Italie Pasta & risotto Recettes de cuisine

Penne alla puttanesca (Trattoria)

Penne alla puttanesca recette
Penne alla puttanesca
Versione italiana più giù

Je dois l’avouer, le nom de ce plat, né en Campanie et devenu très populaire à Rome également, contient un gros mot 😉 Et oui « alla puttanesca » signifie « à la putain » et ça crée toujours un peu de rires quand on le propose. Au moins il a l’avantage de détendre l’atmosphère.
Un peu comme les spaghetti à la carbonara (clique), les spaghetti à la puttanesca sont nées assez récemment, dans les années 50′. C’est un incontournable de tous les jours, de trattoria, le plat minute des étudiants, de la maman pressée… Pour moi il est lié à mille souvenirs, mes premiers pas en cuisine, les repas rapides pris dans une pizzeria près de l’université. Aujourd’hui on aime le déguster à la maison: simple et plein de caractère, il nous fait sentir en Italie.
Il existe plusieurs hypothèses sur l’origine du nom. Certains disent que c’était un plat rapide, au goût prononcé, préparé avec les ingrédients du placard du sud (câpres, olives, tomates…) par le propriétaire d’un bordel, situé dans les quartiers populaires de Naples, pour les clients. D’autres racontent qu’il fut inventé par une prostituée ou qu’il rappelait les couleurs de leurs lingeries.
Enfin une autre thèse (moins piquante et sans aucune autre connotation hors cuisine 😉 c’est qu’à l’origine ces pâtes étaients nommées alla marinara (à la marinière).

Probablement une improvisation du soir de la part d’un architecte Sandro Petti, propriétaire du restaurant Rancio Fellone sur l’île d’Ischia, qui n’avait plus rien à offrir à ses amis affamés. D’ailleurs puttanesca peut signifier aussi « n’importe quoi, avec ce qu’on a sous la main ». Voilà, là l’honneur est sauf.

Le format de pâtes utilisé à l’origine sont les spaghetti (comme à Naples) mais on trouve très souvent aussi des formats courts comme les penne. Ma version préférée.
En passant j’ai découvert il n’y a pas si longtemps que le penne alla puttanesca ont un grand succès à l’étranger et auprès des touristes. Sûrement parce que c’est simple et bon mais je pense aussi car il cache toutes les belles saveurs (des fois un peu cliché) de l’Italie et du soleil.
Ces penne sont très pratiques, économiques, rapides et goûteuses…parfaites pour improviser un dîner. Utilisez des ingrédients de qualité notamment les tomates et les pâtes. N’omettez pas les anchois (elles ne se sentent pas mais donnent un goût particulier, incomparable). Pour des conseils de la part d’experts sur la cuisson des pâtes je vous invite à lire l’interview (clique) que j’avais faite à la marque Garofalo.
P.S. Le jeu Cuisinez la pasta avec Garofalo a été prorogé au 28 mai ! Vous avez encore un peu de temps pour vous inspirez, nous surprendre et gagnez de très beaux prix. Toutes les infos sont ICI.
Très bon weekend !
Penne ou spaghetti à la puttanesca (pour 4 personnes)
– 400 g de penne ou spaghetti (pour moi Garofalo)
– 450 g de tomates en boîte (de bonne qualité, dans l’idéal les San Marzano) ou de tomates fraîches en grappe
– 5 filets d’anchois à l’huile ou 3 anchois sous sel (bien rincés)
– 100 g d’olives noires dénoyautées (dans l’idéal de Gaeta ou de Grecques)
– 30 g de câpres sous sel (dessalés pendant 20 min dans l’eau)
– 2 piments d’oiseau pili pili
– 2 gousses d’ail
– 4 cs de persil plat frais ciselé
– huile d’olive vierge extra, sel
1. Porter à ébullition une grande quantité d’eau salée (4 litres) dans une casserole.
2. Pendant ce temps, couper en morceaux les olives, les anchois, l’ail et les câpres. Faire revenir dans une casserole (ou une poêle un peu haute) l’ail, le piment, les anchois, les câpres et les olives avec 2 cs d’huile d’olive. Dès que les anchois fondent un peu ajouter les tomates (coupées en morceaux), un peu de sel, 2 cs de persil et laisser mijoter à feu moyen pendant un quart d’heure. Eteindre et ajouter le reste de persil. Saler si besoin.
2. Pendant ce temps saler l’eau et y plonger les pâtes. Laisser cuire en ayant soin de les mélanger de temps à autre, le temps indiqué sur le paquet. Egoutter les pâtes puis les plonger dans la sauce chaude et mélanger. Server de suite bien chaud avec un filet d’huile d’olive.
Note : l’avantage de ce plat c’est sont côté minute, il se prépare au dernier moment. Comme pour beaucoup de plat de pâtes, pendant que l’eau bout on fait cuire la sauce
Toutefois, il est possible de préparer la sauce plusieurs heures à l’avance en ayant soin de la réchauffer et d’ajouter les dernières cuillères de persil frais au dernier moment.
Penne_puttanesca_macro_blog

Versione italiana

Non è che ci sia bisogno che vi presenti questo piatto. Accompagna tutte le cene improvvisate, i primi piatti da studenti…per me è legato a mille ricordi. Semplici e divertenti come i pranzi veloci prima degli esami all’università. Oggi mi chiedo: ma come mi è venuto in mente di mangiare un piatto così saporito e piccante prima di un esame con tutto il suo stress. Oggi mi mangerei un frutto al massimo 😉 Ah la giovinezza!
Ci tenevo a parlane perché è un piatto della dispensa che a casa ci fa sentire in Italia. Inoltre un po’ come gli spaghetti alla carbonara, ho scoperto che la puttanesca piace molto agli stranieri. Probabilmente perché racchiude tutti gli ingredienti che loro considerano italiani per antonomasia: il pomodoro, i capperi, le olive… Molto mediterranei insomma.
La cosa carina di questa pasta, a parte il suo carattere indiscutibile, beh è il nome. Fa sempre un po’ ridere e rilassa tutti. Pare che esistano varie leggende sulla sua origine: preparata dal proprietario di un bordello nei quartieri spagnoli di Napoli, i suoi colori ricordano la biancheria delle prostitute, forse è stato inventato da una prostituta. Una altra versione molto verosimile è raccontata da Annarita Cuomo: un piatto improvvisato (l’espressione puttanesca significherebbe anche « cosa qualsiasi, quello che si ha sotto mano ») dall’architetto Sandro Petti, ad Ischia, per i suoi amici affamati.
Insomma, almeno una cosa sembra sicura: l’origine partenopea (non mi sorprende visti gli ingredienti, il formato di pasta come gli spaghetti anche se preferisco le penne). Poi si è diffusa soprattutto nel Lazio, al punto che la puttanesca si sente anche romana. Un piatto veloce, saporito che forse puo’ far tornare il sole, chissà
Buon fine settimana!
Penne alla puttanesca (per 4 persone)
– 400 g di penne (per me Garofalo)
– 450 g di pomodori San Marzano oppure dei pomodori freschi
– 5 filetti d’alici sott’olio o 3 acciughe sotto sale (ben sciacquate)
– 100 g d’olive nere snocciolate (di Gaeta)
– 30 g di capperi sotto sale (ben dissalati in acqua per 20 minuti)
– 2 peperoncini piccoli
– 2 spicchi d’aglio
– 4 cucchiai di prezzemolo tritato grossolanamente
– olio d’oliva extra vergine, sale
1. Portare a bollore abbondante acqua salata. Nel frattempo tagliare in a pezzi le olive, i capperi, le alici e l’aglio. Far soffriggere il tutto con 2 cucchiai d’olio d’oliva e il peperoncino. Non appena colora e le alici cominciano a sciogliersi aggiungere i pomodori tagliati e 2 cucchiai di prezzemolo. Far sobbollire a fuoco moderato per un quarto d’ora. Spegnere e salare (solo se necessario).
2. Nel frattempo, salare l’acqua e buttarci la pasta. Farla cuocere il tempo indicato sulla confezione poi scolarla. Versarla nel sugo, mescolare e servire caldo con un filo d’olio e il resto del prezzemolo.

33 Commentaires

Commenter

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer