jeudi 19 janvier 2012

Comment préparer les gnocchi de pomme de terre (2 recettes)

Making gnocchi...

Versione italiana più giù

Voici notre rendez-vous mensuel sur les bases de la cuisine et pâtisserie (comme le risotto, les meringues...) Pour rester dans le thème trattoria et l'Italie (et suite à de nombreuses demandes) je vous parlerai de gnocchi de pomme de terre. Faits maison c'est un délice. En réalité je m'étais déjà lancée dans cet exercice au tout début du blog dans ce billet où je raconte mes mésaventures liées aux gnocchis.
Je vous donne ici deux versions de gnocchi (pas de s en italien)Toutes deux sont valables et très bonnes. J'alterne en fonction de ce que j'ai sous la main mais personnellement je préfère la recette avec les oeufs (entiers ou que des jaunes) pour la texture. La différence est subtile hein. De plus je trouve que la version aux oeufs se congèle mieux. Après c'est une question d'habitude et de tradition.

Comme vous savez, les gnocchi sont très ancrés dans la tradition italienne (je commence à me répéter). Les plus connus et mangés sont ceux de pomme de terre mais ce n'est pas les plus anciens. Apparemment ces boulettes à l'origine à base de farine, de semoule ou de pain, remontent très loin dans le temps. Ceux de pommes de terre ont commencé à connaître un grand succès à partir du XIXème siècle (grâce aussi au célèbre livre de Pellegrino Artusi, dont je vous parle souvent mais je deviens passéiste ;-).
Au centre de l'Italie et notamment à Rome, on avait l'habitude de manger les gnocchi le jeudi (et le vendredi le poisson, notamment la morue). Ils étaient donc préparés maison qu'une fois par semaine, aujourd'hui on peut en manger tous les jours. Un plat à l'origine pauvre qui est devenu un plat de fête, rustique ou élégant.

Mais revenons à nos gnocchi (pluriel de gnocco qui signifie aussi boule et difficile à avaler ;-))
Si vous suivez ces conseil tout simples vous ne pouvez pas les rater et surtout vous vous régalerez. Moelleux, fondants et gentils (rien à voir avec les gnocchi qu'on achète).

PRÉCAUTIONS

  • impératives !
- utiliser des pommes de terre dites vieilles c'est à dire à chair farineuse, qui contiennent très peu d'eau. Les Bintje iront très bien (vous pouvez consulter le tableau sur les différentes variétés de pommes de terre sur le site )
- éplucher et écraser les pommes de terre encore chaudes. Par contre travailler les pommes de terre et la farine quand les premières sont tièdes-froides (et non chaudes)
- incorporer d'abord la moitié de la farine et ensuite le reste peu à peu. Ceci pour vérifier combien est absorbé par les pommes de terre
- égoutter les gnocchi avec une écumoire
- les faire maison. Croyez-moi tous les gnocchis qui vous achèterez (je sais je ne devrais pas le dire) ne seront jamais à la hauteur. Tout simplement parce que les gnocchi crus ne se gardent pas longtemps et pour les conserver, éviter qu'ils n'attachent, on a tendance à les fariner abondamment ce qui les rend durs et élastiques. Même au restaurant demandez toujours s'il sont faits maison (la plupart du temps non).
  • facultatives ;-)
- rayer les gnocchi avec une fourchette ou un ustensile en bois ou même une râpe à fromage.
Je sais c'est une tradition (chez moi aussi) et tout comme les pâtes rayées le but est de faire en sorte que les gnocchi récoltent la sauce qui ira se nicher dans son creux. Ceci dit tout dépendra de votre sauce. Si elle est assez fluide, végétale, comme par exemple cette sauce de courgettes ce n'est pas nécessaire. Ma belle-maman qui est la grande spécialiste, depuis quelques années ne les rayent plus et c'est très bon ;-) C'est vraiment à votre convenance...

Ingrédients pour la recette de gnocchis de pomme de terre avec oeufs (ma préférée mais la différence est subtile)
Pour 6-8 personnes
- 1 kg de pommes de terre à chair farineuse (genre Binjte) de même dimension
- 300 g de farine environ (peut-être un peu moins) + un peu
- 1 oeuf (50 g)
- sel, noix de muscade

Pour 4 personnes
- 600 g de pommes de terre à chair farineuse de même dimension
- 150 g environ de farine
- 1 jaune d'oeuf (20 g)
- sel, noix de muscade

Ingrédients pour les gnocchis sans oeufs
Pour 6-8 personnes
- 1 kg de pommes de terre à chair farineuse (genre Bintje) de même dimension
- 350 g environ de farine + un peu
- sel, noix de muscade

1. Cuire les pomme de terre dans l'eau (en partant d'eau froide) avec du gros sel et une feuille laurier, pendant 40 minutes environ. Elle doivent être fondant, le temps dépend de leur taille. On peut aussi cuire les pommes de terre à la vapeur épluchées et coupées en dés (c'est plus rapide).
2. Eplucher le s pommes de terre à chaud et le s passer au presse purée ou moulin à légumes. Poser le tout sur un plan fariné. Attendre qu'elles tiédissent, former un trou et ajouter la moitié de la farine et l'oeuf puis les incorporer aux pommes de terre. Saler et ajouter une pincée de noix de muscade. Ajouter le reste de farine et travailler la pâte afin d'obtenir une boule lisse et homogène. Couper une tranche, former des saucissons de pâte de 1-2 cm de largeur puis couper en tronchons de 1 cm. Les rouler sur le dos ou creux d'une fourchette d emanière à créer des sillons et un trou au coeur. Les fariner, les poser sur un torchon les uns à côté des autres.
3. Porter de l'eau à ébullition, la saler et y plonger délicatement (à l'aide du torchons), les gnocchi. D§s qu'ils remontent à la surface.

CONSERVATION
L'idéal serait de les préparer, éventuellement les faire un peu reposer (10-15 min et en tous cas pas plus d'une heure) bien séparés, sous un torchon fariné et puis de les cuire au dernier moment (il faut juste quelques minutes).
Bonne nouvelle : on peut aussi les congeler. Dans ce cas, les poser sur une assiette, couverts de papier cuisson. Couvrir de papier film et mettre au congélateur quelques heures. Puis les mettre dans 2-3 sachets pour congélation.
Il suffira ensuite de les cuire dans l'eau bouillante encore congelés. Vous aurez ainsi un plat vraiment minute en rentrant à la maison.

ASSAISONNEMENT
Donnez libre cours à votre imagination. Grands classiques : du beurre fondu avec de la sauge fraîche, sauce tomate simple, ragoût à la Bolognaise, une sauce de légumes, de poissons... mais aussi du fromage fondu, un pesto bien herbacée et liquide (sinon tout sera trop sec ;-)
Personnellement je préfère une sauce bien liquide qui compense le côté gnocchi mais c'est une question de goûts.

SUGGESTIONS de RECETTES


Versione italiana

Vabbeh oggi si parla di gnocchi o piuttosto dei trucchi per farli...lo so, lo sapete ma è sempre utile no? Tra l'altro se avete voglia di leggervi una storia divertente sulle mie disavventure con gli gnocchi potete andare QUI.
Seconde me gli gnocchi di patate sono una delle poche cose che non vanno mai comprate (salvo se fatte artigianalmente non troppo tempo prima). Lo so non dovrei dirlo, ma freschi sono un'altro mondo.

Ecco qui qualche segreto (di pulcinella) su come fare gli gnocchi, con due ricette, l'una con le uova e una senza. Questione di tradizione o abitude, faccio entrambe ma ho un debole per la consistenza dell'impasto con l'uovo e trovo anche che si congeli meglio.

Accorgimenti
  • necessari: 
- usare patate dette vecchie, cioè farinose, con poca acqua e a pasta gialla (posso essere di tante varietà anche rosse, chiedete)
- sbucciare le patate e schiacciarle quando sono ancora calde. Lavorale sono quando sono diventate tiepide-fredde.
- incorporare prima la metà della farina e poi il resto poco a poco (dipende dalla capacità d'assorbimento)
- scolare gli gnocchi con un mestolo forato (e non uno scolapasta pena ritrovarsi con un gnoccone unico ;-)
  • facoltativi: 
- rigare gli gnocchi con una forchetta o un riga gnocchi o anche un grattuggia formaggio. Questione di abitudini (anche da me). Il fatto di rigarli permette di creare degli incavi per la salsa e quindi di trattenerla. In realtà tutto dipenderà dalla salsa, se è verdurosa e fluida si possono non rigare.

Gnocchi di patate con uovo
Per 6-8 persone
- 1 kg di patate farinose di dimensioni simili
- 300 g circa + un pò
- 1 uovo (50 g)
- sale, noce moscata

Per 4-6 persone
- 600 g di patate farinose di dimensioni simili
- 150 g circa di farina
- 1 tuorlo (20 g)
- sale, noce moscata

Ricetta senza uova
Per 6-8 persone
- 1 kg di patate farinose di dimensioni simili
- 350 g circa di farina + un pò
- sale, noce moscata

Procedimento
1. Cuocere le patate con la buccia partendo dall'acqua fredda con sale grosso e una foglia d'alloro, per 40-50 minuti, dipende dalle dimesioni. Si possono anche cuocere al vapore sbucciate a dadi (è più rapido). 
2. Scolarle, sbuciarle ancora calde e schiacciarle con lo schiacciapatate. Poggiare su un piano di lavoro infarinato, fare una fontana, aggiungere la metà della farina e l'uovo poi un pò di sale e di noce moscata. Incorporare la farina rimanente a poco a poco e lavorare l'impasto ripiegandolo per ottenere una palla liscia ed omogenea. Tagliare una fetta, arrontolarla per ottenere un salsicciotto di 1-2 cm di larghezza. Tagliare a pezzi di 1 cm di lunghezza. Rotolare lo gnocco su un rembo di una forchetta (non obbligatorio) e infarinarlo. Sistemare tutti gli gnocchi i uni accanto agli altri su un canovaccio infarinato. Portare a bollore abbondante acqua, salarla e versare gli gnocchi delicatamente (con l'aiuto del canovaccio). Non appena risalgono a galla (ci vuole qualche minuto) scolarli con uno mestolo forato e condirli.

Conservazione
La cosa migliore è farli sul momento. Si possono eventualmente far riposare una mezz'ora coperti con un canovaccio infarinato e poi si cuociono.
Buona notizia: si possono congelare! In questo caso farli prima congelare su un vassoio coperto da carta forno poi dopo qualche ora metterli in sacchetti da freezer. Basterà poi tuffarli nell'acqua ancora congelati. Avrete così un vero speedy piatto.

Proposte dal blog

79 commentaires:

  1. je crois que je vais en faire!!!merci

    RépondreSupprimer
  2. Alors là Edda tu me fais plaisir. Mes expériences de gnocchi faits maison ont été catastrophiques (mais mangeables). Tes conseils, trucs et astuces me seront très précieux. Et en plus je peux les congeler donc le jour où je m'y mets, je les ferais en grosse quantité. J'ai un homme qui adore ça.
    Je me souviens un jour en Toscane dans un coin paumé dans la campagne, nous en avons mangé (maison) avec une sauce crème aux noix : un délice!. Merci Edda je suis ravie. Vite j'imprime et garde précieusement cette recette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, je suis si contente de te faire plaisir ! Je te rassure, j'en ai raté aussi (mais je n'avais pas tous les bons éléments)
      Tu me donnes envie d'Italie là, j'imagine bien tout...

      Supprimer
  3. Et voilà, maintenant j'ai envie de gnocchi !!! remarque, y'a pire comme maladie :)))

    RépondreSupprimer
  4. J'adore tes conseils et astuces. Je ne me suis encore jamais lancée mais tu m'en donnes l'envie, c'est un bon début

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Philo, je suis contente qu'ils te plaisent. Tiens-moi au courant alors ;-)

      Supprimer
  5. Ah Edda,mi haï battuto sul tempo!Questa settimana anche io ho un post sui gnocchi,io li ho fatti viola peró...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ciao Edie: affinità? ;-) In realtà sul blog ci sono molti post sugli gnocchi, alcuni anche vecchi. Questo qui è più dedicato a consigli pratici.
      Buoni e belli i viola (come hai potuto vedere nei link, ne avevo fatti con il gorgonzola). Andrò a vedere i tuoi :-)

      Supprimer
  6. Volevo dire SUGLI gnocchi oups;)

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai jamais aimé les gnocchi... probablement pour les raisons que tu évoques si bien dans ton article, je n'en ai goûté que des industriels que je trouvais trop durs, insipides, bref sans grand intérêt gustatif !
    Mais ton article me donne envie de m'y mettre histoire de me réconcilier avec ces petites choses! Que veux-tu, je n'aime pas être en froid avec qui que ce soit, fussent des gnocchis ^^ ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'as goûté que ceux du commerce, je te comprends parfaitement (je n'y arrive pas non plus, ils sont gommeux). Si ça te dit, je te conseille d'essayer ceux-là c'est un peu long mais facile et ils risquent de plaire aussi aux enfants ;-) Après tu me diras (tu peux aussi ne pas les aimer hein? ;-)
      Bises

      Supprimer
  8. Concordo Edda: gli gnocchi MAI comprati!!!!!!!!!!!!!! e faglielo capire a mio padre che da fare sono facilissimi (io però l'uovo non lo metto) e tutt'altra cosa rispetto a quelli del negozio (che le patate neanche le hanno viste). Brava!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Siamo d'accordo e mi fai troppo ridere!! Grazie

      Supprimer
  9. J'ai déjà testé une fois et je n,avais pas été très satisfaite du résultat. Merci pour les conseils. j'ai envie de gnocchis, c'est normal?

    RépondreSupprimer
  10. Oui ;-) Tiens-moi au courant si tu testes...

    RépondreSupprimer
  11. IL racconto della preparazione dei tuoi gnocchi mi ricorda mia madre che faceva degli gnocchi ottimo al gusto ma "molto gnoccosi".

    RépondreSupprimer
  12. gli gnocchi li faccio da quando sono piccola..mai comprati e mai lo farò..piuttosto mangio altro. e al ristorante nn li prendo mai. Rigorosamente con l'uovo e con la tavoletta per arricciarli!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hai ragionissima, anch'io non li prendo mai (ci capiamo ;-) Mi piace il fatto che sia una ricetta che fai da sempre...

      Supprimer
  13. Elle tombe à pic cette recette avec tous ces trucs !! je t'adooore tu es toujours là quand il le faut, Mon Ange italien !! ;0) et en plus si on peut les congeler je pense que je vais partir sur la recette pour 6 ou 8 personnes comme cela une partie ira dans le congélo pour la fois suivante !! et je ferais ta sauce aux courgettes et pignons pour accompagner les premiers !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carole, merci tu es adorable et je suis si contente de t'être utile ! Tu sais hier soir pendant que j'écrivais je pensais aussi à toi ;-) La sauce est super, légère et facile. Tu me diras alors...

      Supprimer
  14. i've eaten gnocchi some years ago and i loved it.
    i must do them again, definitely. :)

    RépondreSupprimer
  15. Je me retrouve tout à fait dans l'article "les mésaventures liées au gnocchis" ...
    Merci pour ces précieux conseils !

    A bientôt.

    Muriel

    RépondreSupprimer
  16. Roooh, j'ai honte, je n'en ai jamais fait maison pourtant mes enfants adorent ça, re-honte, ceux du commerce, ceux que je ne peux pas avaler ou genre, un tous les dix ans. Mais ma grand-mère et le grand-père d'une amie, les faisaient maison et même s'ils ne se connaissaient pas, ils en faisaient toute une histoire, c'est long, terriblement long, oh là, là, là, il faut du temps mais pourtant c'était terriblement bon. Je suis restée sur cette petite chose toute simple mais demandant un savoir faire infini et je n'ai jamais osé m'y frotter. C'est bête, hein ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message poétique.... Oui c'est long, enfin, il faudra max une heure de préparation, sans compter la cuisson des pdt (qui se fait toute seule ;-) mais rien de terrible. Si tu oses te lancer, tiens-moi au courant...

      Supprimer
  17. Je te suis reconnaissante pour ces précieux conseils et astuces. Avec une telle feuille de route, j'ai bien envie d'emprunter le chemin de ma cuisine car j'ai tous les ingrédients.... Au boulot ! Bon we, et grosses bisses, Françoise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que ça te plaise, tu me diras alors ! Grosses bises et bon weekend à toi aussi.

      Supprimer
  18. Justement, une amie viens de m'en faire goûter, un beurre clarifié à la sauge, je me suis régalée.

    RépondreSupprimer
  19. Ca y est, j'ai testé ! Il me restait juste assez de bintje de l'an dernier pour deux.
    En fait, c'est simple, et puis c'est vraiment très rigolo de malaxer cette pâte. On a fait ça en amoureux, à moi les petits boudins, à lui l'application de fourchette. Et qu'est-ce que c'est bon... Merci donc !

    RépondreSupprimer
  20. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  21. Edda, c'était trop bon ... j'en ai fait 1 kg et j'ai congelé le reste, je suis ravie :o))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah cela me fait super super plaisir ! Merci :-)

      Supprimer
  22. coucou je viens de chez manue et je vois que sur ton blog il a de bonnes choses ...je m'inscris à ta news bonne soiréeeeeeee

    RépondreSupprimer
  23. Merci pour cette excellente recette! J'y ai passé un bout de mon dimanche après-midi, mais le résultat en valait la peine. Servis avec un beurre de sauge, on a mangé la recette pour 4 personnes... à deux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le retour, cela me fait très très plaisir ! C'est vrai il faut un peu de patience... bien récompensée :-)

      Supprimer
  24. miam ça m'a l'air appétissant ! merci pour cette "vraie" recette !
    je la teste ce WE ! j'avais une question par contre ! si j'en fais trop est il possible de les congeler ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aude, tiens-moi au courant ! Quant à la congélation, c'est écrit dans le billet ;-)

      Supprimer
  25. Coucou,
    J'ai réalisé ces gnocchi dimanche et on s'est totalement régalé... je me suis permise de poster la recette sur mon blog, avec bien entendu référence au tien
    http://www.bibica.be/archives/2012/12/04/25727236.html

    Merci pour cette belle découverte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour le retour ! Je viens voir :-)
      Bonne soirée

      Supprimer
  26. Bonjour,
    j'ai testé la 1ère recette (celle avec oeuf) l'autre jour n'ayant jamais fait de gnocchis maison.
    Ben franchement, c'est fini je n’achète plus de gnocchis de supermarché !!!

    Par contre, je mange mes gnocchis nature avec juste un peu de beurre, et ma petite famille les as trouvé pas assez salé ...

    Quelle quantité de sel faut-il mettre pour la recette avec oeufs et 1 kg de pomme de terre svp ?

    Merci beaucoup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ankoly, ravie que vous vous soyez lancée avec succès et que vous soyez reconvertie :-) Moi aussi j'en achète plus depuis des années
      Concernant les gnocchi nature, je vous conseille alors de bien saler l'eau de cuisson (entre 8-10 g par litre d'eau).
      Bonne journée !

      Supprimer
  27. Bon, j'ai retenté, par contre cette fois je me suis retrouvée avec une pâte beaucoup plus "collante" ...
    Est-ce-que ça peut être dû au fait que les pomme de terre étaient encore tiède ...

    Enfin sinon je me suis débrouillée.

    Sinon super la technique de la congélation, mes enfants te remercient lol

    RépondreSupprimer
  28. bonjour, je suis à la recherche d'une recette sérieuse depuis plusieurs longues minutes, je fait souvent mes pattes maison mais les gnocchi maison, jamais essayé, voir même jamais goûté :). j'aurais dû penser à votre site dès le début. J'ai vu beaucoup d'italiens mettre du fromage dans leur pâte à gnocchis, qu'en pensez vous? De plus j'ai vu une très belle sauce italienne sur le net pour les gnocchis, à base de persil d'ail d'oignons, de concentré de tomates, de champignons mixés et de jus de cuisson des champignons. Connaissez vous le nom de cette sauce? Merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nicolas ! Merci pour ton message et pour la confiance. Cette recette est la classique de base et je pense qu'il faut y avoir goûté au moins une fois, plus jamais vous n'achèterez des gnocchi gommeux dans des confections ;-)
      Sur cette base vous pouvez varier à l'infini (comme pour les pâtes fraîches) : ajouter du fromage à la pâte, des herbes, des légumes (courge, carottes, épinards, poivrons...) Vous avez par exemple une recette sur le blog de gnocchi de betterave http://www.undejeunerdesoleil.com/2012/10/gnocchi-de-betterave-au-pesto-de-fanes.html ou aux petits pois http://www.undejeunerdesoleil.com/2012/04/gnocchi-de-petits-pois-et-carottes.html.
      Concernant cette sauce, d'après votre description, elle ne me semble pas typique d'une région mais de toute l'Italie et je dirai que c'est une salsa ai funghi tout simplement.
      Bonne journée !

      Supprimer
  29. Bonjour, bon bien voilà j'ai fait mes premiers gnocchi maison. Dans la case "positif" ( en ce qui me concerne ), c'est clairement meilleur fait maison, j'ai fait cuire mes pommes au micro ondes, ce qui m'a fait gagner du temps et surtout m'a permis de bien les assécher. Je les ai mangées avec un boeuf bourguignon maison. Par contre bien qu'ayant salé ma pâte et mon eau, c'était toujours très fade, il ne faut vraiment pas hésiter sur le sel. Ma préférence va toujours largement aux bonnes pâtes et au risotto, mais j'en referai, à la différence que la prochaine fois je les passerai à la poêle ensuite pour leur donner un peu de texture, ce dont les gnocchi manquent un peu à mon avis contrairement à des pâtes al dente.
    Cordialement,

    P.S. A quand un menu des recettes en fonction de leur région d'origine ( comme Margot zhang sur son site "recettes d'une chinoise"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nicolas, merci pour votre retour ! En fait, je ne pense pas que l'on puisse comparer les gnocchi aux pâtes et au risotto c'est un autre monde, comme la polenta. Et on peut aimer ou pas.
      Il s'agit d'une base, c'est pourquoi elle est assez neutre. S'ils manquaient de texture, cela dépend aussi des pommes de terre, de comment ils ont été travaillés et s'ils sont trop mous c'est qu'ils ont été trop cuits. Normalement il en ont. Si vous en voulez encore plus, faites une recette de gnocchi de farine (là il seront bien al dente): http://www.undejeunerdesoleil.com/2011/08/gnocchi-de-pois-chiches-la-peperonata.html
      Le fait de les poêler est en effet une bonne solution mais là aussi c'est autre chose... Après bien sûr question de goûts et d'envies.
      Concernant les recettes en fonction de leur région, c'est déjà fait sur le blog, depuis des années, à chaque fois que j'en présente une (comme le vitello tonnato, les struffoli, les saltimbocca et des centaines d'autres...) Je ne souhaite pas toujours trop figer dans la mesure où souvent les recettes passent d'un région à l'autre (sans parler de pays) difficile donc d'être très catégorique.
      Bonne après-midi

      Supprimer
  30. Gnocchi du Cap Blight !une recette des mers du sud ! Ayez sous la main une râpe a coco une noix ouvrez ,pas facile faite votre lait a défaut de faire votre beurre ! dans une cocote minute ou sur un feu de bois dans un chaudron de terre cuite si vous avez du temps ! épluchez de préférence avec des gants ca colle et ca tache faite cuire une pomme d'arbre a pain fruit de l'arbre à pain, le uru, (ce «miracle» de la nature selon les premiers nutritionnistes du XVIIIè siècle, qui le comparaient volontiers à la pomme de terre.)réduisez le fruit en purée , incorporez y le lait de coco ensuite la farine 300gr salez et si vous avez râpez de la noix muscade une pincée un jaune d'œuf si vous réussissez a attraper une poule elles volent bas mais elles volent vite! confectionnez vos Gnocchi a la fourchette un délice des dieux polynésiens Sans la révolte du Bounty je ne pense pas que cet arbre majestueux ai remplace la pomme de terre en France par contre aux Antilles il est devenu presque un plat national ! une autre manière de cuire le Uru entaillez d'une croix de chaque cote puis direct sur le feu jusque ce qu'il soit noir charbon ! j'ai oui dire mais pas encore essaye en l'enterrant et le laissant fermenter on arrive a faire du fromage entièrement végétal !

    RépondreSupprimer
  31. senza uovo e senza sale con la dritta della mercante di spezie di schiacciare le patate leggermente per eliminare ulteriormente l'acqua

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personalmente preferisco con l'uovo e con il sale (sennò è veramente molto sciapo), poi è questione di gusti e di abitudini ovviamente

      Supprimer
  32. Je me suis lancée aujourd'hui: la pâte est vraiment facile à faire(j'ai adoré patouiller!) mais nous avons un peu été déçus du goût: je pense que je n'ai pas assez salé(et j'ai oublié la muscade!) la pâte et l'eau de cuisson.
    Ensuite, je me suis demandé si la pâte ne doit plus du tout coller aux doigts avant de façonner les raviolis car ils étaient un peu mous(mais pas collants) en sortant de la cuisson.
    J'ai tenté d'en passer quelques uns à la poêle mais ça les a rendus encore plus mous!
    Mais je pense qu'il y a un tour de main et je recommencerai en salant mieux et avec vos compléments de conseil!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Pivoine, merci pour le retour et bravo pour vous être lancée ! Alors pour le goût oui il faut saler et mettre de la noix de muscade et il faut bien saler l'eau. Ceci dit, ça reste une base assez neutre pour des sauces bien goûteuses comme du fromage, des sauces tomates, des légumes... (vous avez plusieurs recettes sur le blog http://www.undejeunerdesoleil.com/search/label/gnocchi). Un peu comme les pâtes et la polenta, les gnocchi ont besoin d'un complément.
      Normalement ils ne doivent pas coller aux doigts (utilisez de la farine pour les travailler). Qu'ils soient un peu mous c'est normal (enfin je ne sais pas exactement comment ils étaient, difficile d'évaluer à distance ;-). mais s'ils le sont trop cela peut dépendre :
      - des pommes de terres trop aqueuses ou
      - du manque de farine
      - ou même d'un excès de cuisson. Il faut les égoutter quelques (une vingtaine) secondes après qu'ils soient remontés à la surface.
      Très bon weekend !

      Supprimer
  33. Bonjour

    Superbe recette ,faite ce jour .J`ai aimé cette légèreté du gnooki en bouche ,avec une sauce classique: tomate ,basilic, ail, pecorino.
    Beau site de cuisine, pour un épicurien et gastronome ..
    Merci ..

    Lou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Lou pour votre message et vos compliments ! Je suis très contente que vous ayez apprécié, la sauce que vous avez choisies est une de mes préférées avec les gnocchi :-)
      Bonne journée

      Supprimer
  34. Bonjour,

    J'ai testé votre recette hier, mais hélas ce fût un échec. La pâte était hyper collante au moment de l'incorporation de l'oeuf et de la farine aux pommes de terre. J'ai rajouté une grosse dose de farine petit à petit sans pouvoir "rattraper le coup", j'ai préféré arrêter les frais avant de me retrouver finalement avec de la farine aux pommes de terre !
    Résultat, nous avons mangé des galettes de pommes de terre aux légumes (hors de question de jeter, j'ai transformé).
    En faisant un tour sur le web, je me suis rendue compte que peler les pommes de terre avant de les cuire (pour éviter de se brûler les mains en le faisant après cuisson) les rend trop humides.
    Quel dommage ! Vous parlez bien de prendre des pommes de terre à chair farineuse, ce que j'ai fait, mais je n'avais pas noté l'importance capitale d'obtenir une purée la plus sèche possible. D'ailleurs, je suis -après cette expérience- étonnée que vous conseilliez de cuire les pommes de terre éventuellement à la vapeur, je me dis du coup qu'une fois écrasées elles risques d'être tout aussi collantes, non ?
    Moi qui fais mon pain et toutes mes viennoiseries maison (et tout le reste aussi d'ailleurs), je me disais que les gnocchis devaient être abordables, mais comme quoi leur réputation d'être difficiles à réaliser est bien fondée.
    Je ne m'avoue pas vaincue, je re-tente dès demain, en cuisant les pommes de terre avec leur peau et leur faisant faire un petit passage au four pour les dessécher un peu plus (comme vu sur un autre site : 10min à 100°C).
    Finalement, c'est comme la boulange, il faut connaitre toutes les ficelles pour ne pas rater son coup ! J'espère que la prochaine tentative sera plus heureuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Anonyme (votre nom ?)
      Pas évident d'évaluer à distance mais d'après ceqaue vous me dites, il semblerait que le problème vienne des pommes de terre. Il faut vraimemt qu'elles soient farineuses, vieilles, avec très peu d'eau (depuis que j'ai compris cette astuce, je ne les ais plus râtés :-)
      Concernant la peau, dans la recette je les cuis entières et les pèle après. La purée ne doit pas être particulièrememt sèche sinon elle va s'effriter, la pâte même après l'incorporation de la farine restera moelleuse (ce n'est pas des pâtes et la texture est très différente des gnocchis qu'on achète souvent durs ;-). La farine sert à lui donner du corps et à pouvoir la travailler.

      Si les pommes de terre sont de la bonne variété la vapeur ne pose aucun problème, la cuisson est plus rapide et finalemement elle n'hydrate pas tellememt. Par contre je vous déconseille de cuire à l'eau.
      Vous pouvez aussi cuire tout au four sur du gros sel (moins traditionnel, plus long mais cela marche)

      Tenez-moi au courant si vous retestez
      Bonne soirée

      Supprimer
  35. Bonjour,
    Je me suis donnee le defit faire de vrai gnocchis.
    Une reussite. Servie avec des asperges vertes, d'une sauce cremeuse aux asperges.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, heureuse aue ce fut un succès !!
      Bonne soirée

      Supprimer
    2. C'est encore moi ! Avec mon petit dernier de 10 ans, on a fait tes gnocchis, il était si fier d'avoir réussi de bonnes choses. Tu fais des disciples... À nous 5, on a englouti la quantité que tu indiques pour 6à 8. C'était délicieux, merci encore, Clem

      Supprimer
    3. Merci à toi Françoise ! Ravie pour ton petit :-)

      Supprimer
  36. Salut!

    J'en ai fait hier, la recette pour 4 personnes.
    Petite sauce crème chèvre courgette pignons de pin et miel, c'était un délice!
    J'ai mangé le reste ce midi (que j'avais congelé) avec une sauce tomate chèvre comté..Aussi bon!

    Par contre, c'était dur de les rouler dans la fourchette sans que cela ne colle partout..

    Merci pour cette superbe recette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Seb pour le retour, je suis ravie que vous ayez réussi et aimé !
      Si la pâte est collante sur la fourchette cela peut être dû aux pommes de terre (ça m'arrive aussi, des fois elles sont moins sèches), en tous cas mieux vaut travailler sur un plan bien fariné (et le passage fourchette n'est pas obligatoire non plus ;-)
      Bonne soirée !

      Supprimer
  37. Bonsoir!

    C'était une grande première aujourd'hui car j'ai réussi à réaliser des gnocchi (de votre livre p 64)à la ricotta sauce poivrons basilic mais la variante aux épinards!!!..c'était délicieux en plus d'être coloré et cela nous a beaucoup plu! En effet rien à voir avec ceux du commerce dont je n'ai jamais apprécié la texture caoutchouteuse et le goût insipide (une seule fois m'a suffit!)
    Je recommencerai avec ceux à la betterave ou aux pomme de terre, c'est à la fois ludique, délicieux et quelle merveille d'avoir devant les yeux une vraie palette de peintre dans l'assiette!!!
    Vraiment merci pour votre blog si intéressant, complet, vivant, qui donne envie d'essayer tant de choses à la portée de tout un chacun!.je suis absolument conquise depuis le début de cette découverte...
    À bientôt, Mamijo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie que vous soyez séduite à ce point (et que le livre vous plaise autant :-)
      Beau dimanche à vous !

      Supprimer
  38. Bonjour Edda,
    Je me suis récemment lancée dans la réalisation de gnocchi maison et ça marche super bien, j'en ai faits plusieurs fois et c'était toujours réussi et délicieux. J'utilise des Bintje et c'était parfait ! Mes gnocchi étaient vraiment fondants et délicieux, rien à voir avec ceux du commerce ! Mais j'ai eu un problème avec les restes. J'avais congelé la moitié de mes gnocchi crus, et c'est là que j'ai eu un GROS souci. Je n'ai pas décongelé mes gnocchi avant de les cuire et les ai versés directement dans de l'eau bouillante. Au bout d'une minute, j'ai remarqué qu'ils avaient collé entre eux, qu'ils commençaient à se désintégrer dans l'eau, ils ne sont jamais remontés à la surface non plus, et pour finir nous avons mangé une sorte de purée de gnocchi... Auriez-vous une explication éventuelle à ce "phénomène" ? Sinon ce n'est pas bien grave, la prochaine fois je ferai cuire tous mes gnocchi et réchaufferai les restes à la poêle dans un peu d'huile !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Darya,
      Merci pour votre message, je suis ravie que vous ayez réussi et bravo !
      Il se peut que les gnocchi étaient déjà à l'origine un peu mous, donc plus aqueux, cela peut dépendre des pommes de terre (ça varie) pas de nous ;-) ou bien trop travaillés. Si vous avez suivi les indications (congélation d'abord séparés sur une planche et ensuite dans des sachets), je ne vois pas trop à quoi cela pourrait être dû à part un problème à l'origine.
      Personnellement, je suis plutôt du côté 'minute' mais c'est moi et c'est moins pratique en effet ;-)
      Bonne journée !

      Supprimer
  39. Bonjour,

    J'ai réussie avec succès cette recette ce weekend en utilisant de la Mona Lisa.
    Le reste m'attends patiemment au congélateur, et j'ai hâte de pouvoir en remanger :-)
    Je comptais me les ramener au travail pour me repas du midi. N'ayant qu'un micro-onde sur place, auriez-vous un conseil afin que je puisse les réchauffer sans les dénaturer ?
    Peux-t'on les mettre directement au four à micro-onde sans passer par la phase de cuisson à l'eau ?

    Merci pour votre aide et encore Bravo pour votre site et vos recettes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anonyme (votre nom ? ;-).
      Un grand merci pour vos mots, votre fidélité et votre retour sur les gnocchi. Je suis ravie que vous ayez réussi, bravo !
      Concernant le réchauffement des gnocchi, je peux vous conseiller, de les cuire normalement (pas trop non plus ;-) et de les assaisonner généreusement de sauce (tomate ou autre, légumes, fromage, sachant que la première est plus légère). Ainsi vous pourrez les réchauffer tranquillement au micro-onde comme un plat en sauce.
      Pour la cuisson directe au micro-onde, je vous le déconseille fortement, les gnocchi comme beaucoup d'autres féculents on besoin d'eau pour cuire à coeur.
      Bonne fin de journée à vous

      Supprimer
    2. Pardon :-) C'est Emilie.

      Je vous remercie pour votre retour rapide. Grâce à vous mes gnocchis ne resteront pas longtemps à m'attendre dans le congélateur !

      Merci encore pour vos précieux conseils.

      À bientôt pour de nouvelles aventures gustatives. Prochain challenge, les raviolis :-)

      Supprimer
  40. J'ai fait des gnocchis (avec oeufs) il y a deux jours, à la sorretina. Ils étaient délicieux! Fondant en bouche.. parfois dans le commerce ils ont une drôle de texture.. A refaire sans hésiter! Merci pour ces bonnes recettes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour le retour, ravie que vous ayez réussi ! C'est vraiment autre chose maison n'est-ce pas ?
      Oui ceux du commerce souffrent de circonstances non favorables : trop élastiques, denses, farineux si pas durs... on perd l'âme des gnocchi.
      Bonne journée

      Supprimer