuisine quand mon mari est rentré, Lydia aussi… et elles n’ont pas fait long feu (elles ne sont jamais arrivées à table finalement). Super moelleuses, parfumées, gourmandes, c’est les boulettes de la saison !

Quel est le rôle de courge dans les boulettes de viande ?

Ici la courge (déjà cuite : une purée épaisse) va apporter de l’humidité et du moelleux (qui souvent dans les recettes italiennes est apporté par le pain). De plus une certaines texture plus homogène et une légère saveur douce (très subtile) très agréable avec la viande.

Le secret des boulettes moelleuses et gourmandes

Un élément moelleux (ici la courge qui peut être remplacée par la patate douce par exemple), l’oeuf (qui va lier et apporter de l’eau) et enfin le parmesan (et un bon assaisonnement).

Vous pouvez préparer ces boulettes de viande à la courge autant que vous voulez, pour les petits et les grands et en toutes circonstances : apéritif dînatoire, dîner…

Boulettes viande courge recette facile

Boulettes de viande à la courge

Type de plat: Plat
Cuisine: Italienne
Temps de préparation: 30 minutes
Temps de cuisson: 15 minutes
Portions: 6 personnes
Auteur: Edda Onorato

Des boulettes moelleuses, savoureuses, délicieuses et cuites au four

Imprimer

Ingrédients

  • 350 g boeuf haché (15% de matière grasse)
  • 280 g courge butternut ou potimarron cuite en purée (à la vapeur, micro-ondes ou four) ou mixée
  • 1 oeuf
  • 50 g parmesan râpé
  • noix de muscade
  • sel
  • poivre
  • pousses épinards
  • grenade
  • huile d'olive vierge extra
  • chapelure facultatif

Instructions

  1. Préchauffer le four à 180°C (chaleur tournante). Tapisser la plaque avec du papier cuisson.

  2. Dans un saladier, mélanger la viande avec le parmesan, le sel, le poivre et une belle pincée de noix de muscade fraîchement râpée.

  3. Incorporer l'oeuf puis la chair de courge.

  4. À l'aide des mains humides, former des boulettes en les roulant sur la paume des mains puis les enrober de chapelure posées sur une assiette plate (pas obligatoire mais c'est un plus de texture).

  5. Poser les boulettes sur la plaque, saler, verser un filet d'huile d'olive et enfourner pendant 15 minutes environ (voire un peu plus). Une petite croûte colorée doit se former. Les retourner vers la fin de la cuisson.

Notes

Conseils :

Conservation : les boulettes sont délicieuses tout juste préparées mais aussi plusieurs heures plus tard à température ambiante. Vous pouvez les conserver jusqu’au lendemain (voire le surlendemain toujours au frais). Pensez à les réchauffer (au four ou au micro-ondes avant de servir. Je n’ai pas testé mais je pense qu’une fois bien refroidies elles peuvent se congeler dans une boîte hermétique.

Texture et goût : elles sont moelleuses avec un petit goût doux et légèrement épicé (noix de muscade).

Cuisson : j’ai opté pour la cuisson au four pratique et qui ne demande aucune attention mais vous pouvez très bien (dans les règles de l’art) les cuire à la poêle comme dans ces boulettes de viande classiques à la sauce tomate. Elles seront plus crousti-fondantes.

Variantes : vous pouvez remplacer la courge par une patate douce et même une pomme de terre (toutes deux cuites bien sûr), varier les épices, ajouter un peu de curry rouge par exemple, des herbes…

Imprimer

29 Commentaires

  • bonjour Edda, et bien moi qui voulais faire aujourd’hui des arancini , tu me donnes une autre idée…..et ss doute plus facile
    bonne journée !

  • 5 stars
    Bonjour Edda, ces boulettes sont merveilleusement bonnes et moelleuses!!! Trop trop bonne idée! j’en ferai ,pour faire manger les plus récalcitrants à la courge et ou patate douce 🙂 Belle journée à toi!

  • Miam….. Je vais essayer ce week end je crois, tes dernieres recettes de boulettes me font de l’œil ces derniers temps . Une envie de viande qui change, et de coocooning aussi je pense… J ai juste un souci de « gros mangeurs » en ce moment que j ai dû mal à rassasier. J ai vu qu tu les présentes avec de la salade, mais je ne peux malheureusement pas m en tenir là sous peine de voir trois têtes se tourner frénétiquement dans toutes ‘es directions à la recherche de l accompagnent perdu… Un homme qui fait du sport, et deux grandes qui n arrêtent plus de pousser, ça donne des tables bien pleines !!! Du coup, quel accompagnement me conseilles tu (pas de courge stp, cette recette est aussi une ruse pour faire passer discrètement celle qui est cachée dans ma cuisine)? Merci une fois de plus pour tout tout tout !

  • Bonjour Edda. Moi qui veut faire des boulettes depuis longtemps, je vais m’y mettre avec cette belle recette. Sauf que nous ne mangeons ni bœuf ni veau. Avez-vous un conseil pour le choix de la viande, poulet, porc ou saucisse, agneau, qui donnerait un aussi bon résultat ? Merci beaucoup. Dina

    • Bonsoir Dina,
      Merci pour le message ! Le porc ou l’agneau conviennent très bien (il faut que la viande soit un peu grasse).
      Belle soirée

  • Bonjour Edda mes enfants n’aiment vraiment pas le fromage est ce que ça va beaucoup changer si je ne mets pas de parmesan ? la recette à l’air top !! Merci

  • Bonsoir, super une nouvelle recette de boulettes et en plus avec de la courge, le légume de saison et nous en avons récoltées beaucoup dans notre jardin : butternut, potimarron, kabocha.
    Gérard, mon mari et nos deux « grands enfants » 21 et 24 ans) ont déjà adoré les boulettes de viande à l’italienne (je les ai roulées dans de la polenta pour leur donner un goût croustillant)
    Celles-ci, ils vont tomber sous le charme !!!
    Merci du fond du coeur Edda de nous transmettre tout ton savoir faire d’autant plus que tu y consacres beaucoup de temps.
    Laurence

  • Bien que différentes des polpette de ma grand-mère sicilienne, ces boulettes sont délicieuses, nous nous sommes régalés ! J’ai juste rajouté un petit peu d’ail :o) Merci beaucoup pour cette recette Edda !

  • Bonjour;
    réalisées pour notre déjeuner du week-end: c’était délicieux! bien moelleux, rapide à faire et équilibré. Mon mari est chaque fois épaté par la qualité de vos recettes 😉
    J’aurais une question à propos du plat PÂTES RADIATORI AU POTIMARRON, CHÈVRE ET CHIPS DE MAGRET SÉCHÉ. Doit-on « égoutter » les pâtes après les avoir fait revenir dans la crème de potimarron? Je vois qu’il n’y a pas beaucoup de sauce dans le fond de votre assiette, j’ai un peu de mal à imaginer la consistance que doit avoir cette crème… Merci et bonne journée

    • Merci beaucoup pour le retour, ravie !!
      Concernant les radiatori, non il ne faut pas égoutter les pâtes après les avoir enrobée de crème de potimarron, ça reste vraiment un enrobage et elles vont cuire un peu dedans. La crème est lisse, veloutée…
      Bonne soirée

  • 3 stars
    Bonjour Edda ,
    Merci encore une fois pour cette bonne recette. Je l’ai testée avec du potimarron,en fait j’ai recyclé un gratin de potimarron qui était trop fade, du coup ni vu ni connu je t’embrouille et ma team n’y a vu que du feu!!!
    Recette facile et très appréciée, le côté moelleux à l’intérieur et croustillant dehors c’est top!
    Encore merci

Commenter

Partagez
Tweetez
Enregistrer